Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Répondre
Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 12 mai 2018, 18:52

Je décide de démarrer un second volet de mon journal pour ne pas faire des sujets avec un nombre incalculable de pages :)

Cela rebut le lecteur, et je trouve qu'il n'est pas une mauvaise idée d'en démarrer un nouveau pour séparer mes débuts et mon nouvel équilibre.

Effectivement, pour résumer rapidement, j'ai fait pas mal de chemin, bien que la route soit encore longue, et cela est formidable.

Je suis passé d'un homme errant d'un enseignement à l'autre, de lecture sans fins et d'essais sans régularité, ni grande confiance, à une pratique régulière, des efforts constants, un équilibre mental nettement supérieur, et des résultats tant espérés depuis des années.

J'ai été attiré ou plutôt appelé vers la spiritualité, vers une quête intérieure, depuis mon enfance. L'astral vers 12 ans, la vie après la mort un peu plus tard.

J'ai beaucoup cherché, de manière irrégulière, mais cela ne m'a jamais quitté. Je m'observais sur certains de mes défauts, je cherchais à comprendre.

Puis, il y a 2-3 ans, une violente crise émotionnelle de vouloir vraiment avancer, de faire monter ma kundalini, même si je n'y connaissais pas grande chose, je voulais avancer et sortir de cette vie incomplète.

Je découvre la Gnose, les enseignements de Samael Aun Weor, cela me parle, cela me correspond à mon niveau. J'y découvre des vérités que j'attendais. Même si je n'acceptes pas tout mot pour mot, j'entends bien des vérités dans ses paroles.

Tout ce que j'ai pus lire jusqu'à présent se recoupe. Beaucoup de sujets se synthétisent, comme un puzzle qui commence à se reconstituer.

Je passe des mois à lire ces enseignements, je comprend véritablement mieux l'intérêt de la méditation. Cette pratique que je négligeais totalement. Enfermé dans mes réflexions intellectuelles égoïstes.

C'est donc par cette petite porte de la méditation que nous pouvons tout découvrir, tout obtenir. Sans méditation active ou passive, il me parait très difficile de pouvoir avancer sur son chemin personnel d'épanouissement.

Je me suis surpris à tenir bon, à avoir une volonté suffisante pour pratiquer. Mon premier journal montre pourtant un manque de pratique régulière. Il est clair que pour pouvoir méditer avec régularité, il faut déjà attiser sa bhakti, son "désir" spirituel, et cela vient en pratiquant. Il faut aussi avoir une certaine connaissance intellectuelle, murir ces connaissances, pour disperser le doute et trouver un équilibre. Cela peu prendre un peu de temps.

Une fois cette équilibre dans la connaissance et la pratique obtenu, la vitesse de croisière se fait normalement.

Comme un automatisme bénéfique.

Je me rappel des difficultés de comprendre le rappel de sois, de l'auto-observation. Beaucoup trop mental, fatiguante. Mais avec la pratique, on comprend mieux, on affine nos pratiques, et on avance. Et c'est une Joie que de voir qu'on avance correctement.

Les débuts sont difficiles, laborieux, douloureux.

Mais les premiers résultats motivent d'autant plus.

Je me dis que toute cette quête passée était nécessaire pour que je sois suffisamment mûr pour rester motivé et impliqué.

J'ai reçu un éclair de Lumière consciente il y a quelques mois, l'aperçu de l'Illumination que j'ai reçu motive d'autant plus. Nous voyons ce qui nous attend. Et la densité des ténèbres dans lesquels j'étais auparavant ne me donne nullement envie d'arrêter.

L'idée d'arrêter m'est d'ailleurs complètement étrangère. Pourquoi le ferais-je ? Il faudrait être masochiste...

A tout les lecteurs, je vous encourage de tout mon Être à vous lancer dans une pratique régulière. De l'intégrer dans votre vie comme quelque chose de capital pour votre bien-être. Vous en retirerez énormément. Et peut-être même votre libération totale si vous êtes prêt :)

Voici pour ce petit récapitulatif, passons à la reprise de mes expériences, reflexions et découvertes méditatives.

Je précise cependant que je serais moins régulier car je ne veux pas noter tout ce que je vis. Je vais maintenant noter l'essentiel, ce que je veux garder en mémoire et ce que je considère intéressant à partager.

Souhaitez-moi bon courage sur ma Voie :)

Et si l'envie vous vient de créer votre propre journal, ce sera avec plaisir que nous échangerons nos connaissances et expériences :)
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Sophia
Messages : 304
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Sophia » 12 mai 2018, 23:28

Bonjour Paul
Je te souhaites bcp de choses, de vivre et de découvrir certaines sensations, mystères et autres ???? Que tu découvriras au fil de ton existence ici bas.

Ma personne n'a jamais eu ni le courage, ni l'envie de faire un journal pour diverses raisons personnelles.
bien qu' elle se sois dévoilée un peu trop même à ses débuts.... dans son enthousiasme, spontanéité..et.une certaine ignorance.

Mais le début de quoi ?

des cours de gnoses, de cours de spiritualité ? De recherches, d'emmagisage de livres ?
De lecture de livres de saw ?
La gnose a tjrs été ancré en nous et puis un moment de notre vie on l'a occulté à cause des us coutumes, de la tradition, de l'éducation et autres raisons mais au fond, on savait déjà tt cela.

Tout ce qui es enseigné , par divers maîtres et saw, ont tjrs été en nous, nous l'avons certainement oublié et cela ressurgit par fragment au fur et à mesure de notre avancée ds cette vie.

Si l'Etre l'impulse, et les maîtres dévoilent..... Alors on saura quoi faire. Le coeur saura quoi faire.

quand on sait, on sait, non pas parce qu'on a lu, pas parce qu'on a tjrs cru, parce qu'on la désenfouit au plus profond de nos entrailles.

Soit on révolutionne, soit pas.
Soit on a toujours été battant et on se bat tjrs ou alors on fléchit et on rit et on reste dans un certains degré d'ignorance bien qu'on y soit encore dans ces ténèbres.

Bcp entendaient et entendent toujours les mots :
samadhi, eveil conscience ..clairvoyance, clairaudience etc etc
et sont fascinés ou ne croient et surtout ne savent, ne le vivent et restent ignorant... pourtant tout cela est déjà en nous, tout comme le feu est déjà dans l'allumette.
pour sortir le feu de cette allumette il faut non croire, mais savoir qu'il est, savoir comment le faire sortir.
nous avons toutes les méthodes possibles pour faire jaillir non pas des mots, mais du concret
encore faut il le faire et sincèrement

J'ai tjrs aimé ce proverbe suivant de untel X, Victor Hugo ???? Ou si c'est de lui , peut être lui même a entendu de tierce, mais celui qui l'a dit et qui continue à le dire doit savoir ce que cette phrase veut dire reellement, et toute la sagesse de son contenu, nous on sait :

"Celui qui sait, pratique
Celui qui ne sait, rit aux éclats et va vers l'idiotie."

Alors si tu sais que le feu est là, pratique sans relache, même si tu failles, pratiques, on a rien en cadeau sans pratiques et ainsi est notre monde.

Je t'encourages énormément,
T'envois un gros rayon solaire de volonté, d'aller à la simplicité dans ton coeur
Etre dans la régularité et ce que ton "âme” peut donner, qu'elle le donne.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 13 mai 2018, 18:12

Nous sommes d'accord ma chère Sophia :)

Pour utiliser d'autres mots, je dirais que l'enseignement est un moyen pour ceux qui sont prêts et motivés, de mettre en pratique des méthodes pour se reconnecter avec ces connaissances enfouies en nous. Nous avons déjà tout en nous, seulement il faut creuser pour retrouver. Un trésor est enfoui, mais il faut agir le Cœur sincère et amoureux de la Lumière, l'âme rebelle et révolutionnaire, pour le découvrir. L'avantage, c'est que nous trouvons quelques pièces d'Or sur le chemin de ce Trésor.

Il est clair que certains ont déjà pratiqué auparavant, d'autres moins et d'autres plus.

L'enseignement permet de se rappeler plus rapidement de ce que nous avons déjà découvert dans le passé. C'est pourquoi certaines choses n'ont plus a être méditée, nous les avions déjà acquises. Mais d'autres, il faudra pratiquer pour les intégrées.

Toutes ces paroles, tout ces mots, tout ces enseignements n'ont pas d'autres but que de faire fleurir le désir spirituel au cœur des Hommes. Pour qu'il puisse découvrir par eux-même. Car rien qui n'est vécu par sois-même n'a de réelle importance pour notre Être et nos retrouvailles.

L'égo nous enferme. Toutes pratiques qui calme le mental et nous libère de l'égo est un pas vers les retrouvailles avec notre Être, notre Conscience divine.

Les mots que nous écrivons ici ne servent qu'à cela. Essayer de donner l'impulsion de faire par sois-même.

Sans ces guides, la tâche est rude. C'est pourquoi je suis très reconnaissant de tout ces Maîtres qui se donnent à l'humanité.

Ils est donc important de considérer les mots pour ce qu'ils sont, rien de plus. La connaissance intellectuelle acquises d'autrui n'est absolument pas suffisante pour avancer sur sa Voie. Si nous nous arrêtons à la connaissance apprise dans les livres, nous ne faisons qu'imiter d'autres. Nous ne vivons pas les choses par nous-même.

La connaissance intellectuelle à son utilité pour agir, rien de plus.

Ce journal et les autres, sont là pour donner l'impulsion aux lecteurs, pour garder mémoire de son cheminement personnel, et montrer à tous que c'est possible. Également que personne n'est parfait, et qu'il est dommage de vouloir être perfection avant l'heure. La perfection s'acquiert dans les erreurs, dans le vécu, pas dans l'intelligence et le raisonnement parfait de certains érudits. Cela ne mène pas très loin.

Ceci dit, chaque tête est un monde comme le dit Noé. Libre à chacun de suivre sa Voie comme il la considère la plus juste. Et cela est formidable.

C'est l'intention qui compte.

Merci pour ces détails Sophia :)

Passons à la suite.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 13 mai 2018, 19:08

Je pratique actuellement deux fois par jours, matin et soir, des séances d'au moins 20 minutes, jusque maximum 2h le week end.

Mes exercices démarrent par du Pranayama en respiration spinale, au moins 10min, et s'enchaine sur de la méditation avec alternance mantra AYAM et écoute des sons du cerveaux.

Je pratique sois allongé sois assis en tailleur sur mon lit, dos contre un mur.

Si je me sens fatigué, je pratique assis au moins pour la respiration spinale. Pour sombrer moins rapidement.

Le fait de réduire mes temps de méditation fait que je suis obligée de pouvoir pratiquer chaque jour. Vouloir impérativement faire 1h-2h de méditation faisait que si je ne pouvais pas faire cette durée, je n'essayais pas de faire ne serais-ce que moins longtemps.

Je m'adapte également à mon emploi du temps et mon état de fatigue physique. Cette application pratique me convient très bien pour le moment.

Quand je serais plus disponible, j'augmenterai les temps de méditation.

Pour ceux qui sont intéressés, je pratique en suivant les méthodes de ce site, que je trouve très pas à pas, complet et efficace : https://www.aypsite.ch/

Je remercie cet auteur anonyme d'avoir réalisé un tel travail. Je garde néanmoins en tête d'affiche les enseignements de Samael, pour ne pas m'égarer dans des choses incertaines. Ces pratiques de bases pour éveiller sa conscience et vivre l'illumination, ainsi que préparer la monter de la Kundalini se complète bien avec les enseignements de Samael. Ceci est mon avis.

Je pratique donc ainsi pour la méditation passive, et met en pratique les enseignements de Samael pour la magie sexuelle et les pratiques de méditation actives (auto-observation, rappel de sois...)

-

Suite à une discussion agréable avec mon Frère de Cœur Noé, je comprenais mieux certaines choses concernant l'éveil de la conscience et les expériences astrales imparfaite que je m'obtenais.

Hormi ma première sortie, les autres sont plus des rêves lucides, des prises de conscience dans un rêve. Je ne peux pas vraiment sortir du scénario, mais j'acquiers une liberté dans celui-ci.

Ce qui se passe, c'est que je m'éveille (si je puis dire), mais avec un égo. Ceci explique pourquoi je ne suis pas toujours pareil dans mes "prises de consciences". Parfois je saute sur tout ce qui bouge, parfois je suis très calme et euphorique, etc... Je prend conscience avec un égo, suivant celui qui est le plus présent au moment où je prend conscience.

Avec au moins 97% d'égo, cela n'est pas étonnant. La porte est étroite.

J'accorde donc moins d'importance à ces "prises de consciences" astrales dans mes rêves. Je ne veux pas trop perdre mon temps avec cela. Et comprend qu'il va falloir que je me détache plus de ces identifications. Chaque chose en son temps.

Suite à cela, le lendemain matin, je me lève, très fatigué, pas motivé et pas trop le moral.

Pas grave, je me lève, fait ma toilette, déjeune ou bois un coup d'eau, etc, puis me recouche pour faire mes pratiques.

J'ai 40min devant moi.

Je fais ma respiration spinale 10-15min, puis mantralise AYAM pour calmer naturellement le mental. Puis j'écoute le son de mon cerveau.

Je me dis qu'il faudrait que je parvienne à vraiment me laisser aller davantage, pour essayer de passer la porte du sommeil.

J'essaye donc de me détendre un maximum, tout en restant attentif à mon support de méditation.

Je me laisse aller, j'essaye d'avoir un certain équilibre entre attention sur mon support et endormissement du corps.

Habituellement, je cède devant une envie insupportable de me retourner pour dormir. C'est presque automatique.

Mais ici, la détente étant meilleure (et aussi plus facile puisque j'étais davantage fatigué) il semble que je me sois "endormi" avant de ressentir cette gêne.

Mais j'ai dû tenir conscient juste assez de temps pour vivre le processus de décorporation. Au moins un poil conscient pour le vivre. Pas totalement, mais suffisamment pour le remarquer.

Je ne sais pas si je rêvais déjà ou pas. Je ne crois pas.

Je me suis senti vibrer intensément, puis ma "conscience" ou mon corps astral, je ne sais comment l'expliquer, c'est décaler. Je me retrouvais perpendiculaire à mon corps physique au niveau du nombril.

la tête vers la place de ma compagne. Je me disais "je vais la déranger".

Puis il me semble que c'est aller dans l'autre sens perpendiculaire, côté hors du lit, et que je me détachais doucement du corps physique ainsi.

Puis, perte de conscience, temps vide sans souvenir.

Immédiatement après, j'étais dans mon lit à la verticale (allongée normalement) et j'entendais une voix de femme, comme si elle était rentrée dans notre appartement.

Ma compagne et moi étions surpris, et ont se levait pour aller voir.

Je suivais ma compagne, puis cela se brouillait en perte de conscience en partie. Je remarquais que nous nous trouvions maintenant dans ma maison parentale. Nous étions dans ma chambre d'enfance, toujours avec ma compagne, dans le même but. Puis j'avais vraiment des doutes. J'étais à peu près sûr que nous rêvions.

Je cherchais à savoir si je rêvais, puis j'observais ma compagne et me disait : "Ce n'est pas toi ! je rêve bien" !

Je venais, je ne sais trop comment, sans être absolument certain, de savoir que je rêvais.

Je quittais ma chambre et sautait en l'air dans les escaliers tout en planant. Je m'en doutais.

J'essaye de traverser le mur, mais je me heurte doucement contre. Surpris, je parviens je ne sais plus comment à planer dans le ciel quelques mètres au dessus du toit de la maison. Je veux voler vers une forêt. Je passe au dessus de sapins, mais subitement, je reviens au dessus du toit au j'étais il y a quelques secondes. Je ressaye, même chose.

Je vois un 4x4 passer sur la route. Mais il faisait déjà plutôt jour à mon souvenir, alors que le ciel se levait à peine dans le monde physique (de mémoire).

Devant l'impossibilité de faire ce que je souhaite (je me dis parfois "comment je peux aller dans des endroits que je ne connais pas physiquement?" "Je ne peux les inventer". Je ne sais pourquoi je me pose cette question. Il n'y a pas de raisons puisque je suis censé explorer avec un autre corps, cela ne change rien), je décide de me poser au sol et me mettre en tailleur pour méditer.

Je sens le béton rugueux sur mes chevilles, et observe paisiblement l'environnement. Tout est bien précis, c'est amusant.

Des choses apparaissent comme des boutons visibles sur un écran TV dans les jeux vidéos, des barres de vie des adversaires par exemple. Je remarquais ces choses, me disant que mes pensées (pas du tout consciente) se matérialisaient.

Puis réveil.

Je n'accorde pas vraiment d'importance à tout cela. La seule chose, c'est le processus de décorporation, savoir si c'était effectivement vécu, ou si je n'ai fais que le rêver.

Je pense l'avoir vécu. Mais pas en pleine conscience. C'était limite.

Mon objectif est donc de répéter l'opération, bien me détendre et trouver cet équilibre attention/détente pour vivre la décorporation en toute conscience.

Je pense commencer à savoir comment prendre conscience en rêve. Si je maintiens bien mon attention sur mon support de méditation et que je m'endors ainsi, il est très fréquent que je prend conscience en rêve. Néanmoins, c'est le plan solaire qui m'intéresse !

Faut-il continuer ainsi ?

Je dirais bien "oui et non" ! Oui dans la pratique, non dans l’identification à l'égo.

J'aimerais retrouver l'état de conscience lumineuse que j'ai réussi à recevoir il y a quelques temps.

Seulement, je ne sais plus comment j'ai fais. Parce qu'il n'y avait aucune recherche, aucune attente. Difficile de retrouver cet état.

Je ratissait des branches dans un bosquet, seul, en pleine pluie, en plein froid, le vent frais me réveillant le visage. Je venais de reprendre le travaille en Mars. J'acceptais mes conditions et n'était pas malheureux.

Je ne cherchais rien, je faisais simplement.

Je n'incarnais rien de particulier mentalement, je réfléchissais un peu à tout cela, mais sans y accorder d'intérêt particulier.

J'étais moi-même. Et en cet instant, j'avais renoncé à tout recherche mentale inutile, tout identification, tout désir, toute envie. En total accord avec le verset de la Bhagavad-Gîtâ cité à la fin de mon premier journal, sans l'avoir remarqué.

Puis je dialoguais plus tard avec mes collègues, un rayon de soleil perçait les nuages. Je dialoguais avec eux simplement, sans faux semblant. Tout était simple, calme, grisant et lumineux.

L'état à duré plusieurs jours. Et on ne peut me l'enlever. Je me sentais merveilleusement bien. Comment si je venais de sortir d'une grotte très sombre et que je voyais un brin de soleil radieux. Quel choque.

Ego, tu me modèles, je suis fusionné en toi, mais je parviendrai à expérimenter sans toi.

La question est comment ? Il n'y a sans doute pas de réponse possible.

Pratique !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Sophia
Messages : 304
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Sophia » 13 mai 2018, 20:30

Bonjour, l'ami Paul, je te mets un lien qui t' aidera certainement à comprendre les différents reves, rêves lucides, sorties conscientes etc.....

http://www.tetragrammaton.fr/2016/10/po ... seils.html

Et pour comprendre ses rêves, sorties etc, il faut bcp de discernement et non des x et y interprétations des différents sites d' interprétations de rêves, il existe des infos et intox bien entendus dans ses différents sites construites sur une base egoique, le seul interpréte sera ton propre Être bien entendu.

Quand tu commeceras à vivre une décorporation, et j' espère que tu le vivras pleinement et longtemps, que ce seras une expérience enrichissante pour toi, quand tu auras plus souvent des sorties conscientes, tu sauras tout autre, jamais tu ne seras plus le même et tu voudras plus pratiquer et cela toute ta vie ici bas.
Je ne sais quel âge tu as, je me rappelle que tu es jeune et cela est très intéressant d'être aussi pratique étant jeune et à ne perdre du temps dans bien des futilités. D' autant plus que tu as qulqu' un d' experimenté qui t' accompagne à tes côtés.

Quelques part tu dis ceci : " J'aimerais retrouver l'état de conscience lumineuse que j'ai réussi à recevoir il y a quelques temps.

Seulement, je ne sais plus comment j'ai fais. Parce qu'il n'y avait aucune recherche, aucune attente. Difficile de retrouver cet état"


N' intellectualise pas, et ne cherches pas comment, je sens comme un ego de l' envie qui sort le bout de son nez.... mais à toi de voir......
Toi même tu dis, "aucune attente", alors n' attend rien.

dans ta phrase tu dis, je ne sais plus comment j' ai fais, abandonnes cette idée, tu retrouveras cette état à force de pratique, j' en suis sure et certaine.

Je ne sais si tu as vécu une décoporation consciente, mais saches que quand tu experimenteras cela, tu le sais, tu n' auras aucun doute, tu sauras que
c' est cela tout simplement.

Je ne peux parler de mes expériences, de mes différentes sorties éveillées, de mes x expériences, ce que je sais, c' est plus on pratique, plus on vis des choses, tu sauras faire la difference entre tout cela. Rêve lucide, sorties astrales veillées, etc etc. clairvoyance etc.

La seule chose dont je puisse te dire, te rappelles tu l' histoire de saw sur les papillons ? Cette histoire m' avait tjrs fasciné, que intérieurement je n' ai jamais douté de sa véracité.
et je crois que Noé si je me trompe aussi raconte une experience de ce genre qqes part sur le site don et compassion, ou il était sur un stand de vente avec une certaine Sophie, (est ce bien Noé qui a vécu cela ?), il viendra nous le confirmer.... ou il s' éveille, dans ces 2 anecdotes et surtout celui de noé
Il met bcp l' accent sur la clé de sol fait intensément la veille il me semble.

Je peux te confirmer que cela je l'ai expérimenté, plus tu fais la clé de sol et rappel de soi, plus tu sors en éveil plus facilement.

Ce jour là, l' expérience a etait plus d'1 heure, cela m' à paru une éternité, quand je suis revenue, tous les souvenirs était nets et précis.
il est des expériences que saw parle dans le livre jaune, c' est un livre que j' affectionne, dommage que ce livre effrait plus d' un , car ce qu' il dit est véridique pour avoir expérimenter certaines choses. D' ailleurs je le remercie ce cher maitre pour tout son amour envers l' humanité et le fait de nous avoir transmis cela.
C' est tout ce dont je peux causer mon frère, et ce qu' on vit, on veut que les autres le vive, d'où notre motivation de faire part la gnose à autrui qd l' Etre le permet.

Ma personne peut tout simplement t' encourager car chaque personne est unique et chaque personne doit faire sa propre expérience.
J' essais de te suivre et de te lire au fur et à mesure dans ta 2eme partie et qd je peux me connecter bien entendu.
Voila je te soutiens à distance.

(J'' utilise plus faraon et surtout en journée bien svt, qd tu sens une somnolence dans la journée et que tu peux le faire combiner avec ta méditation, fais le, cela est svt un appel de ton Être. J'ai voulu essayer avec omnis baum igneos, pour changer de faraon, il est possible aussi, puis une fois 'j' ai réussi avec ce mantra, je ne sais une envie de changer).

Courages Paul.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 13 mai 2018, 21:56

Merci pour ton message Sophia,

Bien entendue, les sites d'interprétations m'aident pour comprendre les symboliques de certaines choses de mes rêves. Evidemment, je ne m'arrête pas à cela, j'y ajoute une étude approfondie en méditation, pour voir si c'est correcte. Je parlerais justement de mon rêve de la veille demain à ce propos.

Merci pour ton lien, j'irai regarder tout cela sans faute :)

Pour revivre un éveil de conscience, j'en suis également certain. :)

Pratique, pour comprendre et revivre cela. Tu as d'ailleurs bien remarqué mes questionnements et mes réponses à ces questions. Au fond, je sais bien ce qu'il me reste à faire.

Les reflexions intellectuelles sont toujours là, mais ont moins de force. Nous dirons que cela commence à être une vieille habitude :mrgreen: !

Je refléchis, mais dans le fond, c'est plus pour rester concentrer sur mon but plutôt que d'espérer trouver intellectuellement.

Oui tu as raison il a y a là de l'envie. Ou plutôt du désir. C'est un obstacle à contourner.

J'ai bien vécu une sortie astrale, ma première. Certainement un cadeau de mon Intime. Je n'ai pas vécu le processus de décorporation, mais la sortie était bien une sortie en astrale, sans scénario onirique.

Oui je pense effectivement aussi que la pratique est les résultats m'aideront à clarifier tout cela.

Pour le moment, je ne vois pas de différence entres mes expériences de rêves éveillés, et prise de conscience comme Samael et les papillons de verre. Il était également dans un scénario onirique non ? Un détail l'a interpelé, et il à pris conscience.

Il me semble bien que c'est ce que je vis aussi. A la différence que je rentre souvent dans un scénario onirique qui m'est personnel ? Or lui est dans la dimension astrale directe et non une projection de l'égo ?

Nous clarifierons cela dans mes prochaines expériences.

Pratiquons pratiquons !

Sophia, j'ai actuellement 28 ans. Ceci n'est pas un secret.

Mais je ne crois pas vraiment en l'âge concernant le niveau d'avancement spirituel. Des personnes âgées sont à "0" et des jeune lumières nouvelles nous dépassent largement. Et c'est merveilleux !

Néanmoins, je reconnais que les douleurs de l'enfance peuvent faire grandir plus vite et aller un peu plus à l'essentiel.

Merci et a bientôt !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Avatar du membre
Noe
Messages : 622
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Noe » 14 mai 2018, 09:44

Mon cher frère de mon âme, Paul,

Je souhaite que tu prennes conscience des parties supérieures de ton Être, et que tu travailles en harmonie avec Elles. Sinon, tout progrès est très lent et tourne en rond, il n'y a point d'issue.

Regarde le simple Notre Père:

1 Notre Père qui est aux Cieux (il faut d'abord le reconnaître dans tous nos actes quotidiens, à chaque instant)

2 Que ton Nom soit sanctifié (il faut absolument le faire à chaque instant de notre vie)

3 Que ton Règne vienne (c'est uniquement après avoir réalisé le 1 & le 2 que le 3 peut se réaliser)

4 Que ta Volonté soit faite sur le Terre comme au Ciel (Sa Volonté n'est pas notre volonté capricieuse. Sa Volonté est comme Sa Majesté, Elle ne peut se réaliser qu'après avoir réaliser le 1, 2 et 3. C'est grâce à Sa Volonté que nous pouvons éveiller notre conscience. Nous sommes liés au Grand Absolu et sans travailler avec LUI, tout progrès devient impossible.)

5 Donne nous notre Pain Quotidien (c'est le fruit de notre méditation quoditienne, et sans oublier que cette étape ne peut se réaliser complètement que si nous avons réalisé les 4 points précédents)

6 Pardonne nous nos dettes (karmiques) comme nous pardonnons à tous nos débiteurs (ceux à qui nous devons payer nos dettes soit par le sacrifice, soit par la douleur de l'expérience, seuls les 42 Juges du Karma peuvent définir ces détails. Samael Aun Weor disait qui si une personne voulait payer son karma en payant ses dettes par la douleur de l'expérience, son destin serait la mort. Et seule la Divine Mère de toute Compassion peut effacer certaines dettes, tout simplement parce qu'Elle le veut. Pour les anciens initiés, c'est la Loi de la Katancia)( c'est pourquoi, le don de soi est un sacrifice important que l'on peut mettre à profit pour payer nos dettes, mais aider les autres, c'est les aider à s'éveiller, à éveiller leur conscience.)(et là aussi, cela peut se réaliser à condition d'avoir réaliser les 5 points précédents.)

7 Ne nous laisse pas tomber dans la tentation sexuelle, mais délivre nous de la tyrannie des égos (idem pour les 6 points précédents). Amen, Amen, Amen.

Il y aurait tant de choses à dire encore sur ce sujet (ceci n'est que le fruit de mes expériences), mais j'ai fait un résumé aussi bref que possible. Tu n'est pas seul, il te faut travailler avec Ton Père Divin, et ainsi regrouper toutes les autres parties de ton Être pour travailler en harmonie avec le Logos Solaire. Et c'est ainsi que tu progresseras pas à pas, vers l'éveil de la conscience.

Je souhaite t'avoir aidé dans ta démarche sur le sentier étroit et resséré de L'Initition Authentique et Traditionelle.

Et si tu sors consciemment en corps astral, appelle ton Guru, et supplies le de t'amener à un Temple Initiatique dans les mondes internes solaires.

Je souhaite une excellente journée dans la félicité, et la claire vision.

***
NB: je n'adhère pas à ton site car parler de désir dans la méditation, c'est une absurdité. Et papillonner de sites en sites n'est pas une bonne approche. tu restes libre de tes actes que je respecte profondement car chaque tête est un monde. J"affectionne aussi "Le Livre Jaune" car c'est grâce à cette Oeuvre magistrale, que j'ai pratiqué sans cesse et sans jamais me retourner en arrière (lire l'histoire de Lot qui fut changé en statut de Pierre en voulant se retourner en arrière, dans l'ancien testament, lorsqu'il a fallu sortir de Sodome et Gomorrhe).
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Sophia
Messages : 304
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Sophia » 14 mai 2018, 14:29

Je te fais part de ce lien, une conférence de saw très enrichissante, il t' impulsera une certaine force et te donneras toutes les clés possibles,
tu auras les prononciations pour les clés de sorties par le maître lui même, et bien d' autres choses très intéressantes à découvrir concernant l' arcane azf, les clés etc etc.
une conférence moins d' une heure à s' en imprégner et surtout à l' écouter avec le coeur.
( je mets le lien, mais je ne sais si cela s' affichera correctement).

https://youtu.be/zaq8havN3kc.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 14 mai 2018, 21:51

Merci pour vos messages, je consulterai cette vidéo Sophia.

Merci pour ce rappel sur les Trois Logos Noé. Je suis justement amener à méditer à ce sujet. Car cela s'éclaircit peu à peu dans la pratique, mais j'ai encore pas mal de questionnements au sujet de vivre avec les parties supérieures de l'Etre.

Néanmoins je fais confiance en mon intuition et sais que j'ai le discernement nécessaire pour avancer correctement.

Concernant le site que j'ai partagé, si tu te bases sur ma simple définition du désir, je n'ai pas été très clair. Car il ne s'agit pas spécifiquement du "désir" comme on l'entend.

Ne t'en fais pas mon cher frère Noé, je ne papillonne pas, ni ne m'éparpille. J'avais besoin de choses plus précises et concrètent en terme de programme de méditation. Et il est clair qu'il sait de quoi il parle à ce sujet. Pour le reste, je fais toujours plus confiance aux paroles de Samael. Mais je trouve l'enseignement de Samael difficile à cadrer et on s'y perd. C'est pourquoi je concilie ces deux enseignements (qui se recoupe très bien dans l'ensemble) pour avoir un meilleur équilibre et plus de précisions au sujet de l'illumination dans mes choix de pratiques.

Dans tout les cas, les pratiques restent quasiment les mêmes. C'est simplement expliqué autrement. Je fais le tri.

Je garde l'esprit clair.

Il ne me manque qu'a avancer davantage vers mon Père, car cela n'est jamais assez.

Voici sa définition et la raison du désir :
Chacun sait bien que pour réussir ce que l'on entreprend, il faut y penser tout le temps et être prêt à faire chaque jour ce qu'il faut pour y parvenir. Regardez les gens que vous connaissez et qui sont des exemples de réussite. N'est-ce pas ce qu'ils ont en commun? Si nous nous penchons sur leur vie nous voyons qu'ils ont travaillé longtemps et avec acharnement pour parvenir à un niveau d'excellence dans leur domaine. En arrière plan, nous observons un désir insatiable d'aller jusqu'au bout, jusqu'à la réussite, qui leur a permis de surmonter les obstacles et d'aller de l'avant, pendant des années. Il en est de même dans le domaine du yoga et de la religion, c'est-à-dire dans l'effort qui conduit à l'union divine.

Jésus a dit « bénis soient ceux qui ont soif de justice car ils seront exaucés » et il a aussi dit « cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira ».

C'est la formule magique, le désir qui nous pousse vers notre but et engendre les actions nécessaires pour atteindre ce but. Le désir continuel est comme le combustible. L'action quotidienne est comme le feu. Le mot « continuel » est important, ainsi que le mot « but ». Si les deux ne sont pas réunis, les désirs sont éparpillés, les actions ne sont pas ciblées et pas grand-chose ne se produit. Mais avec les deux on peut tout réussir.

Si nous cultivons notre désir d'être tout le temps focalisé sur notre but particulier, par exemple la réalisation de l'union divine, alors c'est un type particulier de désir que nous cultivons. On le nomme « dévotion ». La dévotion est l'écoulement continu du désir vers un objet ou un but. Le concept de dévotion nous est familier. C'est ainsi que l'on peut expliquer le succès de ceux qui réussissent « oh, elle est tellement dévouée à son travail ». Egalement des grands mystiques « oh, elle est si dévouée à Dieu ». Ce n'est pas une coïncidence que l'on trouve la dévotion et la grandeur associées. La première conduit invariablement à la seconde. La seconde ne peut se manifester sans la première.

Quelle que soit la façon dont vous concevez l'illumination, quelle que soit la tradition ou la croyance à laquelle vous adhérez, quel que soit ce qui vous inspire à aller vers un développement spirituel, cultivez cela. C'est le moteur de la pratique. C'est ce qui nous soutient dans notre pratique quotidienne aussi longtemps que nécessaire. Par la pratique, notre expérience spirituelle augmente ce qui fait croître notre dévotion. Une dévotion accrue intensifie notre attachement à la pratique et une pratique à laquelle on se donne davantage produit encore plus d'expérience divine ce qui accroît encore la dévotion. C'est la façon dont on progresse, la dévotion qui accroît la pratique, qui accroît l'expérience divine, qui accroît la dévotion et ainsi de suite. La dévotion maintenue à un haut niveau d'intensité par tous les moyens possibles est la meilleure compagne de l'aspirant. Ce n'est pas toujours facile dans la vie d'être en permanence consumé par la faim et la soif spirituelles, mais cela nous place sur la voie royale qui conduit à l'illumination. Une dévotion intense à transformer nos vies au moyen des pratiques avancées de yoga nous assure que ce qui doit être fait sera fait.

Et puisque l'on parle de ce qui doit être fait, abordons maintenant l'étape suivante qui consiste à développer l'habitude de cultiver le silence intérieur sur une base quotidienne. Parlons de la méditation.
La gnose parlerais plutôt de volonté. Peu importe le mot, sans volonté d'avancer sur la Voie, c'est peine perdu.

Tu m'as toi-même dis, Noé, que le désir, au départ est nécessaire.

Mais je garde en tête que le but final et de s'affranchir de tout désir.

Je dirais simplement que cet auteur est plus doux et moins direct. Il accompagne le novice et le renforce au fur et à mesure.

Il est fort probable qu'après un certain avancement, je sois exclusivement sur les enseignements de Samael, mais à mon niveau, je trouve son approche plus pas à pas.

A moins que tu me certifie que ce n'est vraiment pas une bonne idée de démarrer dans des enseignements moins directes, et que j'y gagnerai à rester sur le Livre Jaune ? Je suivrais tes conseils.

Je fais mon chemin et vous remercie pour votre soutien :)

A bientôt !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Avatar du membre
Noe
Messages : 622
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Noe » 15 mai 2018, 09:00

Que Chacun doit faire sa propre expérience

Voici 2 versets sacré que j'adore sur La Bhagavad-Gîtâ

Verset : 2.71 : « Celui que les plaisirs matériels n’attirent plus, qui n’est plus esclave de ses désirs, qui a rejeté tout esprit de possession et qui s’est libéré de la tyrannie de l'ego, peut seul connaître la sérénité parfaite. »

Verset 4.41 « Celui dont le savoir spirituel a déraciné les doutes, et qui, ayant renoncé aux fruits de ses actes, s’est établi fermement dans la conscience de son intime réel, celui-là, ô conquérant des richesses, demeure libre des chaînes de l’action »

J'aimerais apporter ici quelque chose de très important: le Désir (Satan) à sa tannnière dans les 49 niveaux du subconscient lunaires (c'est d'ailleurs là que puisent beaucoup d'ignorants sur les rêves lucides, et ne font pas la différence avec le dédoublement astral réalisé avec la conscience éveillée.

Dans la méditation profonde, on ne peut pas pactiser avec le désir (Satan) sous peine de rester enfermé dans les mondes inférieures lunaires de l'abîme.

Et d'ailleur je mets au défi quiconque d'éveiller un serpent dans la magie blanche, avec les 33 vertèbrès illuminées par le Feux Serpentins et Divins de la Divine Mère. Car celui qui viendrait à pactiser avec le désir ne pourait pas accomplir cela. Car on ne peut servir 2 maîtres à la fois.

Je vais maintenant dire à tous les affoiffés de Vérités, qu'ils persévérère car un jour, ils verront la Vérité. Amem Amen Amen.

L'Avatar du Verseau a écrit un de ses derniers livres qui s'intitule: Pour Le Petit Nombre... Car de son vivant il disant qu'il n'y avait même pas une poignée de main où il pouvait compter ceux qui avait compris son enseignement.

NB: Ne soyez pas affollez en lisant ces lignes, car il s'agit juste d'une Vérité. Le plus important, c'est que vous fassiez votre propre expérience jusqu'à ce qu'elle reste gravée dans votre mémoire qui se trouve au-delà des siècles.

De nos jours, je sais que les choses sont difficilles, mais possibles. Alors fonçez à votre rythme!

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre