Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 02 déc. 2018, 20:31

Bonjour à tous,

Je continue mes pratiques de méditation chaque jours.

Étant donné que je dors jusqu'à me réveiller naturellement, je fais des micros réveils assez tôt le matin et je me rendors immédiatement.

Cela fait que j'accumule mes souvenirs de rêves de fin de nuit. Je me souviens la plupart du temps d'au moins 2 rêves, jusque 5-6.

Je me souviens d'un détail, et avec ce détail je parviens en général à remonter le fil.

Ce que je fais durant ma nuit, avec mes égos, et parfois vraiment étrange. Je ne cherche pas toujours à comprendre, mais je constate simplement les efforts et les dépenses d'énergies inutiles que mes Moi font quand je me repose.

Mon objectif et de briser toutes ces identifications, pour me reposer avec la conscience éveillée dans le plan astral. A défaut d'y arriver, je prend souvent conscience dans mes rêves avec d'autres Moi, ou très fugacement avec la Conscience.

Ce matin, je remplaçait un musicien dans un concert en plein air d'un ancien groupe favori. C'était très concret et amusant.

Hier, je retournais à un de mes premier travail, en tant que jardinier avec mon ancien patron. nous discutions des choses à faire dans les cultures, proposait des idées et m'informait sur les nouveautés depuis mon départ.

Quelques petits conflits d'égos me faisait me dire, pendant le rêve, que ce travail avec ce patron était bien pour me faire travailler sur mon amour-propre.

Je voyais des Ipomées qui poussaient bien le long de ramures faites avec des tiges en bois.
Je voyais aussi des bouddhistes au fond du jardin qui vivaient là, dans le jardin, sous des vieux cabanons minuscules. Ils chantaient, fumaient. Absurde.

Pas mal de rêve de la sorte, qui n'ont pas de sens, mais qui sont pourtant très concret, très précis, très détaillés. Au réveil, je m'amuse toujours à me remémorer tout cela. A défaut d'y trouver des messages de mon Intime par moment, cela me fait travailler ma mémoire.

Durant cette même nuit, je faisais un rêve un peu plus spécial.

Dans ce rêve, j'escaladais une montagne à mains nues. C'était un parcours, il y avait quelques personnes un peu perdues par ici.

Je l'escaladais plutôt en horizontal ou diagonal. Je suivais un sentier plus ou moins bien défini.

C'était abrupte.

Vers à la fin j'étais à bout de force. Je devais me hisser à la force de mes doigts à peine agrippées, à la roche type granite. pour monter un peu plus haut.

Je ne sais pas si cette suite était liée, mais il me semble que j'arrivais dans un lieu un peu forêt. Il y avait des trous d'eaux avec des plantes aquatiques. J'y voyais des poissons rouges ou colorés, pas mal étaient morts visiblement.

Il y a peut-être une symbolique à tout cela. Bon les poissons, l'eau, je connais déjà. Qu'ils soient mort ? peut-être que je dois continuer de développer intensément mon Feu interne par le Maithuna, m'enfin c'est ce que l'on fait !

L'escalade de la montagne, je me doute bien du symbolisme également.
Pas directement à la verticale, je suppose que j'emprunte une voie moins directe et que j'ai quand même du mal à avancer.

Bon, malgré ce que je peux en déduire, mon objectif reste de m'éveiller. Alors peu importe.

La suite au prochain épisode !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 03 déc. 2018, 13:08

Ce matin, méditation d'environ 1h30. A 8h30

Le mental assailli de pensées de doute, de tristesse, d'amour-propre etc...

Je m'y identifie un peu, mais veut franchement y rester impassible, en auto-observation sereine.

Je laisse tout passer autant que possible, je me concentre sur les sons du cerveau.

J'ai le cœur un peu lourd d'avoir autant d'immondices en moi.

Je me dis qu'en lisant ceux qui y arrivent facilement, la seule chose à faire est de rester immobile, détaché du principe pensant jusqu'à ce que le mental se calme.

Alors je laisse tout se bazar passer autant que possible.

Cela se calme.

Devant mon écran mental vide, je vois une scène onirique apparaître soudainement. Ce n'est pas très net, mais je me vois devant chez ma mère, dehors.

Je m'y identifie un peu, mais comme j'étais encore tout à fait concentré et conscient, je me dis qu'il me faut rester sur mon auto-observation et mon rappel de sois tranquille.

La scène disparait une seconde, et revient beaucoup plus nette, concrète.

Je suis toujours au même endroit, mais un peu plus loin.

On est le matin, le soleil se lève. j'observe les alentours, je vois des incohérences.

Bon, peu importe je dois rester détaché de cette scène du mental. Car comme Noé me l'explique, les pensées et les images, ou scènes oniriques, se sont la même chose. Mais à un niveau de relaxation différent.

J'intensifie alors mon rappel de sois pour ne pas m'oublier dans cette scène.

La scène s'arrête, et je ressens un état vibratoire bien présent.

Je me sens partir en arrière légèrement.

Puis les choses se sont calmées.

Je manquais certainement encore de concentration et d'auto-observation sereine. Car j'avais un peu envie de bouger, de lassitude.

On va y arriver.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 11 déc. 2018, 17:56

Je continue mes méditations, pas forcément aussi longtemps chaque jours, mais je ne rate pas un jour. Je devrais faire plus.

Je fais toujours des rêves assez absurdes et riches.

J'ai cessé la lecture du livre Les Trois Montagnes car je constate que cela dépasse mon niveau actuel et mes besoins. Je le lirai quand j'aurais fait un peu de chemin au préalable.

C'est pourquoi je reviens sur une étude et un travail absolu sur l'éveil de la conscience.

J'étudie les liens de Noé en profondeur, je reviens sur l'étude profonde de l'auto-observation, rappel de sois, la psychologie révolutionnaire.

Je voudrais devenir un très bon pratiquant dans la méditation. Afin d'avoir une base solide nécessaire à tout travail ultérieur.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 04 janv. 2019, 15:07

Je vous souhaite à tous une belle et heureuse année, pleine de réussite !

A défaut de pouvoir partir en vacances, nous nous sommes reposé un peu, ma compagne et moi, durant ces vacances de fêtes de Noël.

J'ai personnellement réduis mes durées de méditation durant cette période, sans pour autant stopper complètement. En réalité, j'ai tellement pris l'habitude qu'il m'est devenu relativement naturel de pratiquer l'auto-observation, le rappel de sois, et la méditation passive chaque jour.

Bien évidemment, à mon niveau.

Ce qui est acquis est plus facile à conserver. Comme lorsque l'on apprend le vélo, on sait faire du vélo toute la vie, cela revient vite même des années plus tard.

Je dirais même que cela m'a fait du bien de déposer un peu les armes. J'ai remarqué beaucoup de tension mentale par des efforts mal dirigés.

En fait, je crois même que je n'ai pas moins travaillé que d'habitude durant ces vacances. Juste moins de méditation passive, mais pour le reste, je m'en sortais presque mieux, car je suis plus détendu, je me met moins la pression inutilement.

Ainsi je suis dans le flot de la Vie, en meilleure présence consciente.

Je vais donc continuer ainsi, en reprenant un rythme de méditation passif plus long et en renforçant mon rappel de sois.

Le combat contre les ténèbres ne se fait pas avec les ténèbres eux-même, mais bien avec notre propre Lumière intérieure.

-

Que s'est-il passé d'important durant ces dernières semaines ?

Deux chutes sexuelles.

Etant donné que je suis plus en rappel de sois qu'il y a quelques mois, je me souviens désormais des raisons.

Effectivement, il y a quelques mois j'expliquais que je chutais durant mon sommeil physique, je me réveillais en pleine perte de ma semence.

Mais que pour autant, je ne me rappelais pas de la raison, comme s'il n'y en avait pas.

En réalité, il y en avait, seulement je ne m'en rappelais pas.

Ma compagne et moi, nous pratiquons toujours le Maïthuna, plus que jamais.

Mais je dois dire qu'une pratique préliminaire de couple me fait chuter.

Je ne dirais pas spécialement laquelle pour ne pas donner de mauvaises idées, mais il n'est pas difficile de deviner.

Cette pratique préliminaire, qui existe depuis la nuit des temps, nous la pratiquons occasionnellement lorsque je ne suis pas très actif sexuellement. Pour allumer les flammes.

Seulement, cela m'attise de trop. J'ai du mal à gérer. C'est pourquoi nous faisons cela peu souvent, seulement quand j'en avais éventuellement besoin.

Je suis souvent trop dans la Volonté de ne pas Renverser la Coupe, alors j'ai du mal à laisser un peu de désir sexuel me "réveiller".
Aujourd'hui, j'accepte comme normal d'avoir cette attirance et se besoin de s'unir dans la magie de l'Amour. Alors je laisse exprimer suffisamment d'ardeur pour pouvoir pratiquer régulièrement et sans difficultés. Durant l'acte, je n'ai jamais de difficultés d'assumer mon travail, mais c'est plutôt pour avoir envie de pratiquer.

Durant la pratique, je ne chute plus. Je sais maintenant ce qu'il faut faire et mes limites. Il faut rester toujours très prudent, le moindre faux pas peut faire chuter. Mais je n'ai pas de difficulté.

Ma difficulté se trouve dans le plan astral, en rêve.

Voici donc le vécu de ces dernières semaines :

Un matin, je me réveillais assez tôt, puis me rendormais comme à mon habitude, lorsque je ne travaille pas.

Cela me permet de rêver ou de méditer.

Je faisais un rêve un peu sans dessus dessous, je ne m'étalerai plus autant sur mes récits oniriques, car il n'y a pas grand intérêt. C'est pourquoi je me cantonne à ce qui est important pour moi, pour mon travail.

Dans ce rêve, parmi beaucoup de choses, je sortais d'un magasin à la recherche de quelqu'un, ma compagne il me semble.

Le téléphone à la main, je marchais dans la rue d'une ville assez vallonnée.

Soudainement, une femme s'approchait de moi. Je ne me souviens pas de son apparence, car je ne me souviens pas l'avoir regardée. J'étais plutôt dans l'ignorance.

Il me semble qu'elle me parla brièvement, et posa sa main sur mon torse.

Je l'a repoussais sèchement, sans un regard aucun, le regard fixé sur mon téléphone portable.

Devant ma détermination, elle n'insista pas et je quittais cette rue.

Au réveil, je fus content de ma réaction, implacable. Me disant que ma luxure avait diminué depuis quelques temps. En effet, je ne ressens plus la même luxure morbide. C'est devenu une luxure plus "douce", plus basée sur les sentiments et la beauté féminine, et non sur des rapports sexuels.

Satisfait, je passe ma journée normalement.

Le soir, nous pratiquons le Grand Arcane, et je médite jusqu'à m'endormir.

En fin de nuit, je rêve d'une scène avec ma compagne, où nous faisons cette fameuse pratique préliminaire néfaste. A peine quelques secondes de cette pratique en rêve et je sens que je vais chuter. Je me réveille le plus vite possible et bloque sans pression manuelle ce que je peux. Trop tard javais quand même perdu un peu.

Agacé, je me recouche sans trop savoir quoi penser.

Quelques jours plus tard, un peu fatigué vers 16h, je vais m'allonger pour méditer et me reposer.

Tellement fatigué, je sombre rapidement, absorbé par mes pensées.

S'en suis un rêve où je suis en voiture dans un chemin de forêt avec ma compagne. Tout du moins ma compagne mais avec un caractère un peu différent, comme si c'était quelqu'un d'autre.

Nous nous arrêtions au bord d'un étang et ma compagne me "sautait dessus" et recommençait cette même pratique. Je me souviens lui avoir dit "je ne vais pas tenir longtemps".

En moins de 5 secondes, je chutais sans réussir à stopper volontairement comme la dernière fois. Le plaisir était trop intense et je ne parvenais pas à empêcher cette chute.

Cette fois-ci, je chutais de beaucoup. Certainement que je suis bon pour repartir à zéro.

Ce n'étais plus de l'agacement, mais du dégoût. Déçu.

Moi qui pratique sans difficultés particulières physiquement, je chute en rêve misérablement.

Bon, ne nous laissons pas abattre, je dois travailler sur ce défaut !

Je ne compte pas revenir à un état où je ne suis même pas capable de laisser l'attirance se passer pour pouvoir pratiquer correctement. Au contraire, je veux pratiquer comme un guerrier, aller chercher la Flamme dans les Ténèbres et en ressortir victorieux.

Je constate que certains n'arrivent pas à gérer leur excitation, et chute physiquement.
D'autres n'arrivent pas à s'exciter suffisamment pour avoir envie de pratiquer.

Trop de dévotion, on n'a pas l'impulsion suffisante pour avoir envie de pratiquer.
Pas assez de dévotion et de Volonté, nous nous laissons emporter par nos pulsions ténébreuses et nous chutons.

L'entrée se trouve toujours dans le juste milieu entre dévotion et impulsion sexuelle laissée libre.

Il faut savoir démêler l'impulsion sexuelle saine et normale entre deux êtres qui s'attirent, des défauts liés à la luxure.

Un défaut se forme toujours autour d'une vertu déterminée. S'il y a un défaut, il y a une partie positive dissimulée qui est une chose légitime et bonne.

J'observais mon état face à cet acte préliminaire en pensant le scénario. J'observais cet acte en lui-même et ce que cela m'évoquais.

Ce que je vis n'était pas un acte amoureux nécessaire et bénéfique.

Il ne fait qu'attiser en ma personne des pulsions trop fortes et négatives.

Cette pratique est-elle totalement négative ? Je dirais pas nécessairement. Mais pour moi, cela l'est.
Et même si elle ne l'est pas, c'est une surexcitation inutile lorsque nous sommes dans le bon équilibre entre impulsion et dévotion.

Après ce petit travail de compréhension, je crois que je suis sur la bonne voie pour ne plus chuter à cause de ce défaut.

Je fis d'autres rêves après cette expérience.

Le premier, je fuyais quelque chose, c'était oppressant. Une femme blonde se retrouvait à côté de moi. En à peine une seconde je lui sautais dessus et l'embrassais, voulant aller plus loin, un rappel se fit en moi me rappelant qu'il ne fallait absolument pas que je pratique ce fameux préliminaire. Alors cela s’arrêtait là.

Bon là, c'était une luxure foudroyante et instantanée. Comme si j'étais témoin d'un Moi qui ne réfléchissait même pas, il fonce pour avoir sa dose de sexualité. Néanmoins, je constatais que même face à cette partie de mon égo, je m'abstenais de cette pratique.

Je me disais qu'il fallait que je sois vraiment plus stricte avec ce défaut en général, encore et toujours. Bien qu'il y a une nette différence dans la vie de tout les jours, il y a encore du boulot.

Le rêve suivant j'étais dans une sorte de hangar/dojo où j'esquivais des sortes de sentinelles. Choses loufoques.

Sur la fin, je me retrouvais face à une superbe femme. Il ne se passait rien, je regardais son visage avec émerveillement.
Je n'ai pas perçu de défauts particulier dans les 3 centres mais je soupçonne tout de même un défaut logé dans l'intellect. Mais comme je suis beaucoup dans l'intellect et que je raisonne encore trop, les défauts liés à ce centre me passe sous le nez sans que je les détectent et les comprennent aisément.

Le dernier rêve en date lié à ce défaut s'est passé hier matin.

Je voyais une femme plus âgée que moi, nue, qui m'invitait à la suivre. Ce n'étais surement pas pour jouer à la marelle.

Nous étions dehors, je la suivais et finalement laissais tomber assez rapidement. Je me souviens que son mari, vieille homme pervers la cherchait quelques secondes après pour faire son affaire.

J'observais une attirance dans le centre instinctif mais relativement faible. Je demanda néanmoins à ma mère d'éliminer cet égo.

Il faut savoir que depuis ma chute, je demande et me focalise sur ce défaut pour le diminuer le plus rapidement possible. Car il m'est intolérable de chuter bêtement à cause de scènes oniriques.

Vous savez tout.
Bon courage à vous tous, dans la Joie du Coeur !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 06 janv. 2019, 20:24

Voici deux rêves de ma compagne qui méritent d'être consignés :

1er rêve :
Ce rêve fit suite à une prise de bec avec mon chéri au sujet d'une chaudière en panne. De crainte de prendre froid durant la nuit, car la température était descendue à moins de 10°C, je décidais de partir chez ma mère une nuit le temps de régler ce soucis. Mon chéri, lui, préférait rester pour s'occuper des chats et les surveiller.

Début du rêve :
"Moi et mon chéri on se trouvait dans un grand couloir fait de pierres, un peu entre le style couloir de lycée et de crypte, mais rien de négatif. Pas mal de monde passait dans ce couloir, mais il me semble que je ne connaissais personne d'autre. On entendait les gens se réjouir car il y avait un événement particulier dehors avec les étoiles.

Tout le monde était heureux et ébahi, du coup nous sommes sorti pour voir cela de nos propres yeux.

Effectivement, le spectacle était magnifique !

On voyait des milliers d'étoiles dans tout le ciel, des grosses comme des petites. On y distinguait quelques constellations, mais le plus surprenant est que l'on pouvait distinguer le visage du Père divin (nous savions que c'était Lui), les étoiles toutes réunies formaient son visage...

Avant la fin du rêve, on voyait les étoiles entre la Lune et le Soleil (nous étions en voiture, mon chéri du côté du soleil, moi du côté de la Lune).

Symbolique :
Étoiles : Aide de la Divine Mère ou d'un Maître / Union des 2 polarités homme-femme / Grand Œuvre consommé.
Soleil : Aspect masculin
Lune : Aspect féminin
Voiture : Corps physiques. Qui fonctionne bien, on avance, on fait des progrès.

Interprétation : Suite aux différentes difficultés personnelles traversées, ma Mère ou un Maître m'a montrée que nos efforts seul et en couple, avec la Kundalini (Union Lune-Soleil) on se rapproche du Père.

Certainement un encouragement pour dire que l'on est sur la bonne voie.

Il faut persévérer, continuer les efforts.

2ème rêve :

"Je me trouvais dans une cuisine avec ma famille et mon chéri, quand un homme entra en flottant dans l'air.

Cet homme était mi spectre noir/mi homme. Il pouvait se matérialiser à sa guise et partiellement.
Je le voyais donc avec son visage matérialisé (banal, quelconque) et le reste de son corps toujours flottant et vaporeux noir.

Il avait une grande prestance et était très impressionnant. Malgré cela je ne ressentais aucune peur.

Il se mit à dévisager chaque personne, tout en énumérant chacun des défauts/égo que mes proches avaient.
Il avait un ton sec et on sentait qu'il représentait une certaine autorité. Lorsqu'il prononçait un défaut, on pouvait percevoir dans sa voix qu'il condamnait cet égo. Il se contentait d'énumérer, comme pour nous les faire voir. Rien de plus.

Cependant je savais qu'il lisait en nous comme dans un livre ouvert.

A ce moment je n'avais pas peur qu'il dévoile mes défauts aux autres, mais d'autre chose.

Je savais au fond de moi quel était ce secret dans ce scénario onirique, mais une fois réveillée je ne savais pas de quoi il s'agissait.

A fur et à mesure qu'il avançait et qu'il passait d'une personne à une autre, j’espérais qu'il s'arrête avant moi, je priais qu'il ne révèle pas cette particularité de moi. Je reculais et me disais "qu'il révèle tous mes défauts même les pires si il le veut mais pas... (cette fameuse particularité)".

Malgré le fait que je n'arrive pas à savoir réellement quelle est cette particularité, ce secret me concernant, je sentais que ce n'était ni quelque chose de négatif, ni quelque chose de préjudiciable pour mes proches, ni un égo. Pourtant il ne fallait en aucun cas que cela soit révélé aux autres (sous peine de gâcher quelque chose...)

Mon tour fini par arriver malgré moi...
Là, l'homme me fixa droit dans les yeux, et je n'avais toujours pas peur de lui, j'étais juste très impressionnée de son pouvoir. Son regard me transperçait jusqu'au fin fond de moi-même.

Tout se passait en télépathie sans aucun mot mais beaucoup de ressenti, d'émotions. J'ai su qu'il sondait chacun de mes défauts (comme pour mes proches avant moi) et qu'il les condamnaient tout autant.

Mes défauts passé en revue, c'est là qu'il devina ma crainte, j'ai su qu'il savait...

Il approche son visage du mien comme pour mieux analyser cette particularité, et toujours par télépathie j'ai ressenti qu'il l'a validait.

Enfin, il me regarde d'un œil complice avec un sourire en coin, comme s'il me disait "ne craint rien, je garde ton secret"...

La question est : Qu'elle est cette particularité ?? Est-elle vraiment réelle ou est-ce quelque chose de saugrenue ?"

Avant ce rêve, un autre rêve annexe avait lieu où j'étais poursuivi avec d'autres personnes par des faucheuses de couleur violette (qui signifierai un lien avec la loi divine).

A bientôt !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Sophia
Messages : 303
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Sophia » 09 janv. 2019, 16:32

:) bonjour paul et les autres... j' espere deja pour vous une bonne annee, ainsi que ta famille, noe, l' équipe etc.
Ravie que tu continue ton cheminement tranquilo et comprenne tes rêves et ta chérie t' accompagne.
Mon année a commencé par un processus de régénération on dira, tomber malade pour repartir du bon pied, je m' y attendais, je ne peux l' expliquer...
et ce n' est pas plus mal :lol: il faut de temps en temps se régénérer le système pour mieux bondir.
J' étais a l' étranger pdt toute une période déc. Et début janvier, suis revenue. Ce qui est un peu imaginable j' étaisencore plus synchro la bas lol !
Tout était en rapport avec le 7, tout, même mon entrée dans divers lieu, le numéro qu' on m' attribuait etait l'arcane 7, 7eme etage etc etc et j' en passe, comme c' est rigolo, mais je suis habituée, puis à comprendre par la suite, a travers mes meditations.

Ces derniers temps j' étais plutôt dans hors de tout, en même temps dans tout, un peu complexe je sais, il n' y a que moi pour comprendre, j' observe , écoute plutôt et on verra.... Je ressens des changements, mais il est encore tôt pour moi pour certaines choses bien précises.

Concernant l' arcane azf, je termine 2018 en beauté, physiquement cela n' est plus un souci, en tout cas je l' espère, la chasteté pour moi me régénère et je rattrape ce que je pensais être meilleur étant jeune. Je reste sur mes gardes pour L' ego en astral, toute façon ma mère est la.....
L' humain est fait pour être mieux que ce qu' il est aujourd, hui. Je crois que saw nous a pas tt révélé sur bien des choses, car il faut qu' on avance pas à pas, même si cela est difficile. En tout cas la est mon souhait.
Et je souhaite à tous de vivre de grands exploits en cette année 2019.
Je souhaite a tous ici une excellente continuation dans la science meditative et de devenir des voyageurs par excellence, mon travail premier a venir sera
Plus à ce niveau , à mon avis... namasté à tous.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 12 janv. 2019, 17:09

Bonjour à toi chère Sophia ! Content d'avoir de tes nouvelles.

-

J'ai "repris" mes activités professionnelles depuis quelques jours (non pas mon travail saisonnier, mais mon projet personnel que je développe durant mon repos saisonnier), et j'en ai profité pour affiner mon travail spirituel.

Comme expliqué précédemment, je constate que j'ai "déverrouillé" certaines choses en mon "intérieur", durant cette période de repos.

J'ai fais sauter, par un certain lâché prise, certaines barrières mentales internes contre-productive. Je n'ai rien fait de particulier, je ne saurais spécialement dire quoi. Disons qu'en décidant de me reposer, j'ai constaté que je travaillais mieux avec cet état plus détendu mentalement. Ce qui est logique.

De ce fait, vers le moment de ma reprise d'activité, je prévoyais de définir une nouvelle approche. Tout du moins, une approche plus précise et consciente.

En parallèle je discutais avec Noé sur différents sujets. Souhaitant comprendre certains aspects notamment sur le fait de "comment savoir lorsque nous agissons bien ou mal durant le travail d'aide à l'humanité", nous discutâmes légèrement.

Ce qui en résultait ne me satisfaisait pas vraiment. Comprenant que mes réflexions n'étaient sans doute pas justes et adaptées à ce qu'est la vérité de la Voie de l’Éveil.

Je fus malgré tout blessé dans mon amour-propre émotionnellement, car j’espérais un soutien plus amical et fraternel venant d'une personne qui m'est chère. J'ai ressenti, de la colère, de l'orgueil, de l'incompréhension, puis de la déception et de la tristesse.

Mais après un travail d'auto-observation et d'analyse autant que possible, je comprenais que chacun agissait comme il le souhaitait. Et que nous ne pouvons exiger quoi que ce sois de qui que ce sois, et les liens d'attachements n'ont aucune valeur puisqu'ils dépendent de notre propre conception des choses.

De plus, la réponse que j'ai reçue, qui est propre à son niveau et à ce qu'il pense, m'apporta une aide, à sa manière.

Et bien que je n'attendais pas cette aide sous cette forme, elle m'apporta surement plus que ce que j'aurais reçu s'il avait répondu à ma manière.

Et c'est le principal.

Ces discussions qui se passèrent en même temps que certaines décisions spirituelles personnelles, me permirent de comprendre avec encore plus de force qu'il valait mieux que je me concentre sur l'éveil de la Conscience. Ainsi j’obtiendrai l’État qui importe le plus.

Peut-être qu'il savait le résultat que cela pourrait avoir sur moi d'agir ainsi, ou pas, mais cela me fut utile et renforça ma décision prise quelques jours auparavant.

Cette décision n'est pas d'étudier la Psychologie Révolutionnaire, de pratiquer la méditation etc etc... Car cela, je le fais déjà.

Mais plutôt de mettre sérieusement en pratique la Clé de SOL.

Je l'ai mise en pratique à mes débuts, je la pratiquais de manière très intellectuelle, car je pensais mal et était beaucoup plus "enfoui" qu'aujourd'hui.

Je ne fais que constater par rapport à ma façon de pratiquer, mes résistances internes qui sont moins fortes, ma compréhension qui est meilleure.

Là où auparavant je lisais sans rien assimiler correctement, aujourd'hui je comprend certaines choses comme si c'était la première fois que je les lisaient.
Là où auparavant je n'arrivais absolument pas à m'auto-observer, ou me rappeler à moi, aujourd'hui je parviens à quelques chose de plutôt encourageant et automatique.

Je considère donc qu'il m'était nécessaire de faire un certain nombre d'efforts conscients pour arriver jusqu'ici, et qu'il m'en faudra encore bien plus pour arriver plus loin.

Malgré tout, je met en pratique la Clé de SOL depuis hier, et je suis déjà content de moi, car je comprend nettement mieux la façon de faire, et je le fait d'une moins intellectuellement.

Je comprend mieux la pratique à faire.

Je crois que cette pratique est un excellent moyen de prendre conscience en rêve, et d'augmenter la qualité de ses rappels de sois, d'observer ses défauts et ses barrières internes.

En d'autres termes, il me semble que c'est un bon moyen d'atteindre un bon niveau de méditation active et d'éveiller sa conscience.

Je partage ici une page absolument formidable de Noé sur la clé de SOL : http://www.don-et-compassion.com/techni ... ience.html

J'ai eu du mal à la trouvée, car dans la fonction recherche, tout en bas de la page d'accueil, si je met "clé de SOL", il faut déjà savoir qu'il y 3-4 sites publicités de google avant les résultats lié au site lui-même. Mais aucun résultat précis sur une page qui parlerais de la clé de SOL. Que des résultats en lien avec le forum, ou d'autres pages. En tout cas dans la première page de recherche.

Bon, avec les mots soulignés dans les pages qui parle du mot " SOL", on finit par tomber dessus.

J'ai trouvé cette page très utile, car elle approche la clé de SOL d'une manière un peu plus concrète et claire.

Il y a plus d'explications.

Je compris que le V.M Samael Aun Weor avait des difficultés à expliquer cette clé aux débutants, car pour lui, c'était naturel et automatique. C'était sans doutes déjà assimilé depuis sa naissance. Il ne parvenait donc plus nécessairement à sa mettre à la place du débutant.

Alors qu'ici, nous avons une explication concrète d'une personne qui l'a découverte et mise en pratique jusqu'au succès.

Bien qu'il faille tout de même lire et relire, et pratiquer pour avancer dans la compréhension juste de cette pratique, c'est vraiment une bonne explication.

Bravo Noé, tu vois quand tu veux ! 8-) :mrgreen:

-

Hier j'ai mis en pratique assidument la clé de SOL.

Aujourd'hui, je continue avec sévérité. Jusqu'à obtenir une certaine habitude automatique, comme ce que j'ai constaté avec mon travail pour assimiler un tant sois peu l'auto-observation.

Rien que le premier jour, je fus stupéfait de remarquer, lorsque nous pratiquons correctement, de l'efficacité de la Clé de SOL.

Cela aide beaucoup à rester en rappel de sois, et l'idée de diviser son attention en 3, bien qu'auparavant je pensais que cela nous endormais davantage, si elle est correctement réalisée permet d'être super-alerte.

On parvient, dans un état calme et détendu, d'être en rappel de sois et en observation, concentrée durant n'importe quelle situation.

Tout deviens sujet à rappel de sois.

Je ne peux que constater l'efficacité. A moi d'apprendre à la mettre correctement à profit.

Depuis, je parviens beaucoup mieux à être en rappel de sois, même devant mon ordinateur.

Je remarque tout de mêmes encore plus que les écrans TV sont hypnotisant.

Je me souhaite de garder le cap jusqu'à réussite. J'encourage les habitués d'ici à démarrer en même temps que moi, cela serait intéressant de voir les résultats.

Hier soir, je me suis dit que j'allais peut-être réussir à prendre conscience en rêve durant la nuit.

Je m'allonge, et médite dans le Silence et le rappel de sois.

Bon, je constatais que ce n'était plus tout à fait le même travail à faire, qu'il fallait l'affiner autrement, et simplement être en Silence, mais bon, je trouvais cela intéressant pour rester alerte tout de même.

Durant la nuit j'ai naturellement rêvé, j'étais à mon ancien travail, je recommençais à bosser là-bas, plutôt dépité de cela d'ailleurs.

Le rêve sembla durer un bon moment.

Mais à aucun moment je ne fis de rappel à soi durant ce rêve, aucune vérification.

Bon, il faut faire cela un certain nombres de jours sans aucun doute, que cela devienne automatique.

De plus, il me semble important dans ma mise en pratique de me concentrer d'avantage sur les détails du Lieu et des Objets durant mes journées.

D'être vraiment comme un détective à l'affut du moindre détail absurde, en rappel de sois, prêt à prendre conscience à la moindre absurdité que je suis en train de rêver.

Je me dois donc avant tout, à mon avis, de faire plus attention aux lieu et au "que fais-ici". Je réfléchi pas assez aux situations dans lesquelles je suis.

Je vais essayer de continuer ces efforts jusqu'à réussite, et d'expliquer mon approche, mes choix et mes difficultés.

A bientôt.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 14 janv. 2019, 14:07

13 Janvier :

J'ai continué aussi ardemment que possible ma pratique de la Clé de SOL. J'ai déjà constaté une petite baisse de vigilance par rapport à la veille. Une fois remarqué, je décidais dans ce cas de redoubler d'attention.

Mes efforts sont encore maladroit, bien que plus précis qu'auparavant. Jamais je n'avais eu ce niveau d'attention à mes débuts.

Je dois intégrer la lecture journalière de cette page sur la clé de SOL chaque matin pour rester fixé sur cette pratique, et améliorer ma compréhension.

J'ai fais différents rêves, mais aucune prise de conscience. Je ne sais pas si cela vient d'une pratique encore incorrecte ou qu'il faut plus de jours que cela.

Mes rappels doivent certainement s'accompagner de plus d'observations et de réflexions.

Car il est absurde que je ne prenne pas conscience dans des rêves aussi farfelues que ceux que je fais.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 15 janv. 2019, 10:38

14 Janvier :

Pas de prise de conscience en astral, mais j'ai l'impression de me souvenir encore mieux de mes rêves qu'auparavant.

Je suppose que mon attention vigilante qui se fait par cette pratique fait que je suis plus présent, et donc je continue cette attention la nuit.

Cependant, je suis à peu près certain que je ne fais pas de rappel de sois. Je suis attentif, mais ce n'est pas un rappel de sois correcte dans le sens où je dois surement être attentif avec l'égo.

Sinon je verrais l'absurdité des lieux et situations oniriques et je prendrais conscience.

Le problème est sans doute que je suis identifié au principe pensant quasiment tout le temps. Autant dire que je ne sais même pas si j'ai déjà été conscient ne serais-ce que quelques secondes depuis ce travail de clé de SOL.

Je dors dans mes pensées toute la journée et toute la nuit, même si je suis attentif à où je suis et à quoi je pense.

Par moment, je me rappel à moi lors d'un repas en famille, je suis là, dans ce lieu, mais je me rend compte que je n'ai pas fais attention à la discussion de la personne. Je crois donc que mes rappels ne sont pas corrects car je devrais pouvoir englober toute la situation en même temps. A moins que cela sois normal de ne pas pouvoir faire gaffe aux discussions + au lieu etc...

A 6h/6h30 chaque matin, je médite.

Ce matin je méditais 2 bonnes heures mais je m'identifiais à chaque pensées et raisonnements. L'idée de laisser passer les pensées était très difficile. J'avais plutôt l'impression d'être au milieu d'une foule de gens hystériques qui me bousculait pour prendre ma place.

Après 1h30, cela commençait à se calmer un peu. C'est pourquoi je dois essayer de méditer plus longtemps sans m'endormir.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Paul12
Messages : 599
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 16 janv. 2019, 13:51

15 Janvier :

Difficulté de rappel de sois. Je travaille activement sur mon projet et m'oublie un peu trop devant mon ordinateur.

En souhaitant réviser la page de la clé de SOL, j'ai cliqué sur le mot clé "Manière de penser" et tombe sur un magistral texte du V.M Samael Aun Weor. : http://www.don-et-compassion.com/petit- ... ateur.html

Je remercie infiniment le grand Avatar du Verseau Samael aun Weor pour tout ce qu'il à offert à nous tous, ainsi que Noé pour sa diffusion.

J'y ai trouvé les réponses que je recherchais au sujet du Karma et des indications importantes dans la méthodologie du travail sur sois pour atteindre l'éveil de la Conscience. Preuve qu'il me manque encore et toujours des connaissances et une certaines compréhension.

Plus que jamais, je souhaite briser mes chaînes et je redouble d'efforts dans mes méditations.

https://www.youtube.com/watch?v=XdZIuBdIEoA
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Répondre