Carnet de route de Paul

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 17 janv. 2018, 13:00

Ce matin : 7h50-9h : 1h10

Difficulté :
- Beaucoup de difficultés à rester concentrer sur mon incantation
- fatigue qui me pousse à changer de position

Remarque :
Lorsqu'a un moment donné, l'envie de bouger est très forte mentalement, je tente de tenir bon tout de même. En général, je remarque un changement d'état, plus calme, juste après.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 18 janv. 2018, 10:38

Ce matin : 7h50-9h10 : 1h20

Difficultés :
-Pas mal de difficultés à rester concentrer
-Fatigue/inconfort qui me pousse à changer de position.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 19 janv. 2018, 14:38

hier soir et ce matin, le sommeil m'a emporté.

Je constate que la Volonté est importante, la motivation doit restée intacte, ce qui est chose difficile.

Je vais mettre en place une tendance de lire des témoignages et des choses en lien avec l'astral le soir pour rester vivement motivé et concentrer sur cet objectif.

Le doute de changer de méthode est présent également. Cette incantation m'aide à rester concentrer, mais je crois parfois qu'elle me fait trop travailler le mental. Ce qui n'est pas vrai à mon sens.

Je vais persévérer ainsi.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 20 janv. 2018, 11:58

Suite à une conférence de Jean-Marie Claudius sur la méditation, j'ai compris des choses que je n'avais jamais captées avant.

Je peux désormais plus facilement rester détaché de la dualité. Je me rend compte que j'étais pas assez "extremiste". Je laissais rentrais encore plein de choses.

Du coup je me sens un peu vide, mort, parce que je reflechi et pense beaucoup moins. J'ai l'impression de ne rien faire de la journée.

Je comprend mieux pourquoi je suis souvent très fatigué, je n'arrête pas.

J'ai honte de voir à quel point je crois savoir, comprendre, mettre en pratique, alors qu'en réalité, je suis complètement à côté.

Du coup, je fais un effort supérieur de rappel de sois, d'auto-observation constante, mais plus détendu, avec l'émotionnel (pourrais-t-on dire), et non avec l'intellect.

Je manque de rappel de sois, d'auto-observation, du coup, je ne parviens pas à méditer suffisamment longtemps, a rester conscient suffisamment longtemps pour voir la transition entre la veille et le sommeil.

J'ai également remplacé mes incantations par la pratique du HAM-SAH mentalement avec l'exercice de respiration. Cela me semble plus profitable pour moi, pour me régénérer. Et cela me familiarise avec cette pratique que je ne faisais pas encore vraiment.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 26 janv. 2018, 14:57

Je sors d'un état maladif, maux de gorges, corps au ralenti, cela se termine.

Ce qui m'imposa de rester allonger et de me reposer plus longtemps.

Un simple mal de gorge m'est difficile à supporter. Je plains du plus profond de mon coeur les êtres qui souffrent de maladies, comment peuvent-ils supporter cela.
Puisse tout le monde être libéré de toute souffrance.

J'ai par conséquent pus mettre en avant mon travail méditatif. Je me suis mis un point d'honneur à pratiquer, plutôt que d'intellectualiser. Ce qui est ma grande faiblesse, et celle de beaucoup d'autres. Notre cerveau intellectuel est trop développé, il déborde de ces activités, il s'immisse dans tout.

Notre société en est la cause (entre autres). Nous apprenons à développer avant tout le mental intellectuel.

Du coup j'ai médité toute la nuit, en bougeant le moins possible (la déglutition était nécessaire pour garder la bouche humide, et je salivais beaucoup).

Entre coupé de micro sieste et des moments d'égarements. Le ham-sah par cet état douloureux n'était pas faisable. Je me suis alors concentré sur le son du cerveau.

Je divague dans mes pensées, je reviens, je divague, je reviens. Jusqu'à "plus soif".

Au petit matin, réveil à 6h30, je reste allongé et médite une bonne partie de la matinée. L'apres-midi, je suis resté une partie également à méditer allongé.

J'ai également fait un jeune sec de 2 jours durant ce moment.

Mon matelas mériterais d'être brulé. J'ai le dos en miette, la nuque hyper raide. Je n'arrive pas à détendre cette partie, cela influe sur ma relaxation.

Mais peu importe. Je pratique un point c'est tout.

Un jour viendra où mon mental se taira devant ma Volonté.

Toute autre activité me fatigue physiquement (je suis encore un peu malade) et ne m'intéresse pas. Je n'ai plus vraiment goût au reste.

Je suis peut-être dans un nouvel état d'être, ou je transitionne. Je dois m'équilibrer paisiblement.

J'ai médité avant hier 2h "correctement". hier soir, environ 30min car la salivation était trop genante.

Je commence à comprendre, grâce à la pratique, que la méditation apporte des choses que l'intellect ne pourra jamais apporter.

C'est assez difficile pour un intellectuel, car nous avons l'impression de ne plus rien faire. D'être en stand by.

Mais j'ai vraiment hâte d'atteindre le Vide Illuminateur. J'ai hâte de développer ma concentration, mon auto-observation, pour découvrir ce qu'il y a derrière mes voiles.

J'ai hâte, mais je suis patient. Cela viendra quand cela viendra.

C'est plutôt un état de receptivité agréable et détendu, et adviendra ce qu'il adviendra.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 07 févr. 2018, 12:53

Je souhaite rappeler l'importance de pratiquer la magie sexuelle.

Voici mon expérience d'hier soir :

Nous avons pratiquez dans le grand arcane avec ma compagne environ 30-40min.

Je me suis ensuite positionné assis en tailleur, le dos droit, la main droite posée sur la main gauche. Une position que j'apprécie sans réellement avoir insisté, privilégiant la position allongée sur le dos pour atteindre plus facilement la rêverie.

Seulement je tombe trop vite dans la rêverie, manquant de rappel de sois et de concentration.

J'ai donc décidé de faire assis dans mon lit, pour avoir une position un peu moins confortable.

J'ai pratiqué 15min de Ham-Sah. C'est laborieux, j'ai tendance à crisper le haut du corps, avoir de légères douleurs dans la gorge quand je retiens ma respiration. J'essaye d'être détendu mais le manque d'air arrive peu à peu. Je dois m'équilibrer dans cette pratique.

Durant cette pratique, je transpire beaucoup, je meurs de chaud. Transpirer est loin d'être courant chez moi. Surtout sans rien faire.

Puis je suis resté ainsi 1h15, le mental très calme.

La pratique entre amoureux calme énormément le mental, c'est un fait.

En général, je lutte énormément dans la dualité, je manque d'unicité. Là, je pensais encore, mais je gardais nettement plus le contrôle. Je suis resté conscient et attentif beaucoup beaucoup plus.

Et pourtant, la journée fut mouvementée, laborieuse, identification sur identification. Donc rien ne prédisposait à ce que je parvienne à aussi bien méditer.

J'ai ensuite prolongé cette méditation après ces 1h15, allongé sur le dos car je commencais a avoir une douleur assez forte dans une jambe.

Mais j'ai sombré comme toujours.

Avant de m'allonger, mon corps était comme paralysé, je voulais arrêter, mais mon corps était paisible et ancré.

J'ai remercié ma mère divine pour ce soutien. Quelques instants après, j'eu le réflexe incontrôlé de fermer très fortement les yeux plusieurs secondes.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 17 févr. 2018, 11:40

Prise de conscience ce matin dans un rêve. Réellement, si je parviens à me lever pour me recoucher, je dirais que je prend conscience une fois sur deux.

Mais en général, je reste au lit en essayant de méditer, mais là je me rendors immédiatement.

Je me recouche, médite, fini par avoir envie de me retourner, m'endors, et la prise de conscience se fait dans le rêve.

J'étais chez ma mère, ma compagne à mes cotés, je remarquais qu'on était en astral par rapport à des différences dans l'environnement. Je lui expliquais qu'on était en astral etc. je la prenais avec moi et nous sommes sorti par la fenêtre. Nous avons légèrement plané. Puis légère perte de conscience, où je commencais à me demander si nous étions effectivement en astral.

Je voyais des phares de voitures arriver au loin. Je voyais que c'était ma mère qui rentrais mais pas dans la même voiture. Cela me confirma que nous étions bien en astral. C'était très réaliste, je me sentais vraiment comme à l'état de veille.

J'allais la rejoindre dans la cave où elle rentre pour ranger ses courses. Je m'amusais à léviter en tailleur et lui montrer.

- Tu as vu, magie !
- Comment fais-tu cela ?
- Nous sommes en astral etc etc...

Je décide de traverser le plafond en restant attentif, car en général, je perd conscience à ce moment là.

Tout deviens noir quand je traverse, je sens une main m'accrocher au niveau du cou. Je crois que c'est ma mère qui veut me retenir.

Puis l'étreinte au cou se fait plus forte, plus réaliste, plus physique. Cela m'angoissa un peu et je cru me réveiller en l'expliquant à ma compagne, mais non c'était encore un autre rêve.

Puis perte de l'état de conscience et je continuais d'autres scénarios onirique.

Je constate que je suis très productif en rêve, une psyché très forte et dispersée.

Je rêve beaucoup de serpents. de différentes couleurs. J'observe la sgnification des symboles des rêves et suis surpris que souvent, les éléments que je trouve dans la rêve sont en lien avec mon état psychologique.

Maintenant le serpent signifie bcp de choses, sexualité, psyché forte et dispersée, crainte, victoire sur l'adversité etc.
Le serpent est en situation de différentes manière selon ce que je vis.

Autre chose amusante, nous avions parlé de notre voisin et de certains membres de la famille qui nous agacaient à un moment donné, juste avant de dormir.

Durant la nuit, je faisais un rêve où je voyais un perroquet très brillant et très particulier.

Ne comprenant pas le sens de ce rêve, je cherchais sur le net l'éventuelle signification du perroquet.

Sans équivoque, le perroquet symbolise le bavardage, le commérage, les contrariétés entre membres proches de sois.

En réalité, je fais attention aux rêves parce qu'ils peuvent en apprendre sur mes états psychologiques. Mais j'attend plus de vivre plus dans les réalités supérieurs.

Avatar du membre
Noe
Messages : 501
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Noe » 16 mars 2018, 10:59

Bonjour cher frère Paul,

Je me souviens avoir acheté le Livre Jaune, et suite à sa lecture, j'ai commencé à pratiquer une heure de méditation le soir à partir de 20h jusqu'à 21h environ. Ensuite, j'ai obtenu des expériences un peu bizzare du genre: 1- après ma méditation terminé, je me lève et là j'aperçois une cuillère à soupe, je me suis mis à l'attraper mais elle disparue. 2- je me lève du lit et là j'aperçois une colombe blanche voler à environ 1 m d'hauteur et à 3 mètres de moi, et lorsque je me suis dirigé vers l'oiseau, il disparu. 3- lorsque je me lève, je vois des chats noirs entrer par la fenêtre ouverte, mais au fur et à mesure que je les voyais entrer, je pris peur et tout disparu. Enfin bref, tout cela pour te dire qu'il autant d'expériences que de tête. Mais après 1h régulière, je suis passé à 2 à 3 heures ; puis toute la nuit. Je passais la nuit entière mais toujours rien ; je continuais encore une seconde nuit entière. Mais la 3ème nuit, c'est soit on se dédouble consciemment, soit on s'endort. J'ai donc persévérer en suppliant ma Divine Mère de m'aider à rester conscient...

Puis avec le temps, je commençais à me dédoubler toutes les nuits, la magie de la pratique donnait ses fruits. C'était extraordinaire, mais je constatais qu'il y avais une lutte à faire contre mon gardien du seuil. Et un jour, voyant le gardien du seuil s'approcher de moi, je me suis mis à l'observer et à regarder son regard, il était noir et on pouvait voir l'abîme dans le fond de son regard, j'ai pris peur, et je me réveillé dans mon lit. Et cette peur m'a accompagné pendant des semaines car je n'osais plus m'endormir tellement j'avais peur de rencontrer mon gardien du seuil.

Mais un jour, je me dédoublais dans le plan astral, et lorsque le gardien du seuil se dirigea vers moi, je me suis allongé pour méditer sur mes peurs. Et depuis ce jour, j'avais vaincu le gardien du seuil.

Tout ces mots mon ami, sont seulement pour te dire qu'il faut persévérer jusqu'à la Victoire. Notre Devise est THELEMA disait l'Avatar du Verseau.

A très bientôt dans la félicité divine.

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 289
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Paul12 » 16 mars 2018, 19:22

Bonjour mon Ami Noé, tu vas bien ? :)

Merci pour ce partage, c'est encourageant et intéressant.

Je comprend bien le but de ton message. D'aller plus loin que ces expériences, ne pas s'en soucier spécialement.
Mais on dirait que tu as réussis "facilement" et rapidement toi.

Ou plutôt, que tu avais moins de résistances à l'intérieure de toi pour y parvenir.

J'ai beaucoup cherché pourquoi je n'y arrivais pas. Pourquoi certains y arrivent très facilement et d'autres galères.

Ma réponse est l'identification à l'égo, et l'Amour.

Mon cheminement se fait, pour que je puisse pratiquer mieux et plus facilement. Je suis ma Voie, je vais où mon Père me mène.

J'y arriverai sans aucun doute. J'attends simplement ce jour, lorsque je serais assez mûr.

Tout en continuant à pratiquer, évidemment.

C'est étonnant ce que tu dis concernant tes visions dans le monde physique. En rêve je veux bien, mais en physique c'est curieux.

Méditer toute la nuit, j'ai déjà essayé, c'est vraiment super difficile pour moi.

A la deuxième nuit, je m'effondrais immédiatement, comme tout les soirs en réalité. Je sombre rapidement, épuisé.

Avec mon travail et mon corps qui fatigue vite, je suis vite fatigué, alors le soir, je m'endors. Le matin c'est moins compliqué, mais je manque de courage pour me lever (ca, je dois lutter contre).

Parce que je n'y arrive vraiment pas, malgré tout ma volonté.

Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas besoin d'essayer de rester éveillé plusieurs nuits jusqu'à sortir, car je m'endors de toute façon bien avant de réussir à veiller toute la nuit.

Alors que me conseil-tu ? Le matin ?

Salut mon Ami bien-aimé.

Avatar du membre
Noe
Messages : 501
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de route de Paul

Messagepar Noe » 17 mars 2018, 17:07

A l'intérieur de toi-même, tu as une voix qui te parle et te guide -voir l'étude de Chesed, l'Intime-, et dès que tu l'entendras, tu apprendras à reconnaître quel est ton travail ésotérique prioritaire, ta propre voie. Car même si nous allons tous vers le même but -le bonheur ou la félicité-, il y a un chemin particulier pour chacun d'entre nous. Ce travail Alchimique est plutôt un marathon mais pas un sprint, cela tu le sais déjà.

Je m'aperçois avec beaucoup de joie que tu comprends bien l'Enseignement de l'Avatar. En théorie c'est certain, et la pratique viendra par la suite, comme un bébé, nous ne marchons pas le premier jour, puis nous courrons à quatre pattes, pour ensuite marcher sur nos deux jambes. Il en va de même pour chacun.

Bravo pour ta compréhension de l'Enseignement, la Gnose, et à bientôt pour les mondes supérieurs.

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Retourner vers « Apprendre comment faire un voyage astral : Carnet de route »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité