Carnet de route méditation continue Oorlogs

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Noe
Messages : 652
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par Noe » 09 août 2010, 21:26

Bonjour frère de mon âme Oorlogs,

je tiens à te féliciter pour tes efforts constant et ta persévérance dans la méditation avec exercices.

Je t'invite à étudier et à méditer sur un merveilleux texte sur l'illumination finale : http://www.don-et-compassion.com/parsif ... r-zen.html

Que la couronne de Sephiroth de l'Intime guide tes pas !
Noe
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 12 août 2010, 19:41

Bonjour,
Merci Noé pour tes encouragements ;)

Mardi je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 45 du "Parsifal révélé" http://www.don-et-compassion.com/parsif ... r-zen.html ainsi que le chapitre 5 du "petit nombre" (Shunyata) http://www.don-et-compassion.com/petit- ... ateur.html dans un esprit s'ouvrant à l'unification.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h35 jusqu'à 07h35 en position assise jambes croisées en utilisant le mantra décrit en bas de page de la "Shunyata". J'entre progressivement dans une relaxation relativement profonde et ma concentration n'est pas trop perturbé par les pensées.
________________________________________________________________________________________

Mercredi je me suis levé à 05h30 et ai étudié le chapitre 7 du "Mystère de la fleuraison d'or" (les Moi luxurieux) http://www.don-et-compassion.com/myster ... demon.html ainsi que le chapitre 5 du "petit nombre" (Shunyata) dans un esprit s'ouvrant à l'unification.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h35 jusqu'à 07h35 dans la même position que la veille. La relaxation et la concentration seront entrecoupées de brèves périodes de somnolence.
La relation entre le manque d'auto-observation (ou identification dans la journée) et la somnolence durant la méditation sont manifestement directement liés.
Les lectures matinales de textes sacrés me semblent particulièrement importantes pour réveiller l'urgence intérieure et créer un lien avec notre être.
________________________________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 45 du "Parsifal révélé" (l'Illumination finale) http://www.don-et-compassion.com/parsif ... r-zen.html et le chapitre 5 du "petit nombre" (Shunyata) dans un esprit s'ouvrant à l'unification.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h40 jusqu'à 08h00 mais une somnolence répétitive à eu raison de moi.
Durant cette journée j'ai utilisé régulièrement la clé de SOL de façon sereine afin de trouver l'unification. Mon mental, très dispersé, m'emmenait régulièrement dans la rêverie. A 13 heure je me suis astreint à une nouvelle lecture de "Shunyata" et suis entré rapidement dans une unification sereine et une paix assez suivi. J'ai pu garder cet état d'esprit durant quelques temps après.
L'identification est revenu dans l'après midi. Je me suis de nouveau astreint vers 18h00 à la relecture de "Shunyata". Ce fut très instructif ... cette fois pas véritablement concernant la connexion avec mon être, qui fut partielle, mais surtout par l'observation des résistances égoïques qui se sont manifestés. Diverses parties de mes "MOI" ne souhaitaient pas cette lecture, préférant regarder une vidéo ou chercher diverses choses sur Internet. Une saveur désagréable en moi-même luttait contre mon choix de cette lecture. Je suis parvenu à me désidentifier de ces pensées en abandonnant la lutte du "bien" de cette lecture face au mal de ces "pensées" pour me contenter de chercher l'unification, qui finit ... LENTEMENT .... par venir.

Changer sa manière de penser est une épreuve de chaque instant que nous devons affronter dans la sérénité. C'est un paradoxe que nous devons comprendre pour abandonner la lutte.

Bonne méditation mes amis ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Avatar du membre
Noe
Messages : 652
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: méditation continue

Message par Noe » 13 août 2010, 15:34

Bonjour Oorlogs,

En lisant ton message, une phrase m'a interpellée. Tu as dit :
« Les lectures matinales de textes sacrés me semblent particulièrement importantes pour réveiller l'urgence intérieure et créer un lien avec notre être »
.

Oui, c'est en effet un constat formidable lorsqu'on pratique la méditation avec exercices de manière régulière et constante dans un esprit sincère et avec beaucoup d'amour envers notre Essence divine. En persévérant quotidiennement, tu trouveras la Voix de ton Être, l'Intime ou Atman, dans le silence intérieur profond de la méditation interne et dans la dévotion envers la Volonté du Père.

As-tu lu cette page et pris le temps d'y méditer ? Voici la page en question : http://www.don-et-compassion.com/volont ... ntime.html

Je te remercie cher frère de nous faire partager tes pratiques sur le forum Don & Compassion.

Que la félicité divine guide tes pas !
Noe
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 16 août 2010, 07:27

Bonjour,

Vendredi je me suis levé à 05h30 et ai étudié une nouvelle fois "Shunyata" dans un esprit tendant à l'unification.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h40 jusqu'à 07h40 mais la somnolence à eu raison de moi.
Durant la matinée j'ai de façon irrégulière utiliser la clé de SOL pour me rappeler à moi-même. Vers 13h00 j'ai de nouveau étudié l'esprit aspirant à l'unification "la shunyata" http://don-et-compassion.com/petit-nomb ... ateur.html. Rapidement la paix s'est installé. J'ai pu maintenir sereinement cette paix durant plusieurs dizaines de minutes à l'issue de cette lecture, puis progressivement, consécutivement à diverses identification, la bouteille mentale s'est refermée. Le soir, de retour chez moi, la paix du cœur tranquille m'a de nouveau habité durant plusieurs dizaines de minutes. J'en remercie ma mère divine.
_______________________________________________________________________________________

Samedi je me suis levé à 05h30 et vers 06h00 ai étudié le texte que Noé m'a généreusement suggéré http://www.don-et-compassion.com/volont ... ntime.html. S'en est suivi l'étude de la "Shunyata". Rapidement la paix du cœur tranquille m'a habité.
Chère frères et sœurs qui lisez ces lignes, je vous invite sans prosélytisme à découvrir le formidable pouvoir de l'étude des textes sacrés. Ouvrir son cœur à sa divinité intérieur, hors de tout calcul, est d'un enrichissement merveilleux. Que le choix se porte sur la bible ou tout autre texte sacré, laissez ces mots sanctifiés toucher votre conscience.

Je débute la méditation quotidienne à 07h20 jusqu'à 09h00 dans la position habituelle. Durant une trentaine de minutes la somnolence est récurrente, puis progressivement la concentration se précise et la somnolence disparait.
Durant plusieurs dizaines de minutes à l'issue de la méditation persiste l'unification et la paix du cœur tranquille, qui, progressivement sera remplacer par l'oubli. Le reste de la journée sera vécu dans l'identification entrecoupé de rappel de soi partiel.
_______________________________________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 05h45 et ai étudié le chapitre 8 du "Mystère de la fleuraison d'or" (Le Moi de la Sorcellerie) http://www.don-et-compassion.com/myster ... rpies.html, le chapitre 1 de "La Volonté Christ" (Que ta Volonté soit faite) http://www.don-et-compassion.com/volont ... ntime.html, et "shunyata" dans un esprit qui peine à s'unifier, voilé par la somnolence. Je parviens néanmoins peu à peu à l'unification.

Je débute la méditation quotidienne à 07h30 jusqu'à 08h30. La somnolence est une nouvelle fois un obstacle à la concentration.
La journée qui s'en suit sera vécu dans l'identification la majeur partie de la journée.

L'éveil de la conscience peut se faire progressivement en chacun d'entre nous, j'en suis convaincu. Nous devons nous entrainer instant après instant, sans laisser le découragement nous gagner. L'adversité, les coups du sort, l'oubli de nous-même qui interviennent ne sont des obstacles durables que si nous nous arrêtons à eux. Nous ne pouvons apprendre à différencier la vraie lumière de l'être à la fausse lumière de l'intellect que par l'expérience, et celle-ci s'acquière seulement en étant confronté à LA LUMIÈRE comme AUX TÉNÈBRES.

Merci Noé de nous faire partager ton expérience. Tes conseils sont les bienvenus. Je t'invite à continuer à nous en faire profiter.

Bonne méditation à tous chers frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 20 août 2010, 12:07

Lundi je me suis levé à 06h00 et ai étudié une nouvelle fois "Shunyata" dans un esprit quelque peu embrumé qui peu à peu s'éclaircit dans l'unification.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 07h35 jusqu'à 09h00 dans ma position habituelle. Le manque d'heure de sommeil (mais surtout ma conscience endormie) font que la somnolence est toujours omniprésente. Une raison supplémentaire pour intensifier le travail psychologique.

Durant la matinée l'identification est reine. A 13h10 j'étudie sereinement la "Shunyata" et progressivement la paix du cœur tranquille et l'unification se font présente. Cet état se maintiendra à moindre niveau durant quelques dizaines de minutes. Je refais une lecture du même texte vers 17h00. Mon cœur et mon esprit s'apaise une nouvelle fois et perdure durant environ 1 heure, ou tout au moins permet à ma conscience le rappel de soi-même serein et régulier. La bouteille mentale se refermera ensuite.
______________________________________________________________________________________

Mardi je me suis levé à 06h00 et ai étudié les chapitres 3, 4 et 5 de la psychologie révolutionnaire http://www.don-et-compassion.com/psycho ... naire.html ainsi que "La Shunyata" dans un esprit aspirant à l'unification.

Je débute la méditation quotidienne à 07h30 jusqu'à 09h00 dans ma position habituelle. La somnolence sera une nouvelle fois perturbatrice, malgré des réveils répétés.

Durant la matinée je pratique l'auto-observation de façon assez suivi. Vers 13h00 j'étudie "La Shunyata" dans un esprit qui s'unifie peu à peu. Je garde durant l'heure qui suit un esprit en rappel de soi. Le reste de la journée sera enveloppé des brumes de l'identification.
______________________________________________________________________________________

Mercredi je me suis levé à 05h15 et ai étudié à 05h45 "la Shunyata" dans un esprit qui s'unifie peu à peu.

Je débute la méditation quotidienne à 06h30 jusqu'à 08h00 en parvenant à observer plus précisément les processus qui m'amène à la somnolence, et parviens quasiment à éviter l'endormissement. J'entre rapidement dans une relaxation assez profonde et une concentration suivie.
A l'issue de la méditation je reste en rappel de moi-même durant une heure environ puis l'identification me happe de nouveau. Le reste de cette journée sera emprunte d'identification.
______________________________________________________________________________________

Jeudi je me suis levé à 05h15 et est étudié "la Shunyata" dans un esprit qui s'unifie peu à peu.

Je débute la méditation quotidienne à 06h15 jusqu'à 07h30 en utilisant une œuvre de Bach comme support de méditation durant une trentaine de minutes. Je parviens à une relaxation profonde. Mon esprit décroche de temps à autre de l'observation de mon tableau noir mais je parviens à ne pas sombrer dans la somnolence.

Durant la journée je me suis oublié la plupart du temps. Vers 17h00 j'étudie de nouveau "La shunyata" l'esprit aspirant à l'unification et j'entre dans la paix du cœur tranquille. Durant plusieurs dizaines de minutes je reste en rappel de moi-même l'esprit serein. Progressivement le voile retombe.

Durant un laps de temps indéfini, de façon régulière, j'ai l'intention d'étudier "La shunyata" l'esprit ouvert et hors de toute intellectualisme. Le contenu de ce texte m'inspire profondément et créait en moi un courant qui fluidifie ma compréhension de ce qui doit être accomplit.

Bonne méditation à tous chers camarades
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 23 août 2010, 13:27

Vendredi je me suis levé à 05h15 et ai étudié une nouvelle fois "Shunyata" dans un esprit qui peu à peu s'unifie.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h45 jusqu'à 08h00 dans ma position habituelle, utilisant comme support de méditation durant la première demi-heure des œuvres de Bach. Le reste du temps j'utilise l'écoute des sons du cerveau comme support de concentration.
Je ne parviens pas à cette écoute plus de quelques minutes, et tombe régulièrement dans la somnolence, mais paradoxalement je m'éveille immédiatement quasiment à chaque fois et reprend l'écoute.

Durant le milieu de matinée une intention à l'unification se fait ressentir et celle-ci se fait, tout naturellement. Celle-ci sera passagère, parsemée d'oubli lié à l'identification. Vers 13h00, après une nouvelle étude de la "Shunyata" je reviens pour un moment dans la paix du cœur tranquille, pour être ensuite et durant plusieurs heures la plupart du temps identifié. Vers 17h00, une nouvelle lecture m'aide à la re-connection avec mon être. Celle-ci s'amoindrira avec le temps, mais je garde un certain lien, faible et diffus ...
________________________________________________________________

Samedi je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 3 de la Psychologie Révolutionnaire "La rébellion psychologique" http://www.don-et-compassion.com/psycho ... stant.html ainsi que de " la Shunyata " dans un esprit dont l'unification est perturbée par des émotions négatives. Peu à peu je me désidentifie de celles-ci.

Je débute la méditation quotidienne à 07h00 jusqu'à 08h30 en utilisant comme premier support de concentration, après être entré dans une profonde relaxation, Bach. N'ayant pas noté immédiatement le résumé de cette méditation, je ne saurais être plus précis sur cette pratique.
Le reste de la journée sera emprunte d'identification.

_______________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 05h45 et ai étudié une grande partie (faute de temps) de la shunyata dans un esprit qui s'unifie. Plus tard, vers 07h20 je débute la méditation quotidienne jusqu'à 09h00 en me concentrant sur l'écoute des sons du cerveau, après m'être bien relaxé. Je butte pour le moment sur les mêmes obstacles, une conscience encore très endormie et rêveuse. Ma volonté est inchangée : Éveiller ma conscience.

La journée sera emprunte d'identification. Durant la soirée, de fortes émotions négatives en "moi" qui émanent de la peur et de l'égoïsme me montrent à moi-même certaines faces inavouables. Celles-ci me poussent au détachement et au cœur serein, état que j'obtiendrai durant quelques dizaines de minutes.

Bonne méditation à tous frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Avatar du membre
inwijding
Messages : 25
Enregistré le : 08 janv. 2009, 22:20

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par inwijding » 25 août 2010, 12:50

Bonjour Oorlogs,

La persévérance dans la pratique de la méditation passive et active, effectuée de manière précise, amène irrémédiablement à l'éveil de la conscience.
S'immerger totalement dans la méditation continue, à 100%, instant après instant créait les conditions nécessaires à l'émergence du centre de gravité permanent.

Pour compléter l'étude de Shunyata, nous te proposons ces textes suivants :

http://www.don-et-compassion.com/kabbal ... ement.html
http://www.don-et-compassion.com/trois- ... sence.html

inwijding

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 27 août 2010, 15:48

Bonjour,

Lundi je me suis levé à 05h30 et ai immédiatement débuté la méditation quotidienne en position habituelle jusqu'à 07h30 . Je ne suis pas happé par le sommeil mais ne parvient pas à éviter à bavarder avec moi-même.

Durant la matinée les egos me maintiennent dans la fascination. Vers 13h00 j'étudie les chapitres 3, 13 et 14 de la "Psychologie Révolutionnaire" http://www.don-et-compassion.com/psycho ... naire.html. Mon esprit, relativement agité, s'apaise durant la lecture du chapitre 14. L'identification aux pensées reprend rapidement ses droits.
J'observe que certaines périodes sont fastes à la méditation et à l'auto-observation, celle-ci se faisant sans trop de difficultés. Durant d'autres périodes, l'Ego semble plus fort, ou bien la conscience n'a plus d'aide "d'en haut". Toujours est-il que l'investissement que nous devons avoir au travail psychologique doit être total. J'imagine que tout cela est nécessaire pour comprendre ce que signifie L'éveil de la conscience.

________________________________________________________________

Mardi je me suis levé à 05h30 et ai étudié "La shunyata" dans un esprit qui peu à peu s'unifie.

Je débute la méditation quotidienne à 06h45 jusqu'à 08h45. La première moitié sera emprunte d'assoupissement et d'identification. Durant la seconde heure, toujours en utilisant les sons du cerveau comme support de méditation, mon esprit s'apaise peu à peu pour parvenir durant la dernière demi-heure au silence, en dehors de tout assoupissement. Mon corps entre dans une relaxation profonde, celui-ci parvenant à un début de sommeil.

Les égos reprendront le terrain concédé durant la matinée. Vers 13 heures, j'étudie les chapitres 10, 11 et 12 de "La grande Rébellion" http://www.don-et-compassion.com/grande ... -8-14.html dans un esprit aspirant à l'unification. Durant la lecture du chapitre 12 la paix du cœur tranquille m'envahit et je baigne dans cette sérénité. Durant plusieurs dizaines de minutes je me maintiens dans cet état en répétant sereinement et consciemment "Je parle, je pense, j'agis avec confiance". La bouteille mentale se refermera par l'identification au principe pensant.

________________________________________________________________

Mercredi je me suis levé à 05h45 et ai étudié les chapitres 30, 31 et 32 de la "Psychologie révolutionnaire" http://www.don-et-compassion.com/psycho ... 25-32.html dans un esprit qui peine à s'unifier.

Je débute la méditation quotidienne à 07h00 jusqu'à 08h00 sans parvenir à une concentration suivie.
Pour le reste je n'ai pas noté immédiatement ...

________________________________________________________________

Jeudi je me suis levé à 05h15 et ai étudié "Netzah" de l'ouvrage "Tarot et Kabbale" http://www.don-et-compassion.com/kabbal ... ement.html sur la suggestion d'inwijding que je remercie, dans un esprit peu à l'écoute.

Le reste de la journée, dont la méditation, sera faite dans l'oubli de moi-même.
________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h30 et ai débuté la méditation quotidienne à 05h45 jusqu'à 07h45. J'ai cherché à me concentrer sur les sons du cerveau mais tombe régulièrement dans la somnolence.

Durant la matinée une prise de conscience de ce qu'est l'auto-observation dans la méditation active m'amène à me recentrer précisément et à véritablement m'auto-observer, de façon différente de l'accoutumé, et ceci durant plusieurs dizaines de minutes. Je réitère durant le déjeuner.
Depuis je suis revenu à l'habituel fascination.

Il est vrai inwijding qu'il n'y a pas de place pour "l'à peu près" dans ce processus d'éveil. L'investissement doit être total où le peu de terrain conquis est reperdu quasiment aussitôt.

Bonne méditation chers camarades ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 30 août 2010, 12:59

Bonjour,

Durant la soirée de vendredi, alors que nous étions au restaurant ma famille et moi, la paix du cœur tranquille s'est glissé en moi sans crier gare, de façon naturel, et à perdurer plusieurs dizaines de minutes.
_______________________________________________________________________________________

Samedi je me suis levé à 05h15 et ai étudié vers 06h15 (après m'être oublié dans diverses activités) les textes suggérés par les modérateurs mercredi. Je reprends la première lecture à plusieurs reprises, ma conscience n'étant pas à ce que je faisais, pour parvenir à l'unification.

Je débute la méditation quotidienne à 07h15 jusqu'à 09h00 (la première heure jambes croisées puis en position assise)
La veille, alors que je marchais dans la rue, s'est insufflé en moi l'intuition que l'unification pouvait s'imposer par l'action de regarder de façon juste et sereinement, le regard lucide hors de toutes spéculations ou interprétation. L'action de regarder pouvant être le point d'encrage permettant le rassemblement du corps et de l'esprit. Pardonnez-moi si mes explications ne sont pas claires, mais les mots dans le cas présent ne sont pas adaptés...
Je me rassemble de cette manière durant la méditation, et parvient durant les trente premières minutes à sortir immédiatement de la somnolence lorsqu'elle se présente pour obtenir par la suite une concentration suivie et une relaxation profonde.
Les weekend sont généralement synonyme pour "Moi" de paresse et de nonchalance. De façon récurrente les Moi m'amène à m'oublier, et en parallèle, certains autres moi éveillent la culpabilité de cette situation. Je passe ce samedi prisonnier dans cette lutte des opposés.

________________________________________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 05h45 et ai étudié les chapitres 12 et 13 du "Mystère de la fleuraison d'Or" http://www.don-et-compassion.com/myster ... 11-20.html dans un esprit qui peu à peu s'unifie.

Je débute la méditation quotidienne à 07h15 jusqu'à 08h30 en position assise jambes croisées. Durant les trente premières minutes des "micros perte de conscience" (somnolence) interviennent, mais ma conscience semble réagir et me ramener quasiment à chaque fois à l'état d'écoute des sons du cerveau. La seconde partie du temps la somnolence est absente. Je parviens à une relaxation assez profonde mais celle-ci est limité par des sensations de gène dû à la position des jambes. La qualité d'écoute des sons du cerveau semble s'améliorer. Les processus de luttes liés aux parties "attentive en opposition aux parties "inattentive" du mental commence semble-il à être comprise.
Malgré en début de matinée une intention de suivie dans la méditation active, je me fais avalé par la pensée caduque et la fascination. Quelques soubresauts de révoltes de ma conscience n'auront pas de véritable effet sur ces phénomènes.

________________________________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h15 et ai étudié "La Shunyata" dans un esprit tourmenté par la culpabilité du temps qui passe, dans l'impression que je gâche le temps qui m'est imparti etc ... Il est si facile de se mortifier, les faits semblant nous donner raison, mais c'est également le meilleur moyen de nous engluer plus encore dans la gesticulation intellectuelle, et donc resserrer les liens de l'Ego. Durant la lecture de "Shunyata", je fais l'effort serein de laisser ces pensées négatives en me recentrant sur ces écrits, et progressivement, l'inspiration de l'être me libère du poids de cette culpabilité.
Qu'il est dur le dilemme de ce que nous devrions faire (point de vue de l'Ego) pour ne pas nous laisser porter par les vagues de l'existence. Même si "théoriquement" mourir instant après instant nous semble la méthode approprié, dans les faits, c'est la dernière solution que nous adoptons, et pourtant, rien de ce que nous ferons ne changera notre manière de penser et de réitérer les mêmes erreurs, si ce n'est de mourir.

Je débute la méditation quotidienne (le cœur léger) de 06h30 jusqu'à 07h45. Sereinement, "j'ajuste" avec plus de précision la méthode expliqué plus haut afin que l'action de "regarder" ne soit pas prépondérante mais juste un support qui se "dilue" peu à peu dans l'unification. Peu à peu des images et des pensées deviennent perceptible. Certaines parviennent à m'emmener quelques instants, d'autre sont perçu et d'une certaine façon ignoré, mais sans violence, sans rejet. L'écoute des sons du cerveau se fait plus naturellement. La relaxation du corps est plus profonde, mes articulations (genoux) ne me font pas souffrir.

Vers le milieu de matinée, après m'être longuement oublié, je m'unifie de nouveau durant une longue marche. En écrivant ces derniers mots, je prends conscience de mon état d'endormissement présentement.

Que la paix du cœur tranquille vous habite instant après instant chers frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 04 sept. 2010, 06:05

Bonjour,
Mardi je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 14 des "Mystères de la Fleuraison d'Or" (pouvoirs Tattviques) http://www.don-et-compassion.com/myster ... nanda.html ainsi que la shunyata dans un esprit qui s'unifie en fin de lecture.

Je débute la méditation quotidienne à 06h20 jusqu'à 07h45. Je parviens à une relaxation profonde en utilisant la méthode expliqué dans le post précédant. Je ne parviens pas à une concentration suivie, somnolant plus ou moins longtemps.
Durant la matinée je m'oublie de nouveau, n'arrivant pas à me dissocier de mes chers Égos. Malgré l'intention de rester Maître du navire, je suis invariablement attiré par le chant des sirènes, et ces chants malicieux m'amènent au sommeil. Je n'aurai de cesse d'apprendre à reconnaître ces chants pour ce qu'ils sont, et de ne point m'y perdre ...
Vers 13 heures j'étudie les chapitres 4,5,6 et 7 de la dissolution du Moi http://download.don-et-compassion.com/l ... du-moi.pdf dans un esprit qui, peu à peu, se rassemble. Suite à cela je me maintiens quelque temps dans cet état, qui, peu à peu se dissout. Le reste de la journée sera vécu dans l'oubli de moi-même.
________________________________________________________________

Mercredi je me suis levé à 05h30 et ai étudié le chapitre 15 du Mystère de la fleuraison d'Or, "l'abominable Moi du vice de l'Alcool" http://www.don-et-compassion.com/myster ... stral.html puis les chapitres 4,5,6,7 et 8 de la "Dissolution du Moi" dans un esprit qui s'unifie peu à peu.

Je débute la méditation quotidienne à 06h50 jusqu'à 08h30 dans la position habituelle. La première partie du temps sera entrecoupé de somnolence passagère qui progressivement s'atténuera pour finir dans la dernière demie heure par une concentration qui se concrétise.

Suite à la méditation, je cultive l'intention de ne pas m'oublier mais dans les faits "je" suis (être ou suivre ... les deux en fait :) ) les suggestions du mental et m'égare régulièrement. Néanmoins je commence à discerner dans les faits la relation de cause à effet entre l'intention du désir (sous toutes ces formes) et notre collaboration avec celui-ci. Vers 13h00 j'étudie les chapitres 20 et 21 de "La Grande Rébellion" dans un esprit rassemblé. Je recommande à celles et à ceux qui souhaitent sérieusement débuter un travail sur eux-même de lire ces pages.
________________________________________________________________

Jeudi je me suis levé à 05h30 (mais n'est pas noté de commentaire, donc peu de précision sur les lectures ou la méditation)

J'ai débuté la méditation quotidienne à 07h10 jusqu'à 08h45. Je parviens à une relaxation profonde mais à une concentration qui ne sera pas suivi (somnolence)

La journée (sauf vers 13h00 après l'étude sereine et unifié de certains chapitres de la dissolution du Moi et quelques dizaines de minutes qui suivent) sera emprunte d'identification.
________________________________________________________________

Vendredi je me suis levé à 05h15 et ai étudié les chapitres 6 et 7 de "La Dissolution du Moi" dans un esprit rassemblé et serein.

Je débute la méditation quotidienne à 06h15 jusqu'à 07h15 dans la position habituelle et entre rapidement dans une relaxation et une concentration qui se précise peu à peu pour être quasiment constante durant les quinze dernières minutes, utilisant comme support de concentration les sons du cerveau.
Durant la première partie de la matinée je reste dans une certaine continuité de propos, mais peu à peu celle-ci se disloque par les identifications multiples.

Que la paix du cœur tranquille vous habite durablement mes frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Répondre