Nous venons de mettre à jour le Forum de Don et Compassion !
Nous souhaitons que ce nouveau design vous plaise !
Si vous rencontrez une quelconque difficulté, n'hésitez pas à nous contacter à soutien@don-et-compassion.com

Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 11 oct. 2018, 18:06

Je précise également que nous ne pratiquons pas spécialement le yoga du sommeil.

Les rêves qui nous arrivent, viennent sans pratique particulière pour les obtenir.

On se réveil le matin, on se rappel de nos rêves et certains nous interpellent et nous invite à en saisir le sens. Ces rêves nous semblent plus être un message de l’Être, plutôt symbolique, c'est pourquoi nous les notons. Ils nous invitent à travailler et comprendre certaines choses de notre psychologie.

C'est tout ce que nous faisons concernant cette pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 616
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Niveau d'Être et Chakra du Coeur

Message par Noe » 11 oct. 2018, 19:15

Cher Paul,

Loin de vouloir te taper sur le dos comme dans les monastères Zen, si mon message semble être hermétique, j'aimerais simplifier 2 points importants:

1/ Pour élever son niveau d'Être sur l'échelle verticale, il sera indispensable d'attraper l'échelon supérieur de l'échelle, et d'abandonner l'échelon inférieur. Autrement dit, à chaque échelon de l'échelle verticale du niveau de l'Être ; pour s'élever d'un échelon, il faut abandonner l'échelon inférieur. Cela veut dire simplement, que pour monter, il faut abandonner toutes ces "connaissances" pour accéder à un niveau d'Être supérieur: car arrivé à un nouvel échelon, une nouvelle connaissance arrive.

C'est comme l'histoire du Maître et du disciple, qui se rencontrent pour boire du thé. Le Maître demande au disciple s'il veut du thé, et le disciple lui répond, oui Maître. Et à ce moment là, le Maître lui verse du thé dans sa tasse, mais le thé déborde de la tasse du disciple, et le disciple dit au Maître: stop, vous avez fait débordez ma tasse il y a du thé sur toute la table...

2/ Pour faire l'apprentissage du voyage astral et de la méditation, il est indispensable d'ouvrir et de faire tourner le Chakra du Coeur. N'oublions pas la Doctrine du Coeur car elle est primordiale pour avancer.

La Doctrine du Coeur:
http://www.don-et-compassion.com/doctri ... ssion.html

Je souhaite, cher Paul, t'inviter à mieux progresser sur le chemin étroit et ressérré de l'Initiation en lame de rasoir.

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 11 oct. 2018, 20:41

Merci pour tes précisions Noé.

Oui j'entends bien et je ne m'en fais pas car je fais ce chemin déjà intérieurement avant d'appliquer. Je ne qais comment dire, il y a une compréhension intuitive qui s'installe de la suite a faire. Je ne pense pas m'accrocher spécialement a un échelon. Légèrement mais je le sais et sais que cela va changer prochainement. C'est cela la Voie également.

Pour imager je pourrais sans doute dire que je vois l'échelon suivant et ce que cela engendre. Je tend actuellement une main tout en gardant le regard porté dessus mais je maintien encore l'échelon actuel le temps de me préparer a la suite. Nous verrons la suite prochainement Noé de coeur, car je suis là pour avancer. A mon rythme, mais pour avancer.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 05 nov. 2018, 11:54

Bonjour chers frères et sœurs de mon Cœur,

Me voici à la fin de mon contrat saisonnier. Fini les 100 km-2h de route par jour pour me rendre au travail, ceci jusqu'au prochain mois de Mars.

C'est donc avec une certaine joie que j'ai désormais plus de temps pour me reposer et méditer.

Mon objectif de vie "matériel" est malgré tout relativement bien réfléchi, car je travail en parallèle sur un site d'apprentissage de la guitare et de production musicale, dans le but de pouvoir travailler depuis chez moi, et ainsi atteindre plus de liberté.

Ni l'argent, ni les biens m'intéressent. Par contre, j'ai soif de liberté. C'est pourquoi j'ai défini des objectifs en ce sens. Car l'idée de perdre mon temps à un travail profane sur toute ma durée de vie ne m'enchante guère. Je préfère consacrer mon temps à travailler sur mon avancement spirituel et aider l'humanité souffrante.

Et il faut bien se rendre à l'évidence que le système de travail qui nous vient de l'époque Greco-Romaine, est plus lié à une forme d'esclavagisme que de travail pour un partage et un développement harmonieux de la population.

Malgré tout, il existe des modes de travail plus avantageux pour tout le monde et mon site me permettrais de vivre plus librement.
Je travail donc sur ce site durant ma période de repos.

Pouvant régler mes horaires comme je l'entend, je peux donc définir des plages horaires plus facilement pour méditer, et me reposer plus longtemps également.

J'ai défini comme objectif de méditer systématiquement chaque jour, de préférence le matin, à l'heure que mon corps décide de se réveiller (environ 7h) et ceci dans ma petite pièce préparée à cet effet.

Depuis 3 jours, je médite donc activement tout les matins et éventuellement le soir, au moins 1h30-2h selon mes capacités.

Ce que j'avais beaucoup de mal à faire durant mon contrat saisonnier, avec mon état de fatigue qui faisait que je m'endormais systématiquement.

Je débute ma méditation et la termine par un "dédicace" à tout les Êtres. Puisse-t-il atteindre l'éveil et le bonheur parfait et sortir de leur souffrance profonde. Tout comme ma personne.
Je suis allongé sur mon matelas posé au sol, tête au Nord, en décubitus dorsal, bras le long du corps, pied joints et en éventail.

Je me concentre au départ sur ma respiration un temps, pour adopter un rythme respiratoire profond et détendu.

Puis écoute le son du cerveau.

Ces 3 jours, la méditation était chaotique, j'ai pas mal de difficulté à ne pas me laisser emporter par le flot des pensées. Mais étant plutôt bien reposé, je ne m'endors pas pour autant.

Je remarque que c'est souvent à partir de 1h30-2h de méditation dans cette posture que mon mental commence à se calmer et que je commence seulement à entrer dans un état plus profond de relaxation.

C'est pourquoi j'ai défini comme deuxième objectif d'exploser mes limites d'immobilisme. Je tente d'atteindre 3h, puis 4h, puis 5 etc... Jusqu'à prévoir des journées entières durant certaines occasions. C'est ma Volonté.

Je souhaiterai aussi chanter une heure de Mantra par jour, mais je n'ai pas non plus des journées à rallonges, alors je réfléchi à cette option.

J'adresse souvent également une prière à ma Mère Divine et mon Être, pour qu'ils m'aident à sortir de mon corps physique. Mais je dois dire que mes demandes semblent tomber dans le vide. Alors je pense que je dois plutôt faire mes preuves avant d'oser demander de l'aide. Je me contente donc de tenter un rapprochement du Cœur avec mes parties supérieures. De rayonner et baigner dans leur Lumière.

Je brule tout les 3-4 jours de l'encens en résine pures de larme d'Oliban, puis de Myrrhe. Je n'ai pas pour le moment acheté l'Aloé et le Souffre. Et je garde le Camphre pour le moment.

Pour autant je ne compte pas trop là dessus. Je trouve que cela sent assez fort, et je suis quelqu'un qui apprécie la simplicité. Sans nier l'intérêt de l'encens, je ne serais pas du genre à en abuser et en bruler tout les jours. J'en brule disons hebdomadairement, pour garde une atmosphère douce et agréable.

Je ne les laisses pas bruler pour éviter l'odeur. Je reste à côté le temps que la résine fonde, puis quand ils commencent à noircir, je les retires. Ainsi j'ai plutôt l'odeur de l'encens que du brulé.

Je pars du principe que l'encens, c'est du bonus et celui qui n'est pas fan de cela ne doit pas se forcer à en mettre. Car cela deviendrait plutôt une barrière qu'un avantage.

Si la personne veut faire simplement, qu'elle fasse simplement. Car tout le monde n'a pas la capacité d'acheter et d'avoir la connaissance au sujet de l'encens. Pour autant, beaucoup de grands Maîtres se sont réalisé sans cette pratique.

Concentrons-nous alors sur la dissolution de l'égo, sur notre pratique du Maithuna, et l'aide à l'humanité souffrante. Puis, que chacun fasse les rituels qui lui plaise.

C'est mon avis, peut-être changera-t-il au fur et à mesure de mon évolution :)

Ce matin, le mental était agité et la concentration difficile, malgré tout, je restais relativement présent et laissais passer les pensées.

Au bout d'environ 1h30, je sombrais légèrement.

Je me retrouvais dans un rêve où je me regardais dans une glace d'un lieu qui ressemblait à des WC publiques.

Etant un minimum conscient, au bout de seulement une seconde ou deux, je trouvais étrange d'être ici, alors que je méditais juste avant.

Il se produisit alors un choc conscient et me disait que j'étais en astral, ce qui déclenchait des sensations de sortie hors du corps.

Le lieu onirique changea et je me voyais sortir de mon corps d'une manière douce, mais je n'étais pas dans ma pièce, mais dans ma chambre d'enfance, chez ma mère.

Puis je m’élevait très très haut, mais tout était noir, je ne voyais rien. Je ressentais juste très bien la sensation de voler vers le haut, et l'air, ou une sorte de résistance particulière. Puis je descendais en piqué vers le bas, toujours dans le noir.

La sensation de voler était très réaliste.

Pendant cette expérience, je restais très détaché, simplement présent et j'observais ce qu'il se passait.

J'étais sans doute en sortie astrale avec l'égo.

Puis je me réveillais, toujours en décubitus dorsal. Seulement, quand je me réveil ainsi, je suis encore dans une torpeur qui fait que continuer ma méditation est impossible si je ne me lève pas pour me réveiller complètement.

J'ai malgré tout essayé de rester immobile et de poursuivre ma méditation, mais je perdais conscience systématiquement.

J'étais assez fatigué ce matin, avec un peu moins de fatigue, je pense que j'aurais pus atteindre un état de relaxation profonde, sans sombrer.

A bientôt.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 06 nov. 2018, 18:30

Aujourd'hui :

Méditation de 10h à 12h15, puis de 15h a 17h.

Je mantralise quelques minutes LA-RA et me concentre sur le son du cerveau. Je perd le rappel de sois, puis reviens.

Sophia
Messages : 269
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Sophia » 06 nov. 2018, 18:44

:) hello paul !
Courages ! Mon cher Paul, on doit être en phase mdrrr j'utilises aussi en ce moment la ra, et faraon que j'aime bien aussi. Hier j'y étais, qd je dors le soir, me rattrape la journée comme toi qd j'ai de la somnolence. Je te fais coucou d'encouragement... Je dirais peut être qqes petits trucs sur le cahier ... À pluuusss.

Don-et-Compassion
Messages : 11
Enregistré le : 02 sept. 2018, 12:06

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Don-et-Compassion » 19 nov. 2018, 19:19

Salut Sophia :)

Merci pour tes encouragements, j'espère que tu te portes bien et que ta persévérance illumine toujours plus ton Cœur et ton Esprit.

Hier soir, je bouquine les V.M Samael et Rabolu au sujet du dédoublement astral, pour rester fixé fermement sur mon objectif.

Puis je décide de m'attaquer à une nuit de méditation.

Je commence à minuit, je reste en short, allongé au dessus des couvertures, en décubitus dorsal, bouche ouverte en copiant une respiration de sommeil profond pour être bien détendu.

Au préalable je me suis un peu étiré pour facilité la relaxation. Car il est clair que sans une pleine détente du corps physique, les quelques tensions restantes sont dérangeantes pour la méditation.

Je mantralise un peu LA RA mais préfère finalement me concentrer sur le son du cerveau.

J'affute également mon esprit Guerrier en évitant un excès de confort.

Je viens de finir 8 mois non stop d'un travail en extérieur, par tout les temps, actif, dynamique et qui impose une certaine endurance.

Plutôt que de faire comme chaque année un relâchement total lors de mon repos saisonnier, à dormir trop, et ne pas bouger, je décide de garder un minimum le rythme. J'ai besoin de dynamisme, car sinon je m'encroute et suis encore plus fatigué et peu motivé.

Alors je reste actif et dynamique, je ne dépasse pas 9h de sommeil (j'ai besoin d'entre 7 et 9h de sommeil pour recharger mon corps physique), j'évite une température trop confortable dans l'appartement, je prend des douches plus froides pour tonifier mon mental et ma carcasse :mrgreen: etc etc...

Je commence donc ma méditation à minuit. Après une heure et des brouettes, la digestion du repas du soir est un peu laborieuse. Surement le jambon de parme de ma salade qui fait de la résistance et qui ne passe pas :lol:

Je me lève car cela devient difficilement supportable comme sensation. je file au WC et me recouche dans la même posture et continue ma méditation.

Après une autre heure, j'eus froid et décida de continuer sous les couvertures, autant dire que je me suis fait avoir par ma mauvaise volonté puisque j'ai dormi.

Le matin, je refais une méditation à 7h30, d'1h30. Dans mon cagibi.

Je constate malgré tout que je suis assez raide dans ma posture. Cette posture me permet de rester assez bien conscient. Ce matin et cette nuit, j'étais plutôt bien concentré. Je développe certainement mon attention.

Mais j'ai du mal à me relaxer en profondeur. Je pense que c'est plus une histoire de tension mentale qui se répercute sur le corps, plutôt qu'un manque de relaxation musculaire.

J'ai dédié mes pratiques à toutes l'humanité souffrante, que tout mes Frères et Sœurs atteignent l’Éveil et le bonheur absolu.

Malgré tout, je me pose moins de questions, on y va et on rectifie selon ce que l'on expérimente sur le terrain de la pratique.

A bientôt !
J'encourage mes amis Guigrec, Sophia, Moustapha, DieuAnge, Fanny et tout les autres à persévérer dans leurs études et surtout dans leurs pratiques.

Don-et-Compassion
Messages : 11
Enregistré le : 02 sept. 2018, 12:06

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Don-et-Compassion » 19 nov. 2018, 19:19

Paul12 :
Bonjour chers Frères et Sœurs de mon Cœur,

Je continue chaque jours de méditer au moins une séance de 1h30-2h.

Pour le moment je suis plutôt à 2-3 séances par jours de cette durée.

Je dépasse difficilement cette durée par inconfort.

Je note plusieurs obstacles à mes pratiques actuellement :

- Je ne parviens pas à me relaxer en profondeur. Je reste pas mal en surface, la posture en décubitus dorsal me permet de rester pas mal conscient, mais mes "os" sont lourds, je ne suis pas détendu. Je pense plutôt à un manque de relaxation mental plutôt que physique. Je suis un peu raide.<br/>

- Je ne parviens pas à rester concentrer à 100% sur ma pratique. Je pars partout un petit peu. Mes pensées m'emmènent, je reviens, je repars etc...

Je note que je pars rarement très loin, mais je ne suis pas super concentré.

Alors j'attends là, allongé, mais je reste à peu près à mon état de départ de méditation.

Je cherche à définir la raison de ces obstacles et je suppose que ceux-ci viennent de mon mental. Et certainement du Doute.

Car il est clair que j'ai découvert la pratique du voyage astral très jeune, vers mes 12 ans. Je parvenais à un certain niveau facilement. Disons que je ne sortais pas, mais je vivais beaucoup plus de choses durant mes pratiques, je me détendais très bien, en profondeur.

Aujourd'hui, très peu.

Devais-je vraiment y arriver étant plus jeune, peut-être pas. Peut-être que je n'étais pas encore prêt, mais le fait de ne pas y parvenir à fait naître en moi le doute en mes capacités.

Plus le temps passait, plus je me disais que j'y arrivais de moins en moins bien.

Jusqu'à pratiquer mécaniquement comme aujourd'hui, à essayer je ne sais quelle arabesque pour y arriver.

Je pense cela car je constate dans mes pratiques que je ne suis pas 100% concentré, motivé.
Les rares fois, sans raisons apparentes, ou je suis fermement décidé à réussir, dans de bonnes conditions psychiques, j'ai des résultats prometteurs.

Mais je ne sais comment avoir cette foi et cette motivation absolue.

La pratique est la clé, mais je ne crois pas que pratiquer bêtement sois la solution. Je dois orienter mes pratiques vers une direction nécessaire pour y arriver.

Et je souhaiterais savoir comment développer ma Volonté de réussir, ma foi en mes capacités et éliminer le doute qui s'est développé avec les années. Car je pense que c'est là que je rate quelque chose.

J'ai une piste concernant le fait qu'il faut certainement que je me concentre sur le Cœur. Mais je ne sais pas spécialement comment.



Noé :

Bonjour cher frère Paul,

Il est évident que lorsque le mental est agité et dispersé, il est impossible de parvenir à une relaxation profonde dans la méditation.<br/>

D'abord, j'aimerais developper comment on peut fortifier Sa Volonté:

1. Notre Père qui est aux Cieux
2. Que ton Nom soit Sanctifié
3. Que ton Règne vienne
4. Que ta Volonté soit faite sur le terre comme au ciel

Que celui qui a des oreilles entende! Tout est dit... on ne peut pas faire sa propre volonté qui est égoïsme... par contre on peut développer Sa Volonté, à condition de mettre en pratique les 3 premières phrases du Notre Père gnostique. Et ceci à chaque instant de notre vie entière. La prière développe l'humilité, et pour ceux qui veulent aller plus loin... je conseille de lire le début de la Pistis Sophia, uniquement les commentaires du VM Samael Aun Weor, et d'étudier les 9 repentances de Pistis Sophia. Ainsi vous comprendrez toute l'importance du repentir. Sans repentir, toutes les portes sont fermées...

5. Donne-nous notre Pain de ce jour
6. Pardonne-nous nos Dettes (karmiques), comme nous pardonnons à tous nos Débiteurs
7. Ne nous laisse pas tomber dans la Tentation Sexuelle, mais libère-nous de la Tyrannie des Egos.
Amen, Amen, Amen

Voilà le Notre Père gnostique. Vous pouvez méditer sur chacune des 7 phrases. Le VM Samael dit: notre devise est "THELEMA" (VOLONTE). Et les 3 premières phrases ne sont pas si difficiles à réaliser...

1. "Notre Père qui est aux Cieux": c'est reconnaître notre Père intérieur qui est au cieux, à chaque instant de notre vie quotidienne. Cela s'apprend, que chaque pensée, chaque émotion, chaque action (instinctive et sexuelle), soient toutes dirigées vers Notre Père... Je sais que cela ne se fait pas en un claquement de doigt... Mais il faut débuter, et jour après jour, mois après mois, année après année, cela deviendra une routine consciente...

2. "Que ton Nom soit Sanctifié": il faut sanctifier son nom à chaque instant de notre vie quotidienne. IL est ce qui est, ce qui a été et ce qui sera... Lorsque le Soleil Absolu Sacré veut une création, il engendre le Grand Souffle, puis de là, la Sainte Trinité: Notre Père, le Fils (le Chrestos ou le Christ) et l'Esprit Saint (ou 3ème Logos)... Sachez qu'IL est présent dans toute chose organique et inorganique, IL est omniprésent et omniscient dans toute chose qui vous entoure, dans tout votre environnement, et que lorsque vous marchez: vous marchez sous sa voûte céleste, et sur sa terre sacrée... Si vous n'avez pas encore compris, je vais détailler: lorsque vous prenez un verre, une fourchette, une cuillère, une assiette, de la nourriture, de l'eau, etc., IL est présent dans toute chose organique et inorganique... Ainsi que son Nom soit Sanctifié à chaque instant... IL est CELA, CELA, CELA...

3. "Que son Règne vienne": IL est urgent que son Règne vienne d'abord en nous, afin que sa bonne nouvelle puisse ensuite se répandre pour l'humanité souffrante... D'où l'absolu nécessité de travailler dans les 3 facteurs de la révolution de la conscience: la forge de Vulcain, la dissolution des egos, et le sacrifice pour l'humanité souffrante. Car n'oubliez pas que Dieu nous a crée à son image, et que si nous voulons que son Règne vienne, nous devons nous conformer à son image. C'est ainsi que le confirme la Table d'Emeraude d'Hermès Trismégiste: "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut"...

4. "Que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel": ainsi, après avoir réalisé à l'intérieur de nous les 3 premières phrases, nous pouvons demander que ta VOLONTE soit faite sur le terre comme au ciel... C'est ainsi que nous pouvons incarner la Volonté de Notre Père en nous à 100% lorsque nous avons élevé le Serpent de Feu du corps causal, soit le corps causal solaire. Cependant, si nous avions qu'1% de Sa Volonté, nous pourrions déplacer des montagnes. C'est pourquoi, il ne faut pas être péssimiste en pensant qu'il attendre d'avoir son corps causal solaire, car ceci est une tromperie de l'Ego...

Même si vous êtes un débutant, tout est possible. Car c'est en forgeant qu'on devient un forgeron. Un Maître Zen disait: quand vous mangez, mangez ; quand vous buvez, buvez ; quand vous travaillez, travaillez ; ne vous laissez pas distraire par votre mental dispersé car alors vous restez prisonnier du rêve...

Je vais maintenat vous raconter une histoire que j'ai vécu dans ma chair: lorsque j'avais la vingtaine, je me levez pour aller travailler (alors que j'avais passé la nuit à méditer), et lorsque je suis sorti pour prendre ma voiture (une bmw sport championne du monde des rallyes pendant plusieurs années succéssives), que vois-je: des coups de clés sur une peinture métallisée brillante! Je fus blessé dans mon amour propre, pris d'une colère et d'une haine contre la personne qui a été à l'origine des faits. Et mes pensées disaient "si je l'attrappe, je le tue"... Puis je revins à moi et je fus surpris car je pensais avoir déjà dissous ces egos à l'aide de la Divine Mère Kundalini, mais en fait j'avais oublié qu'il y avait 49 niveaux du subconscient, et donc de l'Ego... Je suis rentré immédiatemment chez moi, j'ai dépliez une couverture pour la plier en 3 dans le sens de la longueur, la poser au sol et ensuite je me suis allongé en décubitus dorsal, je suis entré en méditation et j'ai revu cette scème des centaines de fois, jusqu'à comprendre ce qui s'était passé, car chaque ego a une saveur particulière... Je suis resté des heures, peu importe le temps, il était important de comprendre chaque détail, chaque processus de l'ego, afin de commencer à dissoudre ces nouveaux egos qui ont surgi, à l'aide de la Divine Mère Kundalini...

Toute cette histoire pour vous dire qu'il n'y a pas de meilleur moment que l'instant présent. A cette période, j'avais quelques années de pratique, mais j'étais encore un débutant... Rappelez-vous que le Père est Vérité (ce qui signifie qu'il faut arrêter de mentir sinon vous péchez contre le Père qui est Vérité) ; que le Fils (le Christ) est Amour (à chaque fois que vous voyez la haine en vous, pensez à la dissoudre) ; que l'Esprit Saint est Chasteté (travaillez pour devenir chaste d'abord dans le plan physique, et pour cela il faut dissoudre toute image, pensée, émotion, action (instinctive-sexuelle) qui se rapproche de la fornication)...

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire concernant la méditation profonde... je ne peux pas en dire plus sur ce message déjà long, mais sachez que tout est expliqué dans les moindres détails sur le site Don &amp; Compassion... Respectez le facteur du sommeil, plus il est important et mieux vous méditerez. Quand à la concentration, méfiez-vous de la lutte des opposés, car quand on débute, il y a un groupe minoritaire d'egos qui force les autres egos au silence, mais cette action est vaine, et vous échouerez... Pour sortir de la lutte des opposés, il faut déjà étudier et comprendre... Ensuite, il ne faut pas forcer sur le mental, mais cela s'apprend, pas à pas, progressivement... comme la croissance d'un arbre...<br/>

Je souhaite t'avoir un peu aidé à mieux comprendre certains principes fondamentaux qui compose la méditation. Et que la persévérance, le courage et la patience soient avec toi, cher Paul!

***

Don-et-Compassion
Messages : 11
Enregistré le : 02 sept. 2018, 12:06

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Don-et-Compassion » 19 nov. 2018, 19:38

SOPHIA

Bonjour Paul...ainsi que les autres, paix à vous !

Le dossier concentration ici même n'arrive pas par hasard .
Je ne sais qui l'a mis en physique, sans importance, ceci dit il est à lire profondément et à comprendre ce que le maître saw veut nous faire passer comme message, limite il faut méditer dessus en profondeur,

Il me revient une anecdote où j'étais en méditation légère et j'ai senti sur mon épaule quelqu'un ou une force qui me tenait le bras et en télépathie nous discutions, je n'ai pas saisi le sens sur le moment, mais des semaines plus tard, j'ai compris certaines petites choses.
Quand nous pensons être seul, nous le sommes jamais, nous avons tout à notre portée, mais nous ne voyons pas, certaines choses se cristallisent ici et on ne donne de l'importance à cela.
on désire aller en astral solaire, sortir du corps.... Ce sont de bons buts et il faut toujours travailler
non stop.
... Aussi en physique beaucoup de choses se passent et on ne les voit, on nous guide, mais on ne suit.
La vérité peut intervenir en fraction de seconde sans qu'on se rende compte, une fraction qu'on ne comprend, si on raisonne.
une petite illumination instantanée qui nous réveille à cet instant, une chose dont on ne peut expliquer.

Un livre me tombe sur la tête, la page s'ouvre, la réponse se cristallise ici et maintenant et on ne voit car on regarde avec le coeur de l'ego et non le coeur de l'intime.
Cela est aussi l'éveil pour une avancée, nous avons des signes partout et en chaque instant et on ne voit, car nous vaquons et vaquons à faire des millions de choses à la fois.

Se détendre, se concentrer n'est pas qu'une affaire au moment de la meditation, lorsqu'on dit tiens là, j'ai du temps je vais méditer, mais cela doit être une habitude de chaque instant même quand on marche, mange etc , dans tous nos gestes quotidiens. En tout cas essayer de le faire le plus possible.

Quand on mange, observons nous, on fait des tonnes de choses à la fois, manger, penser, respirer, boire, regarder son fone, ou la TV ou les 2 en même temps, écouter untel qui nous parles, parler, lire... On ne se rend même pas compte.... cela est une habitude mécanique.

La méditation peut durer 1 sec. 10 min, 5 min etc voir 1 ,2 heures ou plus, dans tous les cas il faudra apprendre à essayer a faire le moins de choses,
d'où ce que Noé à mentionné quand on parles, parles, quand on manges, manges, apprendre à faire 5 choses à la fois nous paraît plus facile que d'en faire une, c'est incroyable !

La société, l'éducation nous a appris, pour aller plus vite et performant à faire plusieurs choses, faire la vaisselle et en même temps à cuisiner, limite nous nous imprégnons de ces habitudes et nous nous rendons plus compte de qui fait quoi, chaque " ego nous manipule
nous voulons gagner la course en courant comme le lièvre, non en marchant comme la tortue, une action à la fois, on commence une et on termine, puis on reprend l'autre. C'est très difficile n'est ce pas !

J'avais observé 2 collaboratrices, une lente et une rapide, dans leur attitude.
Toute le monde pensait celle qui est plus dynamique était beaucoup plus performante, loin de là !
Avez vous observer une fourmilière, je m'amusais jeune à en observer, j'en ai même mangé en passant, mdrrr, un petit camarade m'a dit c'est bon pour les yeux pour me mettre au défi, j'en ai mangé...souvenirs d'enfance,
elles sont nombreuses certes et tout ce monde travaille, cependant très peu sont efficaces ...la raison : elles tournent et tournent faisant croire qu'elles travaillent beaucoup alors qu'elles font très peu voir rien du tout, alors que certaines travaillent plus que d'autres tranquillement et dans leur labeur, elles font avancer la grande famille.
Mes 2 collaboratrices, la plus lente, optimisait son travail au point où on ne repassait plus derrière elle, tout était carré,
l'autre qui s'agitait, en entreprenant 5 tâches à la fois s'éparpillait.
En fin de journée, il fallait envoyer plusieurs personnes pour terminer chacune de ses tâches. Perte de temps, gaspillage d'énergie et elle tombait souvent malade...à cause d'un manque d'énergie et certainement une mauvaise organisation aussi bien en personnel que professionnel.... Elle a fini par partir ne pouvant plus.

La concentration s'acquiert dans la moindre petite tache qu'on entreprend aussi bien en physique, en mouvement et ensuite, cela s'imprègne dans tout notre intérieur, alors quand vient la méditation cela coule de source, à force.... la relaxation est plus facile à acquérir.

Quand on se lave, on se lave pour être laver, alors que lorsqu'on se lave en méditant, l'eau est tout autre, on voit, ressent l'eau différemment, on imagine l'eau on fait un avec l'eau, idem quand on mange, limite on sent, dans cette concentration, les aliments qui passent dans la trachée, et on arrive à suivre tout le processus, on le ressent très bien qu'on fini par faire un avec l'aliment....l'aliment devient Dieu. On apprécie plus l'aliment.

Il est des femmes quand elles ovulent, elles ressentent tout le cheminement de l'ovule qui se détachent etc etc, elles savent car elles ont réussi par observer, ressentir au fil du temps, se concentrer dessus et vivre ce processus, faire un avec.

La relaxation, la concentration doit devenir notre petit bout de pain dans chaque instant.
On se perd à courir, alors on marche, on s'arrête et on ressent tout ce qui se passe, cela doit devenir avec le temps, une habitude.

Je sais faire plusieurs tâches à la fois, pour aller plus vite soit disant... Alors que je terminais aucune...en finalite.
Je me suis rééduquée à faire 6, puis 5 etc ( ce n'est pas encore gagné mdrrr ),
faire moins et mieux était ma devise et cela est une souffrance car on aime courir et tout le temps.
Il faut réapprendre dans chaque action à s'approprier l'instant P, à freiner.

J'avais fait un exercice un moment faire du stop, comme le 1,2,3 soleil et rester en statique devant tout le monde en pleine, foule, faites le vous allez voir le nombre d'egos qui fusionnent en vous...
C'est atroce : Peur, honte, et j'en passe, rester ainsi quelques sec. Une minutes est une eternite, le temps est interminable et les regards sur vous sont atroces, mais c'est le genre d'exercices où on arrête un peu ce temps qui file trop vite.. ou alors, lorsque on va parler à quelqu'un et avant qu'on ouvre la bouche on compte en mental 123, c'est limite difficile, on oublie, il existe bcp de petits exos de ce style pour apprendre à s'auto observer, dénicher les égos dont on ignore et on se rééduque sur l'impatience en notre for intérieur...ou compter à rebours de 100 à zéro, avant le dodo, vous allez ailleurs en pensées, tout cela fait partie de notre quotidien, la relaxation doit être apprise même en moove, en bougeant afin que cela devienne une habitude et la relaxation puis la méditation plus aisée.

Tout comme quand j'écris, je vais vite sur un minuscule clavier, pour taper tout cela et revenir sur les fautes etc, cela m'a demandé une patience,
un temps fou, je ne sais, je n'ai compter.
Une souffrance mentale, et essayer de casser une mécanique, me rééduquer et j'arrive à la fin, il y aura certainement des incohérences encore et encore, de mauvaises tournures etc etc.

j’écris toujours comme je parle, je ne prends du temps, suis pressée, tout cet amas d'exercices sont bénéfiques afin de nous apprendre à nous observer, et être persévérant dans notre quotidien.

Apprenons la méditation d'instant en instant , un jour on fera un avec elle... Certainement. Je te souhaite, ainsi qu'à moi même et aux autres une très bonne continuation... Et de la persévérance malgré parfois notre tiédeur.

Que la mère divine fasse briller le soleil dans nos cœurs.... Ainsi soit il !

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 21 nov. 2018, 15:25

Bonjour à tous, Sophia,

Je te remercie pour ton message. C'est très juste tout ce que tu expliques. C'est la base du travail. A condition d'y ajouter le fait d'être toujours en lien avec son Père.

Je continue mes méditations, tout les jours, environ 2h. Souvent je sombre et m'endors avant de passer la porte du sommeil consciemment, ou je suis trop en conflit avec mes pensées.

J'ai voulu faire une méditation de 30min un soir, et là tout à très bien été. J'étais détendu, j'avais un bon "contrôle" sur mes pensées. Je ne me laissais pas emportée.

Je suis entrée dans un état de relaxation plus profond. Je recommence comme à mon enfance à sentir les vibrations, l'énergie dans le corps.

Je me concentre paisiblement sur mes pieds, mes mains, mes jambes, etc...
Je m'enfonce tranquillement, détaché du blabla mental.

Mais 30min, c'était pas assez pour sortir :)

Quand je médite le matin, je plutôt envie de bouger, de m'animer pour la journée. Alors j'ai du mal en ce moment à rester calme.

Je médite vers 7h30-8h, ce doit être un peu tard. Malgré tout, je suis tout de même fatigué et je m'endors.

C'est pourquoi je pense que mon horaire idéal se situerait vers 20h.

Je ferai de prochaine méditation dans ces horaires.

Etant donné que je m'endors pendant que je suis un minimum conscient, je fais beaucoup de rêve ou je prend conscience dedans, avec un égo. Que ce sois directement, ou pendant, j'essaye de sauter en l'air, et je constate que je suis en astral.

Mais je reste relativement enfermé dans le scénario onirique d'un égo quelconque.

Je me vois parfois spectateur d'un de mes égos. Je suis en lui et je le vois faire, je suis lui et il est moi. Mais je suis aussi autre chose.

Je ne vais pas tout raconter car cela n'a pas grande importance.

Dans l'un des rêves, j'étais sur une zone de ma ville en hauteur. Le lieu n'est pas si haut normalement, mais là c'était le cas.

Il faisait nuit, la ville était éclairée un peu partout, dans les habitations, les lampadaires etc...

J'étais là, seul, je me berçais de cette douce nuit sombre et apaisante. J'entendais les bruits de la rue, des gens etc...

Puis j'apercevais au loin dans une rue principal qu'il y avait comme un marché de Noël, c’était lumineux, festif.

J'y suis allé, puis je perdais conscience par l'identification à d'autres égos. Le scénario partait sens dessus dessous et cela n'avait plus d'intérêt.

Pourtant, durant ce moment où j'étais en hauteur, sur un promontoire à l'écart, dans la nuit silencieuse, j'étais bien.

Je me concentrais dans cet état, je me disais "tu es en astral, sans doute dans un rêve" mais je me sentais aussi nettement ici que si j'étais dans mon corps physique.

Je me ressourçais en cet instant.

J'ai fais d'autres rêves où je prenais conscience, alors je prenais le contrôle avec l'un de mes égos. Parfois au réveil j'étais absolument honteux.

C'était d'être conscient mais avec un égo en particulier. Par exemple de colère.
J'attrapais ma compagne par la gorge pour une raison quelconque, j'avais un tout petit peu de conscience alors je vérifiais si j'étais en astral, et je décidais tout à coup de proférer des acte sexuelles avec elle.

Au réveil, je me disais "ce n'est pas possible !". J'ai vraiment des Moi terrifiants, horripilants en moi.

En physique, j'ai un bon contrôle sur tout cela. Ce n'est pas la perfection en chaque instant, mais ca ne va pas plus loin qu'un très léger haussement de ton qui redescend très vite, et cela n'altère pas notre couple. Nous annulons immédiatement ces enfantillages. Jamais l'idée me viendrait de faire se genre de chose dans le monde physique.

Par contre en astral lunaire, là on voit nos défauts à leur source, et cela fait froid dans le dos.

D'où l'importance de l'auto-observation en chaque instant, de la transformation des impressions, la dissolution de l'égo.

Aujourd'hui, ces erreurs nous mènent la vie dure pour tout travail que l'on entreprend.

Toutefois c'est très intéressant de visiter ces endroits et de voir ce que l'on à l'intérieur de notre psyché.

Je continue mes efforts, qui ne sont pas suffisants.

D'ici peu je vais intensifier tout cela à un niveau supérieur.

Répondre