Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

L'éveil de la conscience est une révolution de la conscience. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

Répondre
Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Jean Pascal » 28 oct. 2014, 21:44

Bonjour,

Je m'initie en autodidacte au bouddhisme par le Dalaï-lama et souhaitais partager une auto-réflexion imagée sur le Bhavachakra ou roue de l'existence karmique.

Le bouddhisme se divise entre préceptes philosophiques – ou « vue » – et code de conduite morale. Le second repose sur un principe fondamental : ne rien faire qui puisse avoir pour conséquence la souffrance d'autrui. Quant à notre philosophie, elle avance que notre bonheur est lié à l'ensemble des êtres sensibles. Chérissez les autres, ne leur faites pas de mal et vous connaîtrez la joie. À l'inverse, ni le bonheur ni la souffrance n'adviennent dans la solitude. En d'autres termes, si dans notre communauté, dans notre quartier, ou sur toute la surface de la planète règne la paix, l'humanité accédera à la félicité. Telle est la coproduction conditionnée, ou théorie de la relativité – ou loi des effets et des causes.

Si vous tenez vos amis, vos voisins et vos relations pour des membres de votre famille, ils vous viendront en aide dès que des difficultés surgiront au long de votre parcours. Vous n'aurez pas même besoin de les solliciter. Nous sommes des animaux sociaux, aussi dépendons-nous les uns des autres. La philosophie bouddhiste se fonde sur cette conception de la coproduction conditionnée : tous les phénomènes se font jour en lien avec un certain nombre de causes et de conditions. Suivant les conseils du Bouddha, il nous faut tâcher d'oeuvrer au bien d'autrui ou, à défaut, de ne lui nuire en aucune façon.

Cette notion d'interdépendance s'applique tout particulièrement aux phénomènes négatifs qui constituent les causes de la souffrance – et dont, en retour, la souffrance est la conséquence. On évoque ainsi les « douze anneaux de la chaîne de l'interdépendance », ou les « douze liens interdépendants », comprenant les facteurs nécessaires à la réalisation d'un cycle de renaissance au sein du samsara (ou existence cyclique). La « coproduction conditionnée », on l'aura compris, représente donc le fondement de la doctrine bouddhiste.

On peut comprendre que la coproduction conditionnée ou loi de cause à effet est reliée à la psychologie, la méditation et l'astral, trois piliers du gnosticisme.
Le bouddhisme et le gnosticisme sont très proches.
La roue de la vie.jpg
La roue de la vie.jpg (202.99 Kio) Vu 3862 fois

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Raspoutine » 29 oct. 2014, 01:42

Pourquoi je devrais être dépendant des autres ? Je ne veux pas, je veux être un soleil indépendant. Je veux être mon Dieu, un créateur conscient. En fait j'ai compris que si je ne créer pas, pourquoi suis-je ici, sans doute pas pour attendre que Dieu me sauve comme les chrétiens le font si bien.

Réaliser que Dieu est un créateur et seulement un créateur démontre bien de qu'elle type l'image de Lui doit être.

Si les humains seraient créateur ils seraient puissant, heureux et la planète serait claire.

Je suis méfiant même de l'enseignement du bouddha parce que les Dieux aussi font des erreurs parfois. Je veux dire par là que le message est détourné par une culture.

Pourquoi je devrais me soucier de blesser quelqu'un ? C'est agir selon les croyances de l'autre, c'est être dépendant de ce qu'il pense, de ce qu'il pourrait te faire. Si quelqu'un est blessé pas ma manière d'agir qui est basée sur des lois divines, il mérite.
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Jean Pascal » 29 oct. 2014, 06:52

Bonjour Raspoutine,

Il n'est nullement question de "dépendance" comme tu le supposes, ni de méfiance, ni de souci, ni de croyance, ni de mérite vis à vis de l'autre ou de l'inconnu.
Nous avons communiqué plusieurs fois à ce sujet mais tu reviens toujours au même point incompris.
Il s'agit de devenir responsable de soi-même et de nos frères humains, avec tout ce que cela implique.
Il faut penser avec son coeur et non avec sa tête.
Il faut donc changer sa manière de penser.
Alors la patience qui est la tolérance elle-même se cristalliseront dans notre coeur.
Cet enseignement bouddhique est merveilleux, au même titre que l'enseignement soufi, au même titre que l'enseignement gnostique, etc.
Si tu veux dialoguer, je te serais reconnaissant d'introduire un sujet sur ton carnet de route.
J'ai un grand respect pour toute forme d'enseignement laissé par un initié, un homme de coeur.

héspéranta
Messages : 5
Enregistré le : 24 oct. 2014, 07:47

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par héspéranta » 30 oct. 2014, 11:12

bonjour !
c'est trés intérressant , notamment cette belle roue.
J'ignorais que le bouddhisme et le gnosticisme soient trés proches ; du coup , quelles en sont les possibles différences ?

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Jean Pascal » 31 oct. 2014, 08:58

Bonjour Hespéranta,

Les différences sont subjectives et dépendent de notre compréhension.


1) Le mot Gnosticisme renferme l'idée de systèmes ou de courants consacrés à l'étude de la Gnose.

La science secrète des soufis et derviches dansants se trouve dans la Gnose. La doctrine secrète du Bouddhisme et du Taoïsme se trouve dans la Gnose. La magie sacrée des nordiques se trouve dans la Gnose. La sagesse d'Hermès, Bouddha, Confucius, Mahomet, Quetzalcoatl, etc., se trouve dans la Gnose. La Doctrine du Christ est la Gnose.

Dans la doctrine de Jésus le Christ, il y a du yoga digéré, du yoga essentiel, de la magie tibétaine, du bouddhisme Zen, du bouddhisme pratique, de la Science hermétique, etc.

Le meilleur du bouddhisme se trouve dans la Gnose, le meilleur des sciences égyptienne, chaldéenne, zoroastrienne, etc., se trouve dans la Gnose.

Il y a de la Gnose dans la doctrine bouddhiste, dans le bouddhisme tantrique du Tibet, dans le bouddhisme zen du Japon, dans le bouddhisme chan de Chine, dans le soufisme, chez les derviches dansants, dans les sagesses égyptienne, perse, chaldéenne, pythagoricienne, grecque, aztèque, maya, inca, etc.


2) En résumé, je dirais que
Le gnosticisme universel est la clé qui ouvre le coffre fabuleux de la Gnose, de la connaissance universelle secrète ésotérique contenue dans tous les enseignements sacrés.
Le gnosticisme universel est le décrypteur, le décodeur de la connaissance universelle contenue dans l'Art, la Philosophie, la Philocalie (pure psychologie expérimentale), la Science et la Mystique.


3) Pour conclure avec les mots de Samaël Aun Weor et du Dalaï-Lama :

SAW : Pratiquez la Magie sexuelle et vous vous convertirez en Dieux ; voilà la doctrine de l'ère du Verseau ; voilà le fondement du Gnosticisme ; voilà la cinquième Vérité ; voilà la doctrine que le Christ enseigna en secret à ses soixante-dix disciples.

D-L:
Dans un texte intitulé Paroles sacrées de Manjushri, un maître buddhajnana indien expose que, du fait de la structure physique de notre corps et des éléments que nous possédons sur cette planète, il existe, y compris à un niveau élémentaire, des occasions lors desquelles nous nous élevons naturellement jusqu'au stade subtil de la claire lumière. Ces expériences peuvent se produire durant le sommeil, lors d'un bâillement, d'un évanouissement ou d'un orgasme.

Autrement dit, chacun d'entre nous dispose d'un potentiel à explorer plus avant. Et des quatre états mentionnés ci-dessus, ce sont les relations sexuelles qui se révèlent les plus propices à cet approfondissement.

Néanmoins, même si j'ai eu recours au terme banal d'« orgasme », il n'est pas question ici d'acte charnel ordinaire. Ce que j'ai plutôt en tête, c'est l'union avec un partenaire du sexe opposé, par le biais de laquelle s'opère la fusion des éléments situés à la couronne – étant entendu que la puissance de la méditation s'avère en outre capable d'inverser le processus.

Condition préalable à cette expérience : l'adepte devra s'abstenir d'éjaculer. Si l'on se réfère tout spécialement au tantra de Kalachakra, la production de sperme viendrait en effet contrarier ce type de pratique. C'est pourquoi le tantra en question vous propose divers moyens de maîtriser l'éjaculation, y compris pendant les rêves.

Kiel
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2014, 10:38

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Kiel » 04 déc. 2014, 09:43

Bonjour,

Merci pour ces informations sur le Bouddhisme.

Il y a aussi les livres d'Alexandra David-Néel pour s'initier au Bouddhisme.

Pouvez-vous me dire, en Orient on fait beaucoup référence au "Hara" et aux bénéfices qui découlent de l'exercice sur la conscience de ce centre.
Certains auteurs nomment cet endroit "Le Centre de l'Être".

Mais, il n'y a que très peu de traces de cela dans l'enseignement Gnostique Contemporain, et étant donné qu'il n'est pas bon de mélanger les enseignements, qu'en est-il de ce "Hara"?

Merci

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Lot » 04 déc. 2014, 18:13

Bonjour Kiel,

Je pense que tu sais que le hara est surtout étudié dans le Japon extrême-oriental à travers la pratique des arts martiaux, même si le Zen l’utilise dans certains exercices de méditation.
Le hara est un centre d’énergie, expression de la puissance intérieure et de sa manifestation dans le monde.
L’utilité de ce centre est donc logique lorsqu’il s’agit de neutraliser un adversaire ou en tout cas de pouvoir mobiliser l’énergie intérieure à bon escient - mais cela reste une utilisation très spécialisée.

Le hara se situe dans la zone d’influence du chakra Swadishtana.
Dans son catéchisme Gnostique, le Maître du Verseau déclare à propos du Chakra Swadishtana ou Eglise de Smyrne :
« Sa fonction est celle de recevoir les globules vitaux éparpillés dans l'atmosphère, distribuant leur énergie ou leur prana par des nadis spéciaux, vers chacun des autres chakras. La mission principale de ce centre est de pourvoir la vitalité du corps physique en chargeant de prana tout le système. Il y a du prana de différentes couleurs et c'est le rose qui est le plus sollicité par le système nerveux humain ; sa carence dans l'organisme donne origine à une série de souffrances appelées nerveuses.
Dans l'homme, ce chakra gouverne le sens du goût et contrôle la fonction des reins, de la région abdominale inférieure du corps physique, y compris les jambes ; il est analogue aux glandes surrénales et exerce une influence sur elles. Les Maîtres signalent que, dans le centre du chakra, il y a une demi-lune blanche en mystique relation avec l'élément Eau. »
http://www.don-et-compassion.com/chakra ... stral.html

La Gnose a pour vocation d’éveiller notre conscience.
Travailler consciemment sur sa respiration et sur les possibilités d’utilisation de notre puissance énergétique dans un cadre martial concerne très peu d’aspirants à l’éveil.
Nous savons que travailler consciemment avec le chakra Swadishtana possède beaucoup plus de potentiel, dont le non négligeable exercice de la magie pratique.

Par ailleurs, tout travail avec nos roues magnétiques doit s’équilibrer avec le cœur.
Sans le chakra du cardia, nous ne pourrons coordonner harmonieusement le développement de nos facultés psychiques ou énergétiques.
Dans le cœur nous pouvons connaître la Volonté de l’Intime, et sans l’Intime nous perdons notre temps.

Bien à toi en la Sainte Science de l’Etre
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Kiel
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2014, 10:38

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Kiel » 04 déc. 2014, 19:19

Merci beaucoup Lot.

Je vous souhaite une bonne semaine

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Jean Pascal » 05 déc. 2014, 06:25

quadrants-de-l'abdomen-et-hypogastre-hara-dantian.jpg
quadrants-de-l'abdomen-et-hypogastre-hara-dantian.jpg (64.54 Kio) Vu 3593 fois

Kiel
Messages : 10
Enregistré le : 24 janv. 2014, 10:38

Re: Initiation au bouddhisme (coproduction conditionnée)

Message par Kiel » 09 déc. 2014, 12:24

Bonjour,

Merci Jean-Pascal pour le schéma ainsi que les précieuses informations sur le Souffle, il y a là de quoi étudier.

Tenez, cette petite vidéo du 1er ministre du Tibet: Samdhong Rinpoché
https://www.youtube.com/watch?v=JFRQ3KA ... 0A8BA9B4BC
( Il y a un bouton en bas à droite de la vidéo pour activer les sous-titres )

Bonne continuation dans votre cheminement!

Répondre