Nous venons de mettre à jour le Forum de Don et Compassion !
Nous souhaitons que ce nouveau design vous plaise !
Si vous rencontrez une quelconque difficulté, n'hésitez pas à nous contacter à soutien@don-et-compassion.com

Carnet de route méditation continue Oorlogs

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 09 sept. 2010, 16:41

Bonjour,

Samedi je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 1 de "pour le petit nombre" http://www.don-et-compassion.com/petit- ... corps.html dans un esprit rassemblé et serein.

Je débute la méditation quotidienne à 06h55 jusqu'à 08h30 dans la position habituelle. J'entre dans une relaxation profonde mais la concentration sera inconstante durant la première heure. Durant les trente dernières minutes, ma concentration se stabilise mais pas totalement.

Durant la matinée je m'oublie assez rapidement. J'étudie vers 11h30 les chapitres 7 et 8 (la lutte des opposés et la technique de la méditation) de " la dissolution du Moi " http://download.don-et-compassion.com/l ... du-moi.pdf dans un esprit qui s'apaise rapidement, baignant dans la paix du cœur tranquille. Je profite de cette paix pour pratiquer la méditation assise de 11h55 jusqu'à 12h55. J'entre dans une relaxation profonde et une concentration suivie mais un conflit se créait car cette concentration est forcée.
Le reste de la journée sera vécu sans réel continuité de propos.
________________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 05h30 et ai étudié les chapitres 7 et 8 (idem que la veille dans la matinée) dans un esprit rassemblé.

Depuis ce jour et jusqu'à hier je n'ai rien noté en continue, mes observations seront donc réduite.
Je me suis perdu vers la fin de journée de dimanche, et ce durant 48 heures, dans des émotions et pensées négatives qui ont obscurcis toutes objectivités. A part la méditation quotidienne dont j'ai continué la pratique durant 1 heure chaque matin, les émotions négatives ont neutralisés toutes les tentatives de "communication" de ma conscience avec mon être.

Nous ne pouvons être l'architecte de notre propre éveil qu'à la condition de changer totalement notre manière de penser. L'expérience prouve que les mêmes erreurs se reproduiront encore et encore si nous ne mettons pas en pratique, précisément et avec sévérité envers "nous-même" la transformation radicale.
________________________________________________________________

Aujourd'hui jeudi je me suis levé à 05h00 et ai étudié les chapitres 21, 22, 23, 24 et 25 de "La Grande Rébellion" http://www.don-et-compassion.com/grande ... 15-21.html dans un esprit rassemblé.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 06h05 jusqu'à 07h45 dans la position habituelle. J'entre rapidement dans une relaxation profonde et utilise comme support de concentration les sons du cerveau. Durant la première heure une certaine lutte de l'attention contre l'inattention est omniprésente, et parasite la concentration, néanmoins sans somnolence. Durant les trente dernières minutes je parviens à préciser ma concentration, et celle-ci, devenant sereine, se stabilise progressivement.

Durant la matinée je parviens à une certaine continuité de propos sans véritablement atteindre une auto-observation continue.

Que la paix du cœur tranquille vous habite durablement chers camarades ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 13 sept. 2010, 14:38

Bonjour,

Vendredi je me suis levé à 05h00 et ai étudié les exercices de méditation "jour étape 1 et jour étape 2" http://www.don-et-compassion.com/medita ... cices.html ainsi que "Arcane 1 - Le Mage, le Bateleur " http://www.don-et-compassion.com/arcane ... nfini.html dans un esprit paisible et rassemblé.

Je débute la méditation quotidienne à 06h05 jusqu'à 07h45 dans la position habituelle durant la première heure puis en position assise à l'occidentale pour le reste du temps. J'entre rapidement dans une relaxation profonde mais je butte toujours sur la concentration qui peine à se stabiliser.
Ces dernières jours, il semble que l'obstacle de la somnolence est en passe d'être dépassé, malgré un nombre d'heures de sommeil de l'ordre de 5 à 6 heure par nuit. Je cherche une concentration paisible sur les sons du cerveau mais régulièrement la conscience se déconnecte de ce processus de façon brutal, mais celle-ci semble en état de réagir à la fascination car très rapidement elle revient à elle-même. Il me reste à trouver je crois le juste milieu entre la concentration et la sérénité. En tout cas chers amis lecteurs cette auto-découverte est une aventure extraordinaire ...
_________________________________________________________________

Samedi je me suis levé à 05h15 et ai étudié le chapitre 16 du "Mystère de la Fleuraison d'Or" http://www.don-et-compassion.com/myster ... trice.html et le premier tiers de la "Shunyata" dans un esprit rassemblé.

Je débute la méditation quotidienne à 06h30 jusqu'à 08h00 avec durant la première demi-heure certaines œuvres de Bach comme support de concentration . Ma concentration est suivie. Durant le reste de méditation, sans musique, je perds peu à peu cette sérénité et entre dans une lutte de l'attention contre l'inattention, sans pour autant sombrer dans la somnolence.
La journée sera, à quelques exceptions près, vécu dans la fascination.
_________________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 06h00 et ai étudié le chapitre 21 de "La Grande Rébellion" http://www.don-et-compassion.com/grande ... rique.html dans un esprit rassemblé.

Je débute la méditation quotidienne à 07h00 jusqu'à 08h45 en utilisant comme support de méditation des œuvres de Bach. Ces musiques harmonieuses affermissent sereinement la relaxation et la concentration, ceci durant les 45 premières minutes. Le reste du temps j'utilise les sons du cerveau mais progressivement la concentration se morcelle et vers la fin la somnolence fait son apparition.

Durant une partie de la matinée je maintiens une certaine continuité de propos dans l'observation sereine de moi-même mais le reste de la journée sera vécu dans l'identification.
_________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h00 et ai étudié les 5 premiers "chapitres" au départ de cette page http://www.don-et-compassion.com/auto_observation.html traitant de l'auto-observation dans un esprit rassemblé et serein.

Je débute la méditation quotidienne à 06h05 jusqu'à 07h30. Durant la première demi-heure j'utilise la position assise "occidentale" puis le reste du temps j'opte pour la position jambes croisées. Durant cette méditation je m'applique à observer par la partie centrale du mental afin d'éviter toute lutte ou division. Je parviens à une relaxation profonde et petit à petit une écoute naturelle des sons du cerveau s'établit. La persévérance commence à porter ses fruits.
Mon intuition me souffle de commencer plus tôt et plus longtemps mes pratiques quotidiennes. Je vais tacher de m'effacer pour que sa volonté soit faite ...

Que la paix du cœur tranquille vous habite durablement chers frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 17 sept. 2010, 16:20

Bonjour,
En ce qui concerne mardi et mercredi je n'ai rien noté de façon suivi, je n'entrerai donc pas dans les détails.
J'ai pratiqué durant ces deux jours la méditation quotidienne durant une heure environ. Diverses "circonstances extérieures" auxquelles je me suis identifié ont créés des conflits internes que je m'efforce de dépasser.
_________________________________________________________________

Jeudi je me suis levé à 5h30 et ai étudié les chapitres 21, 22 et 23 de "La Grande Rébellion" dans un esprit qui peu à peu se rassemble sereinement.

Je débute la méditation quotidienne à 06h30 jusqu'à 07h45 dans la position habituelle. La moitié de la méditation sera accompagné de Bach. La seconde partie je me concentre sur les sons du cerveau. Progressivement durant cette pratique je perds le fil de la concentration pour somnoler vers la fin.

Durant la matinée je reste pris dans les filets de l'identification. L'après midi, après une prise de conscience sur l'importance et la façon précise de s'auto-observer, je garde une continuité de propos dans l'observation de moi-même.
________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h30 et ai étudié les 5 premiers chapitres traitant de l'auto-observation http://www.don-et-compassion.com/auto_observation.html dans un esprit qui peu à peu se rassemble dans la paix du cœur tranquille.

Je débute la méditation quotidienne à 06h30 jusqu'à 07h30 en m' "ajustant" de manière à me concentrer sur les sons du cerveau par la partie centrale du mental. J'entre rapidement dans une relaxation profonde et l'écoute des sons du cerveau se précise peu à peu. De temps à autre les processus psychologiques parviennent à me happer mais je reviens très rapidement à mon sujet de concentration.

La matinée sera en partie vécu en gardant une certaine continuité de propos, comme un fil conducteur, un lien fugace mais réel d'auto-observation. Depuis quelques heures ce lien s'est dissous peu à peu.

Que la paix du cœur tranquille vous accompagne durablement mes amis ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 20 sept. 2010, 12:01

Bonjour,

Samedi je me suis levé à 05h30 et ai étudié les 5 premiers paragraphes (ou chapitres) du "comment méditer" http://www.don-et-compassion.com/meditation.html dans un esprit unifié et serein.

Je débute la méditation quotidienne à 06h30 jusqu'à 07h30 dans la position habituelle. Rapidement je suis tombé dans la somnolence puis dans le sommeil.

En début de matinée j'ai cultivé dans la pensée et l'action l'intention de m'auto-observer afin de rester rassemblé et serein, sentant au fond de moi le poids de la culpabilité tenter de me maintenir dans l'identification. La paix du cœur tranquille m'a accompagné durant près de deux heures, dans une véritable auto-observation. Puis est revenu l'identification.
_________________________________________________________________

Dimanche je me suis levé à 06h00 et ai étudié les chapitres 7, 8 et 9 de "La Dissolution du Moi" http://download.don-et-compassion.com/l ... du-moi.pdf dans un esprit rassemblé et en paix.

J'ai débuté la méditation quotidienne à 07h15 jusqu'à 09h00. La première heure sera vécu dans la somnolence, voir le sommeil. Durant les trente dernières minutes la somnolence fait place à une concentration qui se stabilise.

La journée sera vécu dans l'identification.
________________________________________________________________

Aujourd'hui je me suis levé à 05h15 et ai étudié une nouvelle page traitant de la méditation http://www.don-et-compassion.com/medita ... sique.html. Je relie sereinement la page à plusieurs reprises pour m'en imprégner.

Je débute la méditation quotidienne à 06h15 jusqu'à 07h30. La somnolence s'installe progressivement.

En milieu de matinée je cultive dans la pensée et l'action l'intention de me rassembler et la paix du cœur tranquille s'installe jusqu'à maintenant.

Que cette paix vous accompagne durablement chers frères et sœurs ;)
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par Jean Pascal » 11 oct. 2010, 16:50

Bonjour mon ami Oorlogs,

Cela fait plusieurs fois que je pense à toi, que deviens-tu mon compagnon du carnet de route ? mon coeur ressent des choses, des appels, de ta "provenance".

C'est dur, mon frère, mais on va y arriver, que ce soit dans des mois ou même des années...

Il est indéniable que la méditation nous transforme.

Je me sens mieux dans ma tête et mon coeur et je suis sûr que toi aussi, pourtant on dort moins ;)

Ton Intime va finir par se reconnaître dans sa propre chair qui est la tienne.

Il est là, il te regarde en permanence. Il médite sur sa propre Essence. Lorsque cela m'a traversé l'esprit dimanche, j'en ai eu des frissons dans tout le corps.

Imagine un Oeil OMniscient Silencieux (OM et S) qui Observe depuis des lustres son Essence en action. Il attend patiemment que son Essence se retourne vers Lui et commence à Le regarder dans le Silence Infini. C'est cet échange puissant de "regards" qui nous transmet Son énergie spirituelle. Les yeux sont le reflet de l'âme et de l'esprit. Les gnostiques disent que nous possédons une âme mais nous sommes un esprit.

Avec le travail de fond sur notre psychologie (auto-observation, méditation, dévotion), on sort la tête de l'illusion des plaisirs et on commence à rentrer doucement dans le monde christique du sacrifice de soi-même.

Le Christ dit : "Celui qui mange ma chair (en référence au travail avec le Sperme Sacré ; le travail qu'il faut faire avec le Mercure des Sages), et celui qui boit mon sang (en se référant au Feu qu'il faut monter par notre épine dorsale), il aura la vie éternelle et moi je le ressusciterai au dernier jour. Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi et moi en lui".

A bientôt de te lire, cher ami.
Pascal

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 13 oct. 2010, 06:31

Bonjour Pascal,

Lorsque quelqu'un ressent qu'il est prié de se taire, ou/et croit qu'il est mis à l'écart parce qu'il n'a "rien accompli", il arrive qu'en cette personne naisse la graine du doute.
Et parfois cette graine suffit à pousser peu à peu cette personne à entrer dans un silence tourmenté, car il ne sait que dire.
Le pouvoir du doute est immense : il refroidit le cœur du peu de chaleur que parfois il renferme, et parfois, même les écrits de Samael ne parviennent à le réchauffer.
Alors la rébellion perd peu à peu de sa vigueur, ne devient que l'ombre d'elle-même, et la personne ne se débat plus.

Pardonnez-moi mes frères mais j'en suis là, et de mes yeux s'écoulent des larmes en écrivant ces mots ...
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par Jean Pascal » 13 oct. 2010, 07:28

Bonjour cher Oorlogs,

Je sais et je sens que tu as du Coeur.

Qu'est-ce que c'est accomplir ?

Je parlais hier à un frère, suite à un diaporama chaleureux, innocent, enfantin et "spirituel" que je lui avais envoyé. Il venait de passer par la perte d'un être cher et s'en remettait à peine après beaucoup de souffrances. Il remerciait du fond du coeur ses amis qui avaient prié pour lui et il me disait que c'était un bâton qui l'avait retenu de tomber. Je lui ai répondu que nous avons un deuxième bâton de pélerin et celui-là nous permet d'avancer...

Lequel est-ce ? Le bâton de la souffrance intérieure. Sans ce bâton l'humain chute inexorablement dans l'abîme, c'est la Loi de la chute. Notre psychologie est trop lourde pour s'élever seule, par ses propres efforts. Il nous faut un stimulant puissant jusqu'au jour où nous avons créé notre propre moteur, notre propre centre de gravité permanent de travail sur soi-même.

Nous avons une lune psychologique qui représente notre psychologie ténébreuse. Elle tourne toujours autour de nous. Cette lune doit être remplacée par le soleil de l'Intime grâce aux souffrances volontaires.

Il est normal de pleurer, c'est un signe de Vie, de Sensibilité, d'Essence, de Conscience.

Mon cher ami, tu es un être vivant, qui vit encore, donne-toi l'opportunité de dépasser ce stade actuel.

Les Frères ici présents te comprennent et te soutiennent du fond de leur coeur. Ce doute que tu ressens provient de toi-même, de ta psychologie qui s'inquiète de ce début de transformation profonde. C'est la résistance de l'Ego, c'est le contre transfert des valeurs. Il y a beaucoup à dire mais l'essentiel est de le vivre intérieurement. Ces crises "émotionnelles", animiques, se reproduisent. Ce sont les marches à gravir. Une crise égale une marche à gravir, un échelon de l'échelle de l'Être.

Voilà comment je comprends et vis dans ma chair, mon sang et mon âme. Chaque frère l'exprimera différemment mais le fond est semblable.

A bientôt de te lire
Bien amicalement
Pascal

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par Lot » 13 oct. 2010, 12:47

Mes chers frères,


Permettez-moi d’apporter ma contribution à ce lumineux dialogue.

L’éveil de la conscience fait partie des grands mystères de la création.
La manière dont nous sommes appelés (il s’agit bien d’un appel) à vivre ce mystère ne se situe pas dans le registre du faire.

L’intellect réagit aussitôt à une telle affirmation et comprend « puisque faire ne sert pas, alors ne faisons rien ! »
Mais « ne rien faire » est le chemin de la moindre résistance et l’oisiveté est la mère de tous les vices.

Le faire auquel je me réfère est le faire pollué par l’envie, l’ambition, le raisonnement, la croyance, etc.., par toutes ces valeurs qui appartiennent à notre fausse identité.

Lorsque nous disons « chaque tête est un monde », nous indiquons qu’à l’intérieur de chaque tête il y a un monde de valeurs qui luttent, s’associent, se contredisent, se lient et se délient, dans le flux continu du temps.

Il y a aussi l’essence divine qui souffre l’indicible dans la bouteille du mental.

Libérer l’essence divine est un acte révolutionnaire de l’Intime.
La lutte est terrible.
Les valeurs positives et négatives qui constituent notre fausse identité, la fausse image de soi, luttent de toutes leurs forces psychiques pour ne pas être découvertes par le travail d’introspection.

Les valeurs qui prétendent lutter pour l’éveil parce qu’elles se appropriées intellectuellement l’enseignement gnostique, sont des pensées irréalistes qui ne sont au fond que des artifices très habiles du mental.

Elles nous mènent à une impasse fatale pour continuer à exister.

Ce sont elles qui souffrent, se lamentent et se dépriment, devant leur manque de résultat.
Parfois, elles deviennent mythomanes et rêvent qu’elles se sont éveillées.
Les foules endormies vont jusqu’à vénérer de telles impostures.

Leurs souffrances servent de cataplasme à la souffrance légitime de l’essence qui aspire à se réunir avec l’Intime, la source de Vie.

Toute crise psychologique traduit cette confusion mentale de la réalité de ce que nous sommes avec l’irréalisme de nos pensées.

Toute personne qui se fourvoie dans son intellect incarne le Fou du Tarot et devra subir le supplice de Tantale tant qu’elle ne découvrira pas sa véritable identité.

Dans la prison du mental, nous pensons être ce que nous ne sommes pas.

Qui sommes-nous ? Voilà la question !

Lorsque l’essence se reconnait dans le silence intérieur, la Lumière jaillit, perce à jour tous les artifices du mental et la bouddhata se met à plat ventre devant la Majesté de l’Etre.
L’essence divine qui se reconnait elle-même renonce aux fruits de l’action, car elle « sait » ce qu’elle est.

L’Intime est tout, sans Lui, nous ne sommes rien.

L’essence s’ouvre à la réalité de l’Intime lorsque le mental devient passif, sensible, réceptif et accueillant la Parole du Seigneur.

Mon frère, ne te désespère plus car le « malin » est habile pour paralyser l’action intuitive qui mène à la Lumière.
La méditation profonde est la discipline fondamentale pour découvrir qui nous sommes.
Poursuis cette recherche frère de mon âme, en elle surgit la Parole qui te guérira de tous tes maux.

"Que l'eau retourne à l'eau,
Que le Feu brûle,
Que l’air circule,
Que la terre tombe sur la terre par la vertu du pentagramme, qui est l'étoile du matin, et au nom du tétragramme qui est écrit au centre de la croix de lumière. Amen, Amen, Amen."

L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Avatar du membre
Noe
Messages : 616
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par Noe » 25 oct. 2010, 20:51

Bonjour cher ami du coeur Oologs,

Pourquoi ne pas casser ta routine en te mettant à la pratique de la méditation profonde, le soir du vendredi jusqu'à samedi matin, une nuit complète à expérimenter la méditation pour sortir de la routine et adopter la psychologie révolutionnaire et sauvage du surhomme.

De plus, je t'invite également à pouvuivre le samedi soir jusqu'au dimande matin. Cela exige une disciple à toute épreuve, car le repas du soir sera light, vers 6h ou 7h, afin d'être parfaitement disponible pour la relaxtion du corps physique.

C'est ce que j'ai fait, et cela a marché ! J'ai proposé à Lot de faire la même chose, et cela a marché ! Alors que cherches-tu réellement ? Car ma personne qui ne vaut rien, ainsi que Lot, avons réalisé des centaines de sortie astrale, ou de voyage astral avec la conscience éveillée.

Cela est vraiment simple de s'imposer une disciple, l'obstacle réside dans la Paresse.

Ces paroles sont une invitation pour provoquer l'éveil de la conscience, ces paroles ne sont pas des vérités, c'est seulement le fruit de mon expérience validée.

A toi de choisir tes armes (le marteau de la volonté et le bouclier de la foi), ou de rester dans la routine lente et harassante.

Bien amicalement dans la félicité de l'Intime.
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

oorlogs
Messages : 114
Enregistré le : 10 janv. 2009, 11:02

Re: Carnet de route méditation continue Oorlogs

Message par oorlogs » 26 mai 2011, 18:04

Bonjour à tous mes amis,

Depuis plusieurs mois l'identification a repris ses droits, et peu à peu a construit des parois de plus en plus opaque, occultant la lumière.
Savoir cela ne suffit pas.
Si l'intention n'est pas suivi d'action immédiate et sereine, nous observons notre misère sans nous en extirper.

Demain n'est pas maintenant. Je n'affirmerai donc rien sur mes intentions, car c'est à moi, en mon intérieur, de transmuter mes intentions en actions, comme pour ce post ...
Que ta lumière, Divine Mère, éclaire notre route ici et maintenant.

Répondre