Interview avec le Diable

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 01 juil. 2018, 21:12

S : Sujet - Qui suis-je ? - Observation du corps physique, des états intérieurs, des émotions, des pensées.

O : Objet - Qu'est ce que je fais ? - Observation de tout ce qui nous entoure, les personnes, les objets, le lieu, les bruits, les couleurs, les odeurs, etc.

L : Lieu - Où suis-je ? - Cette situation où je suis, ne serait-elle pas une expérience onirique, dans le monde astral ? Comment savoir ? A ce moment-là, on fait un petit saut. Si on retombe, on est dans le monde physique ; si on vole, on est dans le monde astral. On peut aussi
tirer son index avec la main. Si le doigt s'allonge, on est dans le monde astral ; si le doigt ne s'allonge pas, on est dans le monde physique.

Merci
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Avatar du membre
Noe
Messages : 578
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Interview avec le Diable

Messagepar Noe » 02 juil. 2018, 19:00

Bonjour cher Moustapha,

La clé de SOL est une technique très efficace à condition de le faire jusqu'à arriver à une saturation. Il faut aussi beaucoup d'énergie créatrice pour y croire vraiment: ceci est la clé de la pratique!

A très bientôt dans la félicité de l'Intime!

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 13 août 2018, 15:40

Merci Noé pour la précision, ceci est hyper important.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 13 août 2018, 15:48

L’Art de vivre
De tous les temps, les vrais sages ont toujours existé, ils parlaient avec une grande éloquence, dans la poésie, savait faire preuve de courtoisie et leur Vie était tout une philosophie. Ils avaient une connaissance profonde de la nature humaine, étaient éminemment pratiques, extrêmement scientifiques et profondément mystiques. Ils possédaient l’Art, et s’en sortait victorieux devant les questions les plus insolubles et difficiles des Rois. En vérité en eux étaient la sagesse.

Nous ne pouvons que nous rappeler de la Vie des grands sages du passé tels, Socrate, Christ, Bouddha dont les histoires continuent toujours de nous fasciner malgré la poussière des siècles.
« En réalité et en vérité tout passera mais la sagesse profonde demeurera ».

Il est indéniable que cette sagesse d’autrefois se perd dans la nuit terrifiante du temps avec la mécanique de la vie.
Nous devons ici et maintenant réapprendre l’art de vivre, la nécessité d’apprendre à Vivre intensément en s’engageant sur le chemin de l’auto-connaissance, la révolution dialectique et de la grande rébellion.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 17 août 2018, 21:22

QU’EST-CE QUE LA SAGESSE ?

Depuis l’enfance, nous avons reçu une éducation, nous avons peut-être été au cours primaire au collège, le lycée et après l’université.
On nous a enseigné les mathématiques, la géographie, des matières plus ou moins compliquées. Mais personne ne nous a enseigner la sagesse, l’art de vivre et ceci est vraiment déplorable et nous cause beaucoup de tort sur le terrain de la vie pratique.
Dans la crue réalité des faits, lorsque nous sortons avec un diplôme ou pas nous commençons par nous plaindre car la vie ne s’écoule pas comme l’avions pensé, selon notre logique ou nos plans ne correspondent pas exactement à la réalité et ainsi nos rêves s’écroulent dans le terrain de la vie pratique et nous vivons alors notre vie comme un frêle et misérable esquif au gré du vent.
Si nous avons la chance d’avoir un boulot, nous nous plaignons encore de ce que le salaire ne nous suffise pas, ou encore que l’on ne constate ni n’apprécie nos efforts.

Face à toute cette amertume nous ne perdons pas espoir et cherchons alors le bonheur à travers une femme ou un homme et encore là nous sommes déçus car notre partenaire ne se comporte pas exactement comme dans nos rêves ou encore il ou elle décide de s’en aller voir ailleurs.
Petit à petit on se rend compte que cette histoire du bonheur est en chinois. Et on se laisse dériver au grés du vent. Dès lors, la vie n’est pas une chose que l’on choisit mais une chose que l’on subit.

Le fait est que, si nous ne comprenons pas la raison pour laquelle nous souffrons amèrement dans la vie, il nous sera difficile de nous en sortir de cette mécanique et de changer convenablement de situation. La plupart du temps, nous quittons des situations désagréables pour d’autres encore plus désagréables. Le Bon docteur est celui qui établit un diagnostic précis pour ces patients et applique le bon remède.

Comment guérirez-vous quand lorsque vous souffrez à l’estomac le médecin vous donne un remède de cœur ? ainsi à chaque maux son remède.
Dans notre cas ici nous devons prendre le taureau par les cornes et reconnaitre franchement et sans ambages, le fait que nous avons tous besoin d’une nouvelle psychologie, une manière nouvelle de vivre qui nous garantissent la paix et qui nous rapproche de jour en jour vers le bonheur véritable et inépuisable.
Il n’est pas superflu de mentionner ici la question rhétorique de notre seigneur le christ à la femme samaritaine je te donnerai une eau vive qui entamerai à jamais ta soif, un fleuve de vie et de lumière qui coulera a jamais en toi ainsi tu seras libéré de la misère et de la souffrance.
Le christ ici se réfère à la sagesse des anciens, inaltérable et inépuisable, car en elle se trouve gloire et lumière. Cette lumière qui était à l’aurore de la création qui est et qui sera.

Incontestablement cette lumière véritable, cette sagesse a un quelque chose à avoir avec notre innocence perdue. Quand l’enfant prodige retourne à sa demeure, c’est avec une clarté méridienne que l’on peut comprendre, qu’il a acquis de la sagesse en plus de son innocence. Et le père organise une fête en pour l'acceuillir.

Nous devons tous retourner au Père céleste et faire sa Volonté.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Avatar du membre
Paul12
Messages : 463
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Interview avec le Diable

Messagepar Paul12 » 18 août 2018, 00:08

Bonjour mon frère,

Merci pour ce partage sur la Sagesse !

Néanmoins, je te pris de bien vouloir citer tes sources, car je ne crois pas que ce texte t’appartient en totalité.

"Rendons à César ce qui est à César".

A Bientôt dans Lumière du Père.

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 25 août 2018, 11:36

Merci paul, j'ajouterai les auteurs des citations que j'ajoute a mes ecrits.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

moustapha
Messages : 147
Enregistré le : 05 mars 2014, 11:27

Re: Interview avec le Diable

Messagepar moustapha » 20 sept. 2018, 21:47

L’ART DE LA NON RESISTANCE « LE HUMM AFRICAIN »
« Non imperatur naturae nisi parendo. On ne commande à la nature qu’en obéissant à ses lois » et justement l’une de ces lois alchimique, implacable, fondamentale et irrécusable qui fait chavirer le bateau du succès tant au niveau spirituel que matériel de nombre de personnes dans la crue réalité des faits est celle de la NON- RESISTANCE
En effet une loi est une loi et l’on doit la respecter ou subir les conséquences qui découlent de son non-respect.
Comment donc fonctionne-t-elle ? elle nous demande simplement d’arrêter de « forcer le passage », d’accepter totalement et entièrement tous ce qui nous arrive sans attachement d’aucune sorte. Accepter que nous ne connaissons pas tout, accepter que nos idées ne sont et ne seront pas toujours les meilleures du monde, accepter que qu’il se peut que nous n’ayons peut-être pas cette promotion que nous convoitons, accepter que nous ne connaissons pas la date de notre mort, accepter que l’autre puisse dire non à notre demande pourtant justifié, accepter que la vie ne nous donne pas tout ce que l’on désire. Accepter et accepter…. Mais agir dans cet Etat d’acceptation totale et globale, suivre comment les faits nous guident vers notre illumination et notre succès. L’on devient ainsi un guerrier illuminé, un guerrier de la lumière. Un simple et véritable « judo psychologique » pour utiliser la force des évènements et ses souffrances afin d’élever les piliers et construire son temple du succès.
Cela rejoint la doctrine de la non-violence en pensées, en sentiments et en actions. Ahimsa est le contraire de l'égoïsme. Ahimsa est l'altruisme et l'amour absolu. Ahimsa est l'action droite.
Mahatma Gandhi fit du Ahimsa le summum de sa doctrine politique. Gandhi définit la manifestation du Ahimsa ainsi « La non-violence (la non-résistance) ne consiste pas à renoncer à toute lutte réelle contre le mal. La non-violence, telle que je la conçois, lance une campagne plus active contre le mal que la loi du Talion, dont la nature même a pour résultat le développement de la perversité. Je soulève face à l'immoral une opposition mentale et, par conséquent, morale. J'essaie d'émousser l'épée du tyran, non en la croisant avec un acier mieux effilé mais en décevant son attente, en n'offrant aucune résistance physique. Il trouvera en moi une résistance de l'âme qui échappera à son assaut. Cette résistance premièrement l'aveuglera et ensuite l'obligera à fléchir. Et le fait de fléchir n'humiliera pas l'agresseur mais il le dignifiera ». L'ego est celui qui désunit, trahit et établit l'anarchie parmi la pauvre humanité souffrante. L'égoïsme, la trahison et le manque de fraternité ont divisé l'humanité.
« Il n'existe pas d'arme plus puissante que le mental bien orienté » ! C’est seulement par l'action droite, la méditation droite, la volonté droite, des moyens de vie droits, des efforts droits et une mémoire droite que nous pouvons dissoudre le Moi. Il est urgent de comprendre à fond tout ceci, si réellement nous voulons la Révolution de la Dialectique. Samael Aun Weor
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Avatar du membre
Paul12
Messages : 463
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Interview avec le Diable

Messagepar Paul12 » 21 sept. 2018, 18:25

Merci pour ton partage moustapha, c'est toujours très enrichissant.


Retourner vers « EVEIL DE LA CONSCIENCE ET REVOLUTION DE LA CONSCIENCE »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité