Le poison du doute

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

Répondre
Hors ligne Lot
#1
Avatar du membre
Messages : 673
Enregistré le : 12 janvier 2009, 10:55
Contact :

Le poison du doute

Message le

Très Chers Amis du Forum Don & Compassion,

Partager nos compréhensions et nos expériences font certainement partie de nos devoirs envers nos semblables.

Après notre réunion hebdomadaire qui consiste à pratiquer la méditation ensemble pendant une heure, un participant souhaita échanger avec ma personne afin d’éclaircir certains points précis.
Tout en parlant, je compris que l’une des choses « bloquantes » pour cet ami était le doute.
Le doute le faisait stagner dans sa pratique et je le lui dis sans ambages.
Les éléments psychologiques du doute doivent être soigneusement observés, disséqués et dépassés.
Le doute fractionne le mental et empêche l’énergie psychique de s’écouler librement.
Douter est le propre du principe pensant.
Plus le déséquilibre se fait au profit de l’intellect et au détriment du cœur, plus le doute est fort dans notre mental, et plus le silence sera impossible à atteindre.
Nous savons que tant que n’avons pas réussi à arrêter le cours inépuisable de la pensée, il nous est impossible d’obtenir la pleine concentration qui jaillit spontanément lorsque la bataille des opposés cesse.
Le doute fait que la pensée s’oppose toujours au silence.
Tant que nous doutons, nous ne pouvons nous abandonner comme un petit enfant dans les bras de notre Mère Divine.

Lorsque nous sommes « entiers », nous pouvons réaliser des merveilles avec notre parcelle de conscience divine.
Avec ce que nous avons d’âme, avec notre Bouddhata, nous pouvons aujourd’hui même nous dédoubler de notre corps physique, converser avec les élémentaux de la nature et si la Miséricorde Divine nous l’accorde, parler face à face avec un Maître de la Loge Blanche.
Enoncer de si beaux mots serait vain si nous n’en avions pas l’expérience directe.
Je ne veux d’aucune façon dire que je suis avancé dans ces études, le prétendre serait une mystification car en vérité il y a en moi-même plus de l’animal que de l’homme.
La seule chose est que cette parcelle divine qui vit prisonnière à l’intérieur de nous peut, par la Divine Compassion, recevoir un secours, une aide extraordinaire et lui permettre de s’affranchir de tous les obstacles.
C’est la grâce qui m’a été donnée alors que j’avais un peu plus de 20 ans et que je m’étais démuni de tout devant la présence de ma Mère Divine.
L’Esprit-Saint m’a soutenu dans tous mes travaux et permis de réaliser des prodiges qui pour ma personnalité était totalement impossible.

Lorsque nous participons au même souffle de Dieu, nous sommes alors « entiers » et nous comprenons dans quelle prison nous vivons.
Dans cette prison, le mental lutte vainement contre ses geôliers qui ne sont en définitive que des projections de lui-même.
Dans cette prison, le mental rêve d’une évasion possible et en même temps doute horriblement de cette possibilité.

Il peut arriver à quiconque de vivre de façon inattendue cette expérience d’être « entier », c’est quelque chose de merveilleux comme ci le nouveau s’était invité dans notre conscience.
Nous comprenons alors que tous les efforts déployés depuis l’ego étaient totalement inutiles et participaient de la lutte des opposés.
L’effort de l’ego d’être un « bon gnostique », l’effort de l’ego d’être chaste, d’être en rappel de soi, en observation, en silence, etc., etc., etc… sont autant d’efforts stériles qui ne font que rajouter du mal au mal.

Aujourd’hui je ne cherche plus à rien, mais je consacre toute mon énergie à « disparaitre », à ne plus faire obstacle à l’esprit de Dieu, car mon âme sait que LUI seul peut me sauver.

Paix et Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Hors ligne Jean Pascal
#2
Avatar du membre
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Le poison du doute

Message le

Lot a écrit : Aujourd’hui je ne cherche plus à rien, mais je consacre toute mon énergie à « disparaitre », à ne plus faire obstacle à l’esprit de Dieu, car mon âme sait que LUI seul peut me sauver.
Bonjour à tous,

Ton partage amical me rappelle que le contre-poison au doute mental est le coeur.

Une leçon que l'on essaie de m'apprendre tous les jours : "le coeur ne se cadre pas", "le coeur doit rester libre de faire", "l'intellect doit obéir au coeur", "l'intellect calculateur ne prévoit rien et se trompe toujours", "ouvre-toi à la spontanéité sans peur".

On ose faire des choses en écoutant son coeur, que l'on aurait jamais faites en écoutant son intellect.

L'esprit de Dieu est dans le coeur compatissant, donnant, disponible et ouvert.

Amicalement,
Pascal

Hors ligne Noe
#3
Avatar du membre
Messages : 625
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Re: La Doctrine du coeur !

Message le

C'est en Cela que s'est exprimé le bouddha maitreya sur la Doctrine du Coeur : http://forum.don-et-compassion.com/view ... p=2198#p12
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre