Interview avec le Diable

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

moustapha
Messages : 95
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 02 juin 2018, 16:09

Bonjour Noe,

Merci pour l'accompagnement.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

moustapha
Messages : 95
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 05 juin 2018, 11:23

La technique à chaud : là où tout a commencé

On peut voir avec toute la clarté de midi que le travail sur la dissolution des egos (défauts) n’est qu’un travail de transformation des impressions et de ce qui en résulte car l’ego nait et se renforce quand indigestion mentale il y a.
Si nous prenons l’exemple de la digestion, l'aliment que nous mangeons subit indubitablement des transformations successives. « Le processus de la vie, en lui-même et pour lui-même, est la transformation » samael Aun Weor

De la même manière que nous avons un estomac physique, nous avons également un estomac mental et les aliments cet estomac sont les impressions agréables et désagréables qui nous parviennent via nos cinq sens.
Mais nous commettons tous l’erreur de ne pas transformer ces impressions qui arrivent via nos cinq sens, ce qui provoque une indigestion mentale et résultat : les egos naissent et se renforcent.
Nous pouvons donc dire sans craindre de nous tromper que les egos naissent et se renforcent grâce à l’indigestion mentale, à la non transformations des impressions.

Le monde est formé de pures impressions, par exemple : l'image qui nous arrive au mental par les sens. Nous ne pouvons pas dire que la table est arrivée ou que la table s'est mise dans notre cerveau, c'est absurde, mais si l'image de la table s'y est mise, alors notre mental réagit immédiatement en disant : c'est une table de bois ou de métal, de couleur rouge etc. !
Si du monde physique nous ne connaissons rien d'autre que les impressions, alors, à proprement parler, le monde physique n'est pas aussi externe que le croient les gens. A juste titre, Emmanuel Kant a dit : « L'extérieur est l'intérieur ». Si l'intérieur est ce qui compte, alors nous devons transformer l'intérieur.


Supposons, par exemple, qu'un individu voie une femme provocante et qu'il ne transforme pas ses impressions, le résultat sera que celles-ci, de type luxurieux, produiront en lui le désir de la posséder.
Un tel désir est le résultat de l'impression reçue et se cristallise, prend forme dans notre psyché et se convertit en un agrégat de plus, c'est-à-dire en un élément inhumain, un nouveau type de Moi luxurieux, qui vient s'agréger à la somme d'éléments inhumains qui dans leur totalité constituent l'ego.


Ainsi, aujourd'hui même, nous devons travailler sur les impressions que nous avons en nous et sur leurs résultats mécaniques. Au-dedans, nous avons des impressions de colère, de convoitise, de gourmandise, d'orgueil, de paresse et de luxure. Nous avons également en nous les résultats mécaniques de ces impressions, une poignée de Moi querelleurs et criards que maintenant nous devons comprendre et éliminer.
Si nous devons travailler à éliminer les egos qui ne sont rien d’autre que les résultats mécaniques des impressions que nous recevons, nous avons besoin comme l’assoiffé à la gorge sec dans le désert, de l’eau de cesser de nourrir l’ego en travaillant sur les impressions à l’entrée des cinq portes de la machine humaine.
Quand un ego n’est plus nourri alors, il s’affaiblit et il est donc facile de l’éliminer après.

Le Travail ésotérique gnostique doit donc être conduit jusqu'au point où entrent les impressions, parce qu'elles sont distribuées mécaniquement en des lieux erronés par la personnalité pour évoquer d'anciennes réactions.
Ce travail que nous appelons la technique à chaud se fait en laissant tomber les impressions reçus via les cinq sens directement sur l’essence. Ce qui implique un certain degré d’éveil, de vigilance à chaque instant comme la sentinelle en temps de guerre, car il s’agit d’un travail conscient et volontaire d’où la nécessité de l’auto observation.

Nous savons tous maintenant, comme le dit Noe, que le travail de l’auto-observation n’est pas les egos qui observent d’autres égos mais la conscience qui est le merveilleux vigile et l’observateur de egos et ses processus.


Cependant 97% de notre conscience est embouteillée dans l’ego et 3% endormie dans un sommeil profond, quel est donc le pourcentage de conscience qui nous aidera dans l’auto observation ?
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Avatar du membre
Paul12
Messages : 320
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Interview avec le Diable

Messagepar Paul12 » 05 juin 2018, 21:55

Merci pour cet extrait du V.M Samael, moustapha !

Cela confirme mes observations vis à vis des impressions et de mon exemple présent dans ce sujet : viewtopic.php?f=10&t=1108

Il est vital d'apprendre à développer l'auto-observation sereine et tranquille de la Conscience. Elle seule peut observer sans utiliser le mental perverti par l'égo (la somme de nos anciennes réactions erronées).

Cela demande des efforts constants. Et une volonté qu'il faut entretenir comme un précieux feu de cheminée en hiver, pour qu'il continue de bruler durant toute la "période froide", et que les flammes s'intensifient toujours plus.

moustapha
Messages : 95
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 18 juin 2018, 11:59

Quand Dieu veut t’élèver , il laisse tes ennemis faire ta publicité par leurs calomnies . C’est merveilleux.

Comment transformer les paroles grossiers d'autrui ?
Supposons par exemple qu'un de vos amis dit du mal de vous,comment reagirez vous ?
Samael donne un postulat avec lequel nous pouvons travailler a chaque fois qu'on nous calomnie a savoir Recevoir de maniere agreable toutes les paroles négatives proferées contre nous.
De cette maniere nous travaillons sur nous et à l'eveil de notre conscience.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Avatar du membre
Paul12
Messages : 320
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Interview avec le Diable

Messagepar Paul12 » 18 juin 2018, 20:40

Bonjour mon frère,

Peu importe l'impression reçue, la méthode est toujours la même : Parvenir à interposer sa Conscience avant que l'impression ne soit interprétée de manière mécanique par le cerveau, pour aller ensuite à l'égo.

Si l'on restent en rappel de sois, observateur de ce qu'il se passe en nous et autour de nous, l'insulte sera interceptée avant de produire un choc négatif produit par l'égo.

L'insulte est particulière parce que ce sont les mots choisis par la personne qui vont définir l'égo qui va réagir.

Mais si la Conscience est interposée avant, nous ne ressentons rien car nous saurons relativiser et ne pas faire réagir l'égo. Tout du moins de mieux en mieux au fil du temps. Car c'est la Conscience qui observe, et elle, sait que ces mots n'ont pas de valeurs.

Si nous ne faisons pas ce rappel de l’Être, si nous ne développons pas notre auto-observation (cela se développe vite) il est quasiment impossible de pas faire réagir l'égo. Ou cela sera faux. Nous essayerons de ne pas nous y identifier, mais c'est déjà trop tard car l'égo à déjà pris les commandes de la machine.

L'autre méthode qui revient au même, c'est de vivre avec le Cœur. C'est à pratiquer en complémentarité du rappel de sois. En faite, je ne sais pas s'il y a une quelconque dissociation possible. C'est sans doute la suite logique lorsque l'on développe bien le rappel de sois. Nous vivons de plus en plus avec nos parties supérieures grâce au rappel de sois, à l'auto-observation. Ainsi le Cœur se développe également grâce aux émotions supérieures de vivre mieux avec nos parties supérieures.

L'Amour venant du Cœur de l'Enfant relié à ces Parents Divins à pitié pour ses Frères encore dans les ténèbres. Il les comprends et sait pourquoi ils sont ainsi. Ils souffrent de leur ignorance, de leur noirceur. Ils pleurent de colère dans leurs Cages mentales.

Le travail à faire est donc toujours le même : Laisser l’Être vivre à travers nous (le mental inférieur), car lui agira toujours avec Justesse et Amour.

A bientôt dans la Lumière,

Paul


Retourner vers « EVEIL DE LA CONSCIENCE ET REVOLUTION DE LA CONSCIENCE »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités