Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Hors ligne Paul12
#11
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Les désirs et raisonnements intellectuelles viennent de mes lectures des enseignements. Cela m'attire et naturellement j'établis des buts et des désirs. Et je réfléchis beaucoup trop lorsque je lis tout cela.

J'ai (nous) avons un Intime qui sait ce qu'il nous faut, je l'ai toujours écouté, il m'a mené ici après pas mal de chemin avant, il m’emmènera plus loin plus tard, je lui fait confiance. Je n'ai juste pas à trop faire de résistance. Et c'est un peu ma difficulté quand j'essaye d'appliquer les enseignements des Maîtres. Il faut les intégrer par sa propre expérience mais avant cela ce n'est que des croyances qui stimules certains égos.

Dans tout les cas, Je commence à avoir assez de connaissances et de renouement avec mon Intime pour travailler (vivre) plutôt que parler.

J'ai toujours été aidé, je le sais au plus profond de moi. Aujourd'hui, je sais que je me rapproche de mon Père plus que jamais. Il m'incite à pratiquer. Je sens que j'arrive à un niveau de connaissance suffisant pour le moment.

Je dois juste éclairer encore quelques points concernant le désir, et les trois logos.

Une fois cette chose faite, je réduirais drastiquement mes lectures à l'essentiel, pour ne plus attiser mes égos de désir et mon raisonnement, le temps de vivre tout ce que j'ai appris.

Je garderai néanmoins un suivi skype avec mon frère Noé pour éviter de trop m'égarer, et je continuerai d'accueillir et de guider les nouveaux du forum.

Merci à vous tous !

Je vous souhaite beaucoup de félicité !

Paul
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Paul12
#12
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour mes Amis,

Ce matin, afin de récupérer de ma semaine, je me repose plus longtemps et commence une série de rêve matinale.

Trois rêves différents, un amas de choses vécues, ressenties, pensées, dans la journée. Mais je reste sur l'idée que mes rêves m'aident à m'analyser et observer ma psychologie interne au grand jour, sans filtre.

Mais je suis également un peu déçu d'être encore identifié à l'égo à ce point. Je ne suis définitivement pas sur la bonne Voie dans la vie de tout les jours, malgré tout mes efforts pour être conscients dans la journée, observateur.

Mes observations me permettent de reconnaitre le symbolisme de ces rêves, de voir à quoi ils correspondent, et à cela, je me dis qu'il est heureux que je parvienne ce travail d'auto-observation, sans quoi, je passerai d'une possibilité de comprendre ces rêves et de voir mes erreurs.

Je ne vais pas tout raconter en détails, juste l'essentiel et ce que j'ai compris.

Trois rêves principaux :

1er : Nous étions en repas de famille à l'extérieur, nous mangions différents plats. Puis subitement, on nous servaient du cerveau dans chacune de nos assiettes. Étonné, je me disais que je n'en avais jamais mangé, cela ne m'attirait pas spécialement, il me semble que je le découpais pour gouter, un peu à contre cœur. Au réveil, je me suis dit : pourquoi l'apparition de ce cerveau dans mon assiette ? Ça sent le message symbolique à plein nez.

Rêver de manger un cerveau peu représenter un excès d'activité intellectuelle (sans déconner ???? :mrgreen: ), ou se fier trop à ses émotions,
ou gagner en connaissance.

Je n'oublie cependant pas que ce langage vient de l'égo. Il ne semble pas venir d'un message de l’Être. Donc si je pense dans la journée que je réfléchi trop (ce qui est le cas), naturellement cela ne me surprend pas de rêver de cela.

Le reste du rêve était banal, repas en famille, nous échangions visiblement des cadeaux, mais tout ce scénario était en arrière plan. Il se passait d'autres choses saugrenues, que je considère sans grand importance, ou trop subtiles dans ma psychologie pour en comprendre le sens. Nous dirons que pour le moment, je me concentre sur les éléments, ressentis et émotions les plus percutantes de mes rêves. Il y a déjà bien assez de boulot sans pour autant ajouter ceux des niveaux plus profonds de mon égo.

2ème rêve :

Chez ma mère dans la cours, peut-être une sorte de suite au rêve précédent, il y avait les mêmes personnes. Je me promenais avec la petite sœur de ma compagne qui voulait voir un peu le bois à côté de chez nous. Rester à table fatigue les enfants :)

Je lui disais d'être prudente et d'écouter sa mère qui disait la même chose et qui avait raison, car il y avait un étang, les berges étaient creusées et abruptes. Je lui montrais qu'elle pouvait facilement tomber dans l'eau si elle ne faisait pas attention.

Puis beaucoup d'enfants mal élevées venaient faire le cirque dans mon garage, je faisais le fanfaron et me sentais très à l'aise, un peu arrogant.

Je ne suis pas étonné car dans la journée, je me disais justement que je me sentais bien en ce moment, mais que j'avais tendance à devenir un peu arrogant ou fier. Pas méchamment, mais je ne trouve pas cela très sain d'esprit. Le pitre ! Même si j'aime bien plaisanter, faire le clown. Il faut trouver le juste milieu et rester décent.

2ème partie de ce rêve :

Je m'éloigne un peu plus loin pour être dans le calme (ou je m'y retrouve subitement car la transition fut plutôt brusque). Sur une petite place près de chez ma mère.

Il fait presque nuit noir. Je crois prendre conscience, j'observe tout et me dit que je rêve. Je saute pour vérifier et effectivement je plane.

Me rappelant le conseil de Noé, j'appelle fortement et mentalement mon gourou, mon maître personnel qu'il vienne à moi, qu'il m'aide.

J'attends un peu, plein de volonté.

J'observe le ciel et remarque des sortes de créatures mythiques type centaure à tête de lion, doré et imposants.

L'un d'entre eux finit par venir rapidement vers moi. Se pose à mes côtés.

Il est resplendissant, dorée, illuminant.

Je me prosterne devant lui et le remercie d'avoir répondu à mon appel.

Il était sur une sorte de cadran rond avec des lettres d'alphabet. Le "O" ressortait.
Il me disait qu'il était pressé etc. J'avais du mal à l'entendre, le son était "bas".

Il faisait apparaître une sorte de tas de sucre roux. Je devais en manger pour me préparer à une épreuve etc..

Ca devenait saugrenue. Puis il m'envoyait dans une sorte d'épreuve ou je devais jouer à un vieux jeux vidéo inconnu mais très réaliste. A se demander comment j'ai pus inventer cela.

Je jouais, avançait mais finissait par perdre assez rapidement.

J'entendais que je n'étais pas prêt. Fin de l'histoire.

Après observation du rêve, c'était n'importe quoi. Je suis très déçu de moi et de m'auto-tromper à ce point.

Le centaure ressemblait fortement à un personnage de jeux-video que je jouais.

Je me rappel la veille avoir pensé à ce sujet justement. A peine 3 secondes. En me disant que cela ne me manquait pas spécialement de jouer (cela fait au mois 6 mois que je n'ai pas jouer à quoi que ce sois).

Et cela à suffit pour faire un rêve.

Un rêve où l'ont voit mes désirs d'aller en astral, de m'éveiller, de rencontrer mon maître. Les mondes et personnages de jeux-vidéos fantastiques ont aidé à créer quelque chose d'incroyable.

3ème rêve :

Je rêve que ma compagne, dans un environnement inconnu, prêt d'une maison appartement (comme si nous vivions là) était remontée contre moi.

Au sujet de vaisselle. Je l'ai aidé à faire la vaisselle cette semaine, pour l'aider un peu sur cette tâche, et j'ai dû penser qu'elle devait en avoir marre que je ne participe pas assez aux tâches ménagères. Parce que je sais que ca la fatigue de faire tout ca. Je précise quand même que je fais beaucoup d'autres choses, je ne suis pas du genre à glandouiller et laisser faire tout le boulot à ma compagne :mrgreen: Mais en tout cas, les principales tâches ménagères, c'est elle. Elle est à mi-temps, c'est plus facile que ce soit elle qui fasse cela, et moi tout le reste.

Ce rêve est donc tiré d'une inquiétude qu'elle en ai marre de sa vie à mes côtés à cause de ces différents tâches barbantes.

On se prenait le bec, et m'en voulait comme pas possible. Devant son comportement que je considérais complètement disproportionné, je me suis dit c'est pas possible, je dois être en train de rêver. Je faisais un effort conscient pour examiner la situation, j'observais tout, et essayais de faire un bond en l'air, mais rien ne se produisit.

Je me suis donc vexé et lui ai dit si c'est comme cela, tu n'as qu'a partir !

Je m'en allais un peu plus loin, croisais quelqu'un qui vendait quelque chose en porte à porte et que je refusais (????) puis revenais la voir. Elle préparait un petit sac avec des affaires, lui disait qu'elle abusait etc... Mais m'envoyais bouler.

Rêve d’inquiétude de couple.

Conclusion, mes rêves me renseigne beaucoup sur mes pensées et comportements psychologique egoiques.

Mais est-ce que cela m'aide véritablement ? Je n'en sais rien. J'ai juste envie de tout envoyer voler d'un revers de la main et de me tourner vers le Père.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Noe
#13
Avatar du membre
Messages : 629
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour mon cher ami Paul,

Certes, ces rêves montrent que tu es encore dans la dialectique du langage, ou la dualité du raisonnement. C'est normal lorsqu'on commence à travailler sur nous-même.

Cependant, il y a un petit excercice à faire avant de se lever ou de bouger de son lit: il faut rester immobile et faire une rétrospection de ces rêves mais en démarrant par le dernier pour en finir avec le 1er rêve dont tu te souviens. Cet excercice est très important car il permet d'observer notre monde lunaire et notre niveau d'Être.

Et pour la lettre O, la signification est simple. rappelons-nous des 7 voyelles qu'on mantralise pendant le Grand Oeuvre Alchimique: I, E, O, OU, A, M, S
Et le O est pour développer le chakra du Coeur afin d'établir notre nouvelle demeure dans le Temple Coeur où siège la Divine Mère de toute Compassion.

Donc je suis absolument convaincu que le message avec la lettre O, signifie qu'il faut travailler avec le Coeur. D'ailleurs dans une conférence de l'Avatar du Verseau, il nous disait qu'il fallait apprendre à penser psychologiquement, c'est-à-dire de penser avec le Coeur. Mais ce n'est pas le mental qui doit entrer dans le Temple Coeur. C'est à nous qu'il revient de faire ce travail psychologique (il y a un chapitre sur ce sujet dans La Psychologie Révolutionnaire). Il faut apprendre à penser avec le coeur et non avec l'animal intellectuel qui vit dans la dialectique du langage ainsi que sur la dualité comme le grand et le petit, le pauvre et le riche, la beauté et la cruauté, etc...

C'est comme un tribunal, il y a l'accusé qui se défend, et le procureur qui attaque l'accusé, et ils font 2 versions, l'une de l'accusé et l'autre du procureur. Alors que si l'on possède la claire vision de la Réalité, il ne peut y avoir qu'une seule version des faits et non pas 2 versions grâce à la dualité du mental, ainsi que de la dialectique du langage.

J'espère t'avoir aidé à obtenir dans un avenir proche: la claire vision de la Réalité.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Hors ligne Paul12
#14
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour mon frère Noé,

Merci beaucoup pour ton aide, elle m'est précieuse, lucide, et m'encourage.
Cependant, il y a un petit excercice à faire avant de se lever ou de bouger de son lit: il faut rester immobile et faire une rétrospection de ces rêves mais en démarrant par le dernier pour en finir avec le 1er rêve dont tu te souviens. Cet excercice est très important car il permet d'observer notre monde lunaire et notre niveau d'Être.
Oui c'est exactement ce que je fais justement. Je trouve ce yoga du sommeil important à mon niveau.
Et pour la lettre O, la signification est simple. rappelons-nous des 7 voyelles qu'on mantralise pendant le Grand Oeuvre Alchimique: I, E, O, OU, A, M, S
Et le O est pour développer le chakra du Coeur afin d'établir notre nouvelle demeure dans le Temple Coeur où siège la Divine Mère de toute Compassion.

Donc je suis absolument convaincu que le message avec la lettre O, signifie qu'il faut travailler avec le Coeur. D'ailleurs dans une conférence de l'Avatar du Verseau, il nous disait qu'il fallait apprendre à penser psychologiquement, c'est-à-dire de penser avec le Coeur. Mais ce n'est pas le mental qui doit entrer dans le Temple Coeur. C'est à nous qu'il revient de faire ce travail psychologique (il y a un chapitre sur ce sujet dans La Psychologie Révolutionnaire). Il faut apprendre à penser avec le coeur et non avec l'animal intellectuel qui vit dans la dialectique du langage ainsi que sur la dualité comme le grand et le petit, le pauvre et le riche, la beauté et la cruauté, etc...
Merci pour ton interprétation du O. Effectivement je n'avais pas pensé à cela !

Je me dis également que malgré toutes mes imageries oniriques fantastiques modelées par la pensée mentale, il semble que mon Être ou mon guide se faufile dans tout ce fatras pour me filer un coup de pouce.

Je sais à 10000% que je dois travailler avec le cœur et me libérer de la pensée intellectuelle. J'en suis absolument certain parce que je l'ai vécu un court laps de temps lors de ma mini prise de conscience lumineuse. J'étais avec le cœur.

Mais ce qui me rendrais fou, c'est que je sais, mais je ne sais pas.

Je ne sais pas détrôner l'intellect pour y placer le Cœur.

Alors je cherche, je cherche, mais avec l'intellect, le raisonnement mental, alors je tourne en rond et ne trouve évidemment pas la sortie. Et c'est très certainement comme la dernière fois, quand j'aurais épuisée mes forces mentales, que mon intellect laissera tomber et que le cœur se placera sur le trône.

Je vais chercher la dialectique du langage et "penser avec le cœur" que tu me dis dans la psychologie révolutionnaire. C'est sur cette voie que je dois aller.

J'aimerais bien être en permanence avec ce cœur, car c'est moins fatiguant, moins usant, plus lumineux.

Nouveau rêve :

J'étais dans un magasin pour acheter des fleurs à ma mère pour la fête des mères (je pensais que c'était la semaine dernière la veille, d'où ce rêve).

Il y avait pas mal de choses, mais rien de spécialement important. Sauf une histoire d'abonnement à 180€ que nous voulions résilier car trop cher etc...

Au réveil, je me suis rappeler en détail du rêve, mais c'est véritablement le chiffre 180 qui m'interpellait.

Il y avait plein d'autres choses, mais mon intuition, comme dans tout mes rêves, me fait me pencher sur certains détails plus que d'autres.

Ici c'était ce chiffre.

N'ayant aucune idée, je suis aller faire un tour dans un dictionnaire onirique gnostique et autres.

J'ai trouvé immédiatement deux choses :
- 180 : Représente un inversement total de conscience. 180° où le divin prend la place de l'égo (quelque chose dans ce genre là )
- chiffres et calcul de la Kabbale : 1+8+0 = 9
Le 9 représente la carte du Tarot : l'Ermite.

Je ne connaissais pas cette méthode de calcul et cette façon d'interpréter les chiffres.

Mais cela suit bien mon état d'esprit d'envie de me reculer intellectuellement et émotionnellement un peu du monde qui me désole (en partie) pour travailler sur moi.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Sophia
#15
Messages : 303
Enregistré le : 13 octobre 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Salut Paul... Tu dis tu sais faire, mais ne sais pas pas déplacer l'intellect pour placer le coeur.
Rien en posant cette question, on raisonne déjà.

Le mental est un personnage à vrai dire, si on le voit en clairvoyance, on pourra converser avec lui et lui dire: tu sais tu es là, mais tu peux sortir de temps en temps et dire : va faire ta virée
Il aime se donner de l'importance, prendre la place et faire son intérressant, il est là, on pourra pas le faire partir, mais on peut le laisser causer tt seul,

on va dire c'est un peu comme si tu étais dans une salle avec qnn qui parle et dont tu n'as pas envie d'ecouter.
Tu as 2 choix , t'enerver et lui dire tais toi non stop, cependant il va tjrs causer, car il se fiche de toi ou soit soit le laisser parler et ne plus t'en occuper, qu'à force tu ne vas même plus l'entendre.

On déplace pas l'intellect, on laisse faire, parler, jacasser, etc, et on relativise.
On le minimise, plus tu raisonneras, plus tu le grossisira. Pourquoi chercher comment faire ?
Le soucis avec les intellectuels, c'est qu'il faut qu'il trouve solution à tout, comme dans la vie pratique dans la méditation par ex, on pose pas de questions, on ne raisonnes pas, on fait.

C'est un peu comme qd tu cuisines, soit tu suis la recette exacte avec le dosage precis, soit tu suis les grandes lignes de la recette et tu cuisines à. L'instinct on va dire, ss dosage... On va dire, tu cuisines avec le coeur, ss calcul aucune.
Et c'est bien souvent là qu'on a des résultats...

Tout le monde sait faire la ratatouille, on connaît les ingrédients prinicipaux, si on a tt les ingrédients par ex, vas tu mesurer, doser, raisonner etc pour la faire, ou alors tu vas te laisser guider de par ton coeur ?
Et je crois que là ce sera ton secret de fabrication....tu arrivera à un résultat dont toi même tu ne sauras comment tu l'as fait, car à cet instant précis, tu as oublié ce mental intellect qui cause, il était là, mais en fraction de seconde tu l'as oublier.

Et pourtant dans la vie, qd on regarde bien qd on va pour faire, son premier baiser avec la fille, pour un jeune, si on mets le raisonnement, bon la technique c'est ceci et cela, holala !!!!!
, dans un cas particulier comme celle là, on ne raisonne pas, on se laisse aller, c'est que le coeur à été et c'est après qu'on se dit, comment ais je fait, c'est qu'à ce moment précis on a été dans le coeur véritable et non le raisonnement.
On s'est laissé aller comme on dit.

Et cela doit être ainsi pour tout ds notre existence.

Nous sommes arriver à un stade, il faut même pour aller accoucher, prendre des cours pr ex, c'est normal ?
Je me souviens voir avoir eu une amie qui avait fait cela et par peur de ne pas y arriver et elle a perdu ts ses moyens lors du grand jour.

Perso, je ne voulais prendre ni cours, je me suis dit la nature sait comment je ferais ce jour là... Et le fait de relativiser, ça a coulé de source, cela n'a pas été une épreuve, mais qqe chose qui coulait Cômme de source, naturel et facile.

Si j'avais mis calcul, compte etc, je crois je n'aurais rien fait du tout de mon existence.
Ni famille. Ni enfants.... Etc. La vie est une initiation. On passe par des hauts , on passe par des bas idem et on lisse laisse la nature agir.
Si on passe notre temps à raisonner en questions non stop, alors le coeur s'étouffe.

Hors ligne Paul12
#16
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour Sophia :) , merci pour ton observation.

Je suis d'accord.
Par savoir, mais ne pas savoir, j'entends que j'ai déjà réussi à vivre avec le coeur, durant mon enfance (comme beaucoup) et il y a peu. Le résultat était superbe. On laisse de côté l'intellecte froid pour la chaleur du coeur.

Donc c'est pour cette raison que je sais que tu as raison. Mais pour la spiritualité, j'ai tendance à avoir beaucoup de mal à vivre avec le coeur.

Le reste, je suis plutôt instinctif. Je fais la cusine (comme ton exemple) tout à fait au feeling, au ressenti. C'est très rare que je raisonne. D'ailleurs j'ai tendance à être mauvais pour ce qui est d'utiliser mon intelligence.

Mais là, c'est une sorte de recherche, lié à de la convoitise sans doute, du désir.

Ensuite, ne rien faire, c'est déjà faire. Laisser de côté l'intellect, c'est déjà faire quelque chose. Donc nous ne pouvons pas dire : Il ne faut pas faire quoique cesois.

Il faut trouver les points d'appuis pour parvenir à privilégier le coeur.

Cela se passe souvent par la recherche, le chemin, la souffrance, l'épuisement mental, le travail spirituel etc... Mais c'est bien dans la recherche que nous trouvons. Mais pas la recherche mentale effectivement. Mais il faut faire.

Une question me vient également, peut-être qu'une fusion de l'intellect et du coeur est possible. Par là, j'entends utiliser le mental pour penser positivement, développer l'émotionnelle en pensant aux souffrances de l'humanité, l'aide que l'on pourrait donner etc... Cela pourrait peut-être rendre le mental collaborateur. Un équilibre correcte entre les deux. Mais ca, je ne sais pas.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Paul12
#17
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

D'après Krishna Murti et Samael, ma question est juste. Les centres doivent être équilibré vers un but positif et surtout supérieur.

Je vous partage cette vidéo à propos de l'Amour de Krishna Murti : https://www.youtube.com/watch?v=chJh5LGcByM

Je travaillais Samedi matin à partir de 6h. Ayant un nouveau forfait mobile qui me permet d'aller sur internet sur le portable, j'en profite pour écouter cette vidéo et d'autres durant mon travaille de tonte. Ne pouvant lire, c'est mieux que rien.

Certaines paroles de Noé, de Sophia, de mon Être, me poussent à développer le Cœur. Afin de rétablir un équilibre que j'ai perdu.

C'est donc naturellement que ma recherche s'oriente vers cette Voie que j'aspire tant.

En recherchant au hasard (comme j'aime le faire) sur Youtube "penser avec le coeur" etc, je repense a Samael qui parle de Krishna Murti, cela me vient comme beaucoup de pensées qui m'aident. C'est "moi" qui y pense, mais c'est tellement spontané et toujours exactement ce que je recherchais que je me dis que l'on me guide.

Alors je me dis que je vais écouter un peu de ce personnage.

Je redécouvre alors l'enseignement quasi identique de Samael, la Gnose universelle, dite avec d'autres mots, une autre sensibilité.

Sa façon d'expliquée m'éclaircit pas mal de points au sujet du désir, du mental, etc...

Bien bien...

En ce moment, je retombais dans l'intellectualisme d'une froideur effrayante. Il est facile de retomber dans cette cage froide et triste. Les pensées tristes et le mental qui s'épuise par tout ses raisonnements et éprouvant.

Cela m'encourage encore plus à sortir de là.

D'autant plus que mon identification avec mes pensées se dissocie de plus ne plus. Il est amusant de voir sa capacité d'auto-observation se développée de plus en plus. Le rappel de l’Être est précieux.

Une identification sur une peur par exemple, on se fait du mouron, puis, de manière systématique, on devient un observateur extérieur à ce manège.

Les choses s'illumine, se calme, le temps s'immobilise.

Mais, la chaleur de mon Cœur me manque.

Mes pratiques ne m'apporte rien de concret, je les fais par habitudes, mais cela me barbe, j'y trouve rien, et je suis tellement fatigué et dispersé que ma concentration est proche du zéro. Je me dis qu'il faut que j'arrête de trop réfléchir et vivre plus avec le cœur ma méditation mais comment retrouver le bon état ? Car là, je vois bien que cela ne sers pas à grand chose.

Aujourd'hui, s'est fatigué, mais calme que je vais au travail. Je n'ai pas envie de réfléchir outre mesure.

Dans le fait d'être simplement présent ici et maintenant dans mon activité, en évitant les multiples tâches, mais une seule à la fois, en évitant les désirs, aspirations, mais en profitant du moment tel qu'il est, je ressens bien que je m'approche du Coeur.

La discipline d'être dans la simplicité semble être une clé importante. Pas de reflexions tortueuses, pas de dispersion de l'esprit à vouloir faire plein de choses en même temps. Etre là, simple, paisible. Quel plaisir. Continuons ainsi.

Puis j'ai recherché dans la psychologie révolutionnaire le mot "coeur", ainsi que dans la révolution de la dialectique.

Je relis certains passages et en comprend mieux le sens. Des mots clefs de Samael me reviennent à l'esprit concernant le fait d'être en rappel de sois.

"Alerte nouveauté". Chaque mot est compréhensible toujours plus profondément.

Dans cet état simple, calme et paisible, l'alerte nouveauté est relativement facile.

La difficulté n'est pas de faire ces pratiques, mais de comprendre comment les faire.

Car pour ma part, je pratiquais avec de gros efforts mentaux épuisants. L'état correcte, je le maintiens rarement longtemps.

Mais je remarque que petit à petit, je me distance de mon manège intellectuel.

Je tombe également sur un article très intéressant à propos du fait que le Cœur possède un système nerveux avec des neurones complètement indépendant du cerveau. C'est donc un deuxième cerveau.

Ceux qui ont lu Samael savent qu'il y a 3 cerveaux, le cerveau intellectuelle n'est pas le seul cerveau, ce n'est pas une faute de langage que de parler de 3 cerveaux, c'est le cas. La science commence à le découvrir.

Je vous partage l'article qui en parle justement : http://vopus.org/fr/gnose/connaissance- ... rveau.html

Alors j'oriente mes pratiques au maximum vers le Cœur.

Cette après-midi, j'étais paisible, je contemplais la nature, sentais les parfums, observais tout en état d'alerte nouveauté. Un état agréable, relaxant, et grisant.

Je n'irais pas plus loin dans les tentatives de descriptions de l'état à avoir, car j'utilise l'intellect pour le faire, et ce n'est pas compréhensible parfaitement avec celui-ci.

Disons que je cultive un maximum les émotions positives, supérieures, je m'efforce d'être un observateurs simple, calme, détaché et concentré sur ce que je fais tranquillement.

Je m'efforce également d'être le plus "pur" possible. Sans faut semblant. Simplement chercher à être le plus aimant, doux, respectueux etc...

Mais pas en cherchant à être quelqu'un d'autre. Je vais seulement puiser dans mon émotionnel personnel pour être la meilleure expression de moi-même.

Car sans cette volonté d'être le plus pur possible, nous restons en surface. Ce n'est pas convaincant.

Là, on devient encore plus auto-observateur de ce que l'on ressens, pense, fait. Mais sans efforts mentaux.

Dans cette dynamique, en évitant toutes émotions, pensées négatives, en fermant les portes aux impressions néfastes, nous restons à un niveau vibratoire intéressant. On ne force rien, on observe tout, mais on ne s'attache pas au négatif inutilement.

Je sens que j'entrais dans un ancien royaume dont j'étais nostalgique, paisible et lumineux. Ni désir, ni ambition, ni rien. Être.

L'intellect ne sait définitivement pas faire cela.

Et c'est clairement la voie qui mène plus loin. Je le sens en mon Être.

Je ne serais pas étonné de vivre des expériences astrales enrichissantes prochainement en continuant dans cette Voie. Nous verrons cela, peu m'importe. Je constate aussi que mes méditations prennent une profondeur largement supérieures en agissant avec l'émotionnel supérieur.

Je voudrais expliquer plus, décrire plus, mais c'est difficile d'y mettre des mots, et c'est long et fatiguant. Je vais déjà m'équilibrer, avancer, et nous verrons pour détailler davantage quand je serais plus loin dans cette voie.

Alors je continue sur cette voie, l'appel du Cœur, je sens que l'on m'aide dans cette Voie.
Bourriquet que je suis, j'ai bien du mal à comprendre, mais j'avance petit à petit vers ce que j'étais :)

A bientôt dans la Lumière !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne moustapha
#18
Messages : 216
Enregistré le : 5 mars 2014, 11:27
Contact :

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour Noe et Paul et Sophia

J'aimerais ici apporter un exemple de la bible.
Quand les disciples demandaient a jesus pourquoi un Homme etait né aveugle, est a cause des peches de son parents ou parce qu'il a lui meme peché dans sa vie passé et jesus leur repondit, c'est pour que la gloire du père soit accomplit.
Je ne pense pas que les disciples avaient tord mais le Maitre leur donnait un autre enseignement superieur a ce qu'ils avaient deja.Tel est le devoir des Maitres toujours mettre la barre plus haut quand vous avez deja franchie la precedente.

Nous pourrions mettre ceci en relation avec une experience que Samael projette a l'horizon dans un de ses livres a savoir, a chaque niveau d'Etre son travail.si nous passons a un niveau d'etre superieur, nous devons laisser tomber les activités appartenant au niveau d'etre inferieur.

Merci et bon travail a tous sur le chemin etroit
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Hors ligne moustapha
#19
Messages : 216
Enregistré le : 5 mars 2014, 11:27
Contact :

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

« Une conscience troublée par les désirs ne peut se libérer ; et une sagesse troublée par l’ignorance ne peut se développer. » – Bouddha

En passant,il vit un homme aveugle de naissance.Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?
Jesus leur repondu c'est afin que soit manifesté en lui l'oeuvre de Dieu.

Je ne pense pas que les disciples avaient tord, mais que le Maitre voulait les amener sur un echellon merveilleux superieur de la connaissance.quand l'eleve a integré une leçon, le Maitre éleve ma barre un peu plus haut.

Nous pourrions mettre cela en relation avec une experience que Samael a projetté a l'horizon en parole de feu dans son livre la Psycologie Révolutionnaire que A chaque niveau d'Etre ses travaux.
Et quand nous passons a un niveau d'Etre superieur, nous devons laisser tomber les activites appartenant au niveau d'Etre inferieur.

Merci a tous pour le partage,ca nous aide.
Celui qui ressent de la douleur ou qui se sent blessé quand on le calomnie, quand on l'accuse prouve qu'en lui vit toujours le moi de l’orgueil

Hors ligne Noe
#20
Avatar du membre
Messages : 629
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour à tous et à mon cher Paul,

J'aimerais t'aider en te disant ce que j'ai fait pour apprendre à penser avec le coeur -c'est-à-dire développer le langage de l'intuition qui appartient aux émotions supérieures de l'Être-.

J'ai utilisé le Notre Père, avec ses 7 paroles extraordinaires, sur lesquelles nous pouvons méditer sur chacune d'elles, mais pas les 7 à la fois, car cela est trop. Mais petit à petit, pas à pas, sur chaque parole. Que représente chaque parole dans l'accomplissement de mes tâches quotidiennes? Par exemple.

Ensuite, j'ai utilisé mes 2 versets adorés de la Bhagavad-Gîtâ

Verset : 2.71 : « Celui que les plaisirs matériels n’attirent plus, qui n’est plus esclave de ses désirs, qui a rejeté tout esprit de possession et qui s’est libéré de la tyrannie de l'ego, peut seul connaître la sérénité parfaite. »

Verset 4.41 « Celui dont le savoir spirituel a déraciné les doutes, et qui, ayant renoncé aux fruits de ses actes, s’est établi fermement dans la conscience de son intime réel, celui-là, ô conquérant des richesses, demeure libre des chaînes de l’action »

Puis, je suis passé à:

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » dit le Bouddha Gautama.

« Tout individu est le résultat de ses propres processus mentaux. » dit le Bouddha Maitreya.

Ensuite:

« Je suis le pain de vie, Je suis le pain vivant. Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier Jour. Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. » Evangile de Jean.

"Celui qui ment pèche contre le Père, qui est vérité ; celui qui hait pèche contre le Fils, qui est amour ; et celui qui fornique pèche contre l’Esprit Saint, qui est chasteté." Samael Aun Weor.

Et en dernier lieu, je me suis mis à pratiquer les exercices tibétains chaque jour. Tu pourras les trouver dans La Transformation Radicale. Ce livre n'a pas été écrit par l'Avatar, mais par un journaliste qui a été invité par l'Avatar à partager sa vie pendant quelques semaines (mais il a dû patienter durant 7 années avant de rencontrer l'Avatar). Ces excercices sont extraordinaires et incroyables pour développer le cerveau émotionnel supérieur afin de se mettre en harmonie avec toutes les parties supérieures de l'Être. Car lorsqu'on parvient à cette étape, nous sommes suivi et recevons en permanence des enseignements magnifiques et merveilleux.

J'espère vous avoir aidé à développer le cerveau émotionnel supérieur, à tous, et surtout pour Paul.

Je vous souhaite à tous de vivre dans l'instant présent et dans la félicité divine de l'Être.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre