Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 14 févr. 2019, 15:59

Hier soir, je continue ma méditation intensive.

J'ai médité 4h.

J'aurais pu continuer comme les jours précédents, mais j'ai décidé d'arrêter après quelques temps.

Je suis surpris de tenir s'en m'endormir. Passer un jour en dormant officiellement 3h,le lendemain je suis K.O. Là, après trois jours, tout va bien.

J'atteste donc que la méditation, même sans être vraiment profonde, repose le corps et l'esprit.

Cette fois ci j'ai pris soin de bien m'allonger correctement, bien droit, bien détendu sans éventuelles gênes inutiles.

Tout s'est bien passé.

J'observais comme d'habitude les pensées surgirent sur l'écran du mental. Des pensées de la journée, encore des pensées liées à mon métier qui reprend bientôt, naturellement celles-ci reviennent un peu plus. Mais après deux trois apparitions, elles ne reviennent plus.

Les quelques pensées de surfaces disparaissent désormais assez rapidement.

Après quelques heures, le corps se remet à bouger, alors que j'étais plutôt bien détendu.

Je pense qu'il faut que je parvienne à lui imposer ma Volonté totalement. Certainement qu'il à du mal à tolérer cette immobilisme aussi longtemps.

Il bouge comme une personne possédé, en moins exagéré.

Dans cet état, j'ai du mal à continuer l'observation de mes pensées. C'est plus compliqué d'être attentif.

Malgré tout, quand le corps se calme un peu, je remarque que mes pensées deviennent très peu nombreuses, il ne reste plus que quelques raisonnements visibles.

J'ai l'impression durant ce moment qu'il ne reste plus grand chose dans mon mental.

J'aimerais pouvoir calmer ce corps en profondeur, pour pouvoir continuer mon introspection en profondeur.

Je me suis levé vers 1h pour dégourdir le corps, le calmer et revenir à ma méditation. Cela revenait après quelques temps.

Je ressens parfois de fortes envie du corps physique d'arrêter ma méditation , mais je comprend et ai la volonté suffisante pour passer cette envie puissante.

De sorte que je n'ai pas l'impression que c'est une histoire de psychologie ces mouvements du corps.

Ou mon corps physique à sa propre volonté et il va devoir se plier à ma volonté. Je ne sais pas trop.

Je suppose qu'il faut que je continue jusqu'à ce qu'il apprenne à se détendre. Je m'interroge.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 22 févr. 2019, 11:55

Bonjour cher Scorlion,

Merci pour ces rappels.

Oui je conclus la même chose. Du fait d'être passé par une souffrance intérieure, j'ai eu une volonté violente de mourir en moi-même en méditation.

C'est pour cette raison que je pouvais tenir presque toute la nuit. Et cela m'a beaucoup plu.

Après le corps ne supportait pas sans doute par une identification, qu'il n'est pas habitué et que je force un peu trop peut-être.

Le problème, c'est que maintenant je m'endors, même en me couchant tôt. Car je sens que j'ai débloqué certaines choses par ces longues méditations. Je me sens mieux détaché de certaines choses.

Mais j'ai le sentiment que la souffrance intérieure m'aide à pouvoir resté éveillé et volontaire.

J'aimerais parvenir à méditer toute la nuit ainsi sans m'endormir.

Concernant le reste, nous découvrirons les causes dans la pratique avant-tout.

A propos du temps de méditation et des techniques, j'ai pratiqué tout ce que tu mentionnes et d'autres encore :)

Actuellement je veux vivre le Vide et mourir en moi-même. Cela, cela me plait ! De me sentir libre de mes défauts, de m'en détacher et de les comprendre et de découvrir ce qui est au-delà.

C'est peut-être cela qui fait que j'aspire énormément à la liberté dans ma vie physique. Mes défauts m'étouffent et je veux libérer ma conscience de ces erreurs, de ce faux sois.

Le temps de méditation, j'ai démarré petit à petit, actuellement je fais 2 heures sans problème. Mais il est vrai qu'en général j'ai du mal à dépasser 2h30.

Néanmoins, tout ceux qui ont atteint de grands résultats ici et ailleurs ne se sont pas soucié du temps. Ils ont médité toute la nuit.

Dans le "livre" "Les réponses d'un Lama" qui est tiré d'une série de question posé à Samael Aun Weor, il explique qu'il faut méditer 4,5,6h par jour et même la nuit s'il le faut.

Il compare la vie de ceux qui ne médite pas à une flaque d'eau au Soleil, elle est superficielle et s'évapore vite, de sorte que leur vie et sans profondeur et les empêchent de se découvrir.

Ceux qui médite intensément, eux ont une vie profonde tel un lac, rempli de vie, de poissons et de végétation.

S'il n'y a qu'une seule chose à garder dans tout le travail, c'est la méditation pour laisser de la place à sa Conscience.

Sinon, l'avancement est impossible et l'on reste enfermé dans les croyances et l'égo.

Offrez-moi de la Force et priez pour moi, si le cœur vous en dit, mes Frères et Sœurs.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 353
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par jerome » 25 févr. 2019, 12:56

Oui, je te comprends. Après une bonne avancée, je ressens aussi le besoin de relâcher un peu, de se reposer un peu. Je pense que c'est légitime, sauf à un niveau très élevé (je crois que c'est quand on a élevé le 4e ou 5e Serpent) où l'on doit inlassablement avancer.

Le problème, c'est que si le relâchement est trop long, j'ai constaté que les egos affaiblis reprennent subrepticement un peu de force jour après jour. Je comprends mieux pourquoi le Maître conseillait de ne pas chasser 10 lièvres à la fois. Il faut combiner les techniques avec grande sagesse.

Merci Scorlion, je ne connaissais pas ces méthodes. J'aime bien celle du filet solaire.

Paul, est-ce que le fait de souffrir en permanence de tes défauts n'indiquent pas une trop grande identification aux egos? Je souffre seulement en prière, quand je me sens misérable ("Pourquoi ai-je perdu tout ce temps? Comment ai-je pu laisser ces monstres grandir en moi? Pardonne-moi,...", ou alors si je laisse un ego se manifester dans ma vie (non ds le mental, car là je le laisse se manifester en l'observant, mais alors il essaie de se "planquer"). Sinon je regarde ces egos comme des choses extérieures (oui, je les ai créés par le passé, mais non, ils ne sont pas moi) et je ne souffre aucunement lorsqu'ils s'agitent (à condition d'être en rappel de soi).

Courage Paul! Je suis avec toi, tu vas continuer à avancer! Amour fraternel

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 25 févr. 2019, 14:20

Paul, est-ce que le fait de souffrir en permanence de tes défauts n'indiquent pas une trop grande identification aux egos?
C'est certain que cela vient d'identification. Le problème est que par moment je parviens parfaitement à étre en rappel de sois, tout roule, et le lendemain je suis incapable de ne pas me laisser identifier à mes pensées.

Tout dépend sans doute des défauts du subconscient qui se gesticulent.

J'ai besoin de passer à un niveau supérieur, alors je me lamente de ma condition de "détenu" et ne supporte plus cette stagnation, ce manque de Lumière.

Parfois je recois quelques rayons et je me sens infiniment libre et heureux. Dans cet état, je ne me pose plus de questions, j'ai ce que je veux. Mais cela ne dure pas. Ce qui est d'autant plus frustrant.

Goethe disait "De la Lumière, Toujours plus de Lumière!".

Je veux savoir qui je suis, d'où je viens, pourquoi, comment.

Cette ignorance m'est insupportable. Je veux plus.

C'est pour cette raison que j'ai besoin de parvenir à méditer intensément.

Ce matin, je mantralisais mentalement le HAM-SAH avec une expiration plus courte que l'inspiration (ce qui m'est plutôt normal lorsque je dors profondément) pour rester plus facilement détaché de toutes identifications au principe pensant.

J'ai remarqué que j'abandonnais après un certain temps mon immobilité pour bouger un peu, puis je m'endormais.

Je me demande si je ne fais pas cela systématiquement, d'où le fait que je m'endors à chaque fois.

Sauf que le soir, je ne le remarque pas car je perd conscience avant.

S'en est suivi des rêves liés aux différents centres. Peu intéressant.
De toute façon, à moins que cela soit véritablement une guidance avérée et recu par l'émotionnelle et l'intellectuel supérieur, je ne m'en soucie plus vraiment.

Je veux du concret maintenant.

Ma chérie quand à elle à fait un rêve un peu particulier :
Elle à rêvée que j'étais devant chez nous et que je discutais avec son grand frère (elle est fille unique).

Elle nous voyait discuter et ce grand frère s'appelait Michaël. Il donnait des nouvelles et apparemment, il me disait que si elle avait besoin de lui, qu'elle l'appel au 05.... (pas souvenir des autres chiffres)

Nous avons étudié un peu ce rêve qui me semblait utile.

Archange Michaël, Régent du Soleil, rayon de la Force, qui a terrassé le Dragon (l'égo) à l'aide de l'épée flammigère dans les plans supérieurs de la Conscience.

Il représenterait aussi le Christ.

Au niveau de chacun, Michael ou Michel est le Soufre des Sages, le Masculin, une partie de notre Etre. L'esprit du Soleil

Michael et Gabriel, Soufre et Mercure qui porte la Lumière subtilisée par l'Ego.

Doit-elle prier Michael durant ses difficultés face à l'égo, ou pendant le Grand Arcane, je ne sais pas.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 353
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par jerome » 26 févr. 2019, 10:37

Oui, si tu as goûté à qqs rayons supérieurs, je comprends que tu ne supporte plus l'inférieur en toi. De plus, je comprends que tu ne supportes plus des choses que je tolère encore, car on avance par ordre : on élimine d'abord les défauts les + gênants, alors on tolère les -gênants jusqu'à ce qu'ils deviennent eux-m les +gênants (légionnaires 1e ligne, 2e... plusieurs niveaux jusqu'aux 49). En ce moment, c'est le moi de l'orgueil mystique qui m'insupporte en essayant de détourner, d'adultérer et de se nourrir de rayons de Vérité qui me sont donnés. Je dois être très vigilant pour m'observer et l'en empêcher; et je ne le supporte plus. Je suppose que tu ressens la même chose avec tes défauts, c'est bien, ça aide à "faire bouillir l'eau à 100° pour les détruire; tu as observé maintenant il faut juger et exécuter, il faut prier et implorer jusqu'aux larmes (+facile qd ils t'insupportent) les parties les plus élevées de ton être de les bannir, de les chasser du Temple car ils n'y ont plus leur place et car tu regrettes amèrement de les avoir laissé s'installer.

Très intéressant, cette histoire de Mickael... (tu me connais bien maintenant :lol: ). Voilà mon humble avis qui vaut ce qu'il vaut : Comme tu le dis, Mickael est véritablement le pôle solaire/masculin dont le pôle lunaire/féminin est ta femme (car ils sont frère et soeur ds le rêve, 2 enfants d'une même Mère nature). Le numéro de téléphone est très important : 5, c'est le pentagramme, le Christ intime, l'étoile flamboyante qui guide les Hommes-rois lors de sa Nativité, l'autocratie de l'Homme réel. C'est à ta femme de l'appeler (=l'invoquer) pour avoir sa guidance, c'est elle qui a le pouvoir d'amener le Christ intime de son être polaire (toi) à son avènement. Ta femme est-elle gnostique elle aussi? Elle est ton miroir, dans lequel ton image se reflète, et à mon sens elle doit te refléter l'image la plus noble de toi-m, te voir vraiment comme ce que tu devrais être idéalement afin que cet idéal puisse se matérialiser ("on est ce qu'on pense"). C'est avec cette image idéale de toi qu'elle doit pratiquer le Grand Arcane. Devant la maison conjugale signifie aux portes de l'idéal androgyne formé par vous 2, êtres polaires; Mais surtout, (par opposition à l'intérieur de la maison qui est votre relation privée et intime) la partie publique de votre couple, vos relations sociales en couple. Je crois que c'est là qu'elle est appelée à te renvoyer l'image la plus noble de toi-même pour que celle-ci advienne. (Tiens, je crois que je viens de comprendre ton rêve avec les promoteurs amenés par l'accord de ta femme chez vous). On dirait en outre que tu es aux portes d'une initiation, Mickael s'entretient avec toi et n'est pas loin d'entrer vraiment dans ta maison.

Tout cela n'est que mon humble avis de vermisseau, il est vrai que tout ça peut être faussé par les egos (de ta femme et de moi-m) mais je pressens honnêtement quelque Vérité là-dedans...

A bientôt mon frère, courage, je suis sûr que ce que tu recherches n'est pas loin! Amour fraternel

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 26 févr. 2019, 13:44

Je te remercie cher Jérôme.

J'ai eu sensiblement le même résultat d'analyse.

Oui ma femme est gnostique, mais beaucoup plus dans la légèreté du cœur, elle te remercie pour ton analyse.

Je ne sais pas si c'est une question de miroir etc, dans tout les cas ce n'est pas faux comme approche.

Je pressens que je ne nous ne sommes plus très loin d'un changement, celui-ci viendra après quelques temps de chasteté et de méditation.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 01 mars 2019, 09:45

Cela fait deux jours que je médite le matin plus tôt qu'avant, vers 4h30.

Le soir, je m'endormais même vers 21h.

Il me semble que le matin est plus facile à rester éveillé et si je m'endors, ce n'est pas pour toute la nuit!

Première matinée, je me lève sans difficulté, me prépare et vais dans mon cagibi secret.

Bêtement, je vais sur mon téléphone dans le but de lire un peu de Samael Aun Weor avant de démarrer.

Sauf que je reçois une notification de facture de régularisation gaz/élec...

Autant dire qu'il me fut difficile de méditer sans revenir sur ce problème sans arrêt.

On vit dans un système où nous travaillons pour survivre et non pour vivre. J'appelle cela de l'esclavage.

Ce matin, réveil pareil, je me prépare à lire un page de Don et Compassion sur les obstacles et fini par me raviser, me disant que je savais déjà tout ce qu'il y avait à savoir, et que cette fausse motivation que j'obtiendrais à lire ne serais qu'éphémère et illusoire.

Je m'allonge donc, un de mes chats vient sur moi ce qui m'apaise un peu de cette lassitude d'efforts sans résultats.

Mon chat file dans la pièce juste à côté dans son panier et je médite tranquillement.

La veille, j'ai médité 2h et par deux fois je finissais par avoir envie de m'étirer, ce qui finissait par casser la méditation.

Aujourd'hui, j'essaye de ne pas céder à cette envie soudaine et compulsive.

Je me concentre sur ce silence matinal, ne pense pas tellement. Je prie ma Divine Mère qu'elle m'apporte son aide pour m'éveiller dans les mondes internes, sans conviction. Toutes mes prières, aussi intenses et émotionnelles puissent-elles être, attribuée à ma divine mère, demeurent toujours sans réponses. De sorte que je ne crois pas qu'elle m'entende ou ai un quelconque intérêt pour moi.

Je fini par tomber dans un rêve plutôt soudainement.

Je voyais à nouveau ce bébé/enfant noir. Quelques secondes, dans un endroit familier.

Je crois m'être rappelé à moi-même à cet instant puisque je suis revenu à moi, l'envie de m'étirer présente, mais je parvenais à dépasser cette envie.

Quelques secondes après avoir résisté à cet obstacle, je ressentais d'intenses vibrations et mon corps (astral je suppose) se redressait comme en position assise.

L'excitation était comme d'habitude présente, mais je tentais de rester calme.

J'eus un sentiment de peur étrange, comme si quelque chose de pas très sympas se trouvait dans le coin.

Ce me fit penser que j'avais tout de même pas mal de peur en moi, mais je suis certain que ce n'est pas cela qui m'empêche de sortir de mon corps physique.

J'essayais de forcer un peu le mouvement, d'ouvrir les yeux, mais les choses s'atténuèrent, comme d'habitude.

Je retombais après quelques instants dans d'autres rêves.

Je ne sais plus quoi faire à part tout envoyer valser comme les autres fois.

Je réfléchissais à tout cela, mes efforts, jour après jour. Je pratique des efforts censés être effectués durant des périodes de 30 jours alors que je fais cela presque non stop, sachant bien qu'il ne faut pas se reposer sur ses lauriers.

Mais je crois que mes concepts liés à la pratique, à mes croyances au sujet du "comment faire" sont à jeter.

Je crois que je vais faire comme à mon habitude, ca va ma saouler, je vais envoyer voler tout ca, et ca va me remettre dans un état adéquate.

J'essaye trop de mimer plutôt que de vivre simplement en accord avec ce que j'ai appris.

Il faut faire ceci, cela, blablabla ! Je dors dans mon mental.

Je laisse tomber mes concepts. Je sens que c'est toute cette pression de vouloir y arriver, de croire savoir etc qui me maintien emprisonner.

L'astral et les Cieux sont réservés pour les Enfants de ce qu'ont dit.

Et c'est clair qu'un enfant n'en à rien a cirer du quand dira-t-on, des règles stupides des "adultes" etc...

Il ne met pas de barrière, de filtre, et fait tout comment il le sens.

Il est temps pour moi d'arrêter ces efforts inutiles et de faire des efforts plus justes. Si je ne laisse pas tomber ces croyances, je ne parviendrai pas à revivre l'enseignement et rester dans les moments conscients que j'ai pus atteindre.

Je vais apprendre à vivre franchement et sereinement, dans le Coeur et comme je l'entend.

Il y aura de l'égo et compagnie, que j'enverrai bouler si nécessaire.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

jerome
Messages : 353
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par jerome » 01 mars 2019, 19:09

"Je vais apprendre à vivre franchement et sereinement, dans le Coeur et comme je l'entends."

Oui, ça me paraît bien ça! On doit être comme un enfant, c-a-d s'émerveiller de tout, être en alerte nouveauté, arrêter nos habitudes mécaniques de paraître et en tout cas ne pas se prendre la tête et être heureux de ce qu'on a.

(Matthieu 6:33) "Cherchez premièrement le Royaume et la Justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données de surcroît". Je pense qu'il ne faut pas avoir de désir fiévreux d'obtenir quoi que ce soit; toutes choses viendront dans la paix et la sérénité du Coeur.

"Il y aura de l'égo et compagnie, que j'enverrai bouler si nécessaire."

L'Enseignement précise bien qu'on ne doit pas museler l'ego, mais l'observer sereinement comme un objet extérieur, et là il essaiera de se planquer...mais trop tard, tu l'as vu! Ne pas s'identifier (juste l'empêcher de se manifester dans le monde physique, mais pas dans l'esprit). On ne veut pas l'enfouir, mais au contraire le déterrer et le brûler. Mais tout ça tu le sais déjà mon frère!

C'est bien d'avoir un tel potentiel de méditation, l'un des buts à mon sens étant d'en prendre l'habitude h24. (rappel à soi-m perpétuel). La didactique de dissolution des mois un par un ne fonctionne pas après les avoir tant observés en méditation? Ces défauts que tu ne supportes plus, tu ne les sens pas faiblir en implorant tes parties supérieures?

Courage mon frère, je crois en toi! Amour fraternel.

jerome
Messages : 353
Enregistré le : 04 févr. 2019, 17:45

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par jerome » 01 mars 2019, 22:44

Oui cet enfant noir est intrigant. C'est peut-être lui qu'il faut blanchir en le comprenant profondément avec ta puissance de méditation, ultime étape pour faire naître l'Enfant d'Or, ton Christ Intime, et enfin connaître tt ce que tu désires? On dirait qu'il représente une peur ou une souillure refoulée de l'enfance peut-être, très enfouie? En tout cas il semble avoir une grande importance ds ton dvpt.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Paul (PARTIE 2)

Message par Paul12 » 02 mars 2019, 00:24

Dans le dictionnaire onirique gnostique, l'enfant représente pas mal de chose, j'avais déjà étudié et réfléchis sur ce symbole il est déjà apparu une fois ou deux.

Voila ce qui est dit :
Partie interne spirituelle (l’Essence). / Un Maître. /

Agrégat psychique jeune ou sur le point d’être dissout. (Mort) : Nous devons lever l’Intime.

(Dans des tubes transparents) : Naissance spirituelle.

(Enfant qui pleure) : réclamations de la conscience.

(Se voir porter un enfant dans les bras) : symbolise l’Enfant d’Or.

Je ne crois pas en le fait qu'il représente un défaut. Question de ressenti, je le sens plutôt extérieur à mon égo.

Voici le rêve que j'ai fais en juin 2018 avec le même enfant noir :
La nuit, je rêve d'Hercolubus. Un rêve effrayant, grisant, triste et étrange.

C'était confus, mais je voyais soudainement dans le ciel une masse grise qui arrivait. Je me rendait compte que c'était la Fin du Monde annoncée. Je me disais "Maintenant !??". Tout est arrivé vite.

Un frayeur profonde me submergait, et la Planète Géante arrivait à une vitesse folle. Tout ce passe en quelque secondes.

Tout est devenu Blanc immaculé à son passage, plus rien. Que du blanc.

Je comprenais en un instant que je venais de tout perdre, ma compagne y était resté, tout mes proches. J'étais apparemment le seul conscient de mon entourage.

Je voyais des visages de manière confuse dans ce blanc, que j'assimilais à la Hiérarchie.

En prenant en même temps conscience de tout cela, je leur demandait de sauver ma compagne. Je me disais pourquoi moi je suis visiblement en vie.

Ce rêve à durée quelques secondes tout au plus.

La suite, j'étais avec mes collègues de travail, je leur expliquait, encore choqué de ce qui allait arriver, hercolubus, la fin de ce monde, comme si j'étais revenu en arrière dans le temps.

Ils m'écoutaient, dissipés, pas trop croyants, effrayés. Ils me disaient "tu nous inquiètent avec ton histoire!".

Puis je voyais dans le ciel à nouveau, mais plus loin, une masse arrivée. "La Voila !".

Apparaissait alors un petit enfant noir type africain qui marchait en dansant au style africain.

Il était apparemment accompagné d'un homme, style indien d’Amérique selon ma mémoire.

Je ne sais plus ce qu'ils venaient faire ici, savoir si j'étais l'élu, ou c'était à moi de savoir si l'enfant était l'élu, je ne sais plus.

Je m'agenouillais à la hauteur de l'enfant et nous nous faisions une franche accolade. L'enfant d'a peine 3-4 ans était nu, très joyeux.

Fin de ce rêve.

Dans un autre rêve qui suivit, j'étais sur une sorte de Mont, il y avait un homme devant moi, de dos qui semblait me guider. De mémoire il ressemblait à Jésus.

Le ciel était sans atmosphère, je voyais plusieurs planètes dans ce ciel. Uranus, Vénus etc... Elles étaient grosses et reconnaissables facilement.


Ces rêves m'ont chamboulés.

Je pense qu'il y avait une partie qui était lié à mon inquiétude avec ma mère, et ma compagne, qu'elles n'avancent pas assez sur la Voie. De les perdre sans doute.

L'enfant noir, là je ne sais pas vraiment. Très curieux. Je pense à un Maître, ou plutôt à mon Essence. Savoir si j'étais prêt à avancer vers elle ? Je ne sais pas trop.

Les planètes ? Symboles alchimiques des différents corps existentiels ? Je ne sais pas.
Je suis sûr que ce n'est pas lié à de la peur, car ce matin, il y avait bien un ressenti mais je ne pense pas que cela sois la cause première.

Je suis justement plus qu'excité à l'idée de pouvoir sortir de mon corps, c'est quelque chose que j'aspire franchement.

Je pense que cet enfant est important oui. Je l'attribue à un Maître ou une partie supérieure de mon Etre, je ne sais pas.

Oui je vais m'en remettre à ma Mère et mes parties supérieures davantage, je suis fatigué de ces efforts mal dirigés. Pas assez dans le cœur.
Cette résistance que tu as passée est peut-être un cap qui cache un autre moi. Peut-être est-ce celui de l'enfant noir que tu as vu dans ce rêve. Cet enfant noir éprouve peut-être de la peur et a déjà eu cette impression que quelque chose de pas très sympas se trouvait dans le coin.
Non cet enfant noir ne représente pas un Ego de peur, je ne le ressens pas ainsi. Au contraire, il survole tout cela.

Oui ces résistances sont liée à l'égo sans doute, et la propre volonté du corps physique.
Que cache cette certitude dans tu parles
Si c'était la peur, je n'aurais pas cette excitation joyeuse, cette volonté de sortir malgré ces quelques ressentis de peurs liés à de l'égo qui rôde ou des entités.
C'est peut-être lui qu'il faut blanchir en le comprenant profondément avec ta puissance de méditation, ultime étape pour faire naître l'Enfant d'Or, ton Christ Intime, et enfin connaître tt ce que tu désires?
Aucune idée Jérôme... Peut-être, mais c'est encore bien loin ! :)

A bientôt!
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Répondre