Carnet de route de méditation de germinal

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 15 août 2011, 12:52

Un grand Merci Noé, je ne sais pas quels mots choisir pour te témoigner de ma gratitude! Je t'en suis vraiment reconnaissant pour tout ce que tu as déjà fait pour moi et pour tout ce que tu continue de faire pour moi, ainsi que toutes les autres personnes qui désirent s'éveiller!
Tu es quelqu'un de formidable de donner tout ton temps pour les autres, pour les aider, car ton aide est vraiment précieuse, inestimable, comme ce message que tu m'a envoyé et qui m'a redonné courage et foi!

Merci Noé, j'espère que tu recevras tout l'amour et tout le bonheur que trois fois tu mérites!

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 143
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar Jean-François » 15 août 2011, 19:32

germinal a écrit :
Pour les mantras, INRI, que je pratique une heure par jour tout les jours (sa au moins je le fais coûte que coûte), je me suis rendu compte que par rapport à l'enregistrement audio qui est sur notre site, j'allonge deux fois plus longtemps les voyelles..en espérant que cela n'est pas préjudiciable!




Germinal,

Hé si tu écoutais comment Samael les vocalisait ?

Si c'est possible : Ecouter et Télécharger 30 Mantras avec la voix de Samael : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6802#p6802

et si tu cherches bien, tu trouveras Inri dans ceux-ci... en fait, il existe toute la déclinaison...

Pour plus d'information voir sujet : Mantras sacrés du Feu : Inri, Enre, Onro, Unru, Anra : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =12&t=1534

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 19 août 2011, 10:48

JOUR 54

Bonjour à tous,

Ces quatre derniers jours j'ai été plus que jamais dans le gymnase psychologique et j'ai failli. Ces grandes vacances, j'ai été pas mal de temps seul, sans voir trop d'amis. Donc c'était facile pour moi de rester le plus longtemps possible dans la non identification et le regard tourné vers l'Intime. Mais ces temps dernier, je suis pas mal sorti, je me suis couché très tard d'ailleurs, j'ai loupé beaucoup de méditations.... Je me rends compte que je ne sais pas encore vivre en société sans l'égo. Je ne suis pas un hermite, loin de là, mais lorsque je suis avec des amis, où en famille, c'est dur de rester conscient. Je m'en rends compte en plus! Je me dis à moi-même "n'oublie pas ta mère divine! reste son dévot!" et pourtant je continue mes activités sans en prendre le contrôle.
Ma plus grande crainte est que les autres s’aperçoivent du changement, me jugent et me rejettent. Il y a certaines choses que je fais (entre amis généralement) à contre coeur car au fond, la voix de l'Intime m'en empêche. Si j'étais avec mes amis comme je devrai l'être, c'est à dire différent depuis que j'essaye de m'éveiller, j'ai peur (enfin, l'égo à peur) que je soit rejeté, que je ne sois pas compris...du coup, je reste le même. Après, comme d'habitude, le soir, je regrette toutes les actions que je n'aurai pas du faire, mais c'est trop tard. Bon après, il ne faut pas s'imaginer que je fasse des attentats ou des vols, je me laisse juste identifier par les évènements, mais pour moi sa devient grave.
En méditation, après deux nuits gâchées, j'essaye toujours d'instaurer le calme intérieur. Je n'ai pas fait d'étude sur les polarités car ce matin le flot de pensées était impressionnant, impossible à analyser tellement sa allait vite. Parfois, j'arrive à rester centré dans l'écoute des sons du cerveau, l'auto-observation et la dévotion, mais pour l'instant je n'ai jamais réussi à tenir cet état très longtemps, or je sens que pour progresser je dois y rester. Sinon, après 1h20, je me suis endormi.
Au passage, je trouve que les versets de la Bhagavad-Gîtâ sur le carnet de route de Jean Pascal sont magiques, et je vais essayer de vivre ma vie en suivant ces commandements.
Merci à Gémani pour les infos sur les mantras,

Bonne journée à vous :),

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 22 août 2011, 21:55

JOUR 57

Bonjour à tous,

Il est vraiment dur de nager contre le courant de la vie lorsqu'on ne se rend pas compte intimement que "oui, j'ai vraiment un dieu interne qui m'attends!"
Si finalement le vrai travail est de vivre d'instant en instant une relation intense avec mon dieu interne, j'y suis loin. Et c'est bizarre car dit comme ça sa ne paraît pas si compliqué que cela.
C'est pourquoi il est bon de se donner des "petits chocs révolutionnaires" comme j'ai pu lire pour bouger ma conscience endormie.
Quand j'ai l'impression que finalement rien n'avance, c'est le meilleur moment pour faire un grand bond en avant dans mes pratiques (méditation, SOL) pour faire bouger ma conscience plus qu'endormie. Sa passe par exemple par plus de méditation, plus de technique SOL, à l'occasion commencer à arrêter les films ou la télévision, et vraiment comprendre comme je disais que quelqu'un nous attend au fond de nous même. Savoir que j'ai un dieu en moi, quand c'est purement intellectuel, ne me motive pas vraiment. Ce que je fais, c'est pas pour mon intime, c'est fait dans le vide. Si vraiment j'arrivai à sentir sa présence (à mon intime) avec le coeur, je pourrai faire 10 fois ce que je fais actuellement.
Lisez le carnet de route de Pascal qui donne des extraits très inspirants. Je trouve que les échanges de ces derniers temps sur ce forum sont très inspirants.

Courage :)

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 27 août 2011, 09:13

JOUR 62

Bonjour à tous,

Je ne sais pas trop quoi dire pour être franc. Ces jours derniers, j'ai légèrement commencé à comprendre ce que vous voulez dire par "vivre d'instant en instant dans cet éternel présent". J'ai réussi à vivre dans cet état pendant des laps de temps, et je dois dire que sa met à plat tout ce que je pensais savoir sur l'auto-observation. Je sens que depuis toujours j'essaye de "faire" alors qu'il n'y a rien à faire pour l'Être, c'est pour ça que j'ai des difficultés, même en méditation passive j'essaye de méditer.
Bon, alors j'ai l'impression que je dois m'immerger dans l'instant présent et arrêter de stresser avec l'éveil de la conscience, le rappel de moi même. Il faut que je me détache, faire ce fameux lâcher-prise sans vouloir le faire. Il faut que j'apprenne à être patient, je réclame des résultats immédiats, je me mets la barre très haute car c'est bientôt la fin, et c'est normal que je n'y arrive pas. Je vous passe un site qui est pour moi source d'inspiration:http://www.eternelpresent.ch/bienvenue.html
J'ai l'intuition qu'il faut aller vers là (pas le site, je veux dire l'instant présent, le vrai, pas le présent intellectuel que je m'étais forgé).

En méditation passive, et bien j'ai quasiment fini les cours de méditations. J'utilise le mantra WU et GATE de plus en plus souvent. L'étude des polarités me fatigue car jamais les pensées ne cessent. Je chante un mantra intérieurement, j'essaye de m'unir à mon dieu interne dans l'instant présent, et j'observe mes pensées. Soit je les passe, soit je les élimine grâce aux opposés (genre: un incendie ravage ma maison / une inondation coule ma maison....j'espère que c'est comme ça qu'il faut procéder!)
Voila comment se passe pour l'instant mes méditations, tout ça oscillant entre le calme mental (toujours provisoire), l'identification (de plus en plus rare! sauf vers la fin quand sa me fatigue) ou l'agitation mentale dans la concentration.
Niveau horaire, je dois être retombé à 1h30 de moyenne, car comme je suis plus présent, le temps s'allonge, et souvent sa me fatigue vraiment trop vers la fin, ou c'est des gênes physiques comme les jambes qui me font mal. Je tiens un peu, beaucoup, puis je lâche.

Bonne méditation :) ,

P.S: j'essaye de faire une vidéo sur l'éveil de la conscience, à poster sur Youtube ou autre. Quelqu'un serait intéressé de le faire à plusieurs? Sa me ferait très plaisir. De plus, j'ai grandement besoin d'aide pour trouver le texte relatif à l'éveil de la conscience. J'ai commencé à écrire de ma plume, mais si quelqu'un voulait y écrire quelques lignes, ou connaît des textes sacrés ou de Samaël qui en traite, alors ce serait inestimable!

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 04 sept. 2011, 09:23

JOUR 70

Bonjour à tous,

Petit bilan de ces 8 derniers jours.
J'ai subi une grosse débandade en méditation passive. Le sommeil, la fatigue accumulé depuis des semaines, allié avec des heures de méditation pas du tout compatible (4h ou 5h du matin alors que je suis fatigué) ont fait que j'ai gâché je dirai 6 ou 7 jours de méditation. Au début, je commençais à méditer, puis je m'endormais au bout de 20 mn, ou alors je luttais 2h contre le sommeil et sa ne m'avançait guère. Mais ces quatre derniers jours, je n'ai même pas pris la peine de me mettre en position, car il suffisait que je ferme les yeux 30 secondes pour me rendormir! C'est consciemment que j'abandonnais.
J'ai donc vraiment un problème avec la gestion du sommeil. Avec la rentrée qui est demain, je ne pourrai plus profiter des heures qui suivent l'aube (je me lève à 6h pour prendre le bus à 7h) donc il faut vraiment que je vois ça, à savoir méditer le soir ou le matin, combien de temps, dans quelles conditions...
Mes méditations perdues m'ont vraiment miné et c'est ce genre de chose qui me font désespérer. Sa me donne l'impression de m'éloigner encore plus de l'éveil et que jamais je n'y arriverai! Et si j'arrive à retrouver un bon rythme, ce sera difficile car après de l'inactivité, c'est dur de reprendre.
En clef de SOL, j'ai aussi arrêté totalement de pratiquer. J'ai pratiqué avec frénésie, ce qui à terme m'a lassé, je ne l'ai pas fait d'une manière désintéressé.
En méditation active, je comprends des choses un peu mieux, comme l'instant présent, le rappel de moi même en l'être sans identification, surtout l'observation de soi en accord avec le fait que "moi" c'est moi et que me séparer entre observateur et observé revient à se fondre dans l'observé pour mieux le comprendre.
Seulement, les périodes de conscience succèdent très vite et pendant longtemps au périodes de sommeil et d'identification. Je suis encore loin de pouvoir améliorer mes méditations passives grâce au travail dans la journée.
Il faut continuer à avancer, j'ai confiance, même si la rentrée scolaire ne me réjouis pas du tout car elle est source de pleins d'inconvénients pour la méditation. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir lu entièrement l'Education Fondamentale et de m'être arrêté à 5 chapitres car je me pose des questions sur l'utilité de ce que je vais faire la bas si la fin est proche et si je reste endormi. Mais j'ai des problèmes plus graves avec mes pratiques qu'avec le lycée.

Bonne méditation à tous, j'espère vraiment que de votre côté tout marche pour le mieux :)

P.S: avec la rentrée, adieu les récitations de mantra pendant 1h chaque jour. A noter que pendant les grandes vacances, je n'ai accumulé que deux heures de retard de mantralisation, 1h si aujourd'hui je rattrape. J'espère que cela m'a été bénéfique.

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar Lot » 04 sept. 2011, 16:20

Cher Germinal,

Le refus de se plier à la pression sociale mais aussi "spirituelle" est un sujet délicat.
Il me semble que troquer l’habit du conformiste par celui du non-conformiste pour une simple question théorique, est un cache misère, une échappatoire qui reste dans le « quoi penser » et non dans le « comment penser ».
« Tu dois aller à l’école, au lycée, à l’université, etc. pour assurer ton avenir matériel » ou « tu ne dois pas aller à l’école, au lycée, à l’université, etc. pour assurer ton avenir spirituel » est toujours une contrainte psychologique sur ce que nous devons penser.

« L’éducation fondamentale » nous enseigne à penser par nous-mêmes afin de cesser d’être une machine servile.
Il est important de mener sa propre enquête sur nos motivations réelles et ne pas avaler ce que disent les anciens, si sages soient-ils.
Un acte aussi important de prendre la responsabilité de notre choix de vie exige une confiance hors norme, une urgence vitale qui nous permet d’affronter tout ce que la vie nous réserve.
Comment découvrir cette confiance ?
Il est évident que si notre engagement ne repose pas sur un choix conscient de vie alors l’échec est assuré, notre confiance sera ébranlée et disparaitra face aux inévitables épreuves.
L’action juste émane de notre conscience et cela suppose une authentique compréhension des facteurs qui bloquent la possibilité de ce type d’action totalement désintéressé.

Tu comprends que même s’il ne saurait être question de raisonnement pour déterminer notre choix de vie, l’introspection profonde est indispensable.
Si nous ne savons profiter des opportunités de travail psychologique qui s’offrent à nous là où nous sommes, n’est-il pas erroné de penser qu’ailleurs les conditions seront meilleures ?
Le niveau d’être est ce qu’il y a de plus important. Lorsque nous changeons de niveau d’être dans nos conditions présentes de vie, il se produit un changement de circonstances selon un ordre ou un plan, défini par notre Etre.

Je t’invite à découvrir cette confiance en toi-même qui est la source vive de toute création.
Ton ami
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

germinal
Messages : 115
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar germinal » 07 sept. 2011, 22:11

JOUR 73

Bonjour à tous,

Merci Lot de ton message,
Pour être honnête avec toi, je t'avouerai que je ne l'ai pas entièrement saisi. Je pense que je suis encore trop endormi pour le comprendre, mais merci de vouloir m'aider.
Bon, j'ai eu une conférence avec Noé, et je voulais partager en vitesse les points importants de cette conférence qui portaient sur la manière de faire pour s'éveiller, les actions à mener:

Tout d'abord, un message du forum: viewtopic.php?f=4&p=2750#p2750

- il faut changer sa manière de penser! : http://www.don-et-compassion.com/petit- ... nateur.htm
pour se faire, il nous faudra travailler sur:
* la transformation des impressions
* le rappel de soi même: http://www.don-et-compassion.com/collie ... -meme.html
* la technique voyage astral SOL: http://www.don-et-compassion.com/techni ... ience.html
* l'auto observation: http://don-et-compassion.com/auto_observation.html


La méditation active devra être pratiquée d'instant en instant en état de dévotion pour sa mère divine, son dieu intérieur. Il faut rester un humble serviteur tout au long de la journée pour notre divinité, dans l'amour pour elle et pour les autres. Il faut constamment digérer les impressions du monde extérieur en accord avec ce qui vient d'être dit.

- il faut pratiquer la méditation profonde! (voir les cours qui présentent l'essentiel d'une méditation profonde, cours de 11 à 15: http://www.don-et-compassion.com/medita ... 11-15.html)

Et c'est là que vient le gros changement pour moi, concernant la méditation profonde! Voila ce qui a été dit:

Une fois le calme mental obtenu, et la concentration aussi, dans la relaxation totale, c'est à dire une sorte de demi sommeil ou l'on sent notre corps vaporeux, lourd, prêt à s'endormir (état que je n'ai encore jamais réellement atteint), nous arrivons à l'écran noir de l'intellect.
Nous devons passer cet écran au moyen de la compréhension du coeur, car cet écran est un obstacle, il ne nous mènera à rien.
L'écran noir est du à la lutte des opposés: il y a une lutte interne entre les parties attentives et les parties distraites, sa force, tout est bloqué, d'où cet écran.
Ce qu'il faut faire:
PERSÉVÉRER! Aller à l'écran noir, et une fois que nous y sommes, se concentrer sur les sons du cerveau pour établir une concentration et court circuiter l'intellect. Pour s'en détacher encore plus, nous devons chanter, prier, parler à notre mère divine avec le coeur (surtout pas l'intellect). Il nous faut à tout prix quitter l'écran noir. Notre mère divine se chargera ensuite de nous faire dépasser cette entrave.

Ce qui est nouveau pour moi, c'est que pour accéder à l'écran noir, il faut faire la même chose: se concentrer sur les sons du cerveau, chanter et prier avec le coeur, et ignorer les pensées, ne plus user de l'intellect durant la méditation! Il suffit de lire mes précédents posts pour comprendre comment mon intellect était omniprésent dans l'analyse des pensées.
J'ai maintenant de nouvelles bases. Il ne manque plus qu'à approfondir tout ceci.

Bonne méditation à tous :),

P.S: tout ce qui vient d'être écrit m'a été dit par Noé, rien n'est de moi évidemment!

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar Lot » 09 sept. 2011, 12:25

Cher Germinal, chers amis de D&C,

Les incompréhensions sont inévitables dans un dialogue, il ne faut point s’en étonner.
L’important est de se concentrer sur les points essentiels que tu as évoqués dans ton message et ce qu'ils nous inspirent.

Le point de départ se trouve en effet dans le cœur et dans l’amour que nous portons à notre Dieu interne et à nos parties supérieures.
La qualité de notre méditation « passive » dépend étroitement de la manière dont nous nous comportons avec nous-mêmes et avec autrui (dans le sens le plus large) dans notre activité quotidienne.
Mon avis est que l’application de techniques, si puissantes soient-elles, doit être combinée à une meilleure compréhension de nous-mêmes et du monde dans lequel nous vivons.
Où plaçons-nous notre conscience ? Savons-nous placer notre conscience là où elle doit être ? Comprenons-nous intimement ce que signifie « placer sa conscience » ?
Sa sainteté le Dalaï Lama explique que seule une « perspicacité pénétrante» de la nature éphémère et conditionnée des phénomènes peut nous permettre de placer notre conscience là où elle doit être.
Pratiquement, la perspicacité est activée par une prise de conscience de la nature illusoire des choses, des évènements, des personnes.
Il nous faut capter la nature illusoire, passagère, conditionnée et impermanente des impressions sensibles, pour que soient réunies les conditions nous permettant de placer notre conscience là où elle doit être.
Si nous ne la captons pas, c’est que nous manquons de profondeur de vue et il nous faut analyser les causes de notre ignorance.
Il est important de comprendre comment notre mental réagit aux phénomènes et comment il a construit sa propre réalité du monde par l’agent « fantaisie ».
Les objets semblent autonomes, doués d’une existence propre et pourtant leurs origines sont dépendantes d’une multitude de conditions.

La sagesse Tibétaine qualifie toute manifestation de « production conditionnée » et affirme que la révélation de la « production conditionnée » provoque la disparition de l’ignorance.
Chaque chose est dépendante d’une multitude d’autres que le mental occulte par ignorance.
Observer la façon dont le mental, esclave des sens, capte et élabore un statut exagéré des choses est fondamental pour acquérir une vision intérieure profonde.
Les anciens maîtres de méditation de l’Inde, de Chine, du Tibet et du Japon affirment qu’il est impossible de parvenir au silence du mental tant que le mental se confond avec l’objet qui frappe nos sens, et qui aboutit dans son paroxysme à l’appropriation de l’objet par l’ego : c’est « ma voiture », « mon ami », « ma famille », « mon argent », « mon corps », "mon travail ", etc..
Si nous n’observons pas cela en action, si nous ne parvenons pas à comprendre la manière dont le mental fait exister l’objet par ignorance, comment pourrions-nous atteindre la méditation profonde ? Comment pourrions-nous dépasser la lutte terrible des opposés ?

Il est indispensable de comprendre la démarche méditative dans son ensemble. Si nous ne le faisons pas, quelle que soit l’intensité de la concentration que nous pensons atteindre, nous pourrons parvenir à contrôler le mental dans quelques niveaux mais nous n’atteindrons jamais le stade où la vérité se révèle.
Si nous sommes bloqués dans notre pratique, c’est parce que nous ne voyons pas ce qui nous manque.
Si nous manquons de sagesse, d’une vision profonde, nous ne pourrons vivre l’instant présent en plénitude, le rappel de soi sera une « abomination » mentale, une vaine tentative de contrôle du mental qui ne mène nulle part.
Notre action peut être « conditionnée » et nous l’ignorons complètement.
C’est pour cela que les Maîtres de l’école à laquelle mon cœur appartient, ont toujours clamé que :
« Ta Vision et non ton action est ce qui m’importe ».

L’œuvre magnifique de l’Avatar du Verseau qui se réfère à ce travail est "la révolution de la dialectique".
http://download.don-et-compassion.com/L ... ctique.pdf


Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Carnet de route de méditation de germinal

Messagepar Jean Pascal » 09 sept. 2011, 21:46

Magnifique clarté de ta compréhension, mon ami Lot !

J'avais envie de faire cette exclamation.

Ta manière de t'exprimer, de "penser", me rappelle celle de Krishnamurti, du Zen.

http://www.google.fr/#hl=fr&sugexp=gsis ... 80&bih=803


Retourner vers « Comment méditer pour provoquer l'éveil de la conscience : Carnet de route »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité