Plan d'action et Révolution de la Conscience

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

Répondre
Hors ligne Lot
#1
Avatar du membre
Messages : 673
Enregistré le : 12 janvier 2009, 10:55
Contact :

Plan d'action et Révolution de la Conscience

Message le

Chers Amis


Un plan d’action, pourquoi faire ?

Nous ne cessons de plaider pour l’émancipation de la conscience de la pensée conditionnée par l’ego.
Pourquoi parler de plan d’action pour se diriger vers l’éveil ? Peut-on planifier ce processus ? N’est-ce pas créer un nouveau conditionnement ?
N’y a-t-il pas là comme une contradiction ?

Voilà mon avis :

L’éveil de la conscience arrive lorsqu’on ne s’y attend le moins, comme un voleur dans la nuit. Si quelqu’un pouvait prévoir ou planifier la venue du voleur, jamais le voleur ne pourrait pénétrer dans la forteresse.
Nous savons que le mental est la forteresse contrôlée par l’ego, la tanière du désir.
Un « plan d’action » ne peut donc être assimilé à l’éveil de la conscience proprement dit, mais peut-être s’agit-il de la porte d’entrée ? – c’est en tout cas ce que nous pensons.

L’action et la vision sont indispensables à toute révolution de la conscience.

Nous savons l’importance de l’action pour acquérir les conditions intérieures à l’éclair de l’intuition et nous savons l’importance de la vision pour nous guider dans l’action.

Nous sommes au point de départ, tel un petit enfant, et nous recevons l’assistance divine tout en mesurant la responsabilité qui nous incombe.
Nous avons un besoin urgent, une urgence fondamentale à agir.
Le cœur embrase la pensée et le verbe l’exprime.
Le verbe est créateur et engage la responsabilité de celui qui le prononce.

Eliphas Levi, le grand occultiste du 19ème siècle a déclaré dans son ouvrage majeur « Dogme et rituel de Haute Magie » :

« Les pensées qui ne se traduisent pas en paroles sont des pensées perdues pour l’humanité ; les paroles qui ne sont pas confirmées par des actes sont des paroles oiseuses, et il n’y a pas loin de la parole oiseuse au mensonge.

C’est la pensée, formulée par des paroles et confirmée par des actes qui constitue la bonne œuvre ou le crime. Donc, soit en vice, soit en vertu, il n’y a pas de parole dont on ne soit responsable ; il n’y a surtout pas d’actes indifférents. Les malédictions et les bénédictions ont toujours leur effet, et toute action, quelle qu’elle soit, lorsqu’elle est inspirée par l’amour ou par la haine, produit des effets analogues à son motif, à sa portée et à sa direction. »

Engager sa responsabilité devant son Etre, les Dieux et les hommes n’est pas anodin et ne le sera jamais.

L’arcane 1 du tarot concilie les deux « rivaux » par son axiome : « Sois dans tes pensées comme dans tes actes ».

C’est par le mouvement de l’homme en marche que peut naître et s’exprimer l’intuition.
Avant de rentrer dans la maison de l’Etre, il faut passer par la porte.
C’est par la loi du nombre, de la mesure et du poids de ses actions qu’un homme pourra passer par la porte.
Mesurer le nombre et le poids est par conséquent utile en ce qu’il ramène l’homme à la réalité crue des faits.
Tout ce qui peut aider un homme à se voir lui-même à travers ses actions est d’un grand bénéfice.
Prendre la responsabilité d’un plan d’action est par conséquent d’une grande utilité pratique.

Il s’agit en vérité d’un acte magique, d’un pacte entre l’intention et l’action qui nous relie à de puissants rayons de force.

Nous pouvons aisément nous égarer par nos pensées, nos convictions, même par ce que nous pensons être des intuitions.
Le mieux est de nous confronter à « nos » faits.

La confusion entre la porte et la maison est une source d’erreur qui nous maintient sur le seuil.
Les uns parce qu’ils ont fait de la porte la maison et les autres parce qu’ils pensent entrer dans la maison sans passer par la porte.

La méditation est le seul chemin pour se libérer de la confusion.

Mais rappelons-nous, nous n’avons eu de cesse de répéter que l’intention et l’action authentiques découlent du Cœur, du Don et de la Compassion, expression du dénuement accompli. Sans quoi, TOUT EST VAIN et « vanité et poursuite du vent » !


Nous devons aller à ce qui est concret, clair et définitif.
Plaçons-nous toujours sur le terrain des faits concrets et pratiques.


Paix et Lumière

L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Hors ligne Pascal
#2

Re: Plan d'action et Révolution de la Conscience

Message le

Bonjour,

« Qu'est-ce qui est apparu en premier : l'œuf ou la poule ? »

Si on vous répond « C'est l'œuf », vous demandez « Mais qui a pondu cet œuf ? ».

Si on vous répond « C'est la poule », vous demandez « Mais cette poule sort bien d'un œuf, non ? ».


« Qu'est-ce qui est apparu en premier : l'action ou la conscience ? »

Si on vous répond « C'est l'action », vous demandez « Mais qui a provoqué cette action ? (conscience endormie par l'ego ou éveillée) ».

Si on vous répond « C'est la conscience », vous demandez « Mais la conscience s'éveille bien dans l'action, non ? (et pas dans la théorie) ».

Le paradoxe vient du fait qu'aucune réponse ne parait satisfaisante.

Le mental tourne en rond, conclusion : 3 Gunas ou qualités de la nature maintiennent l'Ame esclave de la nature. Ces 3 qualités de la nature sont Sattva, Rajas et Tamas, c'est-à-dire, Harmonie, Emotion et Inertie.

Si nous voulons nous libérer des liens de la nature, nous devons transcender les 3 qualités de la nature, les 3 Gunas.

Inertie transcendée par Action
Emotion transcendée par Mental
Harmonie transcendée par Plan Conscient

Hors ligne Noe
#3
Avatar du membre
Messages : 625
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Re: Plan d'action et Révolution de la Conscience

Message le

Bonjour Pascal,

Ton post est très intéressant car il aborde le sophisme de distraction de manière très pertinente. Regardons les choses sous une nouvelle manière de penser :

La poule peut pondre un oeuf mais ne peut naître de ce même oeuf. L'oeuf peut engendrer une poule mais la poule ne peut pondre ce même oeuf pour y renaître une seconde fois. Et en posant la question de savoir lequel est apparu en premier, la réponse est simple lorsqu'il s'agit de trouver la poule qui vient de pondre l'oeuf ; mais la réponse sera plus difficile pour trouver l'oeuf qui a engendré la poule car un oeuf se décompose en moins d'une semaine...

L'Esprit Universel de Vie, l'Esprit de Dieu, la Conscience, exista avant même que la bête intellectuelle puisse raisonner. A la question, qui a provoqué l'action ? Je réponds immédiatement : mais de quelle action précise s'agit ? A la question qui est apparu en premier, Je réponds la conscience car la Conscience (1er principe) exista avant même que ne puisse raisonner la bête intellectuelle (8ème principe). A l'action, Je réponds le mouvement car l'action naît du mouvement et plus précisément de l'émotion et non de la conscience...

En résumé, attention aux sophismes de distraction ! C'est pourquoi, il est crucial de provoquer l'éveil de la conscience.

A bientôt dans la paix de la félicité divine.

PS: Très chère Essence Divine qui s'exprime sous le nom de Pascal. Ne prends pas mal ce post, il n'est pas personnel. Il s'adresse aux internautes qui nous lisent. Et ton post est très pertinent. Je te remercie pour ta compréhension.

Hors ligne Noe
#4
Avatar du membre
Messages : 625
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Sur les bénéfices du plan d'action

Message le

Bonjour Pascal et Lot,

Le plan d'action est l'essence de la révolution de la conscience. Par ces mots, j'entends qu'à actions révolutionnaires appartienne une destinée extraordinaire. Et par là même, les actions ordinaires aboutissent toujours à une vie routinière.

L'animal social (dont l'être humain actuel) perçoit la réalité à travers l'écran de son mental. Et si son mental tourne en rond, c'est que sa perception des choses tourne en rond. Il y a là des processus erronés à découvrir, des processus qui nous font croire que le mental tourne en rond, et lorsque le mental tourne en rond, notre vie tourne en rond... Ainsi lorsque nos lendemains ressemblent à nos hiers (fuyant la douleur et cherchant le plaisir, fuyant ce qui est désagréable et cherchant ce qui est agréable), alors notre vie devient un travail où il faut se lever chaque jour pour recommencer toujours les mêmes choses.

Cet écran du mental est notre image de soi, la bête intellectuelle qui se contemple dans ses pensées et oublie d'être avant tout, un véritable être humain totalement responsable de ses actes (dont les premières actions sont nos pensées car tout être humain est le résultat de ses propres processus mentaux, de son image de soi). La fausse conscience utilise l'intellect comme instrument de perception et d'interprétation de cette même réalité.

En synthèse un plan d'action se compose de nombres, de mesures et de poids.

Lorsque Sivananda atteint l'illumination, il décida de donner un plan d'action aux quelques personnes méritantes qui lui demandaient de l'aide pour atteindre eux-mêmes l'illumination. Au départ ce plan d'action se composait d'environ 40 questions. A quelle heure me suis-je levé ? Combien d'heures sont consacrées à la méditation ? Combien à la prière ? Combien au sommeil ? Combien de lectures de textes sacrés ? Combien d'actions pour la Gratitude ? Combien d'actions pour l'Amour ? Combien d'actions pour la Compassion ? Qu'ai-je mangé aujourd'hui ? Etc.

De même lorsque le Bouddha Gautama atteint l'illumination, il voulu faire un discours pour enseigner à toute personne le chemin qui conduit au Nirvana. Ce discours s'appelle les Quatre Nobles Vérités : la souffrance, l'origine de la souffrance, la cessation de la souffrance, et enfin pour terminer, la voie qui mène au Nirvana et à la cessation de la douleur, à la libération. De ce plan d'action précis, toutes les proches personnes (proches disciples) qui l'écoutèrent se sont toutes réalisées intégralement en parvenant à la libération, à la cessation de la douleur, à l'illumination et au Nirvana.

Qu'est-ce que la souffrance ? Pourquoi souffrons-nous ? De quoi souffrons-nous précisément ? Quels sont les processus qui nous conduisent à expérimenter la douleur ? Nous avons à découvrir ces processus individuellement dans notre propre vie intensément vécue d'instant en instant. Nous avons à comprendre le pourquoi de notre identification au principe pensant. Pourquoi sommes-nous si attachés à nos pensées ? Ces films (ces processus erronés de la pensée) qui endorment la conscience et dont nous nous nourrissons chaque jour...

De la même manière, de quoi nourrissons-nous notre Esprit ? Car pour effectuer une réelle transformation dans nos esprits et nos coeurs, nous avons à acquérir de nouvelles compétences (la gratitude, la compassion, l'amour, la méditation, la chasteté, etc.) et nous avons besoin d'abandonner d'autres choses (ces processus erronés qui nous maintiennent dans la routine du subconscient).

Nous avons à cultiver l'amour, la joie, la gratitude, la chasteté, le don et la compassion dans notre vie quotidienne intensément vécue d'instant en instant. Le Logos solaire lui-même se sacrifie à chaque instant pour nous donner la vie. Notre corps physique est constitué de milliards d'atomes qui se réduisent à leur plus simple expression de particule. Chacune de ces particules sont issues d'une seule et même substance, l'essence divine émanant de l'Esprit Universel de Vie.


En résumé, la qualité de notre vie dépend de la qualité des pensées et des émotions que nous entretenons chaque jour dans notre mental consentant. Le plan d'action apporte des bénéfices pour la révolution de la conscience lorsque nous avons à apprendre le mode de l'action droite et de la pensée droite. Les exercices de méditation sont extraordinaires car ils transforment nos corps internes, nos comportements et nos habitudes de penser (http://www.don-et-compassion.com/medita ... lence.html).

Adopter un plan d'action, c'est apprendre à transformer nos esprits et nos coeurs.
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre