SON INTERNE

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

Répondre
pascale
Messages : 12
Enregistré le : 20 janv. 2011, 21:34

SON INTERNE

Message par pascale » 10 avr. 2011, 21:16

Cher Noé, chers amis,

Le Son qui m’est interne, un peu bizarrement, je l’entends (l’attends) plus vers l’oreille droite. Est-ce équilibré ?
Je m’aperçois que ce son a évolué récemment. Avant c’était des sortes de bourdonnements d’abeilles ; maintenant c’est plus aigu et plus fin et plus continu. Je peux l’entendre en faisant autre chose (comme en vous écrivant). Est-ce à développer ?
Je vous suis !
Pascale

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: SON INTERNE

Message par Lot » 11 avr. 2011, 11:49

Chère Pascale,

Voici ce que m’inspire pour ma part votre question :
A mesure que nous progressons dans notre intériorisation, le son interne se modifie et ce que vous vivez en est l’expression.
Au départ la « qualité » de notre attention est contaminée par le moi psychologique et se traduit par une lutte intense entre la partie attentive et la partie distraite.
Ce que nous appelons attention n’est souvent qu’une forme d’auto-hypnose, une violence mentale exercée contre le mental…
Dans ces conditions, le son interne reflète le fracas de la bataille et s’assimile aisément à un essaim d’abeille.
Le bourdonnement d’oreille incontrôlé est commun à beaucoup de personnes qui parfois en souffrent terriblement.
L’attention obsessionnelle qu’il suscite est nuisible au système nerveux et j’ai connu le cas d’une personne qui préféra cesser toutes ses pratiques de méditation plutôt que d’endurer un tel supplice.
Découvrir la « bonne » attention demande introspection et sagacité, mais cela vaut la peine de chercher car il est indescriptible le moment où nous nous observons nous-mêmes sans lutte, sans condamner, ni justifier, libéré de notre égocentrisme.
A ce moment, nous pouvons pénétrer dans le royaume magique de la concentration pleine et tout s’équilibre.
Mon avis est que se concentrer sur le son dans la vie pratique, dans l’interrelation sociale n’est pas la chose la mieux indiquée, à moins que nous souhaitions au cours de la journée nous recentrer quelques minutes.
Le son interne est une pratique de méditation « passive » et doit se combiner avec la concentration et le sommeil.
A mesure que la concentration augmente et que nous pénétrons volontairement dans le sommeil le son interne se transforme radicalement pour exprimer des sons complètement inattendus.
C’est ce que je vous invite découvrir à travers votre propre expérience,

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

angeli3
Messages : 5
Enregistré le : 05 oct. 2010, 21:46

Re: SON INTERNE

Message par angeli3 » 04 oct. 2011, 00:07

Bonjour Pascal,

J'entends également ce son comme un sifflement d'un serpent, ce son augment dans le silence, il me permet de me concentre dessus lors de mes relaxations.

J'espère t'aider avec mon expérience.

Bonne continuation a toi vers la voie de l'éveil.

Eli

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: SON INTERNE

Message par Jean Pascal » 04 oct. 2011, 07:07

Lot a écrit : Mon avis est que se concentrer sur le son dans la vie pratique, dans l’interrelation sociale n’est pas la chose la mieux indiquée, à moins que nous souhaitions au cours de la journée nous recentrer quelques minutes.
Le son interne est une pratique de méditation « passive » et doit se combiner avec la concentration et le sommeil.
Bonjour Pascale,

Je suis tout à fait en accord avec l'avis de Lot. On doit l'utiliser à bon escient et rester totalement présent à chaque moment.

C'est le début du son Anahata.

Et puis, on peut finir par s'en lasser, le laisser de côté et même ressentir une angoisse de se dire que jamais on ne peut se débarrasser de ce son.

Ce subtil sifflement est en permanence dans mes oreilles avec des variations selon les moments de la journée et mes états intérieurs. Par exemple maintenant au moment où j'écris et après la nuit, il est très fin.

P.
Modifié en dernier par Jean Pascal le 04 oct. 2011, 19:32, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: SON INTERNE

Message par Jean Pascal » 04 oct. 2011, 19:32

Après avoir réfléchi toute la journée sans y avoir pensé (en laissant décanter le questionnement sans processus mental conscient), cette réponse me convient mieux :

C'est le début du son Anahata ? je crois plutôt que c'est la conséquence du brouhaha mental dans le fond du subconscient.

J'aspire au silence total... et je rencontre le silence en astral, ce son n'existe plus.

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: SON INTERNE

Message par Pierre » 06 oct. 2011, 10:36

Chère Pascale,

Ce léger sifflement est présent chez moi, plus prononcé à ma droite qu'à ma gauche ( je suis pourtant partiellement sourd de l'oreille droite ! ) Il fluctue aussi et est d'autant plus présent que mon attention se porte sur lui.

A l'approche du sommeil, il cède parfois la place au chant des oiseaux, au tintement de plusieurs de cloches, à une délicate mélodie et parfois à des conversations de voix que je ne connais pas; si je dirige toute mon attention dessus, le mental se met en route et ces mélodies disparaissent, à l'exception des cloches ..

Les conversations de voix inconnues apparaissent aussi en rêve.

Amitiés

Pierre

Répondre