Conseil Hebdomadaire

Découvrir et Comprendre un défaut nécessite de sérieusement remettre en question un aspect de notre psychologie, avec sincérité. Puis d'observer notre manière d'agir au sujet de cet aspect suspecté mauvais. Cette observation ciblée, sereine et détachée, mène à la compréhension directe et radicale d'un défaut

Ne plus se retourner...

Alchimie Sexuelle, Magie sexuelle, Eveil de la Kundalini. Parlons-en ici.

Modérateur : Noe

Répondre
Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Ne plus se retourner...

Message par Lot » 24 avr. 2013, 18:45

Chers Amis,

Il est de notre devoir de partager nos conclusions définitives.

Il existe un « problème » très délicat, un épouvantable nœud psychologique impossible à démêler, que tout aspirant à la Gnose se doit malgré tout de résoudre, au risque de rester à jamais sur le seuil du Temple.
Devant chaque temple du mystère se tient un gardien à l’épée flamboyante et nous ne pouvons pénétrer dans l’enceinte sacrée qu’en le saluant avec les 3 doigts solaires levés. Le Gardien toujours clairvoyant n’accorde le passage qu’à ceux qui travaillent avec les 3 forces primaires de la nature, aux authentiques initiés tantriques.
Le travail de conservation et de transformation de notre énergie sexuelle est le problème récurrent que nous retrouvons dans chaque arcane du Tarot.
La chasteté « scientifique » se révèle très difficile à mettre en œuvre de manière continue tout au long de notre vie.

Je peux témoigner de cette difficulté pour m’être tellement de fois retourné en arrière, sur mon passé passionnel.
Mon pseudonyme sur ce forum est Lot. Tout le monde un peu instruit connait l’histoire de ce personnage biblique qui fuit la cité de Sodome et Gomorrhe, condamnée à la destruction par le Seigneur Jéhovah à cause de ses péchés.
La recommandation de l’ange à Lot, sa femme et ses 2 filles, était de ne pas se retourner en arrière sous peine de se transformer en statut de sel.
Pour l’anecdote, ce pseudonyme m’avait été donné par mon frère Noé alors que nous étions des adolescents. A cette époque reculée, nous rêvions de devenir de puissants initiés et nous entretenions une correspondance assidue sur nos progrès en « magie ». Lever 5h, douche froide (glacée l’hiver), exercices de concentration, de visualisation, etc.., constituaient le menu de notre formation magique de chaque jour. Pour fixer notre volonté, nous avions convenu d’attribuer un nouveau nom à chacun et pour ma part, je donnais le nom d’Enée à Noé.

Dans chaque anecdote de notre vie se cache des vérités.
Je reçus il y a quelque temps un enseignement interne dans lequel fut abordé le problème de l’alcoolisme. Sur le coup, je ne me sentis pas concerné par la question. Je me dis à moi-même, pourquoi l’Enseignant parle-t-il de ce sujet, je ne suis pas alcoolique. Le regard que me porta l’Instructeur m’invita à reconsidérer ma position.
En toute honnêteté, je ne le compris pas tout de suite mais l’alcoolisme était à prendre dans un sens plus général, dans le sens de toute espèce d’addiction, la passion sexuelle incluse.
Le sexe passionnel est une addiction, une dépendance, une forme d’alcoolisme.
L’enseignement est vivant nous le savons.
Dans les jours qui suivirent j’eus l’occasion de me renseigner sur une association reconnue, celle des « alcooliques anonymes ».
Nous trouvons dans le protocole très strict des « AA » la conclusion fondée sur leur longue expérience, qu’un alcoolique doit soutenir une abstinence totale - car la maladie est reconnue en elle-même incurable. Un alcoolique ne devra plus jamais boire et la raison se fonde sur leur expérience de terrain :
Ils soutiennent qu’un alcoolique ne peut pas guérir, il ne pourra jamais boire modérément et doit donc se résoudre à ne plus jamais toucher un verre d’alcool.
Cela parait radical, mais j’ai pu converser avec un "ancien" alcoolique (qui n'avait plus bu un seul verre d'alcool depuis plus de 15 ans mais ne se disait pas guéri !) qui m’a expliqué qu’à chaque fois qu’il avait repris un seul verre il avait rechuté, ce jour-là ou bien les jours suivants.
Lui aussi ne devra plus jamais regarder en arrière.
C’est intéressant…

La leçon reçue m’incite à penser que nous sommes tous sauf exception, des alcooliques sexuels et que cette maladie est incurable.
Nous ne pourrons en guérir, car notre soif de luxure est insatiable. Ce n’est que lorsque ce terrible défaut aura été dissous en poussière cosmique que nous serons libérés de notre concupiscence, de notre soif de sexualité passionnelle.
En attendant, nous devons renoncer à tout verre alcoolisé de passion sexuelle.
Qu’est-ce qu’un verre d’alcool « sexuel » ?
Un regard lubrique, la consultation d’images érotiques, la fantaisie érotique (pensées, émotions…) la parole concupiscente, etc., etc.

Si nous voulons marcher droit, le regard pointé vers l’avant, nous devons comprendre que nous sommes des malades chroniques, esclaves de nos vices et qu’il n’y a pas d’échappatoires à cet état de fait. Observer et comprendre cette situation doit se traduire dans les faits : nous devons renoncer à nos habitudes lascives par un acte de volonté et ne plus jamais nous retourner.
De la même manière qu’un alcoolique ne doit plus boire un seul verre d’alcool, nous devons cesser de manière définitive nous abreuver de liqueur libidineuse.
Nous ne pouvons jouer avec le démon car il sait parfaitement prendre le contrôle de la machine humaine. La tentation n’est pas un jeu, soit nous succombons, soit nous triomphons.
Observer notre désir et le laisser agir en nous en pensant que nous allons mieux nous confronter à lui, que nous lui résisterons, c’est succomber, et le résultat sera toujours l’échec !

De la même manière, si nous avons développé n’importe quelle forme d’addiction, nous devons nous observer et accepter le fait que nous sommes des esclaves de cette dépendance psychologique. Il n’existe qu’une seule façon de nous soustraire à son influence, c’est de couper cette habitude jusqu’à ce que nous ayons éveillé notre conscience.
C’est catégorique, mais Notre Seigneur Le Christ a dit :
«Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne»
Matthieu 5:29-30

J’espère que ce témoignage vous sera utile.

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Ne plus se retourner...

Message par Jean Pascal » 29 avr. 2013, 22:57

Bonjour à tous,
Belle expression : alcool sexuel.
On s'aperçoit que lorsque l'on reste présent en nous-mêmes, on peut contrôler le sexe.
Mais à la moindre absence, ou sommeil de la conscience, on obéit, on chute. A la moindre limite mentale, on obéit.
Cela se décide en une fraction de seconde. En une fraction de seconde un double de nous-mêmes prend possession de notre machine humaine.
La manière de se comporter sous l'influence sexuelle reflète notre état de conscience.
Si on est présent dans la journée, on sera présent pendant l'acte et on gardera le contrôle.
Si on se laisse aller psychologiquement dans la journée, le résultat ne se fait pas attendre : spasme avec perte.
Je trouve que chaque ego travaille de la même manière. Il attend la moindre inattention de notre part pour agir.
Etant donné qu'ils nous connaissent parfaitement et sont nos pensées et émotions, il me semble qu'on doit apprendre à agir uniquement avec le coeur spontané.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Ne plus se retourner...

Message par Jean Pascal » 29 avr. 2013, 23:29

Lot a écrit : C’est catégorique, mais Notre Seigneur Le Christ a dit :
«Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne»
Matthieu 5:29-30
En revanche mon ami, je trouve que cette phrase prête à confusion si on l'interprète au pied de la lettre.
Klingsor, le mage noir, s'est mutilé dans le "sain propos" d'éliminer les passions animales. On connaît le résultat. A-t-il été avantageux qu'il supprime le membre qui lui pose problème ? afin d'éviter d'aller dans la géhenne.
Je me sens comme Klingsor.
J'ai supplié d'être libéré de la passion animale. Et sais-tu ce qu'il m'arrive en ce moment ? je ne suis plus intéressé par le sexe. Belle leçon par laquelle je passe.
Je ne pensais pas que ce soit possible qu'un homme ne ressente plus de pulsions sexuelles provoquées par l'extérieur.
Cela commence à me faire comprendre que la volonté est le moteur de l'alchimie. Soi-même devons décider de la pratique, ce n'est pas à quelqu'un de décider pour nous. Ne jamais accepter la bête comme décideur.
Et là je te rejoins : "Il n’existe qu’une seule façon de nous soustraire à son influence, c’est de couper cette habitude jusqu’à ce que nous ayons éveillé notre conscience".
Ce qui peut paraître "mauvais", peut se révéler à terme "positif".

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Ne plus se retourner...

Message par Lot » 30 avr. 2013, 17:08

Cher Jean-Pascal,

Tu fais bien de rappeler que les paraboles ne doivent pas être prises au pied de la lettre mais d’un point de vue psychologique.

C’est notre psychologie grégaire, cet ensemble confus de pensées contradictoires, qui fait de nous soit des esclaves de nos vices soit des fanatiques.
Klingsor était un fanatique (je ne te situe pas dans la même catégorie :) ) de la pensée pour arriver à une telle conclusion.
Le fanatique de la pensée est un sujet monomaniaque intoxiqué par une idéologie.
Il agit sans aucune perspicacité sur ses motivations réelles et son action est erronée.
Klingsor a suivi le chemin rapide aveuglé par l’idée selon laquelle le sacrifice de son organe lui vaudrait un passeport pour la chasteté.

Dans le cas précis de nos manies « libidineuses », il convient d’être réaliste, ne plus penser et agir avec discernement :
Réaliste : nous sommes esclaves de nos vices et nous ne pouvons remédier à cet état de fait qu’en éliminant nos agrégats psychiques correspondants.
Ne plus penser : vider son mental de toutes préoccupations afin de s’ouvrir au nouveau et se rappeler à soi-même.
Agir avec discernement : renoncer psychologiquement à toutes habitudes nocives qui génèrent toujours les mêmes conséquences et s’y tenir par un acte de volonté (ne plus se retourner).

Merci cher frère, pour ta participation à cet échange,
Bien à vous tous,
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Anselme
Messages : 8
Enregistré le : 12 avr. 2016, 06:29

Re: Ne plus se retourner...

Message par Anselme » 15 avr. 2016, 01:15

Ne Plus se retourner...... Terrible décision , épouvantablement difficile ....

Le Grand Avatar du Verseau a dit :

" Pauvres gens ! , ils pensent que si telle ou telle circonstance ne s’était pas produite, leur vie aurait été meilleure…

Ils supposent que le sort a joué contre eux et qu’ils ont perdu l’opportunité d’être heureux…

Ils se lamentent sur ce qu’ils ont perdu, pleurent sur ce qu’ils ont méprisé, gémissent en se rappelant les vieilles erreurs et calamités…

Les gens ne veulent pas se rendre compte que végéter n’est pas vivre, et que l’aptitude à vivre consciemment dépend exclusivement de la qualité des états intérieurs de l’Âme… "

A Méditer....

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Ne plus se retourner...

Message par Noe » 02 juin 2016, 14:31

Très bien dit Anselme! C'est un excellent rappel de soi-même.

Il faut changer maintenant et pour toujours radicalement et définitivement. Les émotions négatives, les pensées négatives, les critiques journalières, la colère, la haine... Il faut en finir et travailler avec la grande Dame de toute Compassion pour dissoudre tous les égos. Tout le reste n'est que perte de temps.

Merci Anselme pour ta participation au forum Don et Compassion.

A bientôt, cher frère de ma chair, dans la compassion en action.
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre