Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Hors ligne Sophia
#131
Messages : 303
Enregistré le : 13 octobre 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

:D mdrrr Paul, j' imagines la scène, oui quand on observe un ego en train de commette l' irréparable, on en a honte, ou peur ou autre, en se disant , pas possible on est ainsi, holala, c'est grave !
J' ai déjà eu affaire a cela et bien souvent très consciente, ou on dirait la vrai vie, on ressent tout, on voit tout comme ici...
J' ai déjà eu de scènes farfelues, digne d''un film ou un Sophia spectatrice, (on dirait un cote bon de'moi meme) qui observe un ego, en train de commetre des choses assez bizzares ou des choses qu' on ne ferait pas dans cette vie, limite l' ego te rit au nez, on veux intervenir pour l' arrêter, parfois l' ego en question il se fait double et se transforme en sorte de laideur à te faire revenir dans le corps. :lol:

J' avais vu une dame gentille puis se transformer en sorcière qui me voulait du mal et essayer de m' attaquer, j'ai réussi à l' affronter à coup de conjurations, puis disparition totale, j' ai appeller la mère divine a la rescousse. Je croyais que tierce personne m' envoyait un sort ou venait m' attaquer, oui cela est possible certainement, mais bien souvent ce sont nos propres laideurs qui nous attaquent.

Cela m' a permit de m' observer et cette periode je nourrissais un certain ego de peur, pourtant ici je n' ai froid aux yeux, mais inconsciemment,
je n' arrivais pas à sortir car j' avais peur de rencontrer un monstre quelconque, le fait d'y penser en physique avec toutes les histoires sordides qu' on nous raconte , on finit par le matérialiser en nous meme et puis qd On le voit, si on ne s' arme en force, on flanche et retourne au corps. case départ.

Tout m' étais passé par la tête, qd j' ai compris c' etait ma laideur de peur, alors j' ai fini par me dire .
Bon je ne vais pas avoir peur de moi même pardi ! C' est ridicule !

Fais le test suivant, essais de te regarder combien de temps en plein dans le miroir et de te fixer dans les yeux, on peu prendre peur, les anciens disent que c' est dans les yeux qu' on voit son ame, certainement pour dire notre double ou aussi notre laideur, on croit que C' est l' âme qu' on a et de surcroit une belle.
Alors que c' est la laideur qu' On scrute et On prend peur. J' ai fais plusieurs fois ce test pour m' affronter en quelque sorte et prendre le dessus sur cette laideur dont je ne voulais voir. Tente le test et tu verras. Mdddrrrr !! Maintenant je suis habituée et je fais avec.
On est vraiment des laideurs. Et reconnaître cela et enfin assister à la scène nous permet de nous comprendre, d' être conscient qu' on est ainsi, et aussi de moins juger les autres, car on est pas clean du tout.

Cela me fait penser quand on me demandait d' écrire mes pêches sur un papier pour me confesser, et je disais haut et fort, mais je ne pèche jamais, je'me cassais la tête à chercher quel péché j' avais commis, que j en inventais mddrrr, car je n' en trouvais pas.
En réalité on a bon nombres de défauts qu' on pense ne pas avoir, cela on dit qu' on le sait et on ne l' admet pas, et c' est quand on'le voit vraiment à l''oeuvre qu' on fini par croire . La meditation profonde sert à cela, pour bien comprendre qui nous sommes et sur quoi travailler, on est des vilains sages. Merci aux autres de nous les montrer, quand ils nous parlent et critiquent, et a notre divin interne de nous les faire voir.

C' est ce qui s' appelle avoir peur de son ombre.
Il faut faire comme lucky luke, et tirer plus vire que son ombre....
On a peur d' être confronté à nous meme en realite. Exactement lorsqu' on nous dit tu es ainsi, avec tel défaut, on ne l' accepte pas du tout car on se croit les plus saints des saints...quelle souffrance de vivre avec cela !

Hors ligne Paul12
#132
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour Sophia,
Cela me fait penser quand on me demandait d' écrire mes pêches sur un papier pour me confesser, et je disais haut et fort, mais je ne pèche jamais, je'me cassais la tête à chercher quel péché j' avais commis, que j en inventais mddrrr, car je n' en trouvais pas.
En réalité on a bon nombres de défauts qu' on pense ne pas avoir, cela on dit qu' on le sait et on ne l' admet pas, et c' est quand on'le voit vraiment à l''oeuvre qu' on fini par croire . La meditation profonde sert à cela, pour bien comprendre qui nous sommes et sur quoi travailler, on est des vilains sages. Merci aux autres de nous les montrer, quand ils nous parlent et critiquent, et a notre divin interne de nous les faire voir.

C' est ce qui s' appelle avoir peur de son ombre.
Il faut faire comme lucky luke, et tirer plus vire que son ombre....
On a peur d' être confronté à nous meme en realite. Exactement lorsqu' on nous dit tu es ainsi, avec tel défaut, on ne l' accepte pas du tout car on se croit les plus saints des saints...quelle souffrance de vivre avec cela !
Oui c'est tout à fait cela.

Parfois on voit nos défauts assez facilement, parfois pas du tout.

Parfois on se sens du bon côté, très sains, et le lendemain on nous fait voir ce que nous avons en notre intérieur.

Mais je commence à comprendre quelque chose.

Depuis le rappel de Noé sur l'importance de créer un lien et de faire la Volonté de notre Père/Mère, je prie beaucoup.

J'ai aussi lu les premières repentances de la Pistis Sophia et je m'y suis vu lors de mes débuts.

Je priais mon père qu'il m'aide dans mon travail, qu'il m'aide pour l'astral et pour les égos.

Dans le fond, je redoutais de prier ma Divine Mère pour autre chose que de l'aide pour l'astral, car la seule fois que j'ai demandé pour qu'elle m'aide à voir mes égos, le lendemain j'ai souffert comme jamais pendant deux jours. Ce fut un repentir terrible.

Mais cette fois-ci depuis quelques jours je prie mon Père pour de la Force et pour détruire l'égo.

Et je me lamentais les jours suivants car je me sentais excessivement irascible, colérique, et incapable d'y faire face vraiment correctement. Chaque fois je laissais l'égo prendre possession de moi sans avoir le temps de transformer l'impression en totalité.

Et beaucoup de situations ces deux derniers jours m'ont déclenché ces égos en particulier.

A tel point que je me lamente d'être à tel point le jouet de ces égos, sans réussir à y faire correctement face.

Hier soir, je priais en état de colère/tristesse et disait "Mon Père ! Je te demande de l'aide ! Je t'appelle, tu ne m'entends donc pas ?!"
"Regarde donc vers ton fils qui te tend les bras, qui veux revenir vers toi" "Pourquoi ne m'aides-tu pas ?? Pourquoi m'ignores-tu ?!"

Plus tard dans la soirée, toujours relativement contrôlé par ma tristesse, ma colère, je pratiquais malgré tout le rappel de sois en chaque instant.

Puis m'est venu une intuition, me rappelant de la Pistis Sophia et de ce que vivait Sophia dans sa première repentance.

"Ah !" me disais-je.

C'est donc ainsi que mon Père m'aide ! En me montrant mes défauts, en me donnant des occasions constantes de travailler sur moi !

Et moi je me lamente encore comme un enfant orgueilleux et cupide !

Je me suis aussi rappelé de Samael Aun Weor, qui malgré toute sa bonne volonté, tout ses efforts, se faisait balader par sa luxure dans le monde astral.

Je comprenais alors en cet instant que j'étais sur la bonne voie, et qu'il fallait que je lutte contre ces agrégats, que je les observent, que je les comprennent et les éliminent avec l'aide de ma Divine Mère. Que je me repente franchement.

Je me suis allongé sur mon lit vers 23h, j'ai médité allongé, puis me suis assis en tailleur et j'ai prié quelque temps en demandant de la Force pour détruire l'égo et de l'Amour par ma Divine Mère.

Cette nuit j'ai refais des rêves farfelus.

L'un d'entre eux était bizarre de chez bizarre.

Je savais que je devais partir en voyage sur une île. Je devais me préparer, mais je faisais tout un tas de choses étranges dont je ne me rappel plus vraiment quoi. C'était sans dessus dessous.

Je devais prendre une douche et préparer mes affaires.

Je me rendais dans des douches publiques ou d'un établissement privé qui proposait ces douches, je ne sais où. Près de chez moi semble-t-il, mais il n'y a pas ce genre de lieu.

Je rentrais dans cette grande salle avec des compartiments de chaque côté. Certaines zones étais ouvertes, sans cabine, d'autres avec cabines.

Je choisissais l'intimité d'une cabine.
J'étais au départ quasiment tout seul dans ce lieu.

Je disposais mes habits, les accrochaient, prenais mes affaires de douches et me savonnait.

Rien de spécial pour le moment. Si ce n'est que je ne vois pas l'intérêt de rêver de cela.

Petit à petit, la salle se remplissait de gens étranges, des sortes de scientifiques.
Cela commençait à ressembler à un asile étrange.

Il y avait des créatures cadavériques, sanglantes, géantes, moyennes, petites, allongées sur des lits à la place des cabines de douche. C'est comme si je voyais au dessus des cabines en volant au plafond.

Des sortes de bouchers monstrueux, marchait près de chacun des lits. Ils marchaient dans le sang de ces créatures, il y avait facilement 15cm de sang au sol par endroit. Enfin c'était assez gore !

Je sortais normalement de ce lieu, je n'avais pas de peur particulière, pas d'état émotionnel spécifique à première vue. C'était juste étrange et gore.

Je me suis réveillé dubitatif du sens de ce rêve.

Par intuition, j'aurais tendance à penser que ce rêve me montrais que je me purifiais et que ces créatures, cadavres représentait des Moi que je porte à l'intérieur. Ils semblent être mal en point par mon travail de purification interne ?

Alors je redouble mes prières, je me lie à mon Père d'autant plus et réclame plus de travail dans le plan physique pour éliminer ces défauts psychiques.
Je suis pour le moment colérique facilement, irascible, tristounet, mais je sais que c'est la Voie à suivre, que c'est en forgeant avec des exercices que je deviendrai un Forgeron.

On m'a donné un lien vers une vidéo d'une personne qui à côtoyé le Padré Pio. Le padré Pio à vécu jusque 1968. Réalisant le Jinas/bilocation, guérison etc..

Ils auraient dit ceci :
- Q : Père Pio, Que faut-il faire ?
- R : Eh beh ! C'est difficile mais pas impossible :)
- Q : Eh bien ! Donnez-moi la recette !
- R : Padre Pio rigola, puis répéta, c'est difficile mais pas impossible :)
- Q : Mon Père, j'ai remarqué que vous aviez un état d'union extraordinaire avec Dieu,
- R : "Geste evasif" : Oui bon, parle pas de cela.
- R : "Se ravise" : Si, c'est vrai
- Q : Je pense que ce que vous voudriez voir en chacun d'entre nous, c'est cet même union avec Dieu, non ?
- R : Oui !
- Q : Eh bien ! Qu'est-ce qu'il faut faire ?
- R : Eh beh ! C'est difficile mais pas impossible...

Puis son visage devint très sérieux, tendu, et il dit :

"Vivre en présence de Dieu, TOUJOURS!
"Puis faire de ta prière une conversation avec Dieu. Il deviendra quelqu'un de vivant pour toi."
"Interpréter les événements, comme venant de sa Main, TOUJOURS!"
"Malgré tout ce qui peut t'arriver de mal, comme soucis, fait confiance à Dieu, parce que c'est lui qui tient les ficelles"
"Toujours, et Basta!"


Étonné par la simplicité de ces paroles, le questionneur dit :
-Q : Père, c'est tout de même pas en pratiquant ces points là que vous êtes arrivé où vous êtes ? Je ne parle pas de vos stigmates, ce doit être pour vous une grande épreuve, mais pour le reste...

-R : Fils, Crois-tu que l'évangile ait été écris pour des gens compliqués ?

Puis, en cherchant ce récit à vous offrir, je suis tombé sur ceci :
L'humanité ne supporte pas encore la Lumière, elle n'est pas encore mûre pour la Lumière. C’est pourquoi il faut des préparateurs, des instigateurs.

Imagine, Paul, que tu sois endormi profondément et qu’un incendie se déclenche dans un coin de ta maison… D’autres membres de ta famille s’en sont aperçu : ils vont commencer par venir te secouer doucement, puis un peu plus fort… Si tu persistes à garder les yeux fermés, ils n’hésiteront pas à te faire tomber du lit pour que tu sortes enfin de ton sommeil ! Tu bondiras alors sur tes pieds et tu réaliseras que tout est en feu autour de toi ! La Lumière qui se répand actuellement sur la Terre est comme cet incendie, et mieux vaut ne pas être pris au dépourvu le jour où cette planète sortira enfin de l’Ombre !

Pour l’heure, nous venons seulement de commencer à désinfecter les plaies de l'humanité ; alors elle hurle et crache et griffe et se révolte ! Vous n’êtes pas encore conscients du processus et vous parlez de « catastrophes naturelles », mais ces catastrophes sont pour votre bien. Et dans la plupart des cas, la nature ne fait que s’adapter à vos états émotionnels, à votre douceur ou à votre rage…

-

Crois-tu qu'il soit facile de résister à la haine, aux quolibets, aux moqueries, à la jalousie, et de ne pas tomber dans l’orgueil quand on commence à être idolâtré ? Même un saint homme peut encore être tenté ou révolté, parce qu’il continue à faire partie de l’humanité et qu’il est dans la nature humaine de déformer la vérité et de la tourner en dérision. Il acquiert cependant un avantage sur les autres en prenant conscience que les péripéties qu’il est obligé de traverser ne sont qu'illusoires et éphémères.

Tu m’as demandé ce qui m'avait aidé à me libérer de mes "démons". Ma solution à moi, Padre Pio, a été la dépersonnalisation, et cela ne s'est pas fait en un jour, car ma personnalité était le point focal de l’attention de mes proches, ce qui fait qu'en me dépersonnalisant, je savais que ma vie et mon existence mêmes allaient leur devenir insupportables. J’étais devenu pour eux comme une sorte de purgatif, et ils n’avaient pas tellement envie de se laisser purger !

Tu veux savoir comment je m'en suis sorti, et tu aimerais bien savoir si toi aussi, tu vas t'en sortir de la même manière ? Pour chacun, cela se passe différemment, Paul.

-

Le plus grand sacrifice, c'est de se retrouver plongé dans le jus sale de l’incarnation terrestre et d’accepter qu'une partie de soi-même doive, pour réussir l'expérience, tremper comme un buvard dans ce liquide brunâtre tout en se laissant consumer par la Force divine. Car ce n’est qu’ainsi que l’on parvient à la « Transmutation ». C’est un peu comme si l’on te disait, Paul, que l’alchimiste doit se plonger lui-même dans la marmite pour que l’expérience réussisse !

Donc, il ne suffit pas d’être un précurseur, toute substance doit être purifiée et sublimée, afin que la Lumière puisse se manifester au cours de l’incarnation. Je n’étais pas un être de Lumière avant de m’incarner, mais je suis devenu un être de Lumière à travers mon incarnation. C’est un peu moins brillant, mais l’important, c’est d’y arriver !

Je vais maintenant vous dire une chose qui vous paraîtra peut-être incongrue, venant de moi, qui ai tant souffert et qui ai accepté cette souffrance, c’est que votre objectif devrait être de ne plus souffrir ! Mais j’ajouterai ceci : ne plus souffrir définitivement, à tout jamais ! Je ne vous incite pas à avoir peur de la souffrance ni à la fuir, mais à vous unir à la Lumière. Celui qui est UN avec la Lumière ne souffre pas, celui qui est redevenu UN avec elle ne souffre plus, c’est fini à tout jamais ! Voilà la véritable Liberté, c’est aussi simple que cela ! Mais pour y parvenir, il faut accepter de subir une super-purge ! » Canalisé par Paul.B
Je suis tombé sur ce récit et en lisant, en voyant mon prénom, je l'ai pris pour moi. Car cela correspond à mon état du moment, et je ne crois pas au hasard.

Alors je remercie mon Père qui est en secret toujours plus pour sa guidance.

Aujourd'hui, je suis allé cherchée des ampoules de radis noir/ artichaut pour le drainage hépatique, ma compagne ayant des vertiges lié à une alimentation exagérée (on a eu des repas chargés chez des amis) qui engorge le Foie.

Avant de quitter mon logement, je prie mon Père qu'il me donne la force de faire attention à tout, d'être hyper alerte et qu'il reste à mes côtés et veille sur moi.

Je marche dans la rue, je suis tout près d'une pharmacie, en moins de 5min j'y suis.
Sur le chemin je passe devant une petite vitrine de bibliothèque. Parmi ces livres dont je ne fais pas très attention, mon regard est attiré par un livre bleu, le titre était "Un Ange à la fenêtre".

:idea:
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Paul12
#133
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Hier après-midi je médite une heure rapidement sur mon lit.
Puis hier soir, comme prévu j'entame une méditation vers 20h15.

A 19h20 je mange un bol de velouté de potimarron maison, une clémentine, douche et je file dans mon cagibi secret !

Je m'étire bien les jambes et le corps pour éviter trop de tensions inutiles et préjudiciables pour entrer en état de relaxation profonde.

Puis je démarre ma méditation, avec une petite couverture et en short pour éviter d'avoir trop froid.

Je suis resté 2h50. N'ont pas que je faisais très attention au temps qui passais, mais j'ai pris soin de vérifier l'heure de début et de fin.

Bon, c'est mon "record" et pourtant je pense que j'aurais pus continuer encore un peu. Mais ma chérie m'attendais.

A cet heure, je ne suis pas spécialement fatigué, je tiens bien.

Je n'ai pas mis de musique, car cela me gêne plus qu'autre chose. Étant mélomane, j'y fais trop attention.

Je préfère le son du cerveau ou un mantra mental.

Mon état de base et plutôt humilité/triste/déterminé.

J'essaye de me détendre autant que possible.

Néanmoins ma posture fait que ma salive descend dans la gorge et je suis obligé de déglutir.

Pour palier à cela, je relève un peu la tête, bouche ouverte et je n'ai plus spécialement de soucis à ce sujet.

Je tente d'adopter une respiration assez profonde et détendue. Je prend soin de tout contrôler pour la relaxation. Peut être un peu trop.

Et je me concentre sur le son du cerveau. Chaque fois que je pense, je reviens tranquillement sur ma concentration.

Je me dis tout de même qu'il me faut être un peu plus déterminé dans ma concentration, que j'arrête d'être trop mou.

Bien détendu, mais tout de même concentré sur mon objectif.

Je m'enfonce un peu dans ma relaxation, je m'égare un peu, je reviens, tout ce passe plutôt bien.

Je m'égare encore un peu trop et me dis "Avec le son du cerveau dès le départ, j'ai tendance à ne pas me rendre compte facilement que je perd le rappel de sois."

Alors je décide de mantraliser LA-RA mentalement pour avoir un meilleur contrôle sur ma concentration.

Effectivement, je remarque mieux quand je m'égare, alors je continue.

Mon but étant déjà de savoir rester conscient en rappel de sois, longtemps, de vider le mental de toutes pensées, par l'effort constant et l'attention vigilante.

Je n'ai pas de problème à rester immobile tranquille.

Peu à peu, les pensées s'estompent, perdent en consistance. Cela se calme un peu.

Le mental commence à se rendre compte que c'est inutile.

Ce ne sont plus des pensées fortes de tout mes locataires intérieurs, mais plutôt des images. Je vois des serpents rapidement, des coquillages etc...

Je reviens à mon rappel de sois systématiquement.

Autant certaines images sont compréhensible de la journée, d'autres n'ont pas de sens à première vue.

Peu importe, je continue, je ne suis pas là pour étudier cela.

Tout ce passe bien dans le rappel de sois jusqu'à la fin.

Il me semble que mon corps commençait à fatiguer sur la fin.

Même sans résultat concret, ce fut certainement la méditation la plus utile que j'ai faite en cette durée. Car j'étais beaucoup plus présent.

Je priais de temps en temps pour demander de la Force et de l'aide à mon Père.

Le gros problème dans cette méditation est le manque de relaxation. Je suis encore trop en surface, même si cela s'améliore.

C'est surtout la nuque, la tête qui est raide. Je crois que cela vient plutôt d'une tension mentale plutôt que musculaire. Trop dans la tête.

Je sors de ma grotte et rejoins ma compagne dans la chambre, et je continue une petite méditation de 30min.

La nuit, je fais beaucoup de rêve sans dessus dessous.

L'un d'eux, je me faisais attaquer par des chiens qui cherchais à me mordre. Je les repoussaient avec force.
Je rêvais de pas mal de choses, mais peu importe.

Juste le dernier rêve, très curieux. Je me promenais en bord de mer et il y avait un enfant (ami ? je ne sais plus) qui essayait de récupérer de petites raies mantas qui s'échouaient sur le bord.

L'idée était de trouver des bébés raies mantas pour les sauver du froid, car il faisait très froid, avant qu'elles ne meurt.

Ces petites raies mantas faisaient à peine 15cm.

Alors surpris de l'affaire, je cherchais moi aussi des raies échouées encore vivantes.

Mais la plupart étaient froides et mortes.

Puis, l'une d'entre elle semblait encore vivante ! Elle était vivante car d'après moi, elle était dans un endroit avec un peu de vase, ceci conserve la chaleur.

En la prenant dans mes mains, je la remarquais un peu plus grosse que les autres, et il y avait encore la chaleur de la vie en elle.

Puis, je me rendais compte que ces raies ressemblaient plutôt à des éléphants, sans pattes, mais avec deux nageoires de raies de chaque côté du ventre. Une parfaite fusion d'un raie manta et d'un éléphant ! :mrgreen:

Je la frottais pour la réchauffer et lui mettait de l'eau de temps en temps pour ne pas qu'elle se dessèche.

Puis je me suis réveillé.

Ce rêve avait-il un sens symbolique utile pour moi ? Peut-être.

L'éléphant m'a fait penser à Ganesh, l'esprit saint.

L'eau, aux eaux sexuelles.

A bientôt !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Paul12
#134
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Hier soir, on continue !

20h30 méditation de 3h et des balais.

Je rentrais à l'intérieur des espaces de silence qui se formaient entre deux pensées, et renforçait ce "lieu" de Vide par la Volonté et l'Amour de mon Père.

Cela se passait bien, j'étais plus détendu qu'hier.

Mais le sommeil à fini par m'emporter.

Je ne sais pas vraiment combien de temps j'ai tenu. Je dirai au moins 1h30.

Je dors moins la nuit, je n'ai plus besoin d'autant d'heures de sommeil. 6h me suffit au lieu de 8h.

Il faut dire aussi que je ne travaille plus, je suis donc moins fatigué. Mais je crois aussi que le rappel de sois évite de trop ruminer inutilement, ce qui est très énergivore.

Je me souviens d'au moins 5 rêves. Tous inutiles.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Noe
#135
Avatar du membre
Messages : 625
Enregistré le : 9 janvier 2009, 21:28
Localisation : Genève et Paris
Contact :

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour cher frère de mon âme, Paul,

Maintenant ton objectif serait de dépasser les 3 heures de méditation, avec le facteur du sommeil "en demi-sommeil" (tout en restant conscient et sans s'endormir dans le rêve ; car lorsqu'on médite sans le facteur sommeil, on endommage le mental) et en restant immobile (sans déglutir, ni bouger)...

Et avec les expériences de plus de 3 heures de méditation quotidienne, tu passeras à 4h, puis 5h, puis 6h, sans aucune difficulté. Ce qui tu permettras de méditer durant toute la nuit, sans se faire renverser par les rouleaux des vagues des pensées du sommeil. Il est certain que cela est le résultat d'une psychologie révolutionnaire, d'une grande rébellion et d'une transformation radicale (il faut que l'énergie se dirige de l'extérieur vers l'intérieur, et non pas le contraire). Car lorsqu'on parvient progressivement à méditer chaque nuit, cela provoquera des centaines de sorties astrales avec la conscience éveillée...

Lorsqu'on étudie "La Pyschologie Révolutionnaire", on aborde la technique d'auto-observation et du "Rappel de Soi". Cependant en débutant, on a tendance à lire intellectuellement, puis à réaliser la pratique de manière intellectuelle: cela est tout à fait normal pour l'animal intellectuel. Néanmoins, il ne faut pas poursuivre avec l'intellect... Selon ma propre expérience, j'ai beaucoup amélioré le rappel de soi, grâce à la prière envers ma Divine Mère Kundalini: ainsi j'ai développé l'humilité et ai travaillé le rappel de soi avec l'intuition sans tomber dans les voies de traverses des egos. La prière et la dévotion étaient d'abord mon tronc principal, puis toutes les autres pratiques se sont déployées comme les branches d'un arbre ... Sans repentir, toutes les portes restent fermées. Et ceci je l'ai intuitivement compris dès le départ (ce qui m'a été confirmé plusieurs années après, en étudiant les 9 repentances de Pistis Sophia, au début de "La Pistis Sophia" ; en lisant uniquement les commentaires de l'auteur).

Je me souviens d'une phrase dans "Le Livre Jaune" qui dit (à peu de chose près): "Le dévôt de la Divine Mère Kundalini qui veut une information, entre en méditation, et ne se lève pas, ni ne boit, ni ne mange, tant qu'il n'a pas obtenu de réponse". Cette phrase m'avait interpellée et je m'étais mis à pratiquer la méditation, en passant de 15 minutes à plus d'une heure, ensuite à plus de 3 heures, pour finir par méditer toute la nuit, tous les jours... Alors cela ne s'est pas réalisé en quelques semaines, mais plutôt après quelques années de pratiques intenses (j'avais la vingtaine). Je vais raconter une des multiples expériences durant cette période:

"Ma conscience s''éveilla d'elle-même dans le plan astral: je me trouvais sur un sentier de terre illuminé de lumière radieuse, j'avais l'impression qu'il faisait nuit mais que ce sentier était illuminé par je ne sais quelle lumière... Je décidais de poursuivre ce sentier lorsqu'apparu sur la face de la terre, un pentagramme avec la pointe vers le haut et en allant dans la même direction ; je me suis dit que j'étais dans la bonne direction. Tout en cheminant, je vois un petit chemin sur la droite qui descend dans l'obscurité, et le sentier continue devant moi. Je pris à droite intuitivement et en descendant il faisait de plus en plus sombre... Jusqu'à parvenir à voir une petite lumière loin devant moi... Je continuais confiant et en restant alerte et vigilant comme la sentinelle en temps de guerre... Et cette lumière devint de plus en plus grande jusqu'à ce que je parvienne à la sortie d'une grande grotte... Là, il y avait une plage de sable fin, et devant la mer se tenait un ami que je connaissais depuis très longtemps, il s'appelait Christian, et il me dit d'embarquer non pas dans une barque ou un bâteau, mais dans une bulle ronde parfaite qui était d'une matière étrange et inconnue, car on pouvait tout voir comme si cette bulle était transparente mais également hermétique, puisqu'une fois à bord de la bulle, Christian me conduisit dans la haute mer, mais sans jamais m'adresser le moindre mot, alors que je restais alerte et vigilant... Le soleil était très lumineux et le ciel bleu, sans aucun nuage... Puis je vis une île, lorsque nous étions arrivés sur le bord d'une plage, Christian me dit de descendre: ce que je fis... Je marchais sur le sable fin et blanc, en montant pour arriver à voir des fleurs, et en m'approchant, je vis des fleurs d'une blancheur immaculée avec des abeilles qui butinaient. J'étais fasciné par la beauté et la blancheur de ces fleurs, mais immédiatement le rappel de soi me rappela qu'il ne fallait pas que je m'attarde ainsi... Donc je pris un sentier parmi ces fleurs, et tout en marchant, j'arrivais maintenant devant une très grande vigne de raisins... Je décida alors de ne pas entrer dans la vigne immense, mais plutôt de suivre le côté de la vigne en regardant à l'intérieur de chaque rangée... Puis soudain dans la vigne, je reconnus à une centaine de mètres environ, ma Divine Mère Kundalini qui tenait un petit enfant par la main... Je me mis à courir vers Elle avec une joie intense... Et comme ma joie devenait de plus en plus immense, je fus submergé par mes émotions: donc retour dans mon corps physique."

Qu'ais-je donc retenu de cette expérience dans les plans supérieurs de la conscience? D'abord il faut être en rappel de soi, d'instant en instant, sinon on s'oublie dans ses émotions, pensées, actions (mais cela n'est pas la seule explication, car je sais que je n'étais pas encore un vrai dévôt ; et il est logique que l'expérience se termine ainsi)... Ensuite, mon ami que je connaissais depuis très longtemps: la réalité est que je n'avais jamais vu ce personnage. Mais puisqu'il s'appelait Christian, je fis un lien direct avec le Christ Intime qui est Amour (il faut dissoudre les egos de la haine). Les fleurs blanches, les abeilles et la vigne, sont des archétiques de la chasteté (il est urgent de dissoudre les egos de la luxure). Le petit chemin sur la droite qui descend dans l'obscurité: il faut d'abord descendre avant de monter ; toute montée est précédée d'une descente. Puisque la Divine Mère Kundalini est l'épouse du 3ème Logos, l'Esprit Saint ; il est primordial d'être chaste d'abord dans le plan physique. Cette expérience n'est pas que le résultat de mes sur-efforts, c'est surtout un don précieux, un cadeau inestimable, que m'a fait ma Divine Mère Kundalini pour m'encourager à aller de l'avant...

Pour résumer, il y a une phrase dans la Lithurgie Gnostique (en Seconde Chambre) qui dit: "Au Nom du Père, du Fils et de l'Esprit Saint". C'est le chemin qu'il faut parcourir pour arriver au Père qui est en secret, tout comme le Père se dédouble en la Divine Mère. 3/ L'Esprit Saint est Chasteté (ne pas forniquer) 2/ Le Fils est Amour (ne pas haïr) 1/ Le Père est Vérité (ne pas mentir)... Que celui qui a des oreilles entende!

Par ces mots je souhaite, cher Paul, t'encourager à aller de l'avant dans la dévotion pour Notre Divine Mère Kundalini car Elle seule peut éveiller le Feu Serpentin, et avec sa Grande Compassion, Elle peut pardonner tout le karma des vies passées.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Hors ligne Sophia
#136
Messages : 303
Enregistré le : 13 octobre 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour Paul. Oui il est symbolique ce rêve, avec un tas de symbolisme à comprendre, a remettre en place...
Il est des rêves ou il suffit de regarder sa journée en physique pour savoir pourquoi on rêve de telle ou telle scène, des rêves sans importances, un tas d' impressions et tu le sais qui arrivent et forment un film rocambolesque, puis il ait des reves qui nous marquent, ou sur le coup on se dit , il a un sens, au plus profonde de nous meme on sait qu' il a un sens qui explique notre situation actuelle.
Le genre de rêve ou on doit noter la date, par ex et noter toutes les symboles pour revenir dessus et mediter en profondeur encore et encore, pour en comprendre le sens profond.
Souci on veut l' explication de suite, ( cela me concerne aussi) et quand on ne comprend de suite on met cela de côté, alors que cela peut etre lié à un autre rêve émanant de l' Etre et le complete.

Un rêve émanant de l' Etre donne notre situation actuelle bien souvent, notre état du moment où on se situe dans l' oeuvre ou le travail sur soi, qu'elle direction prendre, un proverbe dit un rêve mis de côté est comme une lettre non ouverte et non lue. la lettre peut être importante.

La raie, qu' on peut considérer comme un poisson , je te laisse un lien qui parle du poisson et aussi enrichisante pour qu' on explore toute les pistes de ce symbole par excellence, et dans diverses traditions qui se rejoignent et se recoupent ( http://www.elishean.fr/symbolisme-du-poisson/)
La raie vit dans l' eau comme un poisson , ayant des nageoires

Chez les polynésiens par ex, il a un fort symbolisme lié à la liberte par exemple.
Cependant on peut l' associer à autre chose de plus profond et qui va au dela de notre imagination, par ex, il peut avoir un rapport avec note propre raie physique ( arriere , en bas de notre dos, ou se logé le coccix interne ou se trouve une église, un chakra, un centre magnetique....) notre corps est un microcosme, une représentation de ce grand cosmos.

sais tu par ex, que fut un temps, on disait et on pensait que Le siège de l' âme était dans la raie de l' homme, a mon avis , il voulait dire ces penseurs ou théologiens le coccyx , et nous savons bien que dans cette partie se trouve le serpent enroulée sur lui meme 3 fois et demi.


À propos du siège de l’âme. De saint Augustin à saint Thomas d’Aquin :

près de 8 siècles (420-1260) le monde chrétien va vivre avec les acquits de Saint Augustin. Une révolution dogmatique va s' operer avec le théologien italien Thomas d'Aquin.
Ds le livre 27, art 10 de la Somme Théologique, Thomas d'Aquin, docteur de l'Eglise, donne à la raie une dimension spirituelle qui dépasse les approches augustiniennes: il dit ceci :
" la raie ne serait pas seulement une particularité, un signe physique différenciant l'homme des autres créatures, elle serait aussi le «siège de l'âme».
Une idée nvelle condamnée par le pape Innocent IV , puis discuté par son successeur Alexandre IV pour apres être déclarée dogme par Urbain IV.
Peut êtres avait il découvert un lien avec ce coccyx dont on parle tant.

Puis
lors Concile de 30 , il eue débat, sur la question laissée en suspend par Saint Thomas dans La Somme: quelle forme l'âme prend-t-elle dans la raie?
Ensuite il y a eu plusieurs hypothèses pdt un siècle. Certains voulaient que l'âme soit de forme allongée, comme un ver au creux d'un sillon, d'autres la voyaient ronde et plate, ayant l'anus pour centre, d'autres encore croyaient enroulée sur elle-même, en spirale.. etc.

Et Pie IV a retenue la proposition soutenue par le cardinal Fausto Prichiliano: l'âme ne pouvait que aureoler la raie, et donc elle avait la forme d'un haricot dont une partie inférieure qui s'enracine dans la raie, pour irradier le corps de chair et une partie supérieure extérieure à elle, pour irradier le monde, jusqu'à atteindre, par concentrisme, la substance divine d'où elle vient et où elle se nourrit" ..... incroyable non ?
Et de rajouter :
"... et c'est en vertu de ce principe logique que nous posons comme irréfutable que l'âme réside dans la glande pinéale et non point dans la raie."

Depuis l'antiquité jusqu'au début du 17e siècle, c'est à la pensée religieuse qu'avait été dévolue la tâche d'interpréter et de donner un sens à la présence de la raie chez l'homme. Puis descartes, en faisant surgir la pensée moderne, ébranla -t-il la toute puissance de la religion à 3 niveaux:
1 D'abord en posant son “je pense, donc je suis”, qui est une sorte de rivalité, d'usurpation de pouvoir vis à vis de Dieu.
2 Ensuite en réduisant à la portion congrue l'action du Créateur faisant mouvoir le monde (cela a fait scandale).
3 enfin, et c'est là que six siècles de scolastique ont ete mis à mal, en posant que l'âme ne réside pas dans la raie mais dans la glande pinéale. :lol:

Et nous ? On Le sais aujourd' hui un peu la verite ? il ya un lien entre cette partie du bas et du haut.

La raie de ton rêve serait il lié à cette partie physique de notre corps ? A mediter en profondeur pour comprendre un peu plus tous ce tas de symbolisme dont l' Etre t' envoit.
Le chien
Le froid
Le chaud ou chaleur
Le nombre de nageoires. Si c' est 2 , c' est à noter
Le Chien qui est furieux et ton attitude , qui montre la force.
La vase ou boue ou se trouve la raie, vivante qui a besoin de chaleur
L' enfant qui selon toi est un ami. Des mantas échoués dont l' enfant veut sauver
Et ton attitude à vouloir sauver les mantas aussi, tu en trouve une, vivante , plus grosse, tu en fais quoi ? etc etc.
L' eau, la mer...
Je pense, et à mon avis, tout cela est en rapport avec ta vie actuelle, attitude et surtout en rapport avec tes propres énergies sexuelles...du moment
Car tout se lie , bien entendu au centre sexuel.

Tout cela n' est pas juste une question de vouloir le décrire litterallement et en déduire une attitude écologique, et sauver la faune marine, loin de là.
C 'est ton rêve, des symboles propres à ta propre psychologie pour te faire comprendre.
L' idée même de la raie qui te fait penser à une partie d un éléphant ,la fusion dont tu fais mention est a prendre certainement en considération.
Est ce que le nombres de nageoires a son sens avec les arcanes ?, des pistes voir et surtout dans la science meditative profonde.

Aussi peut être que j' ai tout faux, ceci dit le seul à avoir reçu cette lettre a ouvrir , a lire et à comprendre, ce n' est que toi.

Paix a toi !
Modifié en dernier par Sophia le 25 novembre 2018, 12:58, modifié 1 fois.

Hors ligne Sophia
#137
Messages : 303
Enregistré le : 13 octobre 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

:) bonjour paul', je n' ai eu point de mere, tu le sais, ce qui est difficile pour un enfant des son plus jeune âge, ceci dit bien qu' on m' est parlé de cette divine mère, je ne comprenais pas tjrs le sens, je me souviens d' une amie qui en pleine méditation, elle a eu dans la flamme de sa bougie, une transformation de cette dernière en mère divine, j' ai eu la photo, cela est incroyable, la cristallisation des pensees arrivent partout, pour nous guider, mais on ne voit...alors il reste la science meditative à faire en profondeur lorsqu' on veut savoir. J' ai appris à aimer ma mère , même si j' en ai eu une en physique a mes côtés.
Et il ne faut oublier notre divine mere kundalini, notre Isis particulière.

Je te mets ci après une base ou prière adressée à notre mère particuliere, ( ce le sera pour tout le monde qui passera te lire, car ton journal est un exploit pour moi..... un sacrifice pour l' humanité ) un Dieu mère, partie de notre Être.
En latin et en français, puis une méditation a faire si on veut se connecter à notre mere, n' oublis pas le 27 bientôt, la rune Laf est à faire pour une demande particulière... une aide esoterique.. une avancée.
la grande loge se rassemble et nous écoute, a l' aube on fera cette rune avec le coeur.

Ave Maria, gratia plena,
Dominus tecum,
benedicta tu en mulieribus,
et benedictus fructus ventris tui Iesus.
Virginis Maria mater Dei,
ora pro nobis cum peccatoribus ego,
nunc, et in hora mortis vitium nostrae.
Sela Fiat

Je vous salue Ram-IO, pleine de grâce,
Notre Seigneur est avec vous!
Béni sois-tu , parmi les femmes,
et béni est le fruit de tes entrailles, Yeshua.
Vierge Ram-IO, Mère de Dieu,
priez pour nous avec l’ego pécheur,
maintenant et à l’heure de la mort
de nos vices. Amen.

Le nom latin Maria cache le mantra Ram-IO, qui est le mantra avec lequel nous nous adressons à la Divine Mère, Mère de Dieu


Pratique spéciale pour communiquer
avec sa Mère Divine Individuelle

1. Relaxation.

(guide pour apprendre à se relaxer, voir ici même comment se relaxer, un lacher prise total )

- pour commencer, en position debout, si on veut
respirez profondément une dizaine de fois.

- Relaxation du corps.

Pour favoriser un état de ferveur et d'humilité,
On peut faire cette pratique à genoux.

2. Se concentrer sur le cœur :
Invoquer la Mère du Monde avec ferveur,
dévotion et amour,
et réciter la Prière suivante 4 fois :

« Salut Nout, éternelle Séité cosmique
Salut Nout, lumière des Cieux
Salut Nout, Âme primordiale et unique.
I.A.O. »

IAO est un MANTRA sacré
qui se chante en allongeant chaque voyelle de façon distincte
"iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
aaaaaaaaaaaaaaa
ooooooooooooooo"

3. Se recueillir en silence, à l'écoute de son cœur.

4. Prière personnelle

on formule une demande particulière à notre Mère Divine, demandons ce que nous souhaitons le plus, avec des mots simples et directs, comme un enfant le fait avec sa maman.

5. Conclusion de la pratique

Remerciions notre Mère Divine avec tendresse et dévotion.

Cela peut être rituel, que certains auront peut être du mal, ceci dit, on peut s' en inspirer et converser avec Dieu mère à notre façon. Ainsi soit il !

Hors ligne Paul12
#138
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Bonjour cher amie Sophia,

Merci pour ce message de cœur à cœur, je remercie aussi la Divine Mère qui parle à travers toi, par amour pour ses enfants.

Je ne connaissais pas tout cela au sujet du siège de l'âme.

Effectivement nous avons fais de nombreux rêves en lien avec l'eau et les poissons, c'est donc certain que ce rêve était aussi lié aux énergies sexuelles.

L'éléphant je l'assimile à Ganesh, l'esprit saint. J'ai effectivement fait attention à tout les symboles que tu as mentionné.

Maintenant, il semble d'une grande profondeur, et je n'ai pas la capacité pour le moment de le comprendre correctement.

Nous dirons que par intuition, je pense que cela est en lien avec mon travail de chasteté et de Maïthuna. Peut-être que je commence à transmuter quelques atomes d'énergie sexuelle en Feu de l'Esprit de Saint. La chaleur de l'Amour de la Divine Mère entre en contact avec le Feu de l'Esprit Saint.

Je ne sais pas. Cela n'est pas grave, je regarde cela comme un soutien de mes parties supérieures.

Merci pour ce rappel sur la Rune LAF, je vais essayé de faire la demande à cette date :)

Merci pour ce message Noé, cela m'est utile.

Hier soir, j'avais un repas familial alors je n'ai pas pus méditer à 20H.
J'ai médité ce matin 2 heures et des vélos.

Je m'enfonce un peu dans la relaxation, suffisamment pour être sûr de ne pas me fatiguer le mental exagérément.

Je suis entre deux eaux, bien que je pense devoir descendre encore davantage.

Je prie comme d'habitude ma Divine Mère ou mon Père qu'il m'assiste dans ma méditation.

Puis je développe ma concentration qui est vraiment médiocre pour pratiquer correctement.

Je vois malgré tout des améliorations. Une attention plus puissante, plus vigilante. Mais cela reste irrégulier.

Avec le mantra LA RA, je parviens à renforcer ma concentration et m'insérer dans le Silence, entre les pensées. Mais les pensées de surface reviennent me sortir de là très vite.

Si j'observe ces pensées, elle n'ont rien de particulier à mon sens. C'est pour moi des pensées de journées, de mauvaise volonté.

Je pense à ma musique que je suis en train de terminer, à mon site que je dois finir, je pense à la journée passée, je réfléchis sur des sujets futiles. etc... Tout du moins, "j'ai des pensées", plutôt que "Je pense".

Car je ne m'y identifie pas totalement.

A un moment de ma méditation, je me suis dit "bon ca suffit ! Je vais me placer au dessus de ces pensées, et je vais les observer tranquillement".

Aussitôt dit, aussitôt ces pensées disparaissent comme des souris dans leur terrier pour revenir plus tard quand je baisse ma garde.

Elles n'ont aucune consistance, aucune utilité, aucun intérêt.

J'ai juste à attendre que mon mental se fatigue, tout en restant extérieur. Alors les pensées tomberont d'elles-mêmes. Il n'y a rien à comprendre.

C'est pourquoi je dois développer mon attention par la concentration sur support, avec l'Amour de ma Divine Mère pour être calme.

A bientôt.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Hors ligne Sophia
#139
Messages : 303
Enregistré le : 13 octobre 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

:D moi non plus je ne savais cela, on fini par savoir, mais bon connaître nous même est le plus important.
Nous tenons bien souvent par l'acharnement de l'autre, alors ton carnet n'est pas vain, car il m'aide bcp.
Je m'en fais pas pour toi et ceux qui travaillent sincèrement, vous êtes soutenus par vos parents. J'ai appris bcp à travers toi et Noé et bien d'autres et même Coralie qui arrive, et cela est plus qu'important.

Le récit de Noé m'a fait sourire quand il à enumerer un ami prénomme Christian, j'ai eu dernièrement un ami qui m'a bcp aidé sur bien des points et avec le même prénom quelle coïncidence.
Heureusement qu'on a ce cher Noé pour nous aider... Comme on dit il faut prendre la sagesse des plus anciens expérimentés....et en faire bon usage. Afin que nous mêmes puissions retransmettre.

Je te souhaite bcp de courage, de force, de persévérance, la première fois tu es venu sur l'autre site, je ressentais bien tu tu étais différent, plein de fougue....un peu foufou comme moi même, à notre façon ...
et que tes parents te guident tjrs. Le monde va mal, on ne doit lâcher pour ce taff.

Hors ligne Paul12
#140
Avatar du membre
Messages : 620
Enregistré le : 20 décembre 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message le

Oui Sophia, nous étions les révolutionnaires de la bande :)

Et voila où ce tempérament nous mène. Là où il faut, à condition de ne pas lâcher.

Tu sais ce qu'il nous manque Sophia, nous les tempéraments de Feu... de la Concentration ! Canaliser nos énergies sur un seul point.

Hier, j'ai médité 1h30 vers 16h.

Puis après, j'étais devant mon ordinateur, quand soudain l'écran c'est éteint... Cela ma interpellé car c'est rarissime. Aussitôt ce choc interne produit, aussitôt je me réveillais et constatais que j'étais en train de rêver !

Surpris n'est-ce pas ? Vous pensiez que je parlais d'après ma méditation !

Je l'ai narré comme cela, car c'est exactement ainsi que je l'ai vécu.

J'ai médité, j'étais un peu fatigué, le son du cerveau était fort, je me concentrais paisiblement mais je manquais certainement d'attention, le sommeil m'a emporté.

J'ai fais quelques rêves, puis j'étais dans ma pièce devant mon ordinateur.

Quand l'écran s'est éteint, j'ai percuté intérieurement et je suis revenu à ma méditation en plein état vibratoire intense de sortie.

C'était très étrange, je manquais surement de concentration, je me souviens mal.

Je me souvenais tomber la tête la première sur le sol de mon bureau, à côté de mon ordinateur dans mon rêve, et en même temps de moi, allongé sur mon matelas, en train d'essayer de profiter de cet état pour sortir de mon corps.

J'étais comme conscient au même niveau dans mon corps astral et physique.

J'ai du forcer au lieu de laisser faire, et je devais manquer d'attention.

Le soir, j'ai médité 2h15.

J'avais le crâne et la nuque super raide, comme dans un étaux.

Je faisais pourtant tout pour être détendu mentalement et physiquement. C'était insupportable, mais comme je compte prendre le dessus sur mon mental et mon corps, je suis resté ainsi sans bouger.

La douleur est passée.

Je compte bien exploser toutes ces barrières, avec l'aide de mon Père/Mère.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Répondre