Conseil Hebdomadaire

Il n'est pas possible de forcer le Mental à rester Silencieux. Il n'est pas possible de ne pas penser, pour la majorité d'entre-nous.

Par contre, il est possible de laisser passer les pensées, puis qu'elles s'éteignent durant l'état de Méditation.

Renoncer à ses pensées pour l'instant présent ouvre de Grandes Portes...

La dissolution de l'égo pas à pas

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

jerome
Messages : 384
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: La dissolution de l'égo pas à pas

Message par jerome » 14 févr. 2019, 10:06

Bonjour mes chers frères et soeurs, je rencontre un pb avec un ego particulier, plus tenace que les autres. J'ai plus de difficultés à le comprendre que les autres, je crois que c'est parce qu'il fait partie de la personnalité que j'ai construite pdt ttes ces années, il est ancré + profondément. (j'ai d'ailleurs du mal à distinguer la personnalité et les autres egos si ce n'est q la personnalité est fondatrice de la fausse image de soi que l'on se forme, si vous avez des lumières?) et je ne sais comment m'en débarrasser.

Il s'agit du moi tabagiste. J'ai observé qu'il était en lien depuis l'âge de 15 ans avec les mois de l'autoimportance (vanité), puis + tard ceux de la jouissance, de l'addiction, le moi plaintif, le moi de l'autodestruction et je l'ai anciennement intégré ds ma fausse image de moi-m, l'ayant trouvé "cool" à cette époque.

Le travail habituel sur les egos a donné des résultats, mais je n'arrive pas à faire disparaître les 5 à 8 dernières cigarettes/jour. Je ne supporte plus mes addictions ni ce moi destructeur qui me vole de l'énergie qui devrait servir à autre chose. Pourtant je sais que ceci n'est pas réel, j'essaie de ne pas m'identifier, j'observe les réactions de l'ego qd je fume, mais rien n'y fait, il reste des choses incomprises.

Comme souvent, exprimer les choses qui ne sont jamais sorties permet d'aller 1 pas +loin (et c'est une des multiples utilités de ce merveilleux forum) et je me rends compte maintenant que cet ego est aussi associé, évidemment, avec la d'tente et donc peut-ê la paresse (à vérifier en méditation passive car cette analyse vient du mental )

Voilà, si vous avez des idées je vous remercie d'avance. En attendant je vais essayer de méditer +profondément sur cet ego et de m'attaquer au moi paresseux avec lequel je n'en ai pas terminé s'il s'avère impliqué. Je vais aussi essayer la technique complémentaire évoquée par mon frère Paul (imploration avant de dormir pr que le défaut se manifeste en rêve). Bonne journée à tous!

Amour fraternel

Avatar du membre
Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: La dissolution de l'égo pas à pas

Message par Paul12 » 14 févr. 2019, 12:21

Bonjour cher Jérôme,

Je te donne mon approche, en souhaitant que d'autres te donneront également leur aide, car c'est en essayant d'aider les autres que l'on s'aide sois-même. Même si nous ne sommes pas parfait dans nos conseils, on apprend dans le Don de sois.

Le tabagisme est difficile dans le sens où il y a des substances qui rendent dépendant physiquement en plus de la partie psychologique.
Mais la compréhension psychologique permet d'obtenir une prise de Conscience qui transforme radicalement de l'intérieur. Les attachements se fanent alors.

De tout les proches que je connais ou que j'ai connu qui fument ou ont fumé, il y a toujours eu une raison de se mettre à fumer à une certaine époque.

Certains boivent, vont aux casinos etc etc, tout le monde se réfugie quelque part.

Il me semble nécessaire dans ce cas de faire un travail de rétrospection à la date où l'on a commencer à fumer. Pourquoi ai-je commencé à fumer à cette période et pourquoi cela m'a-t-il plu ?

Il y a toujours une raison. Mais assurément, l'intellect ne nous permettra jamais de savoir vraiment pourquoi en répondant simplement à ces questions par la réflexion.

Tout ceux que je connais ont démarré parce qu'il avait un mal-être antérieur à cet acte. Et il se sont oublié dans le tabac, pour se détendre, s'oublier etc..

Il semble que le tabac est plutôt lié aux égos de colère, tristesse, peur. Parfois on suppose qu'on s'est mis à fumer ou boire juste pour faire comme les autres, mais faire comme les autres n'est pas la vraie raison. Dans cet exemple, la vraie raison serait plutôt la peur du rejet, de ne pas être aimé etc...

Cela, ce sont des observations personnelles, il faut creuser davantage.

Un proche s'est mis à fumer pour fuir un traumatisme de séparation de ces parents, de sentiment d'abandon.
Un autre proche s'est mis à fumer quand son premier amour l'a quitté.

Une chose est certaine, c'est que quelqu'un qui se met à fumer en appréciant les effets, l'a fait pour s'oublier et en s'oubliant, pour fuir quelque chose.

Sinon, le tabac ne lui aurait pas plu, il n'aurait pas aimer les effets.

Je suggèrerais donc de méditer sur plusieurs heures et plusieurs jours. Parviens-tu à méditer 2,3,4 h d'affilé sans bouger ?

Si non, il faut apprendre et y mettre beaucoup de volonté, car c'est une des pratiques les plus importantes. Même si l'on a l'impression que cela ne sers à rien au début.

Allonge-toi et observe toutes tes pensées paisiblement, en les laissant passer. Regarde les justes passer, tu verras qu'elles disparaissent au fur et à mesure si tu parviens petit à petit à ne pas te lier à elles. Fait la même chose pour les émotions. Ne cherche pas à comprendre. Ce n'est pas de la Concentration à ce niveau, mais de l’Attention consciente. On observe attentivement chacune de nos pensées sans s'y identifier. Tout dois passer tranquillement. Si on s'identifie, on devra alors observer plus attentivement cette pensée, puis elle disparaîtra aussi.

Une fois que le mental se sera suffisamment calmé, tu peux passer à la rétrospection de ce problème.

Remémore toi l'époque où tu as commencé à fumer, repasse le scénario, regarde comment cela s'est passé. Observe ce qu'il s'est passé dans ta tête et ton cœur en cet instant et pendant que tu fais ce travail.

Il y a fort à parier que tu verras des choses, que tu comprendras certaines raisons. Si tu remarques un état de tristesse, alors concentre toi alors sur cette tristesse, d'où elle vient ?

Tu pourras ainsi remonter le fil jusqu'à la racine, l'élément déclencheur de ce laissé aller, de cet oublie de sois qui t'a mené à accepter le tabac.

De cette manière, l'intellect, les croyances, les sens ne fonctionnent pas. Tu diriges un rayon d'attention, de Lumière de la Conscience qui observe son intérieur.

Cette Lumière va apporter la compréhension.

Après un certain temps qui peu se compter en plusieurs jours, il y aura une compréhension totale.

A partir de cet instant tu auras un changement intérieur, une prise de conscience qui t'aidera à stopper durablement le tabac.
Toutes addictions, jouissance disparait une fois la prise de conscience réalisée. On change de l'intérieur et radicalement.

Exemple :
Un alcoolique boit sa bouteille de whisky tout les jours, il s'oublie dans la boisson. C'est son refuge. Il s'y plait car il oublie sa condition intérieure, ses peines anciennes. Il se détruit totalement, stop toute possibilité d'évolution, mais au moins il ne ressent plus sa souffrance profonde.

Un jour comme un autre, l'alcoolique se fait jeter du bar où il buvait. Il se retrouve dans le caniveau, la pluie tombe fort et il est complètement trempé, alcoolisé.

En cet instant, il observe soudainement son état, opère un rappel à lui-même. Il se voit, se réveille de son hypnotisme. Il se voit dans ce caniveau, totalement trempé, la corps détruit par la boisson.

Il regarde la bouteille qu'il tient à la main et toutes cette scène lui provoque un choc conscient parce qu'il à su se rappeler à lui, s'observer un instant.

La Lumière de Conscience qu'il projette sur lui en cet instant lui fait se rendre compte de son état.

Comment peut-il continuer ainsi après avoir eu cette prise de Conscience ? C'est impossible.

Il n'est pas forcément sorti d'affaire, mais il vient de faire un pas en avant colossal grâce à cette auto-observation.

Si il continue à se rappeler à lui, à s'auto-observer en chaque instant dans la journée, et qu'il médite profondément sur les causes de ce défaut, il y aura un changement total, radical et définitif. Cela ne peut en être autrement ! Il y a séparation entre son défaut, ce Moi et sa Conscience. Il voit désormais ce Moi de l'alcoolisme comme une partie de lui-même distincte à réduire en poussière.

Je connais plusieurs personnes qui ont arrêté la cigarette.

Des années plus tard, ils ont encore envie de fumer après le repas, en soirée, etc...

Ils ont pas mal de Volonté, ont légèrement eu conscience de leur défaut, mais ce n'est pas suffisant.

S'il s'observait totalement et en profondeur à l'aide de la méditation passive, là il y aurait totale compréhension, prise de conscience complète.
Il n'ont pas compris profondément que ce défaut est survenu à cause d'un Moi particulier. La plupart des gens qui fument pensent qu'ils fument parce qu'ils aiment cela, parce que c'est une addiction. Mais ceci n'est pas la véritable cause. C'est plus loin, plus profond.

Il pourrait ne plus ressentir ce manque s'il avait creuser en leur intérieur.

A ce travail, tu peux mêler la prière que l'on t'aide dans cet effort de rétrospection.

Nous avons tous ces comportements, ces refuges, dans tout ce que nous faisons.

Une fois la raison profonde découverte et comprise en intégralité, nous pouvons condamner et prier sa dissolution totale.

Oui les rêves peuvent aider à observer et ressentir un défaut, voir son ampleur. Mais cela ne remplace pas la méditation dans le silence du mental.

J'espère avoir pu t'aider dans ta quête.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 384
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: La dissolution de l'égo pas à pas

Message par jerome » 14 févr. 2019, 21:44

Merci mon frère et ami, tes pistes sont comme d'habitude pleines de lumière et lèvent mon blocage. Oui je suis capable de méditer plusieurs heures sans me lever (je n'ai jamais chronométré, je dirais peut-ê jusqu'à 4h) et je vois bien ce que ça m'apporte. J'ai vu que tu luttais bcp pr empêcher le moindre mvt, ne serait-ce que la déglutition; pourquoi est-ce si important?

J'ai commencé d'abord le hashish à 15 ans pr faire comme les copains (autoimportance et besoin d'ê accepté) et j'ai continué car je n'ai jamais été en phase ds le monde de Josaphat, cette vallée de larme. Certainement des souvenances de vies antérieures plus conscientes ou recherche d'états décorporés dont j'avais inconsciemment qq nostalgie, je ne sais, mais le hash me permettait de m'évader de ce monde. Il y a aussi des raisons que je commence à soupçonner grâce à tes pistes.

Je viens d'avoir un flash en auto-observation active rétrospective, je pense que le noeud du pb est lié à l'abandon de ma 1e petite amie et la recherche de la 2e et du regard des copains. Ca faisait "homme" de fumer. (frustration sentimentale, besoin d'ê aimé). Tout cela est à vérifier en méditation passive. La méthode que tu proposes m'apporte 1 gde aide et résonne en moi comme pleine de vérité, comme très souvent (ça fait "eurêka!")

Une fois de plus, un grand merci mon frère.

jerome
Messages : 384
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: La dissolution de l'égo pas à pas

Message par jerome » 14 févr. 2019, 21:48

PS : Et au fait, à propos de la différence entre egos et personnalité, quelqu'un a t-il des connaissances en + de ce que j'ai mentionné?

jerome
Messages : 384
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: La dissolution de l'égo pas à pas

Message par jerome » 18 févr. 2019, 18:52

Un grand merci mon cher Paul, pour le lien qui m'a éclairé au sujet de la personnalité. Merci aussi pour tes derniers conseils à propos du tabagisme, je suis remonté plus loin dans la compréhension et il semble qu'il y a du progrès, on verra ds les jours à venir... Car c'est tout frais : Je suis passé aujourd'hui, dans la crypte d'une vieille église, à encore l'observation, au jugement et au début d'exécution des nouveaux mois impliqués découverts : moi de recherche d'amour des autres (l'amour des autres est légitime, mais celui-ci a un besoin de reconnaissance, il veut +d'amour que les autres gens, gratuitement, sans que ça ait été mérité par l'Amour, le Don et la Compassion. Ce moi est en lien avec le dernier message personnel que je t'ai envoyé, et mon message aura au moins eu l'intérêt que je puisse l'observer... Pardonne-moi!) et moi vaniteux (fausse image de soi).

Je vous dirai si ça fonctionne ds les jours à venir, et si je vais du coup devoir ajouter ce miracle aux autres à venir ds mon journal! Voilà, bonne journée à tous, à bientôt!

Amour Fraternel et Universel.

Répondre