LE MAITHUNA - MAGIE SEXUELLE SACREE

Alchimie Sexuelle, Magie sexuelle, Eveil de la Kundalini. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

Verrouillé
Avatar du membre
Paul12
Messages : 620
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

LE MAITHUNA - MAGIE SEXUELLE SACREE

Message par Paul12 » 09 sept. 2018, 16:38

Bonjour chers Sœurs et Frères,

Pour comprendre et découvrir cette pratique ancestrale et nécessaire à l'auto-réalisation intime de l'Être, il est important d'étudier les œuvres de l'Avatar de la Nouvelle Ere du Verseau, le VM Samael Aun Weor en détails, tels que « Le Mystère de la Fleuraison d'Or » d'abord, et ensuite « Le Mariage Parfait ».

http://www.don-et-compassion.com/myster ... -d-or.html

http://gnose-de-samael-aun-weor.fr/Livr ... arfait.pdf

Ne tenez pas compte des critiques qu'a pu faire l'auteur dans ces œuvres. Étudiez seulement ce qui est important (et non les critiques). Car l'auteur, fut d'abord un homme comme vous et nous, puis ensuite il a cherché la Vérité, l'Authentique Connaissance des Initiés et des anciens Maîtres.

Ainsi donc, il a commencé un travail ésotérique dans la Gnose universelle des Alchimistes, puis lorsqu'il a élevé le 1er Serpent de Feu, il a commencé à écrire son premier livre. Et ainsi de suite, jusqu'à devenir le Maître Aun Weor (c'est la 1ère Montagne de l'Initiation). Ensuite, son Être Samael s'est incarné dans son boddhisattva le Maître Aun Weor.

C'est ainsi qu'il fut le VM Samael Aun Weor (afin d'entrer dans la 2ème Montagne de l'Initiation), et là il a dû payer cher toutes ses critiques : les Seigneurs de la Loi, lui ont enlevé tous ses pouvoirs, et il a dû vivre dans la prison de l'intellect, comme n'importe qu'elle animal intellectuel pendant une longue période.

Il faut garder à l'esprit qu'il a rédigé ces œuvres sans avoir encore atteint l'auto-réalisation, il y a alors quelques erreurs. Comme le fait qu'une femme ne peut pas s'auto-réaliser avec un corps féminin. Ce qu'il rectifia plus tard.

Le livre "Le Mystère de la Fleuraison d'Or" a été écrit par le VM Samael Aun Weor vers la fin de son incarnation, tandis que le "Mariage Parfait" a été son premier livre.

Ces deux œuvres sont magistrales, mais vous remarquerez la différence de langage employé. La critique très prononcée dans le "Mariage Parfait" et pas du tout dans le Mystère de la Fleuraison d'Or.

Que celui qui écoute, entende.

Ne vous attachez pas à la forme, mais plutôt au fond, car dans ces œuvres vous trouverez un chemin indispensable à votre propre évolution spirituelle. Nous certifions la véracité de l'enseignement offert par l'Avatar du Verseau, le VM Samael Aun Weor.

Et afin de faire une voix de plus parmi d'autres, nous souhaitons ici vous amener une Lumière de plus, une explication de plus pour atteindre la compréhension de ce qu'est le Mariage Parfait entre deux Amoureux. L'un qui aime plus, et l'autre qui aime mieux.

-

Vous êtes Shiva et Shakti, Adam et Eve, Zeus et Héra, Isis et Osiris, Odin et Frigg, précieusement parés et couronnés de fleurs sublimes, prenant part à l'unification sublime de deux êtres dans les enchantements de l'Amour.
Durant l'acte amoureux, vous êtes les vagues et le fondement de l’univers dans le perpétuel mouvement de la création divine. Vous êtes le couple « en rut », mais vous êtes aussi un feu de lumière dans la manifestation.
Ce Feu divin est un million de fragments de feux comme des feux d’artifice dans le système solaire cosmique. Les deux ne forme qu'une Unité et cette même Unité est le fondement dans la création de l'univers.

Finalement, au-delà de la pensée, du concept ou même du sentiment, est l’extase indescriptible alors que vos personnalités meurent. Il y a seulement une conscience divine qui irradie dans toutes les directions de l'univers, et qui se passe hors du temps, pendant toute la durée du Grand Arcane. Puis en terminant l'acte alchimique du Grand Œuvre, l'énergie créatrice se transmute en chacun de nous, à une octave toujours plus haute.

Et ceci est le maithuna, la méditation du sexe.

Maïthuna est le mot Sanskrit pour union. Le maïthuna est l’union sexuelle yogique. Cela signifie l’acte d’unir deux personnes dans un état d’être, ou d'union spirituelle afin que dans la fusion naisse l’harmonie de toute la création. Ceci est l’union qui crée une seule Unité à partir de deux, une sortie hors de la dualité dans laquelle nous vivons.

Enlisé dans une société qui nous enseigne une morale avec des platitudes et des attitudes de feuilletons TV et de publicités, afin de maintenir l'humanité souffrante dans l’ignorance, nous désapprenons l’extase sexuelle qui est un droit de naissance divin. Le sexe est accessible pour la plupart des adultes. Il ne doit pas être rendu illégal ou pornographique.

Le voyage sexuel devrait nous emmener dans des promenades vers des espaces incroyables de la conscience et d’union avec l'Unité divine, et de nombreux niveaux d'Être d’une réalité infinie, mais cela demande de désapprendre la plupart des choses que la religion, la morale, et la société qui sont dans l'illusion, "la maya", ont promulgués et que nos parents dans leur ignorance, nous ont transmis.

Faire l’amour est un moyen de naître en soi-même et de créer les différents corps existentiel de L’Être (le corps physico-éthérique solaire, le corps astral solaire, le corps mental solaire, le corps causal solaire).

D'abord les Serpents de Feu dans la 1ère Montagne de l'Initiation, et ensuite les Serpents de Lumière dans la 2ème Montagne, puis la Résurrection dans la 3ème Montagne, afin de terminer l'Autoréalisation Intime de l'Être qui nous rend immortel pour les siècles et des siècles.

Pour plus d'informations, il est nécessaire d'étudier l'œuvre "Les Trois Montagnes".

http://www.don-et-compassion.com/trois- ... asoir.html

L'Amour est inconditionnel, impérissable et universel. A chaque seconde de notre existence nous avons le choix d'exprimer plus d'Amour. C'est un devoir qui nous incombe. Le choix entre la Lumière et les Ténèbres.

Dans un état de connexion avec toute la Création, nous sommes en harmonie avec la Vie. Et alors nous vibrons d'Amour pour tout ce qui existe, sans exception. Comme le Soleil qui brille dans tout le système solaire et sur tout le Monde sans distinction.

C'est pourquoi il est important d'apprendre à vivre dans la Joie et les enchantements de l'Amour. En chaque instant et en pleine conscience.

Les exemples sont infinis.

Dans un couple, il est indispensable de cesser toutes disputes des égos. Si cela arrive, il est capital de développer le rappel à soi-même et de transformer les impressions reçues, immédiatement. Pour revenir à un état amoureux pur et sans scorie.

Il y a un travail de dissolution des égos nécessaire à réaliser pour cesser ce genre de réaction automatique des paroles, pensées, émotions, actions que chacun de nous, en tant que partenaire nous renvoi.

Pour en savoir plus sur notre psychologie et sur la nécessité de se libérer de l'Ego, il est indispensable d'étudier l’œuvre "La psychologie révolutionnaire".

http://www.don-et-compassion.com/psycho ... naire.html

Vivre dans les enchantements de l'Amour nécessite un travail Conscient sur soi-même, ainsi qu'une Volonté ferme de s'établir dans la Lumière de l'Intime.

Chaque impressions (pensées, émotions, désirs, paroles, actes, instincts...) est un aliment.

Au même titre que nous ne mangeons pas n'importe quoi et qu'il y a des aliments bons à notre santé et d'autres nocifs, il en est de même pour les impressions que nous captons avec nos 5 sens.

Ainsi, si la colère s'exprime à travers nous, c'est que nous avons accepté de laisser entrer une impression extérieure qui fait réagir notre égo de la colère.

Certes, pour la majorité de l'humanité souffrante, cela est fait de manière automatique, mais il n'est pour autant juste et bénéfique de laisser cette impression entrer dans notre organisme psychologique sans qu'elle ne soit analysée en s'auto-observant, afin de transformer l'impression, avant que notre égo de la colère ne s'y identifie. Car une fois l'identification faite avec l'égo de la colère, il est alors très difficile de sortir de l'identification à la colère.

C'est pourquoi, pour vivre dans les enchantements de l'Amour en chaque instant, il est nécessaire de s'auto-observer à chaque instant, d'être en rappel de soi à chaque instant également. Ainsi, chaque impression qui arrive à nos 5 sens est analysée et transformée avant que notre intellect identifié ne redirige cela vers l'égo.

Par cette technique très simple, nous prenons progressivement le contrôle de notre existence, et nous cessons de nourrir l'Ego.

Les enchantements de l'Amour se vivent à leur paroxysme dans l'union entre deux êtres qui s'aiment.

Cependant, l'Amour est universel, il n'est pas limité à un être. Les gens confondent l'égo de la convoitise, du désir, de l'attachement aux passions animal, à l'Amour.

l'Amour s'exprime dans chacun de nos gestes.

Par exemple, lorsque j'éduque mon enfant, le fais-je avec amour ou égo ?

Est-ce que je "l'élève" pour qu'il devienne indépendant et libre, ou au contraire est-ce que je l'éduque pour qu'il devienne ce que moi je désire ?

A quel moment je fais les choses pour mon propre désir, par égoïsme, et à quel moment je fais les choses par Amour, sans rien attendre ?

Celui qui s'observe très attentivement et avec sincérité se rendra rapidement compte que la plupart de nos actes sont égoïstes, et ce que nous pensions être de l'Amour est en réalité de l'égo de la convoitise, de la luxure, de la peur de perdre...

l'Amour n'attend rien, si ce n'est baigner dans la Lumière Divine, la Félicité de l'Être, heureux et dans le bonheur si simple.

Car celui qui vit dans l'Amour à chaque instant de sa vie, est le plus heureux des Hommes/Femmes.

Le Cœur est la clé des gens Heureux.

Malheureusement, la majorité d’entre-nous sont tellement séparés de leur cœur qu’ils portent des vêtements inconfortables, mangent trop, fume du tabac, boivent de l'alcool par exemple, et utilise uniquement le « missionnaire » comme position pendant le rapport sexuel. Cette position dans laquelle l’homme est au-dessus de la femme, peu rendre la chose très difficile pour qu’elle réponde correctement.

Comme le corps de la femme est plus lent à s’exciter que celui de l’homme (il est dit qu’il lui faut au moins quatre-vingt minutes avant que la vraie union puisse commencer), il est nécessaire pour la femme et l'homme d'allonger l'union sexuelle si les partenaires doivent devenir un avec chacun.

Ceci nécessite une vraie perte de l'Ego des deux partenaires. Alors que notre société nous enseigne que l’homme dirige et que la femme doit être passive, dans l'unique but de demeurer dans l'ignorance.

Il est totalement ridicule de croire qu'une petite minorité de personnes riches et au dessus des lois, peuvent vivre dans le bonheur, pendant que la majorité de l'humanité vit dans la pauvreté et la souffrance.

De plus, le mythe que l’orgasme est le sommet de l’expérience sexuelle (l'erreur fatale qui mène à l'abîme) est une chose encore plus dérangeante dans une vie sexuelle consciente spirituellement. Le maïthuna conduit à des expériences qui font que l’orgasme semble pâle et destructeur en comparaison de la création divine originelle où l'énergie créatrice se transmute, la terre émerge, les cellules se multiplient, et la vie évolue sous ses nombreuses facettes.

Le sentiment que l’orgasme est nécessaire est une ancre immobilisant la personnalité. Si l’homme n’arrive pas au dénouement, sa réaction émotionnelle rendra sa vie difficile par le fait qu’il laisse aller sa personnalité. D’un autre coté, si la femme utilise les fantasmes ou si elle joue pour stimuler son corps et obtenir une réponse rapide, elle perd le lien avec son essence divine et son partenaire.

Des moments prolongés face à une séparation égoïste, rendent les niveaux de sexualité les plus extatiques impossibles à atteindre (sans orgasme et sans la perte de la moindre goutte de semence).

Au sujet de l'importance capitale de préserver sa semence, un ami s'était rendu au Québec pour écouter une conférence du Dalaï-lama dans les années 80.

Lorsque est venue la session des questions réponses, il lui posa la question suivante :

« Sa Sainteté le Dalaï-lama, j'ai lu que lorsqu'un couple fait l'amour en ayant un orgasme tout en perdant sa semence, ceux sont des personnes qui se séparent de leur essence divine et vont à l'abîme ».

Le Dalaï-lama surpris par cette question, laissa quelques secondes de silence, puis il répondit : « Celui qui perd sa semence, perd sa vie ».

Donc la « règle » numéro un : il est de la première importance que l’orgasme ne soit plus la fin qui termine cette union. Pour celui qui veut s'auto-réaliser, éveiller sa Kundalini et faire fleurir les pouvoirs des Chakras alors actifs, l'orgasme animal est à bannir définitivement de la pratique sexuelle divine.

Car lorsqu'il y a orgasme, il y a perte de l'énergie créatrice. Cette énergie créatrice est gâchée "bêtement" et nous mène à l'Abîme, et il est alors impossible à l'homme/femme d'entrer sur la Voie de l'auto-réalisation intime de l’Être.

L'énergie créatrice générée par l'acte Amoureux des Enchantements de l'Amour, doit être conservée et transmutée dans les corps pour développer les autres corps existentiels de l’Être et rester en excellente santé.

La seconde « règle » : La femme et l'homme doivent être principalement responsable de la durée du temps dans l’union sexuelle alchimique. Ils devront ralentir les choses s'ils sentent que c’est trop rapide, et suggérer le prochain mouvement, physiquement ou verbalement.

Pour faire cela, ils ont besoin de perdre leur Ego, afin d'être très conscient, au début, pendant et jusqu'à la fin, de leur union.

La communication télépathique se développe en disant la vérité.

Règle trois : Les deux partenaires doivent être d’accord pour dire la vérité à l’autre tout le temps. La vérité dans ce cas, est ce que vous ressentez, vers quoi vos pensées se dirigent. Restez centré chacun sur l’autre toujours dans les Enchantements de l'Amour.

L’étoile de David est un diagramme de la position sexuelle du maïthuna (magie sexuelle), ou position du Lotus. Les partenaires sont face à face, l’homme assis avec les jambes croisées, la femme assise sur lui avec ses jambes autour de lui. Dans cette position, il n’y a personne au-dessus ou en dessous, pas de premier ni second, pas de début ni de fin.
Le maïthuna est parfois appelée kerraza ou dianisme en occident ou yab-yum au Tibet, prenez votre temps, c’est une véritable méditation.
Alors choisissez une journée calme, ou une soirée. Pour toucher aux aeons, prenez un sentiment de loisir sans retenue.

Exemple de pratique :

Commencez doucement. Prenez un bain ensemble. Jetez des pétales de roses dans l’eau du bain ; allumez des bougies et de l’encens pour que votre lieu de baignade devienne lui-même un autel. Regardez-vous profondément dans les yeux jusqu’à ce que les visages se décalent, et que les pensées se fanent. Dites-vous combien vous tenez l’un à l’autre.

Maintenant c’est le bon moment pour lâcher des choses retenues, tous les mensonges, les peurs, les équivoques. Touchez-vous avec douceur le visage, les épaules, les cheveux.

Après votre bain, séchez-vous l’un l’autre avec des serviettes douces et massez-vous avec des senteurs sacrées, par exemple avec de l’ambre dans de l’huile. Allongez-vous devant un feu ou sur un lit avec des couvertures douces, et massez-vous l’un l’autre avec de longs mouvements lents des mains et des bras.

Pressez vos mains à quelques centimètres de chaque coté de la colonne vertébrale, du sacro-iliaque, espace sacré de l’énergie, jusqu’à la base du cou ou nous accumulons les tensions durant nos déambulations journalières. Respirez profondément. Alors que vous vous massez l’un l’autre, soyez conscient de l’instant présent.

Votre monde en ce moment est cet endroit où vos doigts rencontrent le corps de l’autre. Concentrez-vous là-dessus. Là où la chair touche la chair, vous êtes déjà en train de pénétrer ensemble dans un espace sacré.

Quand vous êtes prêt, asseyez-vous confortablement face à face. Vos jambes peuvent être croisées si vous êtes à l’aise de cette manière, ou vous pouvez vous appuyer contre des oreillers, ou même sur une très grande chaise. Si vous utilisez des sacrements pour l’expansion de conscience, c’est le bon moment pour les partager. Respirez profondément, regardez-vous de nouveau dans les yeux, et voyez-vous divin.

Voyez le dieu et la déesse qui existent au-delà de vos corps (la femme en la Shakti, l'homme en Shiva. Voir Le Mystère de la Fleuraison d'Or), et également en eux, au-delà de vos personnalités, mais agissant à travers elles. Soyez conscient. Alors que vous vous contemplez, le visage de votre partenaire peut se décaler et changer, s’éteindre et devenir brillant. Comme dans un portrait de Picasso, vous pouvez voir plusieurs visages simultanément, l’un imprimé sur l’autre. Approfondissez votre méditation alors que vous vous regardez chacun l'un et l'autre.

Si vous avez besoin d’écarter votre attention, arrêtez et discutez de ce besoin, dites ce à quoi vous pensez et pourquoi. Dans votre sensibilité télépathique grandissante, il ne faut avoir honte de rien, et tout est à partager. Votre noyau intérieur a attendu si longtemps, une vie peut-être, pour ce moment d’intimité. Cette méditation sur l’œil est si puissante que vous pouvez juste vouloir réaliser cette pratique yogique pendant plusieurs jours sans avoir d’union à un autre niveau.

Plus vous la pratiquez, plus vous serez proches, et plus l’union sexuelle sera forte quand vous arriverez finalement à cela.

Le maïthuna est l’art du sexe vibratoire, plutôt que du sexe frictionnel.

Vous pouvez entrer dans cette grande danse, mais pas avant que vos corps vous disent qu’il est temps.

Jusqu’à ce moment, restez assis silencieusement et regardez-vous dans les yeux. N’attendez rien. Ne demandez rien. Comme des ondes sonores qui vibrent ensemble en résonance ou en dissonance, si les vibrations ne sont pas intégrées et en harmonie entre vous et votre partenaire, la véritable union n’est pas encore possible à atteindre. Utilisez une lumière douce ; vous ne voulez pas faire l’amour dans le noir mais pour amplifier les sens, pour dilater chaque vision, son, odeur, avec la merveille de chacun.

C’est une méditation dans la concentration. C’est une visualisation avec l'énergie créatrice dans la chair. La déesse ou le dieu est assis devant vous aussi vulnérable et ouvert à aimer que vous l’êtes. Il revêt le visage et la forme de l’être aimé. Prenez tout le temps dont vous avez besoin pour apprécier et vraiment ressentir l’autre en temps que déité.

Ce cadeau merveilleux est donné à ceux qui désirent vraiment trouver l’amour cosmique qui irradie tout sur tous les niveaux de la réalité. Ce sont les Enchantements de l'Amour.

Après un moment, qui peut cependant être long ou court, il est possible que vous ayez envie de vous toucher, pour ressentir la chaleur de la chair. Les doigts bougent doucement à l’unisson, dansent ensemble dans les airs en une caresse prolongée et en une simple connaissance de l’autre. Vous touchez les épaules, le visage, les seins. Vous pouvez prendre conscience de ne plus savoir à qui sont les doigts, et à qui est la peau qui reçoit alors que vos deux corps deviennent lentement un seul corps qui se caresse lui-même.

Ne cherchez pas à attendre pour rien. Grimpez sur des niveaux de conscience variés. Vous pouvez ressentir de l’humour, de la joie, du bonheur ou même voyager au-delà de tout ressentiment, dans la danse de la chair douce touchant la chair.

Éventuellement, vous pouvez avoir envie d’être plus proche. Cela pourrait être des heures ou sembler des jours, mais puisque vous voyagez à l’intérieur et hors du temps sans destination dans l’esprit, cela n’a pas vraiment d’importance. Enfin le besoin de contact plus étroit se développe. Et alors, Shakti, l’énergie féminine divine, s’assoit sur les jambes croisées de l’homme (qui doit progressivement incarner Shiva).

Les corps deviennent plus proche l’un de l’autre dans une douce brillance de soma. Intuitive. Sachant presque sans mots où et comment bouger, mais utilisant de gentils mots quand ils viennent. Sensible.

Devenir Un pendant que les siècles défilent et que le temps s’effondre sur lui-même.

Si vous vous séparez par moment et devenez deux à nouveau, c’est bien. Recommencez à vous regarder dans les yeux. Quand vous savez qu’il est temps, vos corps deviendront encore plus intimes. Shakti mettra ses jambes autour de la taille de l’homme qui incarnera Shiva, et son pénis la pénétrera.

Gardez vos corps calmes. Il n’y a pas besoin de quoi que se soit de plus, pas d’intention. Juste une pulsation très lente d’énergie. Vous êtes en sécurité ensemble.

Votre vision devient plus claire. Vous êtes les déités tibétaines verrouillées dans une étreinte qui met fin à la dualité.

Éventuellement il y a seulement la floraison des sexes, les frontières disparaissant, plus de pénis ni de vagin. Il y a seulement le point ardent de la création. Il peut y avoir l’histoire du monde, le glissement lent de l'eau limpide, des orages qui font rages sur des paysages isolés, des éléphants qui hurlent dans la liberté sauvage. Ou des nébuleuses roulants dans de grands cieux. Ou une déesse s’avançant vers vous pour vous caresser avec la bénédiction du courage. Cela peut devenir le silence avant la création qui construit d’étranges planètes ou de la tendre douceur.

Le mouvement commence ; cette énergie magnifique qui se tend et se détend, se sent, connaît l’extase. Bien que vous fusionnez, vous êtes vous-même également, et la femme sait quand il faut se détendre. L’homme sait quand il faut se retirer au moment précis.

Ceci est la méditation du contrôle de soi dont le but est de se connaître soi-même et de se retrouver de nouveau, le jeu cosmique de cache-cache auquel nous jouons tous avec nos propres chemins. Il est possible d’arrêter et de recommencer de nombreuse fois, mais une seule fois par jour.

Vous pouvez même avoir envie de vous alimenter l’un l’autre, parler, tout en étant en union sexuelle (voir le rituel dans Le Mystère de la Fleuraison d'Or). Vous pouvez rester assis, fondu dans une étreinte, pendant des heures, en faisant l’expérience des niveaux de l’être presque infini.

Quand le temps est venu, il n’y a plus deux personnes. Il y a seulement une conscience partagée de ce mouvement de molécules, d’être soi-même dans le corps de la Source, d’être la Source elle-même. Parfois une explosion imprègne chaque atome de votre conscience jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien de votre Ego.

Ensemble, vous êtes devenus l’univers dans le noyau très profond de vos Êtres.

Ceci est le récapitulatif du maïthuna, parfois appelé sexe tantrique.

Ceci est l’expérience qui fait qu'elle ressemble à « la petite mort » comme il est souvent appelé. Ceci est la Grande Mort, une mort accablante, une mort qui vibre dans son animation, une mort joyeuse, une aventure emplie de merveilles à travers le temps et l’espace.

C’est un abandon de la personnalité et de l’individualité à cette essence divine qui est à la source et emplit chaque chose et non-chose.

Reposez-vous dans la sérénité, en sachant que vous êtes beau et que votre bien-aimée est belle, et que toute la création est très belle.

Ne soyez pas déçu si tout cela n’arrive pas la première fois que vous essayez. Soyez patient avec vous-même et avec votre bien-aimée. C’est la patience et l’abandon de ce que vous désirez qui vous aidera à grandir, comprendre et réussir. Être à l’aise avec le contrôle de soi en matière de sexe peut prendre du temps. C’est le cas pour la plupart des pratiques yogiques.

En Inde, là où les réincarnations sont une réalité, l’âme séparée, qui est la monade, apprend et grandit d’une incarnation à la suivante, le temps a peu d’importance. Pour expérimenter les états vraiment extatiques du maïthuna, le temps doit être votre serviteur.

Durant la pratique, vous pourriez avoir besoin d'utiliser une autre posture que celle proposée ici. Il n'y a pas de soucis de ce côté. L'indispensable est d'être à l'aise ensemble et surtout d'oublier ses désirs et pulsions animales.

L'important est de devenir Un. Si il y a désir d'avoir du plaisir, pensées de fornication diverses, nous sommes alors obligatoirement deux individus et non deux fusionnés en UN. Le désir doit progressivement disparaître de vos pratiques, jusqu'à être dans un moment présent parfait et merveilleusement divin. Une unité qui doit être vécue dans tout les aspects de notre vie.

Vous pouvez également, vocaliser verbalement des mantras durant l'acte, ensemble.

Comme par exemple :
- I, A ,O
- I, é, O, OU, A, M ,Ssss

Vous pourriez entendre des voix qui chantent avec vous, car ces mantras se répercutent dans tout l'univers et toutes les dimensions.
Par cet acte digne et sublime, que seul peu de gens sur cette Terre offre à l'Univers, vous cumulerez beaucoup de Dharma (karma positif) et les Anges seront étonnés et émerveillez.

Ne sous-estimez le pouvoir du son, car en astral, ces sons font apparaître des merveilles.

C'est de la "dynamite" pour avancer rapidement. Cela permet aussi de plus facilement rester dans un état d'union divine, et non animale.

Nous espérons que ces mots vous aideront à prendre conscience de la beauté de l'acte charnel dans les Enchantements de l'Amour.

Comprenez-vous la différence et la beauté qu'il y a par rapport à l'acte désastreux et basique de l'animal intellectuel duquel nous avons été formaté dans notre société décadente et qui est déjà entrée dans l'abîme des enfers ?

Ne vaut-il pas la peine d'oublier cette orgasme bestial et illusoire pour entrer dans l'espace sacré de l'Amour Véritable, infiniment plus Grand et libérateur ?

En dernier point, nous conseillons à tout débutant dans la pratique du Maithuna, de se préparer une période définie entre les deux partenaires d'environ 1-2 mois d'abstinence totale.

Puis durant cette période d'étudier et relire cet article, ainsi que les ouvrages recommandés, jusqu'à l'intégrer profondément.

Par cet acte conscient, vous allez pouvoir expérimenter toute la force de votre égo de la luxure. Vous pourrez l'observer en profondeur durant vos méditations, cela va également développer votre repentir et votre Volonté de sortir de ce terrible défaut.

Vous serez alors possiblement entré dans un état d'humilité et de repentir tellement fort que vous serez prêt à tout changer.

Vous fermerez alors un livre pour en ouvrir un autre plus beau. Celui de la pratique merveilleuse du Maithuna, qui est la clef du Grand Œuvre alchimique, le Grand Arcane.

Nous proposons cette technique d'abstinence passagère et cet article, car nous avons constater que bon nombre ne comprennent pas bien le Maithuna.

Ils pensent faire une pratique efficace, positive et sérieuse, et ce n'est pas forcément faux.

Cependant, l'idée d'être sûr de soi entraîne un immobilisme. Nous ne cherchons plus. Nous nous arrêtons au simple fait de ne pas avoir d'orgasmes et de renverser notre semence. Ou de répéter simplement une prière ou un mantra.

Or ceci est la simple base de la pratique. Mais pour véritablement transmuter ses énergies créatrices, il est nécessaire d'aller toujours plus loin dans les enchantements de l'Amour. Toujours plus loin vers la Lumière.

Ceci est un apprentissage. Tout couple peut commencer quelque soit l'âge (minimum, 21 ans pour la femme, et 18 pour l'homme, afin de conserver ces énergies pour un développement parfait du corps physique).
La durée de l'union peut débuter avec 10 minutes, tout dépend de votre état de santé, mais le but à atteindre est d'une heure minimum, et cela peut durer plus encore pour les Adeptes.

Sans véritable Amour exprimé dans tous les pores de son Être, nous n'avons pas réalisé l'Or Alchimique.

Tel l'Alchimiste qui cherche à purifier son métal, jusqu'à l'Or Pur, le Couple Alchimique doit transmuter ces énergies jusqu'à la Perfection de l'Or Véritable.

Ce chemin de la libération est d'atteindre la Pierre Philosophale. Et ce chemin, c'est la Pierre elle-même.

Nous vous souhaitons tout l'Amour, la Joie et la félicité de l’Être.

Bon voyage divin. Que cette petite méditation puisse vous aider vous et tous les êtres sensibles.

Verrouillé