Conseil Hebdomadaire

Découvrir et Comprendre un défaut nécessite de sérieusement remettre en question un aspect de notre psychologie, avec sincérité. Puis d'observer notre manière d'agir au sujet de cet aspect suspecté mauvais. Cette observation ciblée, sereine et détachée, mène à la compréhension directe et radicale d'un défaut

Journal de Jérôme : MIRACLE!

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 27 juin 2019, 21:50

Merci Pierre d'essayer de m'aider.

L'Enseignement dit que pour pouvoir se diriger dans l'astral, il faut avoir libéré la cse. Pour libérer la cse, il faut mourir à soi-m. Cela n'a rien de morbide, au contraire c'est la libération et le bonheur, car c'est l'ego qui meurt, et l'Essence qui se réveille. Sans vouloir juger, je ne comprends pas qu'ayant eu le privilège de réussir la sortie astrale, tu ne te hâtes pas de faire le Travail pour aller + loin? Toi qui as eu un aperçu et une preuve vécue, tu devrais être pressé d'aller recevoir l'Enseignement directement aux pieds des Maîtres, non? Il est évident que tu as été détourné depuis des années de cette Voie Lumineuse toute tracée devant toi, par l'Adversaire, l'ego. Tu ne peux plus accepter d'être sa marionnette vu ce qui t'était destiné mon frère. Au boulot! :D (et moi de même)

Amour fraternel

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 27 juin 2019, 22:02

Ma paralysie n' était pas physique, mais dans le rêve où j'ai échoué et appris de mon échec. Les frères qui nous conseillent ici ne le font pas pour nous empêcher de nous élever, au contraire...

Tu ne devrais pas utiliser ce forum sous l'emprise de l'alcool. Ce n'est pas un jugement, c'est mon avis... après tout c'est mon journal, non? :lol:

Je t'en prie, ressaisis-toi, on a eu un aperçu de ta lucidité et ça donne envie... (de faire un barbeuq, bio bien sûr et sans excès, sauf d'amour :lol: )

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 01 juil. 2019, 13:54

Petit bilan. La Mort en marche porte ses fruits (meilleur rappel de soi), mais ne suffit pas pour les egos les + costauds. Le Grand Arcane pose toujours problème malgré qqs progrès.

En ce moment j'apprécie les vidéos d'Eckhart Tolle.

Je me demande quelle devrait être la bonne attitude pour ma pratique professionnelle : Autrefois je jouais de la musique plus avec le mental. Aujourd'hui, + avec le coeur. Mais je suis complètement identifié avec mon interprétation. Cela vous semble-t-il correct?

Paix à vous tous!

Avatar du membre
Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par Paul12 » 02 juil. 2019, 21:45

Je dirais qu'il faut se laisser baigner par la totalité du son, sans s'identifier à ce que cela nous évoque.
Ou se concentrer sur ce que l'on joue lorsque l'on s'entraîne, sans identification non plus sur les pensées et émotions qui nous arrivent.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 04 juil. 2019, 00:22

En y pensant bien, je crois que la pratique musicale telle que je la décris est correcte. Il faut jouer avec le Coeur, rien qu'avec le Coeur. L'Essence peut s'exprimer ainsi. Il faut balayer tout le mental ("plans" intellectuels, désir de briller, "que vont-ils penser de moi?", etc...) ou le remettre à sa place de simple outil si nécessaire (grille d'accords sur nvx morceaux, mais je préfère l'oreille).

Il me semble correct de s'identifier avec la musique qu'on interprète à condition qu'elle émane de la bonne partie de soi.

Paix à vous tous!

Avatar du membre
Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par Paul12 » 04 juil. 2019, 19:46

Cher Ami,

La musique à un très grand pouvoir sur nous.

Un égo mélomane intellectuel est heureux à l'écoute d'un petit morceau de Jazz complexe.
Un égo émotionnel pleure lors d'une chanson à texte sur une rupture amoureuse.
Un égo de dépression s'accroche à l'écoute d'un morceau black métal.
Un autre égo émotionnel joyeux s'émerveille à l'écoute d'un morceau classique.

Samael Aun Weor raconte également que ce qu'il pensait être des émotions supérieures de l’Être, lorsqu'il écoutait un morceau, n'était en définitive qu'un égo.

La discipline reste toujours la même, accueillir tout ce qui vient des sens avec une neutralité totale.

Rester Unité à l'intérieure, ne pas rentrer dans la lutte des opposés.

Il faut se détacher du mental sensoriel (les impressions des 5 sens qui sont traitées par le mental sensoriel).

Lorsqu'on nous explique ceci, nous avons tendance alors à rentrer en lutte intérieure et refouler toutes émotions, positives ou négatives.

Non. Pas de Lutte.

Laissez tout circuler sans s'y identifier, sans s'y accrocher.

Pas d'attachements, pas de refoulement.

Les pensées passent, les émotions passent, les ressentis passent.

Nous voyons petit à petit le mécanisme de la production des pensées.

Nous comprenons intuitivement qu'aucune pensée ne nait du vide. Elle vient de quelque part. Elle est produite par quelque chose.

Commençons par laisser ces pensées passer, circuler, sans s'y identifier, sans chercher à comprendre.

La compréhension ne vient pas de l'intellect, ni du mental. Alors inutile d'essayer de comprendre.

Laisser tout passer, tout en étant observateur.

Ainsi, aucune tension mentale, aucune lutte intérieure.

Un pensée de tristesse passe, nous ressentons éventuellement un sentiment de tristesse. Qu'il circule, qu'il passe.

On le refoule pas, on le laisse circuler tout en observant sereinement tout ce balais de pensée, sensations etc...

Et par cette non résistance, cette non identification, l'intuition venant de L'intime passe.

La compréhension surgit tel un éclair, sans jamais avoir eu besoin d'utiliser le mental ou l'intellect. Cela nous tombe dessus.

L'intellect est bien pour construire quelque chose, pour écrire, pour formuler, exprimer. Mais pour les choses de la compréhension intérieure, pour l'éveil de la conscience, il doit rester à sa place et nous devons rester le Maître.

Lorsque nous parvenons à vivre chaque instant en restant présent sereinement, sans violence et lutte intérieure, en acceptant le moment tel qu'il est, en acceptant d'avoir ces pensées. Nous sommes réceptif et nous pouvons recevoir la Lumière du Père.

Nous devons accepter le moment présent et ne pas fuir sans cesse ailleurs mentalement, il est bon de comprendre que ce moment est parfait tel qu'il est. Pourquoi l'égo veut-il fuir ? L'égo vient du passé, il ne veut pas être ici. Il a souffert, il est ignorant et ne comprend rien, il ne peut rien faire d'autre que rester dans son état, tant que l'on obtient pas une compréhension Intime.

Si l'on s'identifie à l'égo, on mène une vie par procuration, jamais présent.

Il s'agit donc de déposer les armes, d'accepter le moment tel qu'il est, et de s'immerger dans la Vie, ou nous pourrions dire au sain de la Divine Mère.

Ainsi, nous sommes conscients, réceptifs, et nous accomplissons la Volonté de Notre Père.

Il faut commencer par un bout, et avancer surement.

Essayer de jouer du Chopin alors que nous ne savons pas jouer "Au clair de la Lune" est difficile. C'est bien d'essayer et de faire des périodes ou l'on essaye de tout déchirer d'un coup (le voile). On avance potentiellement plus vite, si nous restons motivé. Mais dans tout les cas, de bonnes bases permettent d'avancer sûrement.

Toutes pratiques reposent sur le Rappel de sois et l'auto-observation. Sans cela, on stagne.

Par ces explications, nous pouvons réaliser le rappel de sois et l'auto-observation.

Revenir sans cesse, sans forcer, sans lutte violente, à cette état de présence simple et sereine. Tout en observant tranquillement les choses dans son ensemble. Que ce sois les pensées, les émotions, les ressentis, le monde extérieur.

Cet état amène félicité, joie et paix véritable.

C'est l'état normal. Être ! Là ! Maintenant ! Ici !

Si j'essaye d'être comme ceci, ou comme cela. De faire comme ceci ou comme cela. Avec le Coeur ou avec l'intellect, etc etc... On n'est pas présent, on est pas dans l'unité.

L'étude des égos se fait par le rappel de sois et l'auto-observation, la compréhension vient de ces deux facteurs. N'est-ce pas ce que nous faisons lorsque nous réalisons cette "pratique" expliquée ci-dessus ?

On observe les pensées,émotions etc... passer, sereinement. Être présent, ici et maintenant, réceptif et calme, sans lutte intérieure. On vit normalement. Ce n'est pas cela le Rappel de Sois et l'auto-observation ?

En définitive, nous ne faisons plus rien à part vivre simplement ("Heureux les simples d'esprits!"). Que c'est reposant ! Nous ne commandons rien !

Nous avons simplement à être réceptif. Réceptif pour recevoir la Lumière de notre Être.

Il est inutile d'essayer de faire par sois-même. On ne peut rien faire.

Juste se rendre réceptif pour recevoir la Lumière d'en Haut.

Part cette pratique, n'accomplissons-nous pas ces phrases :
Notre Père qui est aux Cieux (Nous reconnaissons sa Présence)
Que ton Règne Vienne, (Nous reconnaissons notre pauvreté sans Lui)
Que ta Volonté sois faite sur la Terre comme au Ciel (Nous reconnaissons que c'est lui qui à les pleins pouvoirs, pas nous, et nous lui laissons les commandes)

Donne-nous aujourd'hui notre Pain Quotidien : A partir du moment ou nous sommes réceptif et que nous acceptons que nous ne pouvons rien faire d'autres que de laisser faire, nous acceptons qu'il nous enseigne à travers la Vie vécue d'instant en instant.

Etc...

Lorsque nous lisons l'enseignement, nous les intellos, nous voulons faire. Nous désirons faire.

Ce n'est pas ainsi que nous devons agir. Pas avec le mental.

Vivre ! Vivre simplement ! Sans oublié la chasteté et la sainteté bien entendu.

Ceux qui aiment le son, j'ai personnellement beaucoup d’affinités pour l'écoute du bol tibétain pour la méditation profonde et développer ma concentration.

https://www.youtube.com/watch?v=yEP2YrD-dyY

Il suffit d'écouter sereinement le son du bol tibétain, du début du son jusqu'à sa disparition totale, puis le silence qu'il y a entre le prochain son de bol.
Ainsi de suite.

Ce support aide à développer une discipline de concentration nécessaire pour obtenir un rappel de sois et une auto-observation constante et régulière toute la journée.

On peut essayer d'autres supports. Personnellement, j'aime bien celui-ci, car les sons trop vagues, je me laisse porter et fini par m'oublier.

Cet apprentissage pour vivre dans le moment présent est une discipline indispensable pour tout le reste. C'est la base même et l'aboutissement même de l'éveil.

Même ceux qui sont 100% éveillés continue de méditer dans l'instant présent. C'est une habitude à développer pour qu'elle devienne automatique.

Avec cette capacité, l'étude du Moi se fait naturellement toute la journée, puisque nous nous auto-observons constamment.

A condition d'aller plus en profondeur dans la méditation profonde et immobile.

Dans les moments de pleine identification à l'égo, de grandes souffrances, il font continuer ce rappel et cette auto-observation.

Même si nous pleurons, nous souffrons, il faut accepter le moment tel qu'il est, il faut accepter.

Observons, observons cette identification à cet égo qui souffre terriblement, aussi douloureux soit-il, sans chercher à comprendre. Et la Lumière, la compréhension arrivera. La Sainte Mère nous consolera.

Les moments de douleurs nous enseigne beaucoup. Il faut alors tout accepter, car le bien et le mal sont deux pôles nécessaires et illusoires.

Soyons Heureux de vivre, Courageux d'être dans l'Instant. Devenons des Fils de l'Instant. Des enfants dignes et innocents, par ce vécu dans le moment présent.

Le nouveau né ne se pose pas de question, il vit. Il pleure, il rit, il s'amuse. Il ne connait pas le bien et le mal. Il est innocent.

Au début, nous constaterons que l'on s'oublie souvent pour les mêmes choses. Ce simple fait de pratiquer de cette manière nous permettra de comprendre intuitivement ce qui pose problème. Notre Père/Mère nous guide.

A mesure que nous allons mettre de l'ordre dans notre psyché, par cette observation sereine, par l'aide de nos Parents dans la dissolution de l'égo, notre niveau de conscience va s'accroitre, et nous recevrons beaucoup. L'intuition deviendra de plus en plus grande.

Je nous souhaite à tous beaucoup de Lumière, beaucoup d'Amour de la Divine Mère.

Pratiquons !

A Toujours, cher frère, Jérôme !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 04 juil. 2019, 21:42

Oui Paul, tout ceci me paraît véridique. La 2e partie est claire pour moi. Formulé de cette façon, c'est limpide et encourageant, merci! La 1e partie en rapport avec la musique est effectivement l'application de la 2e, cela me semble correct et pourra sûrement m'aider.

"Soyez passants!" (Logion de l'Evangile de Thomas, merveilleux Livre!)

Merci pour tout, mon frère bien-aimé, à bientôt!

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 04 juil. 2019, 21:45

D'où est extraite cette explication du Maître? Est-ce que le 5e Evangile fait partie de ses Enseignements les + tardifs?

jerome
Messages : 386
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par jerome » 04 juil. 2019, 21:58

Et n'est-ce pas finalement aussi une lutte des opposés "être présent/être dans le rêve mécanique"?, car cela demande des efforts et une lutte contre le mental à mon niveau. Je n'ai d'autre moyen que d'"essayer de faire", ici? Ceci s'applique uniquement à "cerveau contre cerveau" n'est-ce pas? Pas à "cerveau contre coeur", etc... qui est correct semble-t-il?

Ne t'inquiète pas, tout cela semble torturé mais la journée je pratique dans la paix et la simplicité. Juste pour aller + loin dans la compréhension de la méthode :)

Amour fraternel!

Avatar du membre
Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Journal de Jérôme : MIRACLE!

Message par Paul12 » 04 juil. 2019, 23:26

Oui, je ne connais pas l’Évangile de Thomas, mais c'est très bien résumé ce que tu cites!

Ces explications sont tirées en partie de la Révolution de la Dialectique. Vers le Chapitre1.

Mais je l'ai expliqué comme je l'ai compris, et comme je l'aborde en ce moment. Ca me parait juste. Mais je ne suis pas grand chose à l'heure actuelle.

Tout ce que je peux dire c'est que l'important est de rester déterminé et de ne pas abandonner. Comme n'importe quel autre sujet de la Vie.

Et a force d'essayer, de rectifier, de chercher, on trouve.

En disant cela, je remarque que c'est une phrase prononcée dans le monde de l'Alchimie. VITRIOL (Visite l'intérieur de ta Terre et en rectifiant tu trouvera la Pierre, quelque chose comme cela :mrgreen:)

Pratiquez, rectifiez, affinez et vous trouverez en quelques sortes.
Ne t'inquiète pas, tout cela semble torturé mais la journée je pratique dans la paix et la simplicité. Juste pour aller + loin dans la compréhension de la méthode :)
Tu es fermement décidé à la Lumière, c'est là l'essentiel.
Et n'est-ce pas finalement aussi une lutte des opposés "être présent/être dans le rêve mécanique"?, car cela demande des efforts et une lutte contre le mental à mon niveau. Je n'ai d'autre moyen que d'"essayer de faire", ici?
Nous disons que nous devons nous rappeler à nous-même pour être conscient. Cela nous est un effort.
Mais... Pourquoi ?

Ne devrait-il pas être naturel d'être présent en chaque instant ?

Pour quelqu'un de 100% éveillé, la question ne se pose même pas, il est toujours présent.

Si c'est un effort, c'est justement parce que nous sommes quasiment 100% le contraire, inconscient.

Alors comment faire avec à peine quelques pourcents de conscience éveillée pour s'en sortir ?
Il faut être astucieux et ne pas écouter le mental.

La didactique enseignée par Samael Aun Weor est brillante, en ce sens qu'elle suggère de ne pas utiliser le mental, ni de s'y identifier. C'est évident puisque nous fonctionnons quasiment totalement avec le mental, là où se cache les Moi.

Même si nous voulons être avec le cœur, le mental s'en mêle.

C'est normal puisque nous sommes à 97% (en moyenne) inconscient, et donc, 97% du mental est inconscient (diriger par nos égos).

Par conséquent, si nous utilisons le mental, on ne peut que se retrouver à utiliser notre partie inconsciente.

D'où l'évidence d'apprendre à ne plus se servir du mental pour autre chose que les choses de la vie courante, lorsque cela est nécessaire.

Comment pourrait-on réussir à nous libérer, sans déjà apprendre à ne pas utiliser ce qui nous en empêche ? (le mental contrôlé par l'égo)

Ce serais comme essayer de sortir de sa cage en portant la cage, et en restant à l'intérieur :)

Éliminer un égo avec l'égo lui-même ? Le mental ? (qui est sa tanière).

Avec le Cœur ? Oui c'est mieux, mais souvent le mental apparaît car il est dans tout les centres de la machine humaine. L'émotionnel également.

Cela nécessite d'abandonner, de laisser tomber l'idée de faire avec le mental ou faire par sois-même.

On doit être réceptif pour laisser la Lumière passer.

Donc s'il y a lutte à revenir au moment présent, c'est qu'il y a effort. Parce qu'on veut faire le bien. Il n'y a pas à faire le bien.

A notre niveau d'inconscience, il est normal que nous devions nous rappeler à nous-même. Quand on apprend d'un instrument, on doit apprendre et persévérer.

Mais il y a une différence entre faire des efforts pour revenir à un état de présence, et simplement revenir à une observation passive.

La première solution est active, violente, artificielle. Nous utilisons le mental et un égo qui veut pratiquer pour être faussement présent.
La deuxième solution est passive, douce et sereine. Nous utilisons notre conscience libre pour être présent.

C'est un peu difficile à expliquer. On sens que ce n'est pas la même partie qui fonctionne.

La meilleure manière de comprendre et d'essayer de faire les activités de la journée réfléchir. Comme un bébé.

N'essayons pas de ne pas penser, mais simplement de laisser circuler.

Pas de bagarre.

Le seul effort, doux à faire, et de ramener son attention à cette observation sereine.

Ceci nous n'avons pas le choix. Quand nous aurons l'habitude, et a mesure que nous éliminerons l'égo (qui d'ailleurs n'est plus nourri de cette manière), cela deviendra de moins en moins nécessaire de faire cet "effort".

Comme un funambule. Si nous allons trop dans un sens (essayer d'être présent violemment, mentalement, égoïstement) nous tombons. Si nous allons trop dans l'autre sens (aucun rappel de sois) nous tombons aussi.

Le juste rappel de sois calme et serein, sans effort du mental. Et auto-observation.

Je ne sais pas comment je pourrais expliquer autrement.

L'état de conscience éveillée se trouve au centre.

La conscience est au centre.

Essaye d'être présent, de ne rien faire. Juste d'observer et d'être présent. Mais mentalement, dis-toi que tu ne fais rien du tout.

Cet état, lorsqu'il est bien réussi, fait jaillir la Lumière.

Une seule étincelle motive énormément.

Alors j'imagine l'Illumination qui survient lorsque le mental laisse tomber. :idea:

Laissons nos Parents prendre les commandes.

Courage à nous!
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Répondre