Nous venons de mettre à jour le Forum de Don et Compassion !
Nous souhaitons que ce nouveau design vous plaise !
Si vous rencontrez une quelconque difficulté, n'hésitez pas à nous contacter à soutien@don-et-compassion.com

Carnet de voyage de Fanny

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 16 mars 2018, 21:01

Hallelujah !

Toutes ces années en quête de l'orgasme vont finalement servir à quelque chose !!

Etrangement je ne suis pas mal à l'aise à l'idée de te répondre. Au contraire, je vais te répondre avec plaisir car ce que tu m'as dit m'a fait plaisir, m'a soulagé.
J'ai 35 ans, ça fait 20 ans que j'ai une vie sexuelle active (oui j'ai commencé de bonne heure). J'ai eu d'innombrables partenaires (sans rire, je ne suis plus capable de compter), des histoires longues, et beaucoup (beaucoup trop) d'histoires sans lendemain ou surlendemain.
Mais des orgasmes ???
J'ai dû en avoir une dizaine ou deux dizaines en tout. Et au prix d'efforts nombreux, de lâcher prise (qui est encore un effort parfois), et je crois d'acceptation.

J'ai passé des années à penser que j'avais un problème.
Parce que j'ai eu beaucoup de relations sexuelles, pas toutes mémorables loin de là. Mais si (si je dois quantifier je dirais 2/3) en grande partie j'ai passé un bon voire très bon moment, je n'ai pas atteint ce que j'ai toujours considéré comme un graal.

Depuis quelques années j'avais ralenti ma recherche. En même temps je suis célibataire depuis plusieurs années pour une raison qui m'échappe tellement que j'ai fini par arrêter de chercher à comprendre. Pis je suis bien seule.
Et finalement j'ai ralenti au maximum ma vie sexuelle.

Un peu comme toi, moins je fais, moins j'ai envie.

Donc là, me dire que d'avoir su (malgré moi donc) préserver mon énergie sexuelle m'apporte ses sensations... je ne sais comment te remercier !
J'ai donc raison de les aimer ces vibrations.

J'ai hâte d'être à mon atelier la semaine prochaine sur les chakras. J'espère en apprendre davantage.

Quelle semaine, quelles semaines même. J'ai l'impression que je te parle depuis des mois tellement le flot d'infos est dense.
Le voyage astral, la méditation, l'Amour, le changement de métier, le changement d'attitude conscientisé, la Gnose, le Reiki, toutes mes lectures...

J'ai remarqué aussi que j'étais de plus en plus émotive.
J'ai l'impression que je pourrais pleurer très facilement.
J'ai toujours été touchée par les infos dramatiquement dramatiques du 20h mais maintenant l'émotion m'étreint, me prend à la gorge et j'étouffe souvent un sanglot.
Dans le même genre, voir du bonheur quel qu'il soit... j'ai l'oeil humide.
Une vraie midinette !

Je te retrouve quand tu dis que ce qui ne nous parle pas aujourd'hui peut nous parler demain.

Je n'ai aucun problème à revenir sur un avis. Heureusement qu'on en change, ça veut dire qu'on évolue, qu'on grandit. Ouf ! :)

Et en attendant je n'ai pas d'autre choix que de continuer ce chemin que j'ai pris il y a... trois ? quatre semaines ? C'est fou comme je me sens différente déjà. Mais je le prends avec joie et confiance. Ça aussi, avec le recul, venant de moi c'est étrange.
J'aime bien ça.

Bon. Sortie hors du corps : à nous deux !
J'ai l'air de m'éparpiller mais c'est pur mieux t'appréhender et me connaître. Ce qui donc si j'ai tout bien compris : revient au même !

Bonne soirée Paul, bonne soirée à vous autres qui passez par ici, à toi qui repassera par là ;)

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 17 mars 2018, 06:46

C'est encore moi.
Paul j'ai passé la nuit à me dire "Il faut que j'écrive à Paul pour lui que j'ai réussi"
Parce que j'étais persuadée que j'avais réussi.
Mais non. J'ai juste rêvé que je faisais un voyage astral. Avec sensations, détails criants de vérité et tout le tremblement. C'était super.
Mais ce n'était pas réel.

Je me voyais le décider. Tourner dans moi pour me lever. Tout de suite après je me retournais pour voir mon corps, un peu idiot, inerte dans le lit, je sautais à bas du lit et je donnais un coup de talon pour tout de suite passer à travers le mur ou la porte.
Je me retrouvais dans un autre environnement. Je testais des trucs comme me soulever dans les airs à hauteur de cimes d'arbres.
C'est drôle je n'ai pas le souvenir de n'avoir jamais rêvé que je volais ou voulais voler avant. Je sais que c'est pourtant un rêve qu'on retrouve chez beaucoup de gens.
Le souvenir s'estompe (et pourtant je me suis empressée de venir te raconter :lol:) mais je crois bien qu'il y avait mes parents, mon frère. Et je voulais les convaincre de la réalité de la sortie du corps.
Je ne sais comment je pouvais parfois avoir des interactions avec eux et j'essayais de leur prouver que ce que je faisais fonctionner. Et donc qu'on n'était pas que notre corps physique. Pour les amener à l'expérimenter aussi.
Si mes souvenirs sont bons, eux dans mon rêve, n'étaient pas surexcités comme je l'étais.

Et pendant tout le rêve où j'étais persuadée de vivre mon premier voyage, je me disais "j'ai réussi ! il faut absolument que je le dise à Paul !"

Donc du coup je viens te le dire mais il y a juste un petit souci : je n'ai pas réussi ;)
Mais par contre si on évalue la qualité de mon conditionnement, on peut effectivement apprécier son efficacité. J'y pense tellement que j'en rêve ;)
Et c'est vrai que j'en rêve.

Bon sur ce. Je vais aller méditer moi. Ce matin encore je vais opter pour la méditation de mon livre de Reiki. Toute simple. Où je dois concentrer mon attention entre mes deux doigts (on tient ses mains jointes à hauteur de coeur) pour ressentir l'énergie.

Bonne journée ! :)

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 17 mars 2018, 11:04

Fanny, je suis très heureux pour toi !

Ce "rêve" est un rêve qui peut toutefois être un peu lucide. Tu as l'air sûre de toi, mais peut-être étais-tu un poil plus consciente que d'habitude dans ton rêve. Parce que c'est assez typique quand on prend légèrement conscience dans un rêve d'essayer de convaincre ceux qui nous entourent dans le scénario, que nous sommes en astral.

J'aurais donc tendance à dire que tu avais un peu de conscience éveillée dans ton rêve malgré tout. Mais peut-être étais-ce simplement comme tu le dis, un rêve basique astral. C'est ton ressenti qui te le dit.

Le corps astral est le corps des émotions ;)
Il se développe et se nourrit d'énergie provenant d'émotions supérieures de l'être (Amour Compassion Don etc).

Tu apprendras cela dans Venerabilis.

Tu apprendras aussi quelque chose de très important à propos des 3 cerveaux.

Merci pour ta réponse à propos de ta sexualité. Cela confirme les enseignements de Samael.

Je dois alors te dire, avec force, qu'il ne faut JAMAIS atteindre l'orgasme.

Je peux t'affirmer que c'est une réalité absolument nécessaire et l'orgasme est néfaste pour l’Être. (Mais magnifique pour l'égo - le "mal").

Samael nous explique que c'est par cette luxure que nous sommes "tombé" si bas.

En réalité, les anciennes civilisations ne pratiquaient pas comme nous le faisons.

Ils avaient des relations amoureuses extraordinaires, sublimes, mais sans jamais renverser la Coupe, sans jamais atteindre l'orgasme et perdre son Semen (liquides séminales). Il n'y avait pas de luxure, de jalousie, de sexualité bestiale est affreuse. Aujourd'hui l'Homme mélange tout.

Nous avons besoin de redevenir androgyne par l'union du sexe masculin et féminin, du pôle négatif (féminin) et positif (masculin). Comme un aimant, ces énergies sont la base de toute la Création. Rien n'existe sans ces énergies.

Le Dalaï Lama en parle aussi plutôt secrètement.

Aucun Saints, aucun initié avancé n'est devenu si Grand sans pratiquer le mariage parfait d'amour. Aucun ne peut avancer en forniquant bestialement en "reversant la Coupe".

C'est la base de l'Alchimie, qui cachais ce secret sous des métaphores compliquées.

L'homme est tombé si bas qu'il ne sait même plus comment avoir un acte sexuel dans l'Amour.

Quand j'ai pris conscience de cela en lisant Samael, j'étais terrassé.

Parce que j'ai passé des années à faire n'importe quoi pour atteindre l'orgasme. J'ai perdu énormément d'énergie.

Quand j'étais jeune, j'avais encore cette énergie, et j'atteignais bien plus facilement des états vibratoires intenses.

Donc merci pour ton témoignage, il confirme les choses. Même si j'avais déjà pris conscience de cela en lisant Samael.

Aujourd'hui, je pratique avec ma compagne ainsi, c'est parfois difficile de dominer sa Bête. Mais n'avons jamais eu autant de plaisir amoureux en agissant ainsi. Nous sommes en accord avec nous-même.

Je te dis cela parce que je suis convaincu que quand tu trouveras ton partenaire adéquat, tu pratiqueras facilement ainsi, et tu n'auras pas d'orgasmes bestial, mais des états d'extases bien plus supérieurs. Je te le dis. Tu communies avec les Anges.

C'est comme si tu pratiquais à chaque fois pour la première fois. Ou un peu comme les premier jours avec un(e) partenaire, le Coeur bas la chamade.

Ce n'est surement pas pour rien que tu es seule depuis quelques temps.

Fait confiance en ton Père intime, en la Vie. Aujourd'hui, ta Conscience frappe fort à ta porte. Elle te guide.

Je suis convaincu que tu parviendras à sortir en astral. Tu avances bien, tu es téméraire.

Et même sans cela, tu avances, tu le sens bien toi-même, c'est un bonheur de redécouvrir la Voie de l'Amour. Comment revenir en arrière et retomber dans l'ignorance après cela ? Ce qui est en accord avec nous-même et avec la Vie ne peut être oublié. Pas pour un Être qui veut aller vers la Lumière.

Pour ton atelier chakras, méfie toi bien de tout ce qui pourra être dit. Parce que beaucoup mélange tout.

En réalité, si la personne qui t'enseigne, enseigne quelque chose qu'elle n'a pas vérifiée elle-même, tu peux dire que vous êtes deux aveugles qui vous tenez par la main pour aller dans le fossé.

Garde en toi qu'il ne faut jamais atteindre l'orgasme. C'est un acte contre nature et destructeur. Celui qui te diras le contraire est un ignorant ou un "diable".

J'insiste sur cela parce que c'est important.

Tu perds ton énergie et tu développes davantage l'égo.

Aimons, Aimons sous un voltage le plus haut possible. Car l'Amour transmute tout ce qui est ténèbre.

A bientôt chère Sœur de Cœur Fanny.

http://forum.don-et-compassion.com/view ... =12&t=1085

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 17 mars 2018, 21:02

Bonsoir mon cher ami

Je serai prudente lors de mon atelier découvertes sur les chakras.
Mais je crois que tu commences à me connaître : je serai aussi méfiante que je peux l'être avec le langage de Samael.
Curieuse, ouverte d'esprit mais pas crédule.
J'ai besoin de vérifier par moi même.

C'est comme pour un film. Ce n'est pas parce qu'une majorité s'accorde à dire que tel film est drôle que je vais rire.
Je suis d'ailleurs très difficile en ce qui concerne les comédies. Le rire je trouve ça essentiel à mon bien être, mais attention c'est une affaire sérieuse ;)

Mais je m'égare.

Ce matin, comme une suite logique à tout mon cheminement actuel, j'ai revu mon ancienne collègue qui m'a fait un soin. Elle est thérapeute énergétique.
Le moment était propice à la discussion franche et j'ai découvert qu'elle voyageait en astral depuis longtemps !
Son soin m'a provoqué mon désormais quasi permanent état vibratoire tout léger, tout doux.

Mais deux moments ont provoqué des sensations fortes : alors qu'elle oeuvrait du côté de ma tête, j'avais les yeux fermés et j'ai eu l'impression extrêmement claire d'être en train de tourner : comme une toupie. Sans cesse. Aucun malaise pour autant, je trouvais ça agréable. Ça tournait vite.
Ce tournis s'est arrêté et j'ai eu l'impression de n'être plus dans la position de départ, que la table de massage avait été bougée, déplacée et que j'avais la tête vers le bas.

Autre moment. Toujours sur le dos, je prends conscience que mes bras ne sont plus posés bien à plat le long de mon corps mais reposent sur mes hanches. Je m'en étonne car je ne me souviens pas du tout avoir bougé.
Je suis bien, détendue, mais ça me contrarie un peu car j'aime suivre les instructions. Si on me dit "sur le dos, les bras le long du corps" je suis docile !
Et là... alors que je me mets à bouger légèrement les mains pour replacer mes bras... je réalise qu'ils sont bien le long de mon corps, posés sur la table.

Je ris de ma méprise et la raconte à mon amie. Pour elle ça ne fait aucun doute, j'ai réussi à sentir mon corps astral, et c'était mes bras astraux que je sentais posés sur mes hanches.

Ce soir je suis lessivée. Je ne vais pas essayer de sortir. Avec un peu de chance je retournerai dans mon rêve de la nuit dernière.
C'était un rêve étrange, je ne l'ai pas complètement oublié, il est là dans un coin de ma tête.
Je ne sais qu'en penser. J'étais surexcitée car je voulais absolument te raconter mes progrès, et en même temps je voulais convaincre ma famille que si j'en étais capable, eux aussi. Je revois, ressens les sensations. Je me revois retourner dans mon corps d'une manière très laborieuse et certainement pas celle qui doit avoir cours en temps normal.
Mais je continue de penser que je rêvais. Mais peut être que ma conscience s'éveille un tout petit peu et que mes rêves s'en ressentent...

J'ai commencé à regarder la première vidéo du cours de Gnose.
Je poursuivrai demain.
Mon amie m'a aussi conseillé de regarder "Le voyage alchimique".

Je ne savais pas mon cerveau capable de regarder, lire, autant de choses. Ce soir j'ai besoin de digérer.

Bonne soirée cher Paul (je ne suis pas revenue sur le Mariage Parfait. J'avais lu tout ton, votre parcours ton amie et toi à ce sujet cette semaine.
J'avais déjà entendu parler de cette perte d'énergie en perdant sa semence. Un ex à moi évitait que nous ne couchions ensemble les veilles de nos concerts. A l'époque je chantais. Mais je t'avoue que ce sujet ne me touche plus guère étant seule depuis des années, avec une histoire d'un soir une fois tous les 36 du mois. Je ne risque pas atteindre l'orgasme par inadvertance. Vu que quand je me suis concentrée pour l'atteindre ça ne marchait déjà pas ;) Me voilà parée et énergétisée un max pour décoller !

Poussez-vous, j'arrive ! :lol:

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 18 mars 2018, 11:19

L'enseignement alchimique, la gnose, le bouddhisme, le christianisme, la science, les arts etc...

Dans toute ces choses, nous pouvons avancer sur notre cheminement spirituel. Ce qui va dépendre, c'est notre façon de voir et de comprendre, en accord avec la Vie, ou non.

La gnose est un enseignement des plus précis et fiable, malgré quelques détails (car tout ce qui est enseigné par l'humain est imparfait). Mais certains, orientant mal leur psyché, peuvent faire tout le contraire, même en suivant cet enseignement.

Comme dans n'importe quoi d'autres.

Le christianisme à développé des barbares sans nom, le bouddhisme autrement, l'alchimie sous d'autres aspects, etc...

Seul la personne au Cœur amoureux de Lumière peut tirer des enseignements de Tout.

Même la poésie peut éveiller.

Ce n'est pas une façon de faire, mais plus une façon d'Etre.

Mais les connaissances sont tout de même importantes pour avancer petit à petit.

Beau témoignage qui prouve que ton Intime te guide, en t'emmenant voir des personnes qui te sont utiles pour ton avancement.
Tu commences à retrouver ton Intime en écoutant ton intuition, tes ressentis. Tout a du sens ainsi.

Ce que tu dis à propos de tes bras astraux me rappel une expérience personnelle, il y a longtemps quand j'étais ado.

L'exercice consistait à poser son attention consciente sur différentes partie du corps et de sentir l'énergie vibrer. Cela ne posait pas de problème.

Puis, d'imaginer regarder ces mains, yeux fermés, comme si je levais une main au niveau de ma tête pour la regarder. Mes bras physiques, restant évidemment le long du corps.

Après un essai ou deux, je parvenais à voir, sentir comme si c'était mon bras physique, ma main astral, sentir son mouvement etc...

Je fus surpris de voir qu'en réalité, mon bras était resté le long du corps.

Je te propose une technique simple de Robert Bruce tiré du livre Traité de projection. C'était un livre accessible gratuitement sur internet auparavant (avant qu'il ne décide de vivre de tout cela), et il était très enrichissant. C'est en réalité mon livre préféré sur ce sujet, encore aujourd'hui.

Il proposait de se relaxer un maximum, de se concentrer sur ces vibrations ou sa respiration, et d'imaginer descendre une échelle barreau après barreau, ou un ascenseur.

Surtout pour sentir cet effet de "chute" de "descendre" qui déclenche les tournis que tu dis ou un état vibratoire plus intense.

Le ressenti d'un ascenseur qui descend aide à relaxer le corps et entrer dans un état de relaxation profonde (transe profonde). C'est efficace si tu tente de bien ressentir cette sensation de chute.

Une fois que tu es dans un état de relaxation profonde, que l'on ressens bien souvent par une grande sensation de froid, de paralysie du corps physique, d'un état cotonneux ou tout enflé comme un ballon.

Alors tu t'imagines une corde accrochée au plafond au niveau de ton buste, ou plus haut comme tu veux.

Tu imagines tes bras astraux agripper cette corde, et te hisser, main après main.

Il faut vraiment sentir la pression que tu exerces sur ton corps en essayant de te hisser.

La rugosité de la corde etc...

Le ressenti surtout.

Je me souviens avoir été loin avec cette technique. J'étais très proche de la sortie. Les sensations étaient vraiment très fortes.

A bientôt !

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 18 mars 2018, 11:37

Je connais cette technique qu'on retrouve un peu partout sur internet. Je l'ai essayé les premiers jours sans succès mais je la garde en tête depuis. Pour quand je sentirai que le moment est proche.
Je n'y suis pas encore...
Je la réessaierai peut être cet après-midi.

Je ne louais pas les vertus de l'enseignement alchimique. Il y a 24h je ne savais même pas que ça existait ;)
Je pense que tous ces enseignements se recoupent, se rejoignent et après c'est comme tout. On peut mal interpréter. Mal comprendre. Mal le suivre.

Je ne crois pas qu'il y ait un courant plus qu'un autre. Il n'y a qu'une seule vérité. L'amour. Donc l'indulgence et ta compassion. Le partage, l'échange.

Je n'ai jamais été croyante. Par contre je n'ai pas besoin d'un dieu pour avoir des valeurs universelles.

Je vais essayer ton exercice aussi. Celui où tu as vu ta main astrale.

Les journées sont beaucoup trop courtes. Et pourtant maintenant je me lève à 6h...

J'y retourne. Bon dimanche cher Paul !

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 18 mars 2018, 22:22

Je ne louais pas les vertus de l'enseignement alchimique. Il y a 24h je ne savais même pas que ça existait ;)
Je pense que tous ces enseignements se recoupent, se rejoignent et après c'est comme tout. On peut mal interpréter. Mal comprendre. Mal le suivre.
L'alchimie est très intéressante mais réservée à une certaine catégorie de psychologie.

Tu as tout à fait raison pour ta phrase suivante.

Une seule vérité, un seul chemin, mais accessible depuis beaucoup de sentiers.

En accord avec sois-même et avec la Vie.

L'un n'est pas possible sans l'autre. Uniquement avec sois-même, et l'égo risque de nous dévorer, uniquement avec la Vie, nous nous oublions.

Ne pas croire en "Dieu" n'a pas d'importance. Le seul danger que cela peut représenter (a mon point de vue) c'est de tomber dans l'orgueil et l’égoïsme le plus cru.

Et être coupé de la Lumière du Coeur (ou de Dieu, peu importe notre conception des choses), c'est sans doute la pire chose qui puisse arriver à un Homme.

Il vaut mieux se sentir le plus misérable des hommes que l'inverse.

"Celui qui se sent Grand deviendra plus petit que le plus petit.
Celui qui se sent plus petit que le petit, deviendra le plus Grand des Grands."

Car le petit aime sans mesure. C'est en réalité le plus grand.

Bonne pratique Fanny !

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 24 mars 2018, 18:44

Un petit tour par ici pour vous faire signe.
Bonsoir Paul donc ;)

Rien de nouveau.
Tout de nouveau.
C'est une période très intense.
Je désire de plus en plus atteindre l'éveil spirituel.
J'apprends à me connaître.

J'ai assisté à un atelier dans l'optique de faire une reconversion : il s'est avéré que je me suis sentie à ma place et mes sensations physiques m'ont confirmé mon envie.

Je médite chaque jour.
J'essaie de m'arrêter sur mes "problèmes". Ma colère, ma déception.
Je suis très à l'écoute de mes réactions et j'arrive facilement à désamorcer.
Mais ça revient.
Donc je recommence.

Je fais des rêves dignes de films hollywoodiens dirigés par Spielberg. Beaucoup d'action, de couleurs, de danger, de bons sentiments. Mais pas de rêve lucide. Juste des rêves criants de vérité.

Quant au voyage astral, je n'ai visiblement pas le bon passeport pour le moment.

Je dois avouer que j'espérais glaner des conseils par ici, des conseils concrets. J'aurais adoré un "fais ça et ça et c'est bon".
Mais ce n'est pas si simple. Ou trop simple justement.
Et je n'ai pas trouvé l'état.
Je m'endors et ma vigilance avec donc je rate systématiquement la porte entre l'endormissement et le rêve.

Cette semaine j'ai investi dans des pierres. Une nouvelle idée, envie.
J'espère apprendre à les utiliser à bon escient, à les ressentir, et à voyager grâce à elles.

Je me sens de plus en plus baba cool.
J'ai envie de solitude, de calme.

Là par exemple je suis un brin contrariée car j'ai refusé de sortir. Ça fait des semaines voire davantage que je dis non aux invitations (et après je m'étonne d'être seule) (enfin non d'ailleurs je ne m'étonne pas)
Mais c'est ma décision alors pourquoi être contrariée.
Dans le même temps je vous écris et j'entends un oiseau chanter devant ma fenêtre. Et je ne me lasserai jamais de ce son, je me sens privilégiée de l'entendre, de savoir y prêter attention.

C'est ce même oiseau qui me réveille avant 6h aux beaux jours. Je suis heureuse de l'entendre ce soir, alors que nous passons justement à l'heure d'été.

Et pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ?...

Je poursuis les conférences sur la Gnose.
Je trouve ça très intéressant (très sincèrement en plus) mais pour l'instant je reste réfractaire à la prose alambiquée de Samael.
Ce n'est ni poétique ni facile à lire. Aujourd'hui. Pour moi.
Le propos est plus simple, plus évident. Heureusement car j'aurais abandonné à la première je crois.

Peut être que lire Steiner sera plus simple... ?

Je vous souhaite une belle soirée et des chants d'oiseaux d'été.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 509
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Paul12 » 25 mars 2018, 19:11

Bonsoir Fanny :)

C'est pour cette raison que je t'ai invité à visionner ces conférences sur la gnose, elles expliquent bien cet enseignement sans passer par les paroles parfois difficile du V.M Samael. Il y a des choses capitales à retenir et à intégrer dans sa vie. Les trois cerveaux, l'auto observation, le rappel de sois etc...

Mais tout cela, par le Coeur et non par l'intellecte.

Ton message est très encourageant, je suis très heureux pour toi que tu te sentes plus vivante que jamais. C'est formidable.

Et oui tu as très bien récapitulé la problematique de l'astral, c'est très simple et difficile :mrgreen: .

L'accès à l'astral est une résultante d'efforts pour revenir sur une Voie plus correct envers toi-même et la Vie.

Quand tu auras réussi à revivre plus en accord avec ton Etre, et non avec l'égo, alors ton Coeur et tes chakras vibreront intensément. Les portes de l'éveil et de l'astral s'ouvriront.

J'en suis absolument convaincu, car c'est ce que je commence à vivre.

C'est en laissant l'égo et en contemplant la Création, en méditant sur l'Amour, que l'on éveille les pouvoirs de l'Etre et qu'on dynamise nos énergies. En méditant sur l'Amour, au plus pur, en bénissant cette Création, tu sentiras ton Coeur s'émerveiller et vibrer, tes vibrations seront décuplées.

Continue à t'émerveiller des oiseaux et de la création. Tu développes ainsi des émotions supérieures qui viennent de ton Etre. Elles sont de haut voltage.

Ne te fais pas de soucis, tout le cheminement que tu fais en ce moment est important, nécessaire et formidable. Quand tu auras épuisé ton intellect et ton mental, tu laisseras tomber et tu pourras contempler avec une parfaite sérénité la Vie.

La Personne au Coeur amoureux de la Lumière ne peut pas dévier de la Voie, car en lui brille et palpite la Vie.

Amour, Don, Compassion, Sagesse, Altruisme, sont autant de vertus de notre Etre. Celui qui possède tout les trésors.

C'est en laissant de côté l'Ego et ces besoins futiles que l'on renait tel le phénix.

Chaque chose vient en son temps, à partir du moment où l'ont reste sur la Voie.

Je te souhaite beaucoup de courage et félicité.

Paul.

Deuzenigrec
Messages : 30
Enregistré le : 28 févr. 2018, 16:01

Re: Carnet de voyage de Fanny

Message par Deuzenigrec » 25 mars 2018, 21:22

Bonsoir Paul et merci pour tes encouragements, toujours.

Je suis absolument convaincue de la nécessité d'atteindre l'illumination, la paix, l'amour. Que chaque être devrait se reconnecter à son être en lui, qu'il devrait apprendre à devenir le témoin de son ego et toutes les formes et émotions qu'il prend, pour lui enlever son pouvoir.
Qu'à force d'observation sans jugement, on atteint le calme, on renoue avec sa conscience.
De tout ça je suis convaincue.
(je lis Eckhart Tolle et ses mots sont prodigieux pour moi)

Mais ça me chiffonne de lire que ça serait une nécessité pour expérimenter le voyage astral.
Car je n'ai pas l'impression que Robert Monroe, William Bulhman ou Akhena en étaient arrivés là de leur chemin spirituel, de leur éveil. Et pourtant ils sont sortis et ont voyagé et ont partagé avec nous leurs expériences.
Ensuite ils ont pris le chemin de l'éveil. Car nécessairement, prendre conscience de la vie après la mort, de la vie, de l'amour au-delà de toutes les frontières dimensionnelles, entraîne un dépouillement et une volonté d'être soi, vrai.

La vie, l'amour, palpitent en chacun de nous.

Nicolas Fraisse qui fait des sorties hors du corps depuis enfant, avait-il atteint le nirvana dès son plus jeune âge ?

Je ne crois pas.

Je pense que nous nous mettons des obstacles, que nous n'y croyons pas assez, avons peur malgré tout, que nous hésitons, avons peur de mal faire. Je pense que nous nous empêchons tout seuls, mais je ne crois pas un instant que c'est notre "pureté" ou bonne volonté spirituelle qui sont en cause.

Mais je répète, vouloir atteindre l'éveil et petit à petit prendre le chemin, le seul et l'unique qui mène à la lumière, à l'amour, au Christ selon les anciens textes est une nécessité absolue et une urgence pour le commun des immortels.

Parenthèse refermée, maintenant que je vous raconte ma dernière nuit ! :lol:

Je me suis couchée en mettant une améthyste sous mon oreiller.
Sur le dos, je ferme les yeux, me relaxe. Et en quelques minutes, j'ai ressenti d'intenses vibrations sur le crâne. Partout. Avec une sensation d'ouverture. Et en même temps, j'avais l'impression qu'on alternait un zoom avant et un zoom arrière à toute vitesse dans le noir de ma tête.
Ce fut très fort !
J'ai tenu un moment.
Les sensations au niveau de ma tête se sont apaisées.
Je n'avais pas prévu de ressentir tout ça, je voulais juste dormir.
Je me suis donc tournée, me suis promis d'être éveillée dans mon rêve (dans l'espoir fou qu'un jour je le sois pour de bon) et me suis endormie.

Place à l'un des rêves les plus dingues de ces dernières semaines : je me trouvais dans des montagnes, je revois une luminosité de lever de soleil sur des cimes enneigées. Je suis je ne sais où et j'ai l'air d'assister à une sorte de congrès de jeunes apprentis lamas, entre autres.
Je ne sais plus si je m'ennuie ou si je veux être ailleurs mais je m'éclipse de la grande salle où nous sommes attablés (mais je n'ai pas le souvenir de repas).
Dans le couloir je prends à droite au lieu de prendre à gauche (j'en déduis que "habituellement" j'aurais pris à gauche).
Je fais quelques pas et entre dans une pièce. Je me retrouve dans une sorte de chapelle immense, au plafond tellement haut qu'on ne le voit pas. Il fait sombre mais on y voit parfaitement. Le mur du fond est comme une ouverture sur l'univers. C'est bleu, vert, iridescent. C'est absolument magnifique, je n'ai jamais rien vu de tel dans ma vie, c'est indescriptible de beauté.
Au milieu de cette pièce, un ami ou plutôt un ancien collègue, un homme que j'apprécie beaucoup mais que je n'ai pas revu depuis Juillet 2017.
Je n'ai toujours pas compris pourquoi nos chemins ont arrêté de se croiser, je n'ai plus de nouvelles. (petite parenthèse à nouveau : c'est typique chez moi, les gens disparaissent sans prévenir, sans explication et je me torture pour comprendre l'incompréhensible. L'un des points sur lequel je travaille actuellement du coup)
Quoiqu'il en soit, je n'ai pas pensé à ce garçon depuis des semaines. Le voir là me bouleverse. D'autant plus qu'il me dit qu'il m'attendait.
Il fait référence à mon rêve de la nuit précédente, rêve dans lequel je me souviens avoir subi de grosses bourrasques de vent. (pour de vrai, il me parle dans le rêve d'un rêve... super bizarre) (malheureusement, et malgré tous les indications loufoques, je ne me suis jamais rendue compte que j'étais en train de rêver)
Bref.
Nous tombons dans les bras l'un de l'autre. Chose que nous n'avons jamais faite dans la vie "réelle". Si attirance il y a pu avoir entre nous, nous nous amusions à l'attiser légèrement sans jamais déraper, conscient du lien précieux que nous avions, sans vouloir tout ruiner avec une histoire de sexe donc. (je vous dis ça, c'est implicite, nous avions vaguement abordé le sujet sans grande conviction)
Nous voilà donc l'un contre l'autre, dans une étreinte d'une douceur incroyable. Beaucoup, beaucoup d'amour.
Les choses dérapent, nous nous embrassons langoureusement et nous apprêtons à aller plus loin quand il m'arrête.
Il me dit qu'il ne peut pas, qu'il est "le gardien" maintenant et il m'annonce que c'est la dernière fois que nous nous voyons.
Je suis atterrée.

A ce moment, un bruit m'interrompt. Une fraction de seconde, je tourne la tête. Quand je reporte mon attention à mon ami, il a disparu et avec lui tout le décor magnifique, la chapelle et la lumière et tout. Plus rien.
Je me dirige vers le bruit, j'arrive dans une pièce éclairée au néon, un coursier vient chercher un pli (un coursier, en scooter, dans les montagnes nomal). Il y en a des dizaines identiques. Je l'aide à le trouver, je suis au plus mal, l'homme sous son casque s'en aperçoit et montre de la sollicitude envers moi.
Il prend son pli et finit par partir.
Seule, je m'effondre en larmes.

Je me suis réveillée. Et j'ai de suite envoyée un message à mon ami.
Peut être me répondra-t-il un jour ?

Puis, quelques heures plus tard, dans la matinée, j'ai été marcher près d'un lac près de chez moi. J'appréciais ce moment, les arbres, le printemps, les cygnes, la lumière. J'étais bien. Un panneau me prévient que non loin il y a les temples bouddhiques. Je m'y dirige.
Des temples bouddhiques, ici ?!
Et moi qui ai rêvé d'apprentis lamas... admettez que c'est parfaitement troublant ;)

Moralité j'ai hâte d'aller me coucher avec ma pierre. Curieuse de mon prochain rêve.

Répondre