Carnet de voyage de Fanny

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 09 mars 2018, 20:50

Haha :lol: oui ! on y croit !!

Je vais me concentrer. Ça prendra le temps que ça prendra. Je vais m'y atteler avec toute ma volonté et essayé de déjouer cet ego, ce sale gosse qui gesticule pour qu'on s'intéresse à lui.

Je ne sais pas si la suite me donnera raison mais je n'ai pas de difficulté à rester parfaitement immobile. Je le prends comme un challege : "comment, mon orteil me gratte ? ça lui passera !", "un malheureux cheveu me chatouille le nez ? bof, ce n'est pas bien méchant !"

Le plus dur est le flot de pensées. Je décroche facilement. Je reviens vite mais je repas vite aussi. Je n'ai encore jamais atteint (ni même vraiment essayé) un état de silence. Je me concentre par exemple sur ce vrombissement que j'entends dès que je "tends" l'oreille (en fait ce son est tout le temps là !). Je me concentre, je me concentre, je suis à ce que je fais, je pense à ce vrombissement, cette vibration, ça enfle, ça enfle... et il ne faudra pas que j'oublie de racheter de la soupe.

... tu l'auras compris. Je me laisse déconcentrer un peu vite.

Mais on y croit ;)

Donc selon toi, il "suffit" de réussir à ne pas succomber à l'inconscience du sommeil, à passer ce cap, à rester éveillé pendant que le corps s'endort, ressentir l'état vibratoire et ensuite laisser le corps astral se détacher et s'éloigner du corps physique ?

Rhaaaaa ça a l'air simple sur le papier hein ;)

Tu y arrives un peu toi ?

Avatar du membre
Paul12
Messages : 620
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 09 mars 2018, 21:35

Je ne sais pas si la suite me donnera raison mais je n'ai pas de difficulté à rester parfaitement immobile. Je le prends comme un challege : "comment, mon orteil me gratte ? ça lui passera !", "un malheureux cheveu me chatouille le nez ? bof, ce n'est pas bien méchant !"
Tant mieux :) Après tu vas peut-être devoir attendre plusieurs heures sans bouger. C'est pas spécialement évident au début. Mais c'est un peu comme un sport, ca se développe.
Je me concentre par exemple sur ce vrombissement que j'entends dès que je "tends" l'oreille (en fait ce son est tout le temps là !
Ce son est un d'un véritable pouvoir que beaucoup ne possède pas. Il te servira pour toutes pratiques à l'avenir. Il relie à la conscience.
Je me concentre, je me concentre, je suis à ce que je fais, je pense à ce vrombissement, cette vibration, ça enfle, ça enfle... et il ne faudra pas que j'oublie de racheter de la soupe.
:lol: :lol:

Ca s'est effectivement la plus grande difficulté :)

C'est pourquoi je te recommande de battre le fer tant qu'il est chaud, car tu découvres seulement cet univers, c'est nouveau, tu déborde de volonté. Que beaucoup finissent par perdre avec le temps.

J'ai découvert l'astral il y a bien des années, mais par manque de volonté et de pratique (trop dispersé, j'étais ado, je ne pensais pas qu'a cela), je suis passé à côté.

Aujourd'hui cette volonté, cette confiance d'y arriver, elle s'est émoussée avec toutes ces années inconstantes. C'est plus difficile pour moi. Mais cela ne doit pas être une excuse.

J'ai rattrapé mon retard sur pas mal de choses, sur un certain équilibre. Avec cette équilibre, je vais pouvoir désormais mieux pratiquer.

C'est pourquoi nous ne pouvons pas vraiment nous comparer. Chaque tête est un monde (spéciale dédicace à Noé ;) ). Et le temps est une valeur abstraite.
Donc selon toi, il "suffit" de réussir à ne pas succomber à l'inconscience du sommeil, à passer ce cap, à rester éveillé pendant que le corps s'endort, ressentir l'état vibratoire et ensuite laisser le corps astral se détacher et s'éloigner du corps physique ?
OUI :)

Et oui c'est censé être simple, ca l'est. Mais on y met trop d'obstacles psychologiques.

Une fois qu'on y arrive une fois, c'est ensuite beaucoup plus facile car la conscience à en mémoire ces étapes.

Après des dizaines de sorties, la difficulté n'existera plus.

Les experts sortent en quelques minutes, toute la nuit, pleinement conscient. Ils se réveillent le matin alors qu'il ont déjà travaillés toute la nuit en astral :lol:

Certains y arrivent très rapidement, après quelques jours d'essais.

Mais souvent ils ne continuent pas. Y arriver une fois ne fait pas tout.

On pourrait aussi dire que l'effort et la persévérance nous fait comprendre la valeur des choses.

Si tu éprouves des difficultés, dit toi bien que quand tu réussiras, la joie sera d'autant plus grande. Et tu seras beaucoup plus motivé pour la suite.

Chaque difficultés, chaque effort que l'on fait, chaque jours de pratiques volontaire et intense, fait que nous avançons sur la Voie. Cela nous prépare, nous développe.

Fanny, maintenant, je vais te laisser un peu pratiquer, je pense que tu as suffisamment d'informations :)

Je continuerai à te suivre en arrière plan, j'interviendrai un peu moins.

N'hésite cependant pas à poser des questions si tu en as.

A très bientôt Sœur, dans la pleine conscience qui éclaire nos Cœurs.

Paul

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 10 mars 2018, 21:01

Merci encore Paul. J'étais un peu triste que tu "partes"... je me sentais en sécurité avec tes connaissances et tes mots réconfortants. Mais je sais que tu ne pars pas bien loin. Enfin d'ailleurs je te souhaite d'aller encore plus loin que ça !! :lol:
Bref, je suis émotive, mais je vais m'en sortir et tu as raison... c'est bien d'analyser mais à un moment donné il faut pratiquer et c'est tout !

J'ai commencé à lire ton carnet de route. J'ai l'impression qu'on passe tous par les mêmes phases, c'est rassurant.

Alors... où en étais-je...

Ha oui, déjà, hier soir. Je me suis couchée, allongée sur le dos (qui n'est pas ma position d'endormissement) et j'étais plus décidée que jamais à ne pas m'endormir pendant que mon corps s'endorme. J'ai tenu... un certain temps. Et je ne sais pas ce qu'il s'est passé, une seconde d'inattention et je me réveillais au milieu de la nuit à cause de mon bras (le récemment cassé) qui n'a toujours pas compris que non, il ne peut pas remonter la couette tout seul.
Bref. J'avais raté.

Je me suis rendormie. Jusqu'à 6h à peu près. Tôt pour un samedi matin me direz-vous mais en même temps, si je me réveille c'est que je dois avoir assez dormi et rappelons que depuis la veille j'ai décidé de pratiquer une méditation à cette heure là.
Après avoir négocié un moment avec moi-même (parce que bon, on est samedi quand même, d'habitude j'arrive à dormir au moins jusqu'à 7h30 - je suis nulle en grasse mat') je me suis levée.

Position du diamant, c'est parti pour une méditation de 20 minutes. Et c'est là que je réalise que c'est beaucoup trop court. Mais beaucoup trop long dans cette position qui me coupe la circulation dans les jambes et me provoque des engourdissements terribles.
Donc il va falloir que je revois la position et que je pratique cette méditation sans le support sonore que je me suis fait moi-même en m'enregistrant sur des sons binauraux.
Après la méditation, je me rallonge sur mon lit pour pratiquer un exercice emprunté au livre d'Akhena que je viens de lire, consistant à réveiller le feu, le diamant et vous en savez sûrement plus que moi à ce sujet.

Ce moment de calme et de respiration m'a détendu mais ça s'arrête là.

J'ai poursuivi ma journée traditionnelle avec en tâche de fond un progrès signifiant pour moi : avoir réussi à glisser à mes géniteurs que j'avais peut être envie de changer de boulot et les entendre me soutenir à fond. Ça a l'air hors sujet mais je crois que tout est lié. J'ai envie de changement, de mieux, de vérité et ça implique des changements à plusieurs niveaux. Je le pense en tout cas. Mon chemin se fait en moi, mais j'ai besoin d'être en accord dans ma vie de tous les jours. Je me comprends, j'espère que vous aussi...

14h je piétine sur mon canapé (c'est une image), j'ai envie d'aller tester une autre méditation/relaxation. J'avais pris plaisir à faire cette "sieste sans sommeil" chaque après-midi pendant mon arrêt de travail, ne pas pouvoir la faire de la semaine m'a manqué ! Et voilà plus de huit jours que je n'ai plus ressenti aucun signe annonciateur de sortie. Ce n'était pas grand chose mais c'était déjà ça !

Je m'allonge et lance une nouvelle vidéo, une méditation commentée par un hypnothérapeute à la voix drôlement agréable. Je l'écoute à moitié car en même temps j'écoute mon vrombissement dans ma tête, ce son qui me donne l'impression que "ça" vibre dans mon oreille, voire dans les deux.
Je me relaxe et très vite, les fameux tremblements se propagent dans tout mon corps, doucement, mais distinctement. Le son s'amplifie et s'atténue comme une vague. Des flashs apparaissent sur l'écran de mes paupières fermés.
Le problème est que dès que les symptômes arrivent, je les remarque. Et dès que je les remarque, ils s'atténuent. Dès que je prends conscience qu'ils baissent je me reconcentre sur le son ou mes paupières. Dès que je focalise mon esprit ailleurs, les tremblements reprennent de plus belles. Et... rebelote.
Je ne parviens pas à rester de marbre et à ignorer le phénomène.

Moment étrange cependant : à un moment j'essaie de discerner des images. Et je finis par distinguer un oeil qui me regarde. Comme si le visage autour de cet oeil était caché et que seul l'oeil apparaissait (ce n'était donc pas juste un oeil tout seul flottant hein). Je me concentre sur cet oeil et là ça me frappe (ça m'a vraiment fait quelque chose) : c'est moi ! C'est mon regard. Je suis en train de me regarder, mais je suis pourtant toujours dans mon corps physique.
En même temps que je vous raconte ça je me dis qu'on pourrait penser que je suis sortie mais non... je n'avais pas conscience de me regarder de haut, au dessus de moi. Par contre j'ai dû projeter mon image (pourquoi, nul ne le sait) et je me suis retrouvée... face à moi même.

J'ai essayé de tenir le plus longtemps possible avec ces vibrations farouches mais présentes et une sensation de froid significative. Je pense avoir tenu 1h15-30. Je suis assez fière. L'hypnothérapeute n'a pas tenu plus de 20 minutes lui. Et je serais incapable de vous raconter ce qu'il disait. J'étais bien trop concentrée sur moi, à l'intérieur, et mes sensations.
A plusieurs reprises, j'y ai cru. Mais non. Pas de sortie.

Autre chose, je me crois parfaitement détendue mais ne le suis pas, comme si imperceptiblement je me tendais légèrement quand je crois sentir mon corps astral sortir. Et je m'en rends compte plus tard quand je sens mes muscles, mes jambes, mes bras, épaules, s'enfoncer davantage dans le matelas. Ça vous le fait ça ?

J'ai fini par décrocher subitement, avec une envie irrépressible de déglutir. J'avais la gorge subitement très sèche. J'ai ouvert les yeux d'un coup.
Et je me suis dit que j'étais contente d'avoir ressenti cet état vibratoire, comme si j'avais retrouvé un bon ami. Etat vibratoire, que je soupçonne d'être un embryon d'état vibratoire et que le vrai doit être plus impressionnant.

Demain. Je recommence.

Et pour ce soir, je crois qu'il est trop risqué pour l'instant d'essayer de rester éveillée. Il est à peine 21h et j'ai déjà envie de dormir... donc même joueur joue encore, demain matin et demain après-midi. J'ai rendez-vous avec moi-même ! (d'ailleurs depuis quelques jours je me parle, dans le miroir. Je parle à mon vrai moi, dans moi. Et je m'envoie plein d'amour par la même occasion)

Et comme il m'en reste je me permets de vous envoyer aussi.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 620
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 11 mars 2018, 12:18

J'étais un peu triste que tu "partes"... je me sentais en sécurité avec tes connaissances et tes mots réconfortants. Mais je sais que tu ne pars pas bien loin. Enfin d'ailleurs je te souhaite d'aller encore plus loin que ça !! :lol:
Bref, je suis émotive, mais je vais m'en sortir et tu as raison... c'est bien d'analyser mais à un moment donné il faut pratiquer et c'est tout !
Bonjour Fanny :)

En vérité je t'ai dis cela car effectivement je serai un peu moins présent, mais surtout parce que aider, aimer, doit être délié de tout attachement égoïste. Quand on s'entend bien avec quelqu'un, car nous pouvons y trouver des ressemblances avec notre caractère, ou qu'il comble ce que nous manquons, nous nous attachons à lui. Mais l'attachement n'est pas l'Amour. L'attachement est une identification à sois-même (besoin de l'autre pour se sentir aimer, aider etc... On souffre souvent beaucoup par attachement.) . Difficile pour nous de concevoir cela, mais pourtant... :)

Pour sortir et faire la différence entre ce mélange Amour/attachement, nous pourrions dire que l'Amour n'attend rien de l'autre, aime sans mesure. Il n'attend pas de recevoir de la satisfaction, de l'aide, de l'amour, du soutien etc...

L'idée n'est pas non plus d'être froid, bien au contraire :)

C'est une réelle délivrance que d'aimer véritablement.

Le Soleil ne choisis pas sur qui Il rayonne, Il rayonne sur tout le monde sans exception. Sans rien attendre, par pur Amour pour la Vie. :)

Je dois donc te laisser un peu plus seul avec toi même, pour ton bien.
J'ai commencé à lire ton carnet de route. J'ai l'impression qu'on passe tous par les mêmes phases, c'est rassurant.
Selon notre vécu, ce que nous avons fait, oui nous fonctionnons beaucoup sous la même psychologie :lol: Et encore, moi je me trouve pas mal gratiné :lol: Mais j'avance et me libère tranquillement, c'est une grande Joie. C'est comme reconstitué un puzzle.
Et je ne sais pas ce qu'il s'est passé, une seconde d'inattention et je me réveillais au milieu de la nuit à cause de mon bras (le récemment cassé) qui n'a toujours pas compris que non, il ne peut pas remonter la couette tout seul.
Bref. J'avais raté.
Il suffit d'a peine une seconde pour sombrer oui... C'est encore pire le soir. Journée et matin, c'est plus facile.
Je me suis rendormie. Jusqu'à 6h à peu près. Tôt pour un samedi matin me direz-vous mais en même temps, si je me réveille c'est que je dois avoir assez dormi et rappelons que depuis la veille j'ai décidé de pratiquer une méditation à cette heure là.
Après avoir négocié un moment avec moi-même (parce que bon, on est samedi quand même, d'habitude j'arrive à dormir au moins jusqu'à 7h30 - je suis nulle en grasse mat') je me suis levée.
Ta programmation porte ses fruits :)
La négociation, pour ma part n'est pas admissible. Si jamais je commence à vouloir négocier et rester quelques minutes au lit avant de me lever, je me rendors :| C'est une facette de l'égo de la Paresse qui me fait perdre énormément d'essais dans mes pratiques.
Position du diamant, c'est parti pour une méditation de 20 minutes. Et c'est là que je réalise que c'est beaucoup trop court. Mais beaucoup trop long dans cette position qui me coupe la circulation dans les jambes et me provoque des engourdissements terribles.
Donc il va falloir que je revois la position et que je pratique cette méditation sans le support sonore que je me suis fait moi-même en m'enregistrant sur des sons binauraux.
Après la méditation, je me rallonge sur mon lit pour pratiquer un exercice emprunté au livre d'Akhena que je viens de lire, consistant à réveiller le feu, le diamant et vous en savez sûrement plus que moi à ce sujet.
La position n'a que peu d'importance, vraiment. Il faut juste être droit (assis ou couché). Nous occidentaux n'avons pas l'habitude d'être en lotus ou tailleur. C'est vite laborieux. J'aime cette position mais plus pour me détendre et calmer le mental avant de m'allonger.

L'important, c'est d'être dans une posture qui facilite l'endormissement du corps physique, mais pas trop vite sinon on ne tient pas.

La position allongée sur le dos, bras le long du corps, est une bonne position pour l'astral. Mais a toi de trouver celle qui te semble la meilleure pour toi.
J'ai poursuivi ma journée traditionnelle avec en tâche de fond un progrès signifiant pour moi : avoir réussi à glisser à mes géniteurs que j'avais peut être envie de changer de boulot et les entendre me soutenir à fond. Ça a l'air hors sujet mais je crois que tout est lié. J'ai envie de changement, de mieux, de vérité et ça implique des changements à plusieurs niveaux. Je le pense en tout cas. Mon chemin se fait en moi, mais j'ai besoin d'être en accord dans ma vie de tous les jours. Je me comprends, j'espère que vous aussi...
Formidable ! La conscience qui s'éveille, petit à petit, suscite des changements dans toute la personne. Quand on prend conscience de quelque chose, on ne peut plus continuer d'agir ainsi. On ne se force pas, on le fait, et c'est tant mieux.

Un alcoolique qui prend conscience de son problème, réellement, quand la conscience fait la lumière sur ce défaut, l’alcoolique peut arrêter de boire une seule goutte de toute sa vie, sans aucun manque. Les gens qui essayent sans "prendre conscience" de leur problème auront toujours ce manque. La lumière n'a pas été faite.
Je me relaxe et très vite, les fameux tremblements se propagent dans tout mon corps, doucement, mais distinctement. Le son s'amplifie et s'atténue comme une vague. Des flashs apparaissent sur l'écran de mes paupières fermés.
Le problème est que dès que les symptômes arrivent, je les remarque. Et dès que je les remarque, ils s'atténuent. Dès que je prends conscience qu'ils baissent je me reconcentre sur le son ou mes paupières. Dès que je focalise mon esprit ailleurs, les tremblements reprennent de plus belles. Et... rebelote.
Je ne parviens pas à rester de marbre et à ignorer le phénomène.
Tout cela est normal :) La pratique t'aidera à trouver l'équilibre. Je ne peux pas te dire : "fait comme ci ou fait comme cela".
Moment étrange cependant : à un moment j'essaie de discerner des images. Et je finis par distinguer un oeil qui me regarde. Comme si le visage autour de cet oeil était caché et que seul l'oeil apparaissait (ce n'était donc pas juste un oeil tout seul flottant hein). Je me concentre sur cet oeil et là ça me frappe (ça m'a vraiment fait quelque chose) : c'est moi ! C'est mon regard. Je suis en train de me regarder, mais je suis pourtant toujours dans mon corps physique.
En même temps que je vous raconte ça je me dis qu'on pourrait penser que je suis sortie mais non... je n'avais pas conscience de me regarder de haut, au dessus de moi. Par contre j'ai dû projeter mon image (pourquoi, nul ne le sait) et je me suis retrouvée... face à moi même.
Cette situation m'est arrivée également, sans toutefois que je remarque que c'était moi. Mais peut-être !

Je vois cela ainsi : C'est une sorte de symbole qui t'indique que tu t'observes. Tu t'observes de l'intérieur. A l'intérieur de nous se trouve toute la connaissance et tout les trésors. Rien n'est à l'extérieur. Tout se trouve à l'intérieur. Voila a quoi sers la méditation.

"Connais-toi toi-même et tu connaitras l'Univers et les Dieux." Très ancienne citation gravée sur le Temple de Delphe.

La méditation t'aide à t'observer, à retrouver ta conscience.
Tu étais donc dans une bonne pratique consciente.
J'ai essayé de tenir le plus longtemps possible avec ces vibrations farouches mais présentes et une sensation de froid significative. Je pense avoir tenu 1h15-30. Je suis assez fière. L'hypnothérapeute n'a pas tenu plus de 20 minutes lui. Et je serais incapable de vous raconter ce qu'il disait. J'étais bien trop concentrée sur moi, à l'intérieur, et mes sensations.
A plusieurs reprises, j'y ai cru. Mais non. Pas de sortie.
C'est déjà une bonne durée :) C'était une bonne pratique, bravo !

Tu te passeras petit à petit de tout support extérieur à toi-même, il te sembleront plus limitant qu'autre choses. Chaque chose en son temps.

La sensation de froid est normal. Tu devais être proche, ou dans un état de relaxation profond.
Autre chose, je me crois parfaitement détendue mais ne le suis pas, comme si imperceptiblement je me tendais légèrement quand je crois sentir mon corps astral sortir. Et je m'en rends compte plus tard quand je sens mes muscles, mes jambes, mes bras, épaules, s'enfoncer davantage dans le matelas. Ça vous le fait ça ?
Tu es encore trop tendu oui. Il faut être totalement détendu. Tu attends trop quelque chose. Laisse tout venir paisiblement. Observe simplement, détaché. Tout te sera présenté et offert.

Pas évident hein :) Nous espérons trop, mais ca bloque les choses. Observe bien ton corps physique, détend le consciemment au maximum. Au début on se relaxe grossièrement, mais avec un état de relaxation plus profond, on peu remarquer encore quelque tensions, alors il faut se concentrer sur ces zones pour les détendre avec l'attention.

La sensation de paralysie, ou de lourdeur et due à la relaxation profonde du corps physique. Donc la tension que tu avais venait bien de ton mental qui crispe un peu le corps physique. Je pense donc bien que prendre conscience de cette tension suffira à être parfaitement tendue.
J'ai fini par décrocher subitement, avec une envie irrépressible de déglutir. J'avais la gorge subitement très sèche. J'ai ouvert les yeux d'un coup.
Et je me suis dit que j'étais contente d'avoir ressenti cet état vibratoire, comme si j'avais retrouvé un bon ami. Etat vibratoire, que je soupçonne d'être un embryon d'état vibratoire et que le vrai doit être plus impressionnant.
Oui c'est très agréable cet état. L'état de sortie imminente peut effectivement être impressionnant. Ca vrombit fort également en général. Difficile de rester observateur détendu.
(d'ailleurs depuis quelques jours je me parle, dans le miroir. Je parle à mon vrai moi, dans moi. Et je m'envoie plein d'amour par la même occasion)
Bonne initiative :)

La pratique, la pratique ! :)

A bientôt Fanny.

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 11 mars 2018, 21:45

Bonjour Paul :)

Je te remercie pour ta réponse. J'ai le tort d'attendre une réponse, un conseil, de toi ou d'autres (mais j'ai l'impression qu'il y a peu de passage par ici). C'est d'ailleurs pour ça que j'ai cherché un forum, pour échanger, partager. Mais loin de moi l'idée de t'accaparer. Je n'en suis qu'au tout début du cheminement. Je ne me suis pas encore affranchie de beaucoup de défauts. Je n'avais pas conscience qu'apprécier quelqu'un parce qu'il me ressemble était une sorte de projection. Je finirai par vraiment le comprendre.

Pour en revenir à ma pratique...
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas :)
Déjà, pas de méditation dès potron-minet, j'ai dormi !
Et à 7h30 j'ai préféré prendre mon petit-déjeuner :)

Matinée lecture (j'ai commencé "Le voyage hors du corps" de Robert Monroe.
Et à 14h, j'ai refermé mes volets, descendu mon lit escamotable et trouvé deux musiques à enchaîner, mix de sons binauraux et de chants tibétains. Une première musique de 30 minutes, l'autre d'une heure.

J'étais parée au décollage.

Première partie de ma méditation, je ne m'en souviens plus vraiment. Un mélange de détente et de flots de pensées incontrôlables, de perte de conscience sans endormissement véritable.
Heureusement, des sons de cloches intervenaient à intervalle régulier pour me ramener dans le droit chemin.

Deuxième partie je décide de me concentrer vraiment.
Détente plus profonde, je décide de me concentrer sur mes sensations.
La musique est un poil trop forte mais je refuse de bouger pour baisser le son dans mon casque, de peur de briser la relaxation... Superstition quand tu nous tiens !!
Picotements, vibrations légères, refroidissement alors que cette fois j'ai prévu deux plaids pour me recouvrir.
Côté images c'est du pur délire. Tout y passe. A un moment donné j'ai eu l'impression d'être à Ubud, à Bali. Au carrefour près du marché couvert, sur le parking où viennent nous chercher les chauffeurs des hôtels. Un endroit que je connais bien.
J'y étais. Très étonnée de penser à Bali à ce moment là, j'ai décidé de me concentrer et de m'appliquer à revisualiser cet endroit, la route goudronnée, les trottoirs en miettes, les voitures, l'ambiance...
J'ai été interrompue. Les vibrations s'intensifiaient, et donc comme toujours je me focalise dessus, ce qui les fait disparaître immanquablement....
Bref. Pendant un grand moment j'alterne entre images, vibrations et sons. A un moment j'ai l'impression d'être dans un tunnel, dans le ciel bleu.
Un moment très "space mountain".

Mais c'est sans compter sur cette nouvelle sensation qui est survenue à trois ou quatre reprises : je vais tâcher de vous l'expliquer clairement sachant que ça n'est pas clair pour moi...
J'ai eu la très nette impression que - si mon regard est comme une caméra... dans ma tête - le cadrage a été secoué ! J'ai eu l'impression d'être secouée "dans ma tête", de voir comme de l'intérieur. De voir, de sentir que ça bougeait à l'intérieur, mais à l'extérieur, tout restait stable.
C'est très difficile d'expliquer cette sensation...

Au final, alors que j'étais restée parfaitement immobile et détendue depuis au moins une heure, des gênes sont apparues. Des envies de bouger. J'ai tenu bon. Surprise que ces sensations arrivent seulement maintenant.
Mais j'ai fini par craquer, comme la veille, avec un besoin irrépressible de déglutir, action tellement intense qui m'a fait plisser fortement les yeux.

J'ai réouvert les yeux, il s'était écoulé 1h15.
J'ai quand même été à Bali cette fois :lol:

Avatar du membre
Paul12
Messages : 620
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 12 mars 2018, 18:56

Salut Fanny,

Le fait de plisser les yeux est assez fréquent chez moi également.

Après, déglutir n'est pas dramatique. En réalité même si tu dois légèrement bouger, tu peux tout de même continuer.

L'effet cadrage secoué, cela pourrait venir du fait que tu voyais avec tes yeux astral.

Pour le reste, cela fait partie des expériences normales :)

Tu ne m'accapares pas ne t'en fais pas. Je suis ici pour cela.

Détrompe toi le forum est beaucoup visité, mais effectivement peu de gens s'arrête pour communiquer.

Il suffit de regarder le nombre de vue pour ton sujet. Ton témoignage est une pierre de plus à l'édifice. Il sert à a beaucoup de gens intéressés. Mais qui n'osent pas encore pratiquer.

Tu fais parties des chevronnés, des chercheurs, des combattants.

Ce n'est pas une voie que tout le monde ose emprunter.

Il y avait auparavant un forum appelé Astral Sight (encore accessible mais fermé), où les membres actifs étaient plus nombreux. Mais je peux t'affirmer que cela n'aidait pas plus. Le bavardage intellectuel atteint assez vite ces limites.

Pour le moment tu as besoin de poser des questions, tu apprends beaucoup, c'est très bien ! Mais tu verras qu'à un moment donné, lire ne t'apportera plus suffisamment, tu comprendras qu'il faudra pratiquer désormais pour avancer surement.

En effet les sons de cloche aide à se recentrer :)

Bravo Fanny, tu persévères et tu as des résultats ! Continue à t'amuser et à découvrir ton monde intérieur.

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 12 mars 2018, 21:08

Paul12 a écrit :Tu fais parties des chevronnés, des chercheurs, des combattants.

Ce n'est pas une voie que tout le monde ose emprunter.
C'est fou ce que tu me dis, il me semblait qu'à partir du moment où on apprenait la possibilité d'un voyage astral et qu'on découvre tout ce que ça pourrait apporter, éveiller... tout le monde voudrait pratiquer ! Sans relâche.

Enfin c'est sûrement une réaction de mon ego, de croire que tout le monde réagirait comme moi ;)

Je ne sais pas à quoi je penser avant. Et "avant" c'était il y a quoi... 3 ? 4 semaines ?
Petite, je me souviens que mon frangin avait trouvé un vieux bouquin (j'aimerais bien remettre la main dessus) pour apprendre la décorporation et qu'il avait essayé quelques temps, sans succès. Quand on connaît mon frère, c'est assez étonnant de sa part de vouloir s'essayer à cette expérience.
Mais j'avais oublié.
J'imagine que la connaissance m'est revenue quand c'était l'heure pour moi.
Paul12 a écrit :Pour le moment tu as besoin de poser des questions, tu apprends beaucoup, c'est très bien ! Mais tu verras qu'à un moment donné, lire ne t'apportera plus suffisamment, tu comprendras qu'il faudra pratiquer désormais pour avancer surement.
J'ai déjà compris qu'il fallait pratiquer mais c'est vrai que chaque pratique entraîne son lot de questions... le coup du cadrage qui bouge, franchement, j'avais besoin de demander et ta réponse entraîne aussi d'autres questionnements mais elle me conforte aussi : j'ai l'air d'être dans la bonne direction :)

Ce qui est chouette, c'est l'enthousiasme, tant qu'il est là. Par exemple, ce matin, je me suis réveillée plus tôt, j'ai fait une courte méditation d'une demi-heure. Rien de particulier. J'apprends la méditation. Recentrer mon attention dès que je pars dans mes pensées.
Journée lambda (à part que j'ai eu plusieurs fois l'impression de ressentir de très légères vibrations : c'est possible ça ?!). Je me suis ennuyée, rien à faire au bureau. Je me suis occupée comme j'ai pu en me renseignant sur mon projet de reconversion.
Mais en rentrant, j'étais impatiente d'arriver, de dîner, de me poser, de te répondre et de pouvoir refaire une méditation avant de dormir et cette fois sans support audio.
Même si je sais que ça semble ambitieux de croire que je sortirai avant l'heure du sommeil habituel... l'idée de m'entraîner à méditer me met en joie, tout simplement :)

Je me dis que plus je pratique, mieux je me débrouillerai. Et vu que je démarre de nulle part avec zéro bagage : je ne peux que progresser. C'est motivant finalement ;)
Paul12 a écrit : Tu ne m'accapares pas ne t'en fais pas. Je suis ici pour cela.
Je te remercie sincèrement.
Paul12 a écrit :Bravo Fanny, tu persévères et tu as des résultats ! Continue à t'amuser et à découvrir ton monde intérieur.
C'est exactement ça :)
Je m'amuse en quelque sorte. Et je n'ai plus peur la nuit. Et j'ai un objectif. Et un nouveau projet.
Et j'espère bien dépasser mes craintes matérielles (du style "mais si je quitte mon boulot actuel comment je vais m'en sortir financièrement ?"). Et j'espère par-dessus tout connaître. Devenir à mon tour un expérienceur. Le vivre. Le découvrir.

Je me sens chanceuse en fait d'en être là dans ma vie, ici. D'avoir eu connaissance de tout ça. Et étant novice niveau 1, ma connaissance est limitée. Mais ne peut que s'étendre.

Bonne soirée Paul !

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 13 mars 2018, 18:44

Bon. Petit point du jour : je ne suis pas contente de moi !

Déjà hier soir, alors que j'étais si impatiente à l'idée de méditer au coucher (non mais maintenant que je me le dis à voix haute je vois que c'était idiot)... je me suis endormie en quoi... 2 minutes max ? (un record).

Je me suis réveillée un quart d'heure après convaincue qu'il s'était passé des heures.
Bref. Me suis rendormie illico.

Nuit chaotique avec plusieurs rêves-cauchemars dont un qui me met particulièrement mal à l'aise (je me souviens seulement qu'un groupe de gens me parlait et l'un deux notamment qui me houspillait en me pointant du doigt, mais je ne voyais que son doigt tendu mais pas le reste du corps et je ne pouvais pas toucher ce doigt.
C'était étrange et désagréable, je me suis réveillée paniquée.

Au lieu de profiter de ce réveil à 4h du matin pour tenter une méditation et pourquoi pas plus si affinités... j'ai bougonné. Pendant plus d'une heure et demi j'ai été prise d'une crise de foi. Que peut être je me fourvoyais complètement. Que tout ça c'était notre imagination. Que c'était incroyable (dans le sens pas-croyable). Que je doutais d'y arriver jamais.
Un grand moment.

Me suis rendormie en me répétant que j'avais quand même l'intention de me réveiller vers 6h pour avoir le temps de faire une vraie méditation (ou une vraie tentative plutôt vu que niveau méditation, c'est comme le reste : je débute). Me rendors. Et me réveille une minute avant mon réveil traditionnel (c'est à dire mon téléphone, pas mon cerveau) à 7h20.

Donc en retard.

Pire : j'étais mal réveillée.

Je suis partie de chez moi speed, presque en retard pour ma séance de kiné, douloureuse. Et une journée mortellement longue vient de se dérouler.

Mais je n'ai fini de râler : ce soir je sors. Truc qui ne m'est pas arrivé depuis un mois et demi. Je n'ai ni envie de rentrer tard, ni envie de boire.
Ça promet pour mes retrouvailles d'avec cette ancienne collègue pas vue depuis 5 ans...

Donc pas de méditation ce soir, à moins d'un regain d'énergie.

Par contre j'ai vu qu'on pouvait accéder gratuitement au enregistrement binauraux de Monroe : j'ai super hâte d'essayer. Je ne me sens pas de me lancer dans de longues méditations sans support audio pour l'instant...
Et je suis curieuse de savoir ce que je peux ressentir avec cette synchronisation des hémisphères...

Sur ce, je vous souhaite à toutes et à tous une belle soirée dépaysante.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 620
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 13 mars 2018, 18:54

Bonsoir Fanny,
C'est fou ce que tu me dis, il me semblait qu'à partir du moment où on apprenait la possibilité d'un voyage astral et qu'on découvre tout ce que ça pourrait apporter, éveiller... tout le monde voudrait pratiquer ! Sans relâche.
Je peux t'expliquer simplement pourquoi les gens ne vont pas jusque là : Le scepticisme, la peur... entre autres.

Les gens lisent, et selon les défauts psychologiques limitant qu'ils possèdent, ils vont réagir plus ou moins différemment. Certains seront intéressés mais auront peur, d'autres tombent ici ou ailleurs à propos du voyage astral, guidé par leur Être, mais leur scepticisme les faits rebrousser chemin, n'y croyant pas.

D'autres vont jusqu'à essayer, et terrifié par les quelques sensations inconnues, ils arrêtent, n'ayant pas la foi ou le courage d'aller plus loin.

Il faut un certain "avancement" pour oser pratiquer.
Je me dis que plus je pratique, mieux je me débrouillerai. Et vu que je démarre de nulle part avec zéro bagage : je ne peux que progresser. C'est motivant finalement
Oui pour la pratique :) Il ne faut pas laisser retomber le soufflet, il ne faut pas perdre espoir. Que tu doives passer par d'autres choses avant pour y arriver ou non, c'est par la pratique que tu avanceras sur ton cheminement spirituel. Et également et par conséquent le voyage astral.

Comme tu le dis, il s'agit simplement d'intégrer cette façon de vivre, Consciente, en rappel et en observation de sois. Sans s'identifier à nos pensées.

Concernant ton "niveau, tes bagages", tu ne sais pas qui tu es, d'où tu viens, à quel avancement tu es.

Tu ne peux le savoir qu'en éveillant ta conscience, par la méditation.

Peut-être es-tu un ancien Maître.

Ici, nous pourrions dire que nous vivons dans "une cave", et "qu'au dessus" de nous existe des Mondes et des Etres qui vivent dans des dimensions plus "normales".

Ce monde est sur une "fréquence" lourde, sombre. C'est nous qui sommes descendu trop bas. Nous sommes coupés du reste.

L'astral nous permet de retrouver ces dimensions.

La Terre est une Ecole pour les cancres :lol:


Il est difficile de sortir d'un état négatif dû à un cauchemar. La meilleure chose aurait été d'observer ce rêve de manière détaché. Le répéter jusqu'à comprendre son utilité.

Il faut apprendre à ne pas s'identifier à ces pensées, mais juste les observer.

C'est très difficile lorsqu'on est déjà identifié à l'une d'entre elle.

Allons, transmute tout cela en Lumière du Coeur aimant. Tu en ressortiras grandi.

Béni ces moments de difficultés.

Avatar du membre
Noe
Messages : 652
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Noe » 14 mars 2018, 12:46

Bonjour Fanny et Paul, chers amis de mon coeur et de mon âme,

Je vous le répète, pratiquer c'est expérimenter: c'est l'authentique connaissance ; cette sagesse se trouve ici-même à l'intérieur de nous-même.

Le Bouddha Gautama disait que nous bâtisssons notre monde avec nos pensées.

Le Bouddha Maitreya, ou l'Avatar du Verseau disait : Nous ne sommes que le résultat de tous nos processus mentaux, nos pensées.

Pour l'inspiration, j'ai lu le Livre Jaune, pour le voyage astral. Puis, j'ai étudié et médité sur La Révolution de la Dialectique. Cependant, chaque tête est un monde, alors, il y a beaucoup de livres ou plutôt d'oeuvres à étudier et sur lesquelles nous pouvons méditer. Il y a aussi tous les textes d'André sur Facebook. Mais ne vous perdez pas trop à lire, car ici nous parlons avant tout de pratiques.

Si tu souhaites vivre dans la Réalité, il faut pratiquer jusqu'au succès, la Victoire s'acquière avec de l'entraînement pratique.

Je vous souhaite toute la Compassion nécessaire à l'accomplissement de l'éveil de la conscience.
NB: l'étude de Chesed est remarquable pour comprendre ce qu'est l'éveil de la conscience
http://www.don-et-compassion.com/kabbal ... ental.html

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Répondre