Page 1 sur 2

LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 17 janv. 2009, 16:53
par Noe
Bonjour Essences Immortelles,

Vous aimeriez découvrir ce qu'est la magie sexuelle :

La magie sexuelle opère la cristallisation des corps solaires : http://www.don-et-compassion.com/collie ... thuna.html

La magie pratique est l'art de la magie sexuelle : http://www.don-et-compassion.com/parsif ... uelle.html
La naissance d'Adam Kadmon avec la magie sexuelle : http://www.don-et-compassion.com/parsif ... lonte.html
Comprendre le rôle de la jouissance sexuelle dans la magie sexuelle : http://www.don-et-compassion.com/parsif ... uelle.html

En Inde, la magie sexuelle s'appelle Urdhvareta : http://www.don-et-compassion.com/voyage ... areta.html

Et vous, que diriez-vous à propos de la MAGIE SEXUELLE ?

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 19 janv. 2009, 09:58
par Nohamius
Bonjour Noé,

La félicité de Dieu est accessible à tous via la magie sexuelle du couple divin.
Nous te remercions pour ton inspiration sur la magie sexuelle du Parsifal révélé,
Cette page dédiée à la magie sexuelle du tantrisme blanc est incroyable http://www.don-et-compassion.com/parsif ... uelle.html

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 19 janv. 2009, 11:10
par Lot
Chers Amis,

Qu'il est magnifique le sujet de la magie sexuelle !

Tout débute par un homme et une femme qui aspirent à s'éveiller à l'Amour.

"En analysant très à fond le pouvoir surprenant de l’énergie sexuelle, nous arrivons à la conclusion qu’elle est extraordinairement volatile et très difficile à emmagasiner et contrôler.
L’énergie sexuelle est comme un dépôt de dynamite, sa présence signifie une source formidable de terrible potentialité et aussi un danger constant d’explosion catastrophique."
http://www.don-et-compassion.com/collie ... uelle.html

La simplicité naturelle qui découle du silence mental et du cœur tranquille nous permet de pratiquer et de diriger l'acte sexuel vers l'intérieur.

Que la Paix soit avec vous
L.

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 25 avr. 2009, 12:10
par Noe
Bonjour amis du sentier,

En magie sexuelle, l'action du chakra du coeur est essentielle. Je vous invite à méditer sur ces pages de la doctrine du coeur :
http://www.don-et-compassion.com/myster ... alini.html
http://www.don-et-compassion.com/messag ... coeur.html
http://www.don-et-compassion.com/voyage ... voirs.html

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 26 févr. 2010, 08:41
par Jean de Dieu
Bonjour tous les amis de ce Grand Forum ! C'est pour la première fois que je me présente dans ce forum. Et j'en suis très content de vous donner ici mes idées et mes expériences sur la magie sexuelle. Pour moi la magie sexuelle est le fait d'employer l'énergie sexuelle non plus de créer au niveau du monde temporel (créer un être humain) par une relation sexuelle entre un homme et une femme mais de créer au niveau du monde spirituel (créer son Christ Intérieur) par une relation atomique et cellulaire entre mon âme individuelle et celle du Père de l'Univers le Dieu Unique. Cela veut dire que la relation sexuelle entre un homme et une femme ne peut plus exister pour moi dans la magie sexuelle, c'est-à-dire que faire la magie sexuelle, c'est s'abstenir de cette relation sexuelle entre deux genres différents, pour s'atteler à une relation intime avec son Dieu pour concevoir et développer le corps de son Christ Intérieur. Cela veut dire que si je veux faire la magie sexuelle je dois rester chaste par rapport au genre humain mais en relation cellulaire avec Dieu. Et ce principe je l'ai appliqué depuis deux ans déjà. Je suis un homme de 60 ans ayant 6 ans et 9 petis enfants. Et je vous dis que l'amour qui existe entre moi et ma femlme va en s'améliorant.Je suis encore en grande forme physique, je fais de courses de 13 kilomètres deux fois par semaine. Merci beaucoup et à la prochaine !

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 02 juil. 2013, 21:21
par Jean Pascal
Le Maître Samaël Aun Weor a révélé pour la première fois clairement à l’Occident (en 1950 dans son livre intitulé « La Révolution de Bel » et a répété de nombreuses fois jusqu’en 1977 avec différentes expressions) le secret de l’Elixir de longue vie : « Tout le secret consiste à apprendre à se connecter avec la femme et à se retirer sans répandre le sémen » ; « Introduire le membre dans le vagin et se retirer sans répandre le sémen ; c'est la vieille formule des antiques alchimistes »...

Le Maître Mantak Chia a relancé l’information une seconde fois au public occidental en 1984 (annonçant par méconnaissance que c’était la première fois) dans son livre « Les secrets de l’amour selon le Tao », les secrets des anciens sages taoïstes, qui permettent de conserver et de transformer l’énergie sexuelle grâce à sa circulation dans "l'Orbite Microcosmique", le circuit énergétique qui parcourt le corps, des centres inférieurs aux centres supérieurs.
Cette circulation permet de fortifier et régénérer les fonctions vitales.
Tenus secrets pendant des siècles, ces techniques et ces principes ésotériques rendent accessible au lecteur la méthode d'union de l'énergie sexuelle et des états transcendants de conscience.

Le chapitre 1 de son livre est en accord total avec l'enseignement gnostique.

LA PRÉMISSE FONDAMENTALE : L'Énergie Sexuelle peut être transformée en Esprit.
L'énergie sexuelle masculine est emmagasinée dans la semence.

"Il n'y a pas de médecine, ni de nourriture, ni de salut spirituel qui puisse prolonger la vie d'un homme, s'il ne parvient pas à comprendre ou à pratiquer l'harmonie de l'énergie sexuelle."
P'eng Tsu, médecin de l'Empereur.

Pendant plus de 8 000 ans d'histoire chinoise, la "Méthode du Kung Fu Sexuel" consistant à retenir le liquide séminal au cours de l'acte d'amour, est restée un secret profondément enfoui. D'abord, elle fut pratiquée exclusivement par l'Empereur et son cercle intime qui l'apprenaient des sages taoïstes conseillers de cour. Ces sages affirmaient dans l'ancien temps qu'il s'agissait d'un don naturel fait au genre humain. L'Empereur avait besoin de la méthode pour empêcher l'impuissance et la maladie ; les monarques qui n'avaient pas reçu d'éducation correcte étaient épuisés avant l'âge par les exigences sexuelles de leurs femmes et de leurs concubines. Dans les familles aristocratiques, la méthode passa de père à fils choisi, à l'exclusion des épouses, des filles, et des autres membres de la famille.

Le Kung Fu Sexuel est une pratique interne qui permet aux hommes de retenir certaines sécrétions corporelles, qui sont une source d'énergie incomparable quand elles sont emmagasinées et renvoyées à ces centres vitaux supérieurs. On empêche la perte de cette énergie biochimique en n'éjaculant pas. L'arrêt de l'éjaculation ne doit pas être confondu avec l'arrêt de l'orgasme. La Méthode du Kung Fu Sexuel fournit un type d'orgasme tout à fait nouveau et supérieur, répété sur de longues périodes de relations amoureuses.

En pratiquant le contrôle de certains muscles, tendons, et fascias de la partie inférieure du tronc, et en permettant à la pression génitale de se répandre dans le corps entier, on retient le liquide séminal. En même temps, on vibre à des plaisirs d'une infinie variété. Les joies de ce genre d'amour doivent être considérées comme très différentes du plaisir physique ordinaire ; l'intensité est si grande qu'elle conduit souvent à un éveil spirituel.

Un homme qui maîtrise la méthode trouvera sa sexualité si améliorée qu'il sentira que sa vie a été révolutionnée. Le couple d'amants devient une dynamo, générant de grandes quantités d'énergie électromagnétique. Avec cette méthode, on peut faire l'amour plus souvent qu'avant, et la santé en bénéficiera d'une façon extraordinaire. Le Kung Fu Sexuel stimule la production des précieuses sécrétions hormonales, au lieu de les épuiser, comme c'est d'ordinaire le cas avec l'éjaculation.

Chaque fonction vitale est renforcée parce qu'on ne décharge plus l'énergie vitale par les glandes génitales. La véritable satisfaction sexuelle ne consiste pas dans le sentiment d'une perte de vie, mais dans une conscience croissante du courant vital qui traverse les reins. Le corps est réapprovisionné par une méthode de "vaporisation" de l'énergie vitale des centres sexuels au cerveau et aux centres supérieurs comme le cœur et le sommet du crâne. Le processus d'amélioration vitale est réalisé par l'échange de l'énergie avec son partenaire au cours d'une méditation détendue, suivant la création de cette énergie sexuelle surchargée.

Cette libération et ce partage puissants de la force vitale sont le lien fondamental de l'amour humain. Eveiller cette énergie dynamique, c'est aussi faire l'expérience de la force qui est derrière l'évolution biologique et spirituelle de l'homme, appelée aussi Montée de la Kundalini.

POUVOIR EXTRAORDINAIRE DE L'ÉLIXIR SEXUEL

Les sages d'Orient ont, de temps immémorial, cherché les moyens d'empêcher la décharge du liquide séminal. Sans exception, ils ont réalisé les implications formidables de l'acte sexuel : quand il est accompli avec amour et discipline, il peut éveiller les pouvoirs endormis dans le mental et le corps. Les systèmes nerveux et endocriniens sont particulièrement ouverts à l'amélioration. L'acte d'amour a été reconnu comme un acte curatif, mais les maîtres taoïstes ont cherché à aller au-delà et d'y trouver les principes de l'immortalité physique. Beaucoup d'écoles ont été créées, qui ont proposé des moyens divers d'avoir recours à l'élixir secret de la sexualité.

Ceux qui comprennent pleinement la sexualité conventionnelle "éjaculatoire", savent qu'elle exploite chaque glande et chaque organe. Avec l'éjaculation, la pression vitale interne est expulsée du corps, ne laissant chez les obsédés sexuels qu'assez de force pour plier un journal, faire entrer des aliments dans leurs boyaux, et s'allonger sur le divan du psychanalyste.

Les sages considéraient qu'une goutte de semence était égale, en puissance vitale, à cent gouttes de sang. Les gnostiques hindous parlent souvent de l’Amrita, l'élixir de vie, une substance régénératrice qui peut être produite au cours de l'activité sexuelle prolongée sans éjaculation. La production de cet élixir, que les Occidentaux pourraient appeler une sécrétion hormonale supérieure, exige une technique sexuelle qui empêche l'éjaculation, et permet ainsi au corps d'entrer dans des états de plus en plus élevés d'énergie.

Des pouvoirs extraordinaires, dont le don de guérison et de perception clairvoyante, peuvent apparaître quand on retient la semence et qu'on en fait remonter l'énergie dans le corps. Beaucoup d'esprits distingués ont soutenu que si l'on pouvait retenir ces fluides toute sa vie, le corps ne se corromprait pas après la mort. Les saints - hindous, bouddhistes, taoïstes, voire chrétiens - ont utilisé le pouvoir demeurant dans la semence vitale pour accomplir des "miracles".

Beaucoup d'organisations ésotériques ont préconisé l'absorption du fluide séminal pour accroître la capacité sexuelle et la forme physique. Cette pratique est au moins aussi rationnelle que l'achat de vitamines. L'analyse scientifique a révélé qu'il s'agit d'une mine de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments, d'hormones, de protéines, d'ions, d'enzymes, et autres substances nutritionnelles vitales.

Mais il y a une propriété supplémentaire dans le sperme, que la science contemporaine ne peut analyser, et qui est beaucoup plus importante que n'importe quelle vitamine - on peut appeler cette propriété "force vitale". Elle est hors de la portée des instruments de mesure scientifique, et elle n'est rien moins qu'imaginaire, car elle sépare les vivants des morts. La racine de ginseng est un exemple d'une substance naturelle qui ne manifeste pas de propriété spéciale à l'analyse chimique, mais ses pouvoirs régénérateurs sont maintenant largement reconnus. L'acte d'amour est un puissant tonique curatif, parce qu'il consiste à partager la force vitale humaine, qui est beaucoup plus puissante que n'importe quel remède ou herbe.

Les aristocrates et les adeptes chinois à la recherche des plus hauts niveaux de développement, ont depuis longtemps acquis la capacité de faire revenir le fluide séminal vers le cerveau et les centres vitaux corporels. Mais les gens ordinaires de notre société n'ont jusqu'à présent jamais eu connaissance de techniques pour renvoyer dans les centres vitaux ce grand pouvoir vital. La plupart des hommes ont trouvé irrésistible l'attrait sexuel, et ont avec joie perdu leur semence quand ils y ont succombé, inconscients des conséquences pour leur santé, ou de ce qu'ils pouvaient disposer d'un autre choix.

De fréquentes éjaculations assurent la chute de la vitalité. Le grand gaspilleur perd de son endurance, sa vision s'affaiblit, ses cheveux tombent ; il vieillit avant l'heure. D'abord, il ne se sentira pas vidé, mais après plusieurs années d'abus, ses capacités commenceront à s'amoindrir de façon alarmante. Quand les sécrétions hormonales des glandes sexuelles s'écoulent régulièrement, le corps est sapé à sa racine. Sur une période de temps qui va de quelques mois à quelques décennies, selon la robustesse de la personne, les capacités créatives et sexuelles sont diminuées de moitié, et la résistance aux maladies et aux fragilités de la vieillesse, est largement sapée.

Pour recouvrer ses pouvoirs défaillants, le gaspilleur de semence vitale désespéré essaie de bénéficier des vertus des injections d'hormones, des amphétamines, des tranquillisants, des mégavitamines, hallucinogènes, et aphrodisiaques. Ces substances absorbées en grande quantité peuvent apporter une aide temporaire. Il peut chercher à recouvrer ses facultés sexuelles en perdition grâce à un pouvoir personnel acheté à prix d'or, ou à l'influence politique. S'il est sur une voie spirituelle, ou qu'il soit entouré d'une communauté aimante de parents et d'amis, ce sentiment de manque de pouvoir vital sera atténué. Mais tant que le prodigieux gaspillage d'énergie se poursuit, le déclin est inévitable. Les organes de la digestion seront incapables d'assimiler suffisamment d'énergies nutritionnelles pour remplacer leurs énergies vitales irrécupérables, perdues lors des éjaculations.

La méthode taoïste de culture de l'énergie sexuelle refait circuler dans le corps les hormones, les protéines, les vitamines, les enzymes, les minéraux, et les énergies électriques de la semence. Quand ils sont conservés et transformés, on jouit d'une merveilleuse vie sexuelle, d'une santé excellente, d'un équilibre intérieur profond, et d'une conscience spirituelle en plein essor.

La méthode taoïste de l'amour stimule efficacement la production de substances hormonales d'une qualité exceptionnellement supérieure. On peut apprendre à centrer son énergie sur les glandes endocrines pendant l'acte d'amour. Quand les glandes baignent dans l'énergie, la quantité de leurs sécrétions augmente ; et, surtout, leur qualité s'améliore. A des niveaux supérieurs de pratique, les hormones acquièrent des propriétés extraordinaires.

La méthode du Kung Fu Sexuel permet de générer et de conserver plus d'énergie nerveuse et hormonale qu'il n'est nécessaire pour le fonctionnement ordinaire. Ce surplus de vitalité peut être canalisé pour renforcer le corps et accroître les capacités mentales et spirituelles. Quand les amants sont étroitement enlacés, les énergies subtiles du Yin et du Yang sont concentrées dans des vortex de la région sexuelle à la tête, et restent finalement dans la tête de façon permanente.

POURQUOI LE POUVOIR SPIRITUEL DU SEXE EST-IL RESTÉ SECRET ?

Notre espèce a fini par prendre conscience du besoin de conserver des ressources naturelles, pour que nous n'allions pas à notre ruine totale. L'eau fraîche, la terre, les forêts, et les combustibles doivent être économisés, la nourriture doit être produite de façon plus efficace, la construction et le transport effectués avec moins de gaspillage. Nous avons déjà épuisé une majeure portion des richesses disponibles de la planète. Le coût des produits de base monte en flèche parce que, avec les quelques ressources qui restent, nous continuons à produire des machines comme les voitures et des équipements militaires improductifs - tanks, missiles, etc.

Chacun veut vraiment conserver des ressources naturelles, mais rares sont ceux qui songent à conserver la ressource la plus essentielle : ses propres énergies vitales. L'entretien soigneux de l'énergie emmagasinée dans la semence de l'homme est un véritable programme rationnel d'énergie. Mais cet aspect de la conservation est entièrement ignoré par les politiciens et les experts de la santé.

Une raison de cette négligence, c'est l'ignorance générale des méthodes anciennes et très secrètes utilisées dans le passé. Les Maîtres taoïstes ont obtenu la connaissance de ces méthodes au cours de plusieurs millénaires de recherche assidue des principes secrets qui animent la matière. Ces méthodes sont le fruit de la méditation inspirée pratiquée par de nombreuses générations de sages, unie à mes observations attentives de la vie moderne. Ce livre est une synthèse de mon expérience personnelle des enseignements.

Les maîtres taoïstes se sentaient tenus de ne révéler leurs puissants secrets qu'à des disciples très choisis, ceux qui avaient fait preuve de dévotion aux idéaux du maître par des années de sacrifice de soi et de service. Pourquoi les maîtres se sentirent-ils si contraints de cacher leur formidable connaissance au public ?

La raison de ce secret n'est pas facilement comprise par le public contemporain. Les mass média ont nourri un état d'esprit selon lequel la vie de chacun est l'affaire de tous : les détails les plus intimes de la vie sexuelle privée sont dévorés le plus goulûment. Les publicitaires affirment aujourd'hui à leurs clients : "Rien ne peut se vendre qui ne soit sexy." Cette mentalité a fait du sexe, en Amérique, une marchandise disponible, ce qui a rendu plus difficile, dans notre vie privée, d'expérimenter le sexe comme un plaisir intime qui peut être cultivé, avec le temps, à des niveaux toujours plus profonds. Aujourd'hui, le sexe est souvent consommé et rejeté dès que le partenaire vieillit ou devient un désagrément. Même les femmes des harems des empereurs de Chine, et des aristocrates, eurent une meilleure vie, en échangeant leurs faveurs sexuelles contre le confort matériel. La société "courtoise" favorisait la position des hommes, mais au moins l'énergie sexuelle féminine était respectée pour ses bienfaits curatifs, et honorée comme nécessaire au développement spirituel du mâle.

Une histoire taoïste classique parle d'une femme qui apprit la méthode de transformation sexuelle et échangea son énergie yin contre l'énergie yang de son amant, et, ainsi, obtint l'Immortalité. Elle devint le mentor des empereurs pour ce qui est de l'amour. L'histoire a retenu l'exemple d'une servante de palais, qui, en 690 de l'ère vulgaire, devint Impératrice à la mort de l'Empereur. L'Impératrice Wu, respectée pour sa maîtrise dans l'art de l'amour, gouverna avec sagesse pendant plusieurs décennies, jusqu'à sa mort.

Les maîtres taoïstes de l'ancien temps n'étaient pas superstitieux. Ils étaient des scientifiques "naturels", qui posèrent les fondations de progrès techniques stupéfiants dans le domaine de la médecine, de la chimie, de la biologie, de la navigation, et beaucoup d'autres domaines qui ne seront découverts par les scientifiques occidentaux que deux mille ans plus tard. Ils ne revendiquèrent pas non plus la possession exclusive de leur formidable connaissance. Ils avaient des raisons pour garder le secret, raisons qui, à l'époque, étaient fondées. Ils étaient les gardiens de la doctrine qui leur avait été enseignée par leurs maîtres, et ils craignaient que l'on mésusât de la grande force renfermée dans les principes secrets. Ils se sentirent peut-être contraints de protéger le public de sa propre tendance à déformer les enseignements les plus purs, pour les adapter à ses propres instincts grossiers. Dans la Chine rurale, qui était alors beaucoup moins peuplée, quelqu'un qui possédait cette connaissance ésotérique pouvait facilement devenir un chef ou un roi. Un guerrier pouvait utiliser son pouvoir pour venir à bout de ses adversaires.

Les Maîtres taoïstes pensèrent ainsi qu'il était dangereux de répandre leurs enseignements trop largement, et ne les transmirent qu'à quelques disciples choisis, avant de quitter leur vie terrestre. Pour s'assurer que les formules ne seraient pas utilisées à des fins égoïstes, ces Maîtres ne transmirent souvent à chaque disciple qu'une partie de la doctrine. Ainsi, il fallait que les disciples se regroupassent et partageassent leurs connaissances, pour que les pouvoirs suprêmes fussent libérés. Si quelqu'un, par égoïsme, gardait son savoir pour lui, la doctrine complète n'était jamais reconstituée. Avec le temps, des fragments des secrets les plus essentiels, en vinrent à être considérés comme un tout. Mon intention est de réunir de nombreuses parties disparates en un tout organique, que je crois similaire aux enseignements les plus anciens et les plus complets.

POURQUOI RÉVÉLER LE SECRET MAINTENANT ?

Pourquoi violer la méthode chinoise traditionnelle d'enseignement, et exposer au grand public ces puissants principes ? La simple raison, c'est qu'il est déjà tard. La condition humaine est dans un état trop dégradé pour qu'on prive notre espèce d'une grande infusion d'énergie vitale. Si le genre humain ne reçoit pas rapidement une nouvelle énergie vitale, pour le rendre plus harmonieux qu'il ne le fut le plus souvent au cours des deux derniers millénaires, nous sommes tous, Maîtres et mortels terrestres, menacés d'une existence insupportablement dure, voire d'extinction.

Il y a tant de sorciers de l'informatique, de la bourse, des éprouvettes, des spectacles sportifs, mais il y en a si peu de l'art de vivre ! Les ressortissants de notre espèce gaspillent leur brève existence à tripoter des statistiques, des boîtes noires, des produits chimiques nocifs, et, par-dessus tout, des mots dépourvus de sens. Une majorité d'Américains passe plus de six heures par jour en transe hypnotique provoquée par des nuances de couleur dansant dans une boîte de verre. Ces machines sont devenues par inadvertance des instruments de notre destruction ; un esprit programmé par la TV n'est pas un esprit libre. Trop peu nombreux sont ceux qui ne consacrent ne serait-ce qu'une seconde à entrer profondément dans le grand courant vital caché en nous. Mais toute l'énergie technologique qui est si ardemment recherchée est une imitation simiesque des extases électrifiantes qui sont à l'intérieur du corps et du mental.

Il y a des signes positifs ; dans la pensée taoïste, tout excès finit par provoquer son contraire. Malgré la médiocrité actuelle de la plupart des cultures populaires, il y a des forces formidables qui conduisent l'espèce vers une conscience élargie. En termes plus simples, des bombes à hydrogène ne sont suspendues au-dessus de nos têtes que parce que nous sommes assez intelligents pour les faire apparaître. La haine contient le germe de l'amour. Nous avons provoqué une crise pour précipiter une solution exigeant que nous restaurions notre équilibre mutuel, et avec la nature.

Parmi les implications les plus importantes de cet essor de la conscience, il y a la possibilité pour l'homme ordinaire d'accéder à des secrets concernant la vie et l'esprit, qui étaient jadis réservés à une élite choisie. Le scientifique français Schwaller de Lubicz élucida cela : "Il est certain qu'une telle révolution de la pensée... n'est pas le fruit du hasard. C'est en fait une question d'influence cosmique à laquelle la Terre, et tout ce qui y est, est soumise. Une phase dans la gestation de la particule planétaire de notre système solaire est achevée... Une nouvelle période doit commencer, qui est annoncée par un mouvement sismique, des changements climatiques, et, finalement, par-dessus tout, par l'esprit qui anime l'homme." Non seulement les troubles pressent la conscience à évoluer, mais aussi la conscience changeante fait éclater les contraintes de l'ordre existant.

J'espère que les pratiques taoïstes de la culture de l'énergie masculine présentées ici, atteindront une grande perfection quand elles subiront le choc des idées contraires, de l'étude scientifique, et de l'expérimentation personnelle, et du génie inventif de toute l'espèce. Aujourd'hui, en Chine, il est formellement interdit de tenir secrètes des pratiques bénéfiques : on doit révéler toute connaissance qui peut améliorer le bien-être général. De cette façon, les préparations médicinales d'herbes, de racines, d'eaux minérales, de boues, de fleurs, de gemmes, de poisons, tenues secrètes, ainsi que les pratiques yoguiques et de méditation, atteindront plus rapidement la perfection en étant partagées par tous.

Ainsi, la révélation des secrets taoïstes de la sexualité est une contribution à la culture humaine qui peut demander du temps pour manifester son influence réelle. Là où un petit nombre de grands esprits agirent dans l'ancien temps, l'espèce entière doit maintenant lutter pour sauver le monde des dangers de ses propres excès.

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 17 juil. 2013, 19:27
par Lot
Chers amis,

Une observation me parait nécessaire sur le contenu de ce passage :
« L'arrêt de l'éjaculation ne doit pas être confondu avec l'arrêt de l'orgasme »
Peut-être que l’auteur souhaite suggérer un « type d’orgasme tout à fait nouveau » qui n’a rien de commun avec l’orgasme ordinaire mais l’ambiguïté du mot orgasme pèse sur l’ensemble du texte pourtant digne d’intérêt.
De notre point de vue, Il eût mieux fallu associer le mot jouissance à l’acte amoureux.

Le sens attribué au mot orgasme n’est certes pas clairement établi par la communauté scientifique.
Une chose est communément admise, d’une que l’orgasme se distingue de l’éjaculation (même si dans sa conclusion, il aboutit le plus souvent à l’expulsion de la semence) et de deux, que les variations de pression consécutives aux contractions musculaires caractérisent l’état «orgasmique».
Nous savons qu’un contrôle des muscles et fibres musculaires convergeant vers le rectum et le coccyx permet à terme un contrôle mécanique de l’éjaculation - tout en expérimentant cette sensation animale des secousses orgasmiques.
Nous savons aussi que l’entrée des mystères majeurs implique un renoncement à l’orgasme (ainsi défini) et à l’expulsion du précieux liquide séminal.
En ce sens, les contractions musculaires associées à l’orgasme sont des décharges d’énergie qui libèrent la force descendante du serpent de la genèse.
D’aucune manière nous ne pourrions faire l’apologie de l’orgasme.

La pratique gnostique de l’acte érotique nous invite à la prière et à l’offrande de notre passion animale à notre Divine Mère Kundalini.
Il y a dans l’acte amoureux une forme très subtile de «non-agir ».
Le non-agir est au cœur du Taoïsme ésotérique.
Le Divin Maître Lao Tseu, s’est prononcé contre toute forme de passion afin de ne pas altérer notre vision spirituelle et pour l’adoration de sa Divine Mère :
« Moi seul je diffère des autres hommes parce que je révère la mère qui nourrit tous les êtres. »
« C’est par le non-agir que l’on devient le maître de l’empire (soi-même) »
Le « non-agir » indique une action libérée de tout conditionnement mental et sensoriel.
Le contrôle ou l'intention mécanique ne sont pas l’expression du non-agir, ils n’en sont qu’une caricature.

Les anciens parlaient par paraboles, mais si nous utilisons un langage ouvert à tous, nous devons clairement définir les principes que nous défendons au risque de susciter l’équivoque.

Paix & Lumière
L.

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 08 déc. 2018, 01:23
par Sophia
Bonjour, a tous, je souhaiterais avoir plus d' informations au sujet du maithuna, j' ai lu ce passage dans un livre de saw qui dit ceci :

– Q. Maître, dans le cas où le Vase Hermétique est bon, mais où la dame ne veut pas collaborer dans la Forge, et si cela fait déjà un certain temps qu’elle ne collabore pas avec l’époux ; dans ce cas, que peut faire l’époux si le Vase est bon ?

– R. Bon, si le Vase est bon, mais si elle ne veut pas travailler dans le Grand Œuvre, si elle ne le lui donne pas pour travailler… (J’allais dire un terme un peu plus dur, mais on sortirait du concept de la chaire…), naturellement, il ne reste pas d’autre remède à l’Alchimiste que de chercher un Vase Hermétique approprié qui serve, quelqu’un qui collabore, qui coopère. Mais cela, il ne peut le faire qu’après plusieurs années de dures prières et de suppliques à l’Épouse-Prêtresse pour qu’elle coopère. Parce qu’il est écrit que c’est SEULEMENT POUR CAUSE DE FORNICATION qu’on doit demander à la femme le divorce ; s’il y a fornication. Il est vrai que si la femme fornique, il a le droit. Si une femme veut que l’Alchimiste fornique et que l’Alchimiste veut s’autoréaliser, et elle, ce qu’elle veut, c’est forniquer, là on doit lui envoyer une lettre de divorce immédiatement pour qu’elle fornique avec un autre, mais pas avec l’Alchimiste. Là, il faut choisir entre deux choses : soit nous nous résolvons à entrer dans le Royaume d’assaut, soit nous échouons. Le Royaume se prend d’assaut ; les vaillants l’ont pris. Si l’on ne procède pas ainsi, on échoue…

Que dire des personnes dont un ou seule travaille a ne pas pecher contre l' esprit saint ? quel en est les résultats réellement ?
Peut' on créer les corps solaires, peut t' on s' autorealiser, peu t' on travailler à détruire les égos ? Qu' en est des explications du maître samael ? A ce sujet et les différents liens qui en parle.

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 08 déc. 2018, 11:21
par Paul12
Bonjour chère amie,

Je te donne seulement mon point de vue, selon ce que j'ai lu des paroles de Samael aun Weor, et surtout de mon expérience personnelle.
Donc vois seulement ce message comme une opinion.

Samael Aun Weor était relativement silencieux dans ce genre de débat. Ce que j'ai pus lire, c'est que c'est possible pour l'Alchimiste de travailler même si l'autre ne pratique pas. Par contre ce serais plus difficile, plus long, moins efficace. Ce qui est normal puisqu'il n'y a pas total union du cœur entre les deux. L'un des deux préfère sa luxure.

La réalité comme je la perçois, c'est que Samael Aun Weor, à la fin de sa vie, ne prêtait plus autant de rigueur à ces sujets. C'est-à-dire que si le partenaire ne convient pas ou plus, il faut changer. C'est tout.

Seulement, il était inconcevable de dire cela publiquement, pour la simple raison que cela aggraverais les divorces, fornications et autres dérives pour des raisons totalement absurdes.

Les gens trouveraient des prétextes pour assouvir leur Luxure, forniquer avec d'autres sous couvert du Maithuna. Et les gens sont trop ballotés par leurs émotions pour savoir ce qui est juste ou non.

Par contre, pour ceux qui travaillent dans les 3 facteurs sérieusement, il est nécessaire d'épuiser toutes les solutions, mais il ne faut pas non plus perdre son temps dans des attachements moraux bancales.

D'un point de vue personnel, tu sais comment j'ai réagi lorsque j'ai découvert le Mariage Parfait dans un sujet que tu peux retrouver dans cette rubrique. (Témoignage de Paul, le plus récent).

J'ai voulu m'y mettre totalement, ma compagne à dit oui mais sa luxure et les habitudes de besoin d'aller jusqu'au bout l'on rattrapée. C'était difficile pour elle.
Nous sommes revenus à forniquer le temps qu'elle s'y fasse. Petit à petit. Sauf que dans ma tête et en l'observant, je me disais qu'on y arriverait jamais ainsi. J'allais attendre indéfiniment qu'elle s'y fasse alors qu'elle renforce sa luxure. Peut-être qu'elle aurait réussi en faisant ainsi, petit à petit, mais je ne voulais ni attendre, ni espérer que ce sois le cas alors que peut-être pas.

Il y avait des débats du genre "Tu m'imposes le Maithuna alors j'ai pas le choix de suivre, sinon c'est fini entre nous". Etc etc...

Je restais patient jusqu'au moment où elle voulait avoir un rapport classique (pas de la bestialité, mais aller jusqu'au bout). Elle me l'a dit d'une manière tellement banale et enjouée, alors que moi je ne supportais plus de devoir faire cela, que j'ai explosé.

Pour moi, le Maithuna était la Vérité, le reste, de la luxure déguisée, un pêché capital. Dans le fond, elle aussi le savait, mais n'arrivait pas à l'admettre.

Je lui ai dit que j'en avais assez de faire ainsi, c'est terminé ! C'est le Maithuna ou plus rien du tout !

J'ai décidé de la mettre dos au mur plus ou moins volontairement, car je souffrais intérieurement. Mais j'ai eu la folie de risquer notre couple de tant d'années ainsi.

C'était décidé.

Au fond, je savais qu'elle pouvait comprendre, et j'espérais naturellement que cette crise lui donne un déclic.

Elle ne s'était pas rendue compte à quelle point je patientais en silence, en souffrance.

Ce fut difficile, puis elle assez a subitement pu passer outre ses anciens attachements.

En parallèle je priais pour qu'elle y parvienne.

Durant une sortie, elle me confiait qu'elle avait le vice de la masturbation depuis son adolescence. Alors qu'elle m'avait toujours dit le contraire. Je tombais de haut, mais je ne pouvais pas la blâmer car je faisais pareil (mais je lui disais). Je ne lui en voulais pas.

Après m'avoir dit cela (c'est venue naturellement de sa part, elle même n'avait pas prévue d'en parler), à partir de ce moment là, elle à pu pratiquer le Grand Arcane sans aucun problème. AUCUN !

Nous sommes désormais tout à fait en accord durant l'acte. Elle s'en sort même mieux que moi. Par contre, son vice de masturbation lui joue parfois des tours si nous pratiquons pas pendant un moment, mais cela est son chemin personnel.

Tout cela pour te dire, Sophia, que personnellement j'ai tapé du poing avec le Cœur. Car moi, cela m'imposait de renverser le Vase d'attendre qu'elle s'y mette. Car nous étions en accord niveau timing, nous renversions toujours en même temps.

Dans ton cas, tu sembles pouvoir travailler. Alors c'est à toi de décider si tu penses qu'il vaut mieux imposer à ton Homme ou le laisser faire son chemin.

J'ai personnellement été direct parce que cela m'impactait aussi dans le travail, mais j'avais franchement la conviction qu'elle pouvait y arriver, qu'il manquait juste un petit coup de pouce pour qu'elle réalise. Alors j'ai pris le risque. Non sans peur. Mais ma volonté était plus grande.

Bon courage à toi.

Re: LA MAGIE SEXUELLE

Posté : 08 déc. 2018, 14:39
par Sophia
Oui Paul je comprends, je n' ai tt lu de saw je sais il faut comprendre entre les lignes.

Je vois du grand changement, Et des efforts, contrairement à avant pour mon mari qui forniquait bcp, mais cela n' est pas tjrs son cas quand Il veut satisfaire son démon interne...Cela est volontaire.... comme si interieurment il pensait ce n' est pas possible, et prise de tête. Je subis cela, j' aurais plus compris si il faisait l' effort et me disait je n' ai pas fait attention de renverser. En gros pour moi, cela n' est pas de faire l' arcane. Il veut tjrs rester dans son petit confort materiel de luxure de temps en temps. Alors que moi c' est le contraire, quand je me bats pour une chose et décide, c' est catégorique et je ne reviens dessus.
Certaines personnes voient peut etre cela impossible tellement ils ont de préjugés concernant le maithuna ou l' ego de luxure trop important. Du coup cela emporte sur l' autre personne qui peut se dire est ce en vain qu'on travaille ? ... bien entendu cela n' est pas une raison non plus de penser ainsi et retourner dans sa fornication.
Je vois cela comme une forme d' égoïsme des 2 côtés, un qui veut tt soit parfait, et fait pour un bien personnel et l' autre qui se dit on est imparfaits, je préfère vivre ainsi et faire l' effort qd bon me semble. Les choses peuvent être simples, mais l' humanoide se complique l' existence. On est obligé de bcp subir parfois tel est le karma !