Nouveau carnet

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 18 févr. 2012, 11:46

Jeudi 1er Mars 2012, inauguration de la vidéo de Don et Compassion!

J'espère que le résultat sera à la hauteur :)

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 27 févr. 2012, 12:26

Bonjour à tous mes amis,

Je continue de vous lire, vos messages sont remplis d'inspiration.

J'ai fini de me traîner dans la boue maintenant, et je n'ai plus d'autre choix que de me relever et de recommencer.
La volonté de l'égo est surpuissante, elle peut faire des choses énormes. Qu'est ce que ça serait si c'était la volonté de l'être à sa place?
C'est cette possibilité qui m'encourage aujourd'hui.

Je vais enfin pouvoir remplir ce nouveau carnet en même temps que vous tous, qui écrivez chaque jour votre cheminement.

Merci à vous tous, Lot, JP, JF, Noé, et les membres comme Pierre ou Alex qui partagent leur épreuves avec nous.

P.S: pour le délai de la vidéo... Il y a un truc que je n'avais pas prévu.

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 01 mars 2012, 09:46

Inauguration de la vidéo de D&C euh... et bien j'ai pris du retard, voila, j'assume! :mrgreen:
Mais bon, elle est presque finie, nous sommes jeudi, et d'ici à ce week-end elle sera finie, sûr, et le temps que l'équipe de D&C la visionne et la place (si ils veulent), je dirai... Que mercredi prochain, elle y sera !

Alors à la semaine prochaine :)

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 04 mars 2012, 14:45

http://forum.don-et-compassion.com/view ... 3309#p3309

Grâce au message de Lot, tout change...

J'ai pratiqué pour la première fois depuis 9 semaines une méditation. Juste 20 minutes à essayer de rester serein au milieu des pensées. Je ne ferai pas l'erreur d'aller plus loin avant d'être en mesure de calmer totalement le mental.

Et j'essaye maintenant d'apprendre à lire.
Après avoir mangé, j'ai lu le premier chapitre de la Psychologie Révolutionnaire: Le niveau d'Être
J'ai remarqué (je ne sais pas si c'est moi qui me fais des idées) qu'on peut prendre pour enseignement direct des passages de ce chapitre qui, à première vue, restent de simples déclarations, et pourtant nous invitent déjà à revoir notre manière de conduite.
J'ai décidé de ne pas passer au chapitre suivant tant que je ne saurai pas quel est mon niveau d'être.
Pour le découvrir, il faut recourir à l'auto-observation ? C'est ce que je fais en tout cas!

Bonne méditation :)

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 08 mars 2012, 22:06

Le niveau d'être.... Je ne sais pas si il faut recourir à l'auto-observation...

Quelle est votre niveau d'être? Y avez-vous déjà réfléchi? Il est impossible de passer à un autre niveau tant que nous ignorons l'état dans lequel nous nous trouvons.

Je m'observe, quand j'y arrive. Je vois des égos, et je savais que j'en avais (je me suis vu en dix fois pire). Où cela me mène? Je sais que je suis très mauvais intérieurement, je n'apprends pas grand-chose là... A part m’entraîner pour l'auto-observation.
Je pense qu'il faut faire autre chose pour découvrir son niveau d'être, et que cette prise de conscience résulte de quelque chose d'autre que de simplement savoir que nous sommes luxurieux, colérique, orgueilleux, violent, radin etc.
Penser, penser, penser, penser.....

Et sans rien penser, j'ai envie de continuer à lire le livre, chapitre 2. Sauf si je suis passé à côté de quelque chose, et dans ce cas là, j'aimerai bien que vous me le dîtes...

Passez tous une bonne soirée, et une bonne méditation !

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Nouveau carnet

Message par Jean Pascal » 09 mars 2012, 07:11

Une image vaut mille mots... l'échelle du niveau d'Être.
échelle de Jacob.jpg
échelle de Jacob.jpg (22.49 Kio) Vu 3223 fois
pendu devant échelle.jpg
pendu devant échelle.jpg (14.28 Kio) Vu 3213 fois

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Nouveau carnet

Message par Lot » 09 mars 2012, 15:04

Cher Germinal, Chers Amis,

A ta lecture, je comprends qu’il n’est pas simple « d’être simple ».
La simplicité est toujours une question de cœur, jamais d’intellect.
Lorsque le cœur est relié à l’Etre, l’obstacle est clairement identifié et le chemin se révèle.
Notre frère Pascal a choisi de s’exprimer par « images » pour t’inviter à court-circuiter le raisonnement.
Je vais certainement rassasier ton intellect afin qu’il te laisse en paix (pour un temps..) mais surtout tâcher de susciter une inspiration.

J’ai déjà formulé que la compréhension créatrice n’était pas linéaire, fruit d’une mécanique intellectuelle.
La compréhension est le résultat de l’activité de l’essence divine inspirée par les parties supérieures de l’Etre.
Il existe en ésotérisme un principe universel appelé la « liberté ».
La liberté au sens ésotérique signifie « liberté d’être » ou « liberté de ne pas être ».
L’Etre est libre de travailler ou non son essence divine et l’essence divine est libre de coopérer ou non avec l’Etre.
Pratiquement, l’inquiétude spirituelle est le signe que l’Etre travaille son essence divine.
Lorsque nous aspirons de toute notre âme et de toutes nos forces à la liberté d’être, nous mobilisons toutes nous ressources d’une manière terrible pour accueillir la compréhension créatrice.
Comment peut s’exercer cette mobilisation ?
Lorsque nous lisons :
"Quelle est votre niveau d'être? Y avez-vous déjà réfléchi? Il est impossible de passer à un autre niveau tant que nous ignorons l'état dans lequel nous nous trouvons."
Que ferons-nous ?
Nous nous allongerons sur son lit et ne bougerons pas le petit doigt jusqu’à découvrir ce que signifie le niveau d’être et quel est le notre.
Notre cœur ardent adressera une supplique à notre Bouddha interne pour qu’il nous enseigne dans les mondes internes.
Et voilà ce qui pourrait arriver :
Notre corps physique s’endormira et nous serons conduits en corps astral dans la salle des mystères. Là, nous serons placés en présence de notre gardien du seuil.
Le gardien du seuil prendra la forme de toutes nos abominations intérieures. La synthèse des sinistres vibrations de nos éléments psychologiques inhumains produira une note clef. Cette note clef est en résonnance avec notre niveau d’être présent. La Bouddhata est tout à fait capable de capter cette note puis d’en « comprendre » la signification.
Ce type de compréhension nous parvient de manière instantanée, spontanée, sans aucune intervention du principe pensant.

Dire que tout le monde va appliquer cette manière radicale de faire n’est pas réaliste, car chacun est libre d’agir selon ce que dicte son cœur.
Il y a de plus, un lien entre la soif intacte et non contaminée de « liberté d’être » et le travail initiatique effectué dans nos vies antérieures, qui produit une différence dans notre « puissance » de travail.
Qu’importe, il est de notre responsabilité de dire qu’un jour quelconque de notre vie, il faudra « vivre l’enseignement » si réellement nous voulons passer à un niveau d’être différent.
Le Bouddha nous enseignera de la manière qu’il Voudra mais nous devrons consciemment découvrir quel est notre niveau d’être.
En revanche, Le Divin Maître du Verseau n’a jamais dit qu’il fallait attendre de connaître notre niveau d’être pour lire le 2ème chapitre de son livre.
Encore une fois c’est notre liberté d’être ou ne pas être.
Certains arrêteront net et ne toucheront pas à ce livre tant qu’ils ne seront pas parvenus à ce résultat, ils agiront ainsi parce que leur cœur le dictera !
Avec le soutien des forces du cœur et leur capacité « innée » d’abnégation, tous les obstacles seront visibles et ils trouveront le chemin jusqu’au Maître secret.
D’autres découvriront après l’analyse purement intellectuelle et selon leur compréhension naissante, le sentiment "nouveau" que ce niveau d’être leur est inconnu et qu’ils doivent le rechercher à l’intérieur d’eux-mêmes. Le sentiment pour être exact n’est pas un feu de paille mais initie une profonde remise en question de notre manière de penser.
Dans les temps obscurs que nous traversons, d’anciens Maîtres sont en train de se lever de la boue de la terre de par le monde. Il est évident que personne ne se doit se comparer à personne, car personne ne connait personne en Vérité.
Il faut apprendre à écouter la voix du silence pour découvrir sa propre Vérité.

Le réalisme est essentiel dans ces études.
Si nous ne parvenons à aucun résultat c’est que nous manquons de réalisme sur nous-mêmes.
Nous sommes sincèrement attristés lorsque nous voyons tous ces « carnets de route » démarrer et l’enthousiasme se dissiper peu à peu.
Peu à peu les premières nuits de lune de miel laissent la place à l’amertume des échecs répétés.
Et d’échecs en échecs, tous abandonnent.
C’est le cœur qui doit guider notre action.
Si dans notre cœur nous ressentons cette aspiration vers « Etre » (ou l’Etre), c’est que l’Etre nous incite à la révolution de la conscience.
Alors de deux choses l’une,
Soit nous sommes capables par « nos propres ressources » de discerner le chemin intérieur (en identifiant toutes les illusions mentales qui nous paralysent) de l’action libre de tout attachement. Cette action « libre » nous émancipe par nature de la paresse, du doute, de l’analyse intellectuelle, de l’ambition personnelle, du calcul, etc… et d’une manière générale, NOUS LIBERE DE L’ ECHEC.
Soit nous en sommes incapables et nous devons étudier et appliquer au quotidien avec la minutie du clerc dans sa cellule l’enseignement de « la psychologie révolutionnaire » pour apprendre à discerner les obstacles intérieurs qui se dressent sur notre route. En libérant notre faculté d’auto-observation ici et maintenant - sans l’interférence aliénante du concept de l’option – nous nous rendrons conscients de nous-mêmes et notre action pourra se déployer comme les ailes de la « grue blanche ».
L’échec est le résultat d’une mauvaise connexion avec les parties supérieures de l’Etre.
L’échec nous renvoie à la fausse vision de soi (fausse image de soi) et nous incite d’une manière urgente à la révolution de la conscience.
Lorsque s’opère cette révolution, l’échec se transforme en travaux conscients et souffrances volontaires.
Il ne reste que la marche lente et laborieuse du pèlerin sur l’arrête vertigineuse de la montagne.
Selon l’expérience intime, la progression est différente, mais il n’y a pas d’échec.
Si nous sommes lucides, il se passe toujours quelque chose.
Le mental est conditionné à l’échec et à son opposé le succès.
Lorsque progressivement la conscience s’éveille dans les mondes internes, il n’y aucune notion d’échec ni de succès.

En ce qui te concerne, je le répète Germinal mais ne le répèterai pas longtemps, sois attentif aux énergies de ton cœur. Elles sont malheureusement vampirisées par l’activité anarchique de tes autres centres.
Ce que nous savons ou ignorons encore n’est pas égal à ce dont nous sommes conscients.
L’intellect cherche des systèmes de pensée pour tout, pour s’orienter, pour lire, pour méditer, pour marcher, pour manger, pour éduquer, etc..
Cela est incompatible avec la doctrine du cœur.
Je t’ai exprimé le conseil de cesser de lire comme un « boulimique ».
Tu dois trouver par toi-même ton propre rythme de lecture et tu dois le chercher dans ton cœur et non dans ta tête.

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

germinal
Messages : 113
Enregistré le : 03 janv. 2011, 20:35

Re: Nouveau carnet

Message par germinal » 09 mars 2012, 19:10

Lot, Pascal,

Si je ne connais pas réellement mon niveau d'être, jamais je n'aurai le vrai courage d'y remédier, car ce que je vois sera toujours plus acceptable que cette réalité.

amitiés à vous deux mes frères,

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Nouveau carnet

Message par Jean Pascal » 09 mars 2012, 21:43

Notre niveau d'être est un concept, mon frère, tant que nous n'avons pas éveillé la Kundalini.

Les 33 niveaux sont les 33 vertèbres remplies du feu sacré de l'Esprit-Saint.

Nous pouvons théoriser pendant une éternité mentale.

Prière de taper les deux mots-clés "ascension kundalini" sur le moteur de recherche de la page d'accueil du site D&C (en bas).

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Nouveau carnet

Message par Lot » 10 mars 2012, 08:44

Chers Amis,

Je ne partage pas, une fois n’est pas coutume :-) , l’avis de notre frère Pascal sur cette question « du niveau d’être ».
Bien sur tout le monde est libre de penser ce qu’il souhaite mais pour ma part, j’associe la connaissance de notre niveau d’être à la compréhension intime de nos processus psychologiques.
Cette compréhension peut sans aucun doute être stimulée par la grâce de l’Esprit-Saint, mais elle est accessible sans aucun doute possible à la Bouddhata.
Nous pouvons nous auto-connaître et nous comprendre sans que la Kundalini soit éveillée. En cela il y a une limite, mais cette limite inclut la possibilité de comprendre et dissoudre un bon pourcentage de l’ego avec l’aide de la Mère Divine et à la condition sine qua none que nous respections une abstinence sexuelle si nous sommes célibataires.
Dans l’œuvre maitresse « La Psychologie Révolutionnaire », il n’est pas question de lier le processus de compréhension du niveau d’être à la Kundalini.
Le niveau d’être doit être cherché ici et maintenant et chacun peut le découvrir.

Je vous souhaite une agréable journée sous le soleil de l’Intime.
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Répondre