Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Noe
Messages : 558
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Noe » 16 juil. 2018, 09:41

Bonjour cher Paul,

As-tu déjà étudié les différents textes sur la méditation à cette page?

http://www.don-et-compassion.com/meditation-cours-de-meditation.html

Dans la méditation, le plus difficile est d'entrer dans le Silence de la méditation profonde. Lorsque le mental inférieur, l'intellect, a compris qu'il était inutile de penser. C'est alors qu'on entre dans la Sérénité parfaite! Et à partir de là, la Conscience prend conscience d'elle-même: c'est alors que vient l'éveil de la conscience!

Je te souhaite cher Paul, de sortir de la dualité du mental -les raisonnements et toute forme d'intellectualisme- et de l'identification au principe pensant. C'est en forgeant qu'on devient un forgeron!

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 16 juil. 2018, 10:33

Oui mais je vais les réétudier.

En réalité je suis parvenu plusieurs fois a sortir du principe de raisonnement et voir a travers ma Conscience, mais le tourbillon de la vie hypnotise vite et je retourne dans les raisonnements et la dispersion. Alors, dans cet état, nous oublions comment nous avions fait pour vivre sans cette identification au principe pensant. Mes efforts sont grands mais insuffisants.

Sophia
Messages : 194
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Sophia » 16 juil. 2018, 14:58

Bonjour Paul, je me suis trompée, je t' ai mis un dossier dans ton carnet de route 1, je te le remets ici, je pense que cela te fortifiera, c' est encore de la lecture, mais tu comprendras bcp à travers ces recommandations. cela me sert aussi à me recentrer et parfois à moins me poser de questions et à laisser les choses se faire.

http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... tiques.php

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 16 juil. 2018, 21:01

Merci beaucoup Sophia, car oui c'est exactement ce que je vis en ce moment.

Je fonctionne ainsi depuis mon travail esotérique gnostique. le Yo-yo.

Je fonce et dépasse mes limites physiques en terme de sommeil, alors forcément je subis les conséquences.
Comme je veux forcer les choses pour avancer plus vite, j'ai les répercussions.

J'aurais tendance à dire qu'il vaut mieux avancer sereinement, mais on peut gagner du temps ainsi sans doute, avec l'aide des hiérarchies.

Et ce fichu raisonnement qui me fait retomber dans la cage mental.

En fait je me dis que l'identification au principe pensant est complexe, car je m'identifie nécessairement puisque je perd le rappel de sois. Et je me dis qu'a partir du moment où l'on a l'égo, on s'identifie nécessairement un minimum.

Sans doute que le but est d'avoir un certain détachement à nos pensées pour ne plus s'y identifier exagérément.

Car en ce qui concerne les principaux défauts, je parviens plutôt bien à reconnaitre et m'y désidentifier.

Mais là, c'est surtout des reflexions sans fin, un intellect trop développé. Je réflechi, me fais mes scénarios possibles pour tel ou tel sujet ridicule de la vie courante.

Je manque donc de concentration car je me disperse. J'ai toujours eu ce problème.

Je parviens à expérimenter avec mon Etre lorsque je parviens à vivre simplement avec mon coeur.

Mais le tourbillon de la vie me ramène vite dans le mental intellectuel. Car j'utilise beaucoup mon mental pour réflechir, répondre sur le forum, faire certaines choses etc...

C'est pourquoi je pense que mon principal problème est avant-tout un manque de concentration, je fais plusieurs choses à la fois, du coup mon mental réflechi continuellement. Même si je ne m'y identifie pas, mes pensées sont parfois hyper présentes. Je passe alors mon temps à lutter contre.

Or il ne faut pas lutter.

Seul le coeur peut calmer tout cela.

Alors je dois rester concentrer sur une seule chose à la fois, et développer le coeur dans des activités artistiques avant tout.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 21 juil. 2018, 15:33

Bonjour mes amis,

Cette semaine fut harassante pour nous deux.

Changement d'horaire de travail, levé à 4h30-5h, décalage et forte fatigue car avec cette chaleur, difficile de dormir avant 22h30-23h.

J'ai voulu maintenir ma méditation tôt le matin et l'ai décalée à 3h30.

Cela faisait très peu de sommeil et cela devenait trop difficile à supporter pour assumer mon métier derrière.

C'est donc avec ras le bol mais aussi un grand soulagement que j'ai stoppée ma méditation tôt le matin. Pour l'a décaler en milieu d'après-midi.

Mais même en milieu d'après-midi je ronfle :) Alors je m'assoupis et pratique juste après une petite sieste méritée.

Nos états de fatigues, maladie pas grave mais éprouvante de ma compagne, nous a amenés à nous poser pour économiser nos ressources globales.

Réellement, nous avons avancé simultanément alors que nous nous y attendions pas.

Je me disais : "J'en ai ras le bol d'être épuisé et lutter pour méditer alors que je ne tiens pas 5min sans m'endormir". Si je pouvais, j'arrêterais tout. Mais je ne peux pas. Pas parce que je n'ose pas, mais c'est imprégné en moi.

C'est comme si je devais m'arracher le cœur ou un bras. J'ai besoin de méditer et travailler sur moi.

Donc impossible d'arrêter, ni de profond désir de le faire. Il m'en faudra nettement plus pour abandonner. Genre mourir :mrgreen: et encore !

Par contre, je peux et veux arrêter de me prendre la tête avec mes objectifs, attentes, désirs, pensées.

Et cet état de violente fatigue nous à mis à terre, et nous deux, viles bêtes orgueilleuses égoïstes, nous avons dû nous plier à la force de la justice divine miséricordieuse.

Résultat, lâchez prise total. Nous suivions simplement certaines vidéos gnostiques de venerabilis opus le soir après le travail, pour nous instruire.

Toute notre attention fut concentrée sur la gnose et le lâcher prise.
Cela nous à libérés de certaines entraves inutiles égotiques.

Certaines activités nous à rapidement parue inutile. Nous n'irions pas dire que nous allons stopper toute activité du genre TV etc, mais plus du tout de la même manière et moins.

Un détachement psychologique brusque et forcé à eu lieu. Et nous avons suivi ce que nous a été imposé sans refusé cela.

Alors quoi de neuf ?

Rien :)

Mais plus d'attachement outre mesure psychologique pour le moment. Les choses se passent et nous sommes réceptifs. Je ne vais plus me forcer mentalement.

Je continuerai mon travail comme à l'habitude, peut-être en forçant moins inutilement en ignorant mon corps. Mais surtout je serais moins mentalement concerné.

Des choses me sont venues à l'esprit. Comme le fait que cette Voie est vraiment réservée à des personnes éminemment volontaire et persévérante.

"Le sorcier se donne au Diable.
Le Diable se donne au Mage."

Pour déjouer tout les tours du Diable et agir et pensée à la manière d'un Sage, il faut un grand travail et une grande persévérance. Une grande maîtrise.

C'est pourquoi les initiés, gnostiques, dévots, sont des personnes tournées vers le Père, qui recherchent la Lumière dans les ténèbres pour se transmuter.

Cela ne se passe pas dans des efforts dénuée de compréhension et de détachement. Celui qui force par désir d'avancer, même si cela parait sage de vouloir aller vers la Lumière, n'agit pas conformément car il va être bloqué par ses propres résistances mentales.

L'action est indispensable mais elle se doit d'être juste et pondérée. Or il est facile de tomber dans des efforts absurdes et égotiques.

C'est pourquoi je vais désormais agir avec mon propre niveau de sagesse, ma propre façon de faire car chaque Être à sa façon d'opérer qui lui est propre.

J'adapterai mes efforts, mon travail et mes pratiques à mon intuition.

Un travail d'équilibriste nécessitant une bonne base de persévérance et de volonté car sans cela, nous pourrions encore tomber dans la paresse.
A contrario, un excès d'efforts entraîne une très forte résistance qui peut devenir contre-productive, si le dévot ne parvient pas à passer cette résistance. Il stagne en mettant la bar trop haute d'un coup.

Il n'est pas inutile de chercher à faire beaucoup, mais comme n'importe qu'elle pratique, cela nous confronte à nos propres limites et résistances. Alors nous réduisons pour un niveau plus confortable, puis nous augmentons petit à petit.

C'est ainsi que je fonctionne et c'est ainsi que j'ai pus réussir dans toutes mes pratiques autres que la méditation.

L'effort doit être fait dans un complet détachement, sinon on stagne. Je l'ai assez vu et expérimenté en apprenant d'un instrument de musique par exemple.
Pendant que je m’entrainais des heures durant par plaisir de vivre la musique, d'autres luttaient avec eux-même par désir d'atteindre des sommets.

Aujourd'hui ils sont restés en bas et moi j'ai bien gravi la montagne, musicalement parlant.

Je pense que tout fonctionne ainsi. L'acte doit être Pur, Joie et Coeur.

Suite à ces difficultés de détachement nécessaire, ma compagne s'est subitement mise à avoir envie de méditer.
Elle me suit dans mes enseignements, mes lectures, elle m'écoute et pratique à sa manière.

Je m'exaspérais au départ de son manque de pratique. Puis je me disais finalement qu'elle faisait comme elle le souhaitait, à son rythme. C'est déjà très bien qu'elle ai acceptée comme véritable la Voie. Et qu'elle pratique dans la méditation active.

Mais là, c'est finalement la méditation passive qui commence à l'intéresser, enfin.

Alors elle fait juste quelques minutes, mais je suis évidemment heureux qu'elle s'y mette tranquillement.

Je me suis toujours dit que le jour où elle pratiquera, elle me rattrapera vite. Je pense en réalité qu'elle m'attend... Inconsciemment. Malgré les apparences je pense qu'elle est plus avancée que moi.

Elle a rêvé cette semaine d'un symbole intéressant. Elle a vue une araignée qu'elle trouvait belle (une grande première pour elle :mrgreen:) jaune/beige avec des tâches multicolores. Elle l'a contemplait.

J'ai trouvé ce rêve curieux.

J'ai regardé dans le dico gnostique onirique, cela ne correspondait pas avec sa symbolique de peur habituelle.

La deuxième signification serait : Peut représenter l’Âme qui cherche son chemin dans le labyrinthe de la vie.

Cette araignée avait apparemment des sortes d'ailes.

Je comprend qu'elle commence à entrée sur la Voie par un rapprochement vers son Etre.

En tout cas je ne vois que cela comme symbolique... Si jamais vous avez une idée ;)

Concernant ma pratique pour l'astral, mon gros problème est donc que je m'endors, ou que je reste en surface par un manque de relaxation.

Alors j'ai eu l'idée pratiquer comme je le faisais quand j'étais ado.

Je m'allonge, étire chaque muscles, et commence à me concentrer sur ma respiration.

Mais pas avec la bouche fermée.

Je respire bouche ouverte, et "copie" la respiration profonde que j'ai quand je suis proche du sommeil. Une respiration très profonde et évidemment très détendue.

Je remarque que cette pratique me relaxe nettement plus et je retourne alors plus facilement proche de l'état de demi-sommeil nécessaire.

Je combine cette respiration à l'écoute des sons du cerveau.

Les deux dernières tentatives ont étés plus positive avec cette approche.

Pour mieux réussir, je dois aussi être assez reposé. Alors, sois un réveil la nuit avec un repos suffisant, ou l'apres-midi après une sieste.

La suite au prochain épisode !

Avatar du membre
Noe
Messages : 558
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Noe » 22 juil. 2018, 10:26

Bonjour cher Paul,

Lorsque je médite, après avoir tout essayé comme technique, j'en ai conclu que la meilleure manière de méditer était de se concentrer sur le son du cerveau, car cela permet de ne pas penser...

Puis, un jour lorsque j'étudiais Les Trois Montagnes, voici sur quoi je suis tombé, et cela à renforcé ma technique sur l'écoute du son :

Au chapitre 20, Le Secret de l'Abîme.

<< Une fois, alors que j’étais en vacances dans le port d’Acapulco sur la côte du Pacifique au Mexique, je dus entrer dans l’état yogi de Nirvikalpa-Samadhi.

Je voulus alors savoir quelque chose sur les Monades qui, après être passées par les trois mille tours de la Roue du Samsara, ont perdu alors toute opportunité cosmique. Ce que je vis alors loin de mon corps, de mes sentiments et de mon mental, fut réellement extraordinaire.

Complètement submergé dans le courant du son...>>

Je te souhaite, cher Paul, tout le courage nécessaire pour t'établir fermement dans la conscience de ton Intime!

***
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 22 juil. 2018, 12:09

Bonjour Noé,

Cela n'est pas suffisant pour moi le son du cerveau. Je pars tout de même en rêverie.

Par contre, combiner respiration profonde du dormeur avec les sons du cerveau, cela semblent m'aider à pleinement me concentrer et à passer la première phase de la méditation. Pour rentrer en méditation profonde.

Une fois dans l'état de profonde méditation, là je n'ai plus besoin de me concentrer sur la respiration, mais uniquement le son.

Car les pensées sont moins fortes, je suis sous la surface, il y a moins de vagues.

Et le son du cerveau est plus puissant dans cette étape.

Je te remercie pour ton aide cher Amis Noé.

A bientôt dans la sérénité de l'Intime.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 23 juil. 2018, 20:26

L'Etre doit Trôner. Pour qu'il Trône durablement, l'Ego doit mourir.

Et je ne suis pas véritablement prêt à me débarrasser de la totalité de ce qui me plait émotionnellement parlant.

Cela est-il une entrave pour vivre l’Éveil de la Conscience pour l'astral Solaire ?

A terme sans doute, mais à mon niveau ?

Je suis cette semaine en phase "vis ta vie, mais vis là consciemment ! "

Ne t'interdis pas sans comprendre et par croyance, fais ce que tu veux, mais observe toi. Ce qui n'est pas chose toujours facile, car l'identification est rapide.

Mais surtout, fait de la méditation ton sanctuaire pour l’Être.

Fais de ta vie une Méditation.

Fais ce que tu veux, mais fais le en observation méditative.

Certainement que se forcer ne résous rien. Je me dis que la Lumière de la Conscience par l'auto-observation suffit, sans pour autant se mettre des objectifs difficiles et des entraves à ce que nous aimons faire dans la vie.

C'est pourquoi je vais essayer de vivre plus comme j'ai envie durant quelques temps. Tout en gardant une suprême attention consciente le plus possible.

Car je me rend compte que les objectifs que je me fixe me rende la vie difficile à vivre, et pas agréable. Or la vie n'est-elle pas une fête du Cœur également ? Je perd beaucoup d'énergie par inquiétude, désir etc...

Je ressens comme si je mettais plutôt des barrières dans mon corps plutôt que de laisser un champ libre à mon Être. Alors que je me disais que je faisais des efforts utiles et importants. Je crois que dans ces efforts, je porte trop de bagages psychologiques qui réduisent mes efforts à zéro.

Personnellement, dans l'état où je suis, d’inquiétude spirituel, d'objectifs lourds, de désirs gnostiques etc... Je me dis que mon intérieure est bien sombre et encombré. Je serais mon Être, je n'irais pas :mrgreen:

Question à part, A quoi attribuez-vous la sensation de chair de poule, de frisson que produit certaines musiques qui vous plait, sur vous ?
Ego ? Émotions supérieures ?

Sophia
Messages : 194
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Sophia » 24 juil. 2018, 15:34

Hello Paul, le genre de questions que je ne me pose plus ou pas. En tt cas j'essais et évite de raisonner un peu trop, je le fais encore, rien qu' à voir mon carnet. Et puis parfois je lâches car un des égos encore derrière cela.
À quoi cela sert il ? Tu as la chair de poule = réaction physiologique.


Chercher à savoir si c'est ego ou émotion supérieur est d'ordre de l'intellectuel.

On peut sublimer avec une très bonne musique classique par ex. Car notre état est en mode meditatif certainement. Sorte d'extase.

avoir une émotion intense liée à un ressenti de X musique, une vue de quelque chose qui provoque un frisson ne peut être que de l'égo.

Une partie de nous même qui à de bonnes intentions et une partie de mauvaises restent de l'égo.

Je veux faire bien mon travail qd je paresse = 2 moi. Un qui veut paresser et l'autre qui veut bien faire. Cela reste tjrs de l'ego et sont ds le facteur temps.
Notre chemin est pavé de bonnes intentions. C'est certainement pour cela que bcp disent moi inférieur et moi supérieur, cela reste du "moi". Si un éradiqué l'autre on a tjrs le moi. À notre niveau on ne sait pas faire cette différence.

Alors chercher si c'est le moi qui donne des frissons cela ne peut être tjrs un soi disant "moi supérieur" qui réagit. Donc tjrs l'égo.

Concentrons nous a bien faire l'arcane, à force on deviendra expert, à méditer à l'observation de ces 2 moi en meditant et de laisser l'Etre se manifester.et nous diriger.. et prier mère divine d'éradiquer le moi qu'on a vu se manifester.

Je préfère vivre au jour le jour ss me poser trop de questions apprendre à méditer, apprendre à observer, tjrs apprendre à essayer le lâcher prise
Du si j'ai bien ou mal fait je laisse de côte
On verra bien, on me guidera certainement.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 422
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Messagepar Paul12 » 24 juil. 2018, 17:40

Nous sommes d'accord.


Retourner vers « Apprendre comment faire un voyage astral : Carnet de route »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités