Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

Répondre
Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Jean Pascal » 10 avr. 2013, 07:01

Raspoutine a écrit : Plus la Foi grandit en moi, plus je démasque l'égo des gens qui m'entourent. Il n'est pas inutile de dire que beaucoup ne sont pas heureux et sont aveuglés par la matière, par eux-mêmes.
Cher frère,

Je partage avec toi deux de mes préceptes induits par l'expérience de la vie et l'enseignement gnostique :
1) Dieu n'est pas là pour régler mes problèmes avec les autres. Si je lui demande de dissoudre ou faire disparaître la cause d'un problème, sans que j'ai compris au préalable le problème, alors je recommençerais la même erreur éternellement et je demanderais toujours la même chose à Dieu : effacer un problème que je n'ai pas compris.
2) Je suis coupable, l'autre est innocent, c'est-à-dire que je suis le seul responsable de mes soucis et la seule cause de mes problèmes est moi-même. La cause de mes souffrances n'est pas un être humain, pas un animal, pas ma famille maternelle ou paternelle, pas ma femme, pas mes enfants, pas mes ami(e)s, pas ma hiérarchie au travail, pas mes collègues de travail, pas la politique, pas l'économie, pas la société, pas le monde actuel, pas l'humanité, pas le temps qu'il fait, pas le manque de soleil, etc., mais seulement MES EGOS.

Je connais dans l'entourage proche une "grenouille de bénitier" qui dort avec la Bible posée sur sa table de chevet. Elle "remet tout dans la main du bon Dieu". Cependant lorsque le jour où un de ses enfants a souhaité avoir avec elle une discussion, dans le respect et la compréhension, sur son enfance "malheureuse" et pourtant toujours dévouée à sa mère, elle n'a pas su l'écouter avec le coeur et la comprendre. elle l'a considérée comme une enfant injuste, etc.

Mon frère, il ne s'agit pas d'utiliser la croyance pour dominer nos semblables en pensées ou en prières.
Il faut bien comprendre que nous sommes les fils du diable. On doit devenir des fils de dieu.
L'ego n'est pas engendré par Dieu.

Avatar du membre
Noe
Messages : 625
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Noe » 10 avr. 2013, 11:05

Bonjour chers amis de la Compassion,

En vous lisant, j'ai immédiatement lu la Confession Egyptienne : http://www.don-et-compassion.com/alchim ... peche.html

C'est une merveilleuse confession !
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Lot » 10 avr. 2013, 12:08

Chers Amis,

Avant tout, il est nécessaire de rappeler à Raspoutine, que nos propos (ceux de Jean-Pascal, de Noé et les miens) sont un partage d’expérience. Il ne s’agit pas pour ce qui nous concerne, d’être des donneurs de leçon.
Nous sommes tous situés à un certain niveau d’être et notre compréhension est inhérente à ce point précis.
La notion de niveau d’être est confuse au départ de notre travail intérieur, elle prend du relief au fur et à mesure que nous nous auto-découvrons.
Je remarquais dans un précédent message la difficulté d’être attentif « à rester ouvert ».
Cela n’est pas si simple à comprendre et à mettre en pratique.
Lorsque nous comprenons une chose, nous le faisons « à notre sauce », ce n’est pas péjoratif cela signifie que nous comprenons une chose toujours en relation avec notre niveau d’être.
L’ouverture au nouveau nécessite une bonne dose de discernement.
Pour comprendre mieux ou dirons-nous plus profondément, il nous faut au préalable assimiler intimement que notre compréhension d’un problème, d’un ego, d’une situation, etc., n’est pas définitive.
Nous aurions tort de dire « j’ai compris » d’une manière fixe et irrévocable.
Pour comprendre toujours plus profondément, il faut augmenter la puissance de notre observation, car il est évident que nous ne pouvons comprendre ce que nous n’avons pas observé.
Notre monde psychologique est vaste, notre frère Jean-Pascal rappelait dans un précédent post les différents niveaux de « nos tréfonds psychiques ».

Cela étant dit, illustrons par l’exemple.
Le niveau d’être d’un « homme de foi » se situe dans sa foi et sa compréhension des événements auxquels il se trouve confronté, se fait en fonction de sa foi.
Il nous faut partir du point où nous sommes et celui-là en vaut un autre.
Il est évident que l’aptitude du pénitent à prononcer de tout son cœur « Mon Dieu, qu’il en soit fait selon ta Volonté » est indispensable tout au long du chemin, et nous savons bien que Dieu peut accomplir des merveilles si telle est sa Volonté.
La Gnose est terrible car elle n’accepte pas l'inertie psychologique, si sainte soit-elle !
Nous devons changer de manière révolutionnaire notre nature, coûte que coûte, instant après instant.

Un des axiomes gnostiques dit : « La sagesse s’élabore sur la base de travaux conscients et de souffrances volontaires ».

Nous pouvons être un homme ou une femme de foi et ne jamais nous soumettre à la discipline ésotérique.
Que faisons-nous alors ? Nous perdons notre temps (du point de vue ésotérique).
La discipline ésotérique nous oblige à nous auto-découvrir dans l’autre. Cela fait beaucoup souffrir de découvrir par l’observation directe nos innombrables agrégats psychiques qui personnifient nos défauts.
Sans observation consciente, il ne peut y avoir de nouveau dans notre vie, de compréhension nouvelle, et le changement de niveau d’être s’avère impossible.

L’observation de soi nous foudroie littéralement et nous contraint à reconnaître que nous ne sommes qu’une addition d’egos.
Le diable est là même lorsque nous disons la messe.
Voir cela dans la crue réalité des faits nous bouleverse complétement et nous révèle que nous ne sommes rien tant que nous ne serons pas morts à nous-mêmes.
Si nous comprenons la nature du « Je », il nous est alors impossible de dire : « Je désire être la main de Dieu, agir en ce monde en son nom »
L’auto-réalisation intime de l’Etre est Son travail, Sa réalisation, Son œuvre.
Lui est Lui, et Lui seul peut agir en nous et dans ce monde.

Qu’en est-il de « nous » ? Selon l’esprit de la Confession Egyptienne citée par notre frère Noé, nous devons disparaitre…

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 11 avr. 2013, 02:37

Je ne prends pas mal vos conseils, pas du tout haha, je sais bien que c'est pour aider, de bonnes intentions !

Je pense que la foi ne doit pas être de nier la réalité, s'y soustraire, mais bien de sauver son âme. C'est tout à fait vrai que tous les «problèmes» de la vie sont causés par monsieur Je. Nous sommes vierge, propre, et puis en raison de notre nature pècheresse nous nous salissons, ensuite quand la saleté nous recouvre entièrement, ont a l'impression que c'est la vie qui nous tombe dessus. J'ai souvent l'impression qu'une situation peut-être causée en raison d'une autre personne et ect, mais je fais de mon possible pour comprendre que si je n'aurais pas d'égo je ne ferais qu'accepter, comprendre.

Cette dame dont tu parles, Jean-Pascal, veux sans doutes fuir la réalité des faits avec la bible, Dieu. Sans doutes qu'elle agis comme une sainte, ou le pense, qu'elle lit souvent la bible, mais selon moi, la foi véritable consiste à reconnaitre qu'en fait il n'y a aucune saleté, aucun problème, aucun mal. Si cette dame aurait vraiment la foi en Dieu, elle aurait écouté son enfant. Avoir la foi c'est remettre sa vie entière en Dieu; quand Il est notre seul volonté, notre seul désir, notre seul épaule, il n'y a aucun mal, aucune saleté, aucune épreuve. Les épreuves sont pour ceux qui espèrent en ce qui est périssable, puisque notre nature périssable, notre égo, à peur de disparaitre, mais notre foi consciente, notre être, ne peut dissparaitre, est au dessus de tout. Donc si cette Dame aurait eu la foi, elle aurait écouté sa fille parce qu'il n'y a aucune raison de ne pas l'aimer, l'écouter.

Effectivement les autres m'apprennent beaucoup. Je réalise que je ne pourrai plus vivre sans Gnose, sans chemin, sans vie. Les autres me montrent que je préfère mourir que de vivre en espérant rien de plus que des illusions, des intilités, de la saleté. Ils me montrent comment, de quelle façon, l'égo contrôle tout. J'ai compris grace à eux qu'ont ne controle pas nos sentiments, ils naissent sans notre conscentement; la grande majorité de nos pensées sont conditionnées, inconscientes, jumelées aux sentiments, à l'extérieur, mélangées par nos opinions, l'importance que nous accordons à l'illusion.

Je pense que je me suis mal exprimer quand j'ai dis: Je souhaite être la main de Dieu. En fait si je l'exprime dans les détails, je dirais: Je souhaite me fondre dans le tout, ne créer que l'harmonie parfaite.

Je pense, selon ce que je vis en ce moment, que la foi, peut bien aider à la révolution de la conscience, puisque espérer seulement en Lui active sans cesse notre être, nous démontre que l'illusion est bien une illusion à l'aquelle on s'accorche. La noirceur distrait, hypnotise et la lumière est concentration, révélation. Alors j'ai choisi de m'en tenir à Dieu !
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 19 mai 2013, 05:38

Voilà, je suis en remise en question sur ces valeurs qui m'ont été démontrées comme véritables durant mon enfance. Je ressens que je dois percer le voile de cette dualité. En ce moment, la vision que j'ai du bien et du mal est incertaine. Pour la plupart, ce qui est bien est bénéfique pour leur bien-être et ce qui est mal ne l'est pas.. Pour les gnostiques je pense que ce qui est bien est ce qui élève et ce qui est mal est ce qui abaisse. Mais qu'est-ce qui peut abaisser un gnostique ? Pas grand chose à par lui même.

Je serais heureux si quelqu'un réponderait à ces quelques questions.
Le bien et le mal peuvent être perçus différement, alors pourquoi y-a-il le karma ?
Est-ce que une action perçue comme «bien» ,commise avec de mauvaises intentions aura une réaction positive ?
Est-ce que une action perçue comme «mal» , commise avec de bonnes intentions aura des résultats négatifs ?
Et est-il possible que les actions ( positives, négatives ) d'un être éveillé soient plus puissantes, aient plus de répercutions sur le plan astral, énergie, l'aura ect ?
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Jean Pascal » 19 mai 2013, 08:37

Bonjour Raspoutine,

"Le bien et le mal peuvent être perçus différement, alors pourquoi y-a-il le karma ?"
Donc tu comprends que les termes "bien" et "mal" sont subjectifs. Ce qui est perçu bien par quelqu'un sera perçu mal par quelqu'un d'autre. Le bien et le mal font partie du langage de l'ego.
Le karma est objectif. On peut négocier son karma avec des esprits. La karma se pèse, s'évalue mathématiquement et spirituellement selon tes actes effectifs et réels.

"Est-ce que une action perçue comme «bien» ,commise avec de mauvaises intentions aura une réaction positive ?"
Une personne qui veut nuire à une autre peut avoir un effet bénéfique. Dans mon précédent poste de travail, pendant 2 ans j'ai été rabaissé et humilié, alors que ces personnes pensaient "me redresser" et me faire comprendre que j'étais sur un mauvais chemin. Cette expérience est la meilleure de mon expérience professionnelle jusqu'à maintenant et a encore des conséquences positives aujourd'hui sur ma psychologie.

"Est-ce que une action perçue comme «mal» , commise avec de bonnes intentions aura des résultats négatifs ?"
La sagesse dit que le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions. Si on inverse le sens, le chemin du paradis est pavé de mauvaises intentions (suivies d'actes).
Ne sois pas tiède ! mais chaud ou froid, nous dit le Christ.
Des parents qui ont des enfants et qui veulent que leurs enfants travaillent "bien" à l'école, les récompensent par des mobiles, des ordinateurs, des jeux vidéo, et les autorisent jusque dans leur chambre à coucher. Ne vois-tu pas une certaine incohérence ? N'y a-t-il pas d'autres manières d'éduquer la compréhension ?

"Et est-il possible que les actions ( positives, négatives ) d'un être éveillé soient plus puissantes, aient plus de répercutions sur le plan astral, énergie, l'aura ect ?"
Justement parce que c'est un être éveillé (dans le "bien" ou dans le "mal") et que l'impact de ses actions aura plus de répercussions. Les bodhisattvas qui se réveillent, sont un exemple.

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 19 mai 2013, 17:03

Merci Jean-Pascal, ces réponses répondent bien à mes interrogations !
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 27 juin 2013, 01:09

Dieu est tout ce qui compte. Être présent, c'est apprécier la vie, et la vie c'est Dieu.
Ce que je tiens à exprimer c'est qu'il est, qu'il écoute, il aide, il aime. C'est Lui qui me donne la force, c'est Lui qui me permet d'aimer.

Au début, quand on commence à prier, on ne voit pas de résultats, on ne comprend pas et on arrête. Mais je tiens à dire qu'il faut continuer malgré tout. Il n'y aucune raison pour arrêter, puisqu'il est le plus grand cadeau. Par exemple, quand on commence à jouer de la guitare, on ne devient pas bon tout de suite, mais ceux qui malgré l'absence de résultats apparents continuent vont s'exclamer quelques mois plus tard. C'est comparable avec la prière, il faut continuer avec tout son coeur, savoir qu'il est là, qu'il nous écoute.

Des événements sont arrivés et continuent, qui me prouvent que mes prières ont été entendues. J'ai confiance, puisque je sais que le poids des injustices auxquelles je peux faire face sera équilibré, je sais qu'il me donnera la force, je sais qu'il sera en mon coeur, que je brillerai l'amour peux importe la situation. Je sais qu'il est tout ce qui importe, je sais que je ne suis rien, qu'il est tout. Il est la vie, la pureté, l'amour.

Il n'est pas nécéssaire de lire complètement la bible pour qu'il nous accompagne, personnellement c'est mon cas. Je lis plusieurs textes religieux, mais je n'ai pas lu complètement la bible. Il suffit de prier de tout son coeur.
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 10 juil. 2013, 02:53

J'ai l'impression qu'un voile est enlevé, qu'une barrière est tombée.
Je comprend que je cherchais inutilement partout, pour aucune raison, j'étais pris dans mon petit monde. Je ne réalisais pas à quel point c'est simple, en réalité il ne faut que être, mais je ne savais pas exactement pourquoi, qu'est-ce que c'est être.

En fait je pense que Être veut dire expansion. Il faut être jusqu'à être tout et donc rien. La matière aussi Est. Elle Est ,et rien d'autre.
J'ai réalisé que si je suis pris dans mon monde, l'égo, mon monde se définie à rien, à une rêverie créé par la matière, par ce monde des formes que nous habitons. Il faut réalisé que ce n'est que de la matière, un monde dans lequel on s'identifie. Il ne faut pas s'identifier à ce monde, notre corps est seulement un vêtement. Nous sommes des âmes et rien d'autre. Ce monde ce n'est pas l'essence, le vrai. Le vrai, selon moi, c'est Dieu. C'est Dieu puisque je sais que je suis une âme dans un corps, puisque je sais que Dieu Est. Je sais que tout ce qui compte c'est de vivre pour lui, d'être comme le soleil. Briller la vie.

J'ai compris que les peurs, l'égo, sont un mécanisme pour rendre nos séjours sur terre réalistes, presque coupé du Divin, de l'Être. Mais quand on a la foi, qu'on sait que nous sommes des âmes, on a la possibilité de grandir, d'apprécier notre chance d'être ici en ce moment, d'apprendre l'amour inconditionnel.

Je pense que Être, cet état de conscience, se définie par une vision large de la vie, par les yeux (la vision), et par la pensée. Quand nous sommes conscient, on a la possibilité d'utiliser un plus grand champs de vision. Et je pense que si je suis grand,tout et donc rien, pas grand chose peut vraiment me faire du mal, car Dieu est réellement tout ce qui importe. Rien de ce monde pourra me faire changer d'avis, m'hypnotiser, me promettre le bonheur éternel.

Personnellement je pense que ce qui est le plus convainquant dans cette illusion, ce qui la renforce, c'est la société, la façon dont tout le monde est programmé à être quelqu'un. Il faut vivre pour Dieu, sans peur, aucune, seulement dans l'amour.
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Raspoutine
Messages : 116
Enregistré le : 24 avr. 2012, 02:45

Re: Carnet de méditation, d'observation et vécu de Raspoutine

Message par Raspoutine » 28 juil. 2013, 23:01

Avant quand je priais, j'écoutais mes sentiments et mes pensées. Le manque de Foi, la peur, étaient sans doutes des raisons. Les pensées et les sentiments sont crées par le faux, la plupart du temps. Donc je n'écoute plus mes sentiments et mes pensées dans la vie de tous les jours. Je les observe, et c'est tout, puisqu'ils ne veulent rien dire pour moi. Cependant j'aime penser consciemment sur un sujet en particulier.

Les sentiments et pensées ne veulent rien dire parce que le monde qu'ils représentent est faux. Nos concept sont inutiles, nous empêchent de grandir. Par exemple, dire qu'une situation donnée est négative, est un concept. Si ta vie est consacrée au Divin, cette même situation ne sera pas bonne ou mauvaise, elle sera. Elle sera, puisque tu n'espère pas en ceci, parce que tu reconnais ton origine.

L'être humain est réellement bloqué sur les formes. Nous ne vivons que pour les formes. On pense que les situations extérieures peuvent nous rendre heureux, mais ce sont des formes. On pense que la gloire peux nous rendre heureux, mais ce ne sont que des formes. Notre vie dans la société est une maladie. Les gens ne vont pas bien puisqu'il ne vivent même pas. Ils donnent leur vie à des illusions, au lieu d'être en expansion à l'infini et de vivre avec un ciel vivant au dessus de leur tête. Les paroles que nous prononçons n'ont même plus de vie, nos action n'ont plus de vie, puisqu'elles ne sont pas exécutées pour le divin. Ce ne sont que des actions vide, des paroles vides. La preuve, quand on socialise en groupe, parler, être le centre d'attention donne confiance. Il faut réaliser que si seulement dire des mots vides de sens et agir en groupe pour des images illusoires, nous donnent confiance, alors imaginez ce qui peut nous détruire ? Imaginez à qu'elle point nous sommes vulnérable.

En faite, Je, est une limitation qu'on a donné a l'homme en lui cachant ce qu'il est. C'est pour ça que je n'écoute plus les limitations de monsieur Je. Le Je rétrécie tout jusqu'à ce que nous vivons que pour les formes sans vies, jusqu'à nous couper de notre âme. Il faut vivre en étant conscient de l'amour autour de nous, de la vie en nos mots, gestes. La magie existe réellement, c'est la vie elle-même, mais dans le monde de l'égo, pas de magie.

La liberté c'est d'agir librement sans qu'aucun concept, sans qu'aucune émotions, qu'aucune barrière lié au Je, nous influence. Et un jour la véritable vie sera révélée. La vie plus grande que tout, liée à l'être; vivre la tête en haut des nuages, où il fait toujours beau et d'où on voit tout, mais rien nous touche, si vous voyez ce que je veux dire.
Celui qui refuse de soufrir est aussi
lâche que celui qui refuse d'aimer.

Répondre