Carnet de Route de Coralie

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Coralie
Messages : 21
Enregistré le : 19 nov. 2018, 16:33

Carnet de Route de Coralie

Message par Coralie » 19 nov. 2018, 17:02

Bonjour à tous,
Je voudrais d'abord remercier les personnes qui ont créé ce site, l'ebook gratuit et qui entretiennent ce forum, c'est une vrai mine d'or !

Cela fait plus de deux ans que je m'intéresse aux sorties astrales et au spirituel en général.

Je n'ai jamais fait de sortie consciente, je me souviens toujours de ces « rêves » si réels petites où je volais au dessus des maisons de mon village et où je me réveillais le matin avec cette sensation de tomber dans le vide qui s'atténuait peu à peu. Ça m'a marqué.

Pour l'instant, le plus loin point que j'ai réussi à atteindre est la sensation de flottement et de ne plus sentir mon corps.
Habituellement, je parviens rapidement à endormir mon corps mais la tête très difficilement. Mon mental et mes pensées sont très présents, et j'ai beaucoup de mal à m'en détacher. La plupart du temps, au bout de 15-20 min je commence à m'enfoncer dans un état vaporeux et je lutte pour ne pas divaguer et m'oublier dans le sommeil.

Depuis que je découvre ce site, je comprends mieux mes erreurs. Vouloir faire une sortie sans s'être entraîné à la concentration et à très bien maîtriser la méditation, revient à vouloir traverser la manche à la nage sans avoir appris à nager.

Je m’entraîne donc à la méditation, afin de ne plus me laisser « happer par mes histoires/images ». Mais maintenant que j'ai lu une parti de ce site, je vais m’entraîner à me concentrer afin de mieux gérer la méditation (même si j'ai bien compris qu'il s'agissait de deux choses totalement différentes).

J'ai déjà fait plusieurs méditations assez profondes. Dont une il y a quelques mois qui m'a marqué où je voyais l'univers, je n'étais plus moi même. J'étais tout et rien à la fois. Du plus petit, un atome d'oxygène, au plus grand : la terre, Gaïa, je la ressentais, la pollution, la nature propre, un arbre des feuilles aux racines, je pouvais ressentir chaque sentiment et son contraire qui lui permettait d'exister : la tristesse et la joie, la colère et l'amour, je pouvais être le fini et l'infini : l'océan, l'air et le vide. J'étais tout et et je n'étais plus moi, ou plutôt j'étais autant moi que j'étais le reste. J'ai un instant pensé qu'il fallait que je me revienne pour raconter ça à mon ami. Mais aussitôt émise, cette pensée m'a semblé incongru : je n'étais pas plus moi qu'il n'était lui, et j'étais autant moi que j'étais lui, et lui raconter n'avait plus de sens puisque si je le savais il le savais aussi.

Depuis cette méditation, je n'ai jamais réussi à retrouver cet état dont je me souviens pourtant très bien.

Selon les conseils trouvés sur le forum, je compte lire les quatre livres suivants :
Le livre jaune, Le Mystère de la Fleuraison d'Or, La Psychologie Révolutionnaire, La Grande Rébellion.
Avez-vous un ordre de lecture à me conseiller ? Je pensais commencer par le livre jaune.

Mon plan d'action est le suivant :
- prendre deux moments pour méditer dans la journée, le matin à 7h et le soir à 19h. Au début 20 min puis prolonger jusqu'à une heure.
- En parallèle j’essaierai de me concentrer totalement sur chacune de mes activités au long de la journée (car même dans la journée je m'éparpille dans mes pensées).
- Je lirais/ étudierais aussi les livres dont j'ai parlé dans l'ordre que vous me conseillerai (si l'ordre est important).
- Le soir, j’essaierai de repousser au maximum mon oubli dans le sommeil.

Pour la méditation, sachant que je me laisse vite emporter dans mes pensées et par la somnolences, j'ai lu qu'on pouvais commencer par fixer la flamme d'une bougie. Pensez-vous que ce soit un bon exercice pour commencer ? Avez-vous des suggestions ?
J'ai aussi commencé la lecture de l'ebook, et la mise en place des 2 premiers chapitres.

Pour l'instant j'avoue que mes séances de méditations me paraissent longues et laborieuses, mais je m'accroche dans l'espoir de bientôt obtenir des résultats. Mon but à terme étant de réaliser des sorties astrales conscientes en maîtrisant le phénomène.

Je souhaite réaliser des sorties hors du corps dans plusieurs objectifs :
- Être guidé dans mes choix/actes et vivre plus consciemment mon incarnation
- Rencontrer et apprendre des êtres de lumières/guides
- Visiter le monde/l'univers et les autres dimensions, je m'émerveilles de tout, j'aime découvrir de nouveaux paysages.
- Mieux comprendre les autres règnes (animal/végétal)
- Pouvoir communiquer avec les êtres de la nature, Gaïa
- être libre, pouvoir voler dans le ciel/l'univers, voir la terre de haut
- m'amuser à créer dans l'astral
- pouvoir avoir des réponses à toutes les questions que je me pose sur l'univers et notre essence (j'entends avoir les réponses par moi même, même si j'en ai déjà eu de nombreuses dans des livres ou des échanges avec d'autres expérienceurs)
- Ressentir l'amour inconditionnel (j'en ai eu un aperçu en méditation, disons une miette).

Voilà je vous remercie d'avance pour l'aide et le temps que vous me consacrerez.
N'hésitez pas si vous avez des questions ou des suggestions.

A bientôt

Sophia
Messages : 304
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Sophia » 20 nov. 2018, 01:56

Bonjour Coralie et paix à toi.
Tu as tt dit, et à travers tes lignes, tu sais déjà où aller et tu sais intérieurement ce qu'il te faudra.

Toi seule décidera pour toi même.
Fais comme ton coeur te dis.

Si on debute la gnose il est bon de lire la psychologie révolutionnaire, après cela n'est pas une obligation.
À mes débuts en fin 2014 début 2015 suite à des recherches depuis bien avant ces dates, instinctivement j'ai lu la psychologie révolutionnaire sans qu'on me le conseille vraiment et un peu le mariage parfait où j'ai découvert l'arcane qui m'a fait découvrir une vraie réalité, et vérité que je recherchais depuis ltmps, dans ce livre , on parlait de sorties astrales, puis voulant être pratique de suite je me suis attaqué au livre jaune , faut dire j'avais eu entre les mains bien avant le livre hercolubus où on donnait les mantras.
Le livre jaune est arrivé qqes temps apres et heureusement que je l'ai lu car quand on vit des choses mystiques et si on a pas la base, on peut faire marche arrière.

À mon avis selon tes dires , tu as bien pris un peu temps avant de commencer la pratique, ce qui n'est pas plus mal. Cela veut dire, que tu es prête à passer à l'étape suivante.
Il ne faut être pressée, l'erreur qu'on fait tous, vouloir tout d'un coup lol !

Perso j'ai voulu être pratique pour savoir si c'était vrai.
S' appuyer sur le livres jaune et des conseils des autres dans la gnose, m'aidais , au final mes décisions je la prenais seule en autodidacte

Avec l'arcane, je n'ai pas perdu de temps, je l'ai vite appliqué , tant bien que mal et à ce jour, ne comprenant pas trop bien au début.
Pour bcp ce site, les conseils de saw, et de Noé et autres m'ont aidé . Mais il est une chose à retenir et à faire : apprendre à méditer et puis persévérer et augmenter. Même si c'est peu au début.
Avantde lire saw, j'en faisais déjà, mais moins d1 heure et peut être pas assez, mais il faut un début à tout, pour ce qui est la bougie, je ne suis passée par là , sachant j'avais un guru" qui m'aidaient, puis j'ai fait mon chemin tte seule. C'est mon défaut peut être, être seule, je ne sais, en fait je ne pense être seule, je pense qu'on nous guide.

Cela est une bonne idée, il me semble que les débuts de Noé il avait fait ainsi, alors pourquoi pas
?
Tu as tout ici et dans l'ebook, il suffira de prendre son temps. Quand je suis un peu perdue, je demande à d'autres qui m'aiguillent , aussi on se doit faire le chemin par soi même avant tout et chercher par nous même.

Apprendre à méditer, et l'arcane sont mes priorités et surtout dans la méditation travailler les égos, travailler sur soi, c'est aussi l'aide qu'on fait pour la terre gaia, donc les autres. Le 3eme facteur.

Je te souhaites patience et persévérance toujours, chose je te l'avoue, je ne l'ait pas toujours et dont je continue à travailler.

Alors courage à nous tous.

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Paul12 » 20 nov. 2018, 08:59

Bonjour à vous deux, Sophia, Coralie.

Ton message indique que tu as déjà bien pris le temps d'obtenir une certaine connaissance, et tu es bien structurée dans ton approche.
Rien que cela, c'est assez rare pour être souligné :)

Je ne vois pas ce que je peux dire de plus que Sophia.

Pour la technique de la bougie, tu peux utiliser n'importe quel support que tu apprécies.
Noé à ces débuts à utilisé cela, mais à vite considéré qu'il y avait mieux à faire.

Idéalement les yeux fermés, concentré sur sa respiration, ou le son du cerveau si tu l'entends. Le support que tu veux. Ce peut aussi être de la musique.

Il ne faut pas hésiter à rendre son lieu et sa pratique agréable. Car le but est de méditer TOUT LES JOURS pour obtenir véritablement des résultats. Donc il faut que cela devienne agréable.

Pour un petit exemple, ma compagne s'est donnée un objectif pour se motiver au départ. Comme tu l'as fait.

Elle qui n'était à la base pas du tout encline à méditer, aujourd'hui, en ayant bien préparé son lieu et sa pratique, elle cours méditer dès qu'elle à un peu de temps :)

L'immobilité absolue est de rigueur.
Il faut essayer de tenir immobile tout en essayant de bien se relaxer pour entrer dans les états que tu mentionnes.

Pour l'astral, il faut atteindre en état de méditation profonde, jusqu'à ce que la décorporation arrive naturellement.

Tu vivras par tes efforts et ton travail, différents rêves symboliques et autre cadeaux pour t'encourager et te montrer comment tu travailles.

Voila !

Encore bienvenue parmi nous Coralie !

Je te souhaite bon courage :)

A toujours.

Note : Pour l'ordre des livres, cela dépend de ton objectif principal. Si c'est l'astral avant tout, je te recommande en premier lieu le Livre Jaune et la psychologie Révolutionnaire. Tu en sauras assez pour pratiquer.
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Coralie
Messages : 21
Enregistré le : 19 nov. 2018, 16:33

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Coralie » 20 nov. 2018, 10:37

Bonjour Sophia et Paul,

Je vous remercie beaucoup pour vos réponses très complètes.

Merci Sophia pour ton retour d'expérience avec des pistes de lectures pour d'autres livres. Je vais suivre vos conseils à tous les deux et commencer par le livre jaune ainsi que la psychologie révolutionnaire.

Sophia je pense aussi qu'on nous guide donc on est jamais vraiment seul, mais avoir un peu d'aide ici tant qu'on ne comprends pas directement les messages de la haut c'est pas mal quand même ;)

Merci Paul, ça me conforte de savoir que tu trouves mon approche bien structurée. C'est vrai je me suis pas mal renseigné sur ces sujets depuis deux ans, sûrement à tord en dépit de la pratique, je vais rattraper ça maintenant.

Pour tes pistes de méditations, je vais d'abord m'entraîner avec la bougie, même si je te l'avoue je pense aussi qu'il y a mieux à faire. Mais pour l'instant, les yeux fermés c'est une lutte incessante et je ne m'aperçois qu'au bout de quelques secondes que je me suis laissée emporter par une pensée. Je vais donc conserver les yeux ouverts le temps que ça ce calme un peu et que j'apprivoise mon mental.
J'entends bien le son du cerveau, je vais m'en servir dés que possible.

L'exemple de ta femme donne du courage ;) bonne idée, je vais me faire un petit rituel avec de l'encens.

Si cela m'arrive je vous raconterai mes rêves symboliques (si ça fait bien parti du rôle du carnet de route).

Coralie
Messages : 21
Enregistré le : 19 nov. 2018, 16:33

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Coralie » 20 nov. 2018, 10:41

Concernant ma pratique du jour :

La méditation du matin s'est bien passée, j'ai médité en fixant une bougie pendant 30min. De nombreuses pensées sont venues me déranger et dés que j'en chassais une, une nouvelle apparaissait (me laissant quelques secondes de répis). Le pire c'est que je ne m'aperçois pas tout de suite que je pars dans une pensée, c'est lorsque j'ai déjà commencé à la suivre que je prends conscience d'avoir arrêté de "ne pas penser".

J'ai l'impression de ne pas réussi à faire le vide. Même lorsque je ne pense pas, j'ai la petite voix de mon mental qui me parle " bon aller maintenant je ne pense plus à rien, la bougie seulement..."
Je n'arrive pas à me dissocier de mon mental. Ça va venir avec le temps j'imagine.

J'ai aussi l'impression que pour "occuper" mon mental, pour réussir à ne pas penser, il faut que je regarde la bougie et en même temps que je fasse attention à ma respiration tout en écoutant le bruit de mon cerveau. C'est un échec car j'ai bien compris qu'il fallait seulement ce concentrer sur l'une de ces choses...

Pour la concentration tout au long de la journée, j'ai beaucoup de mal. Je me reprends souvent à faire les choses mécaniquement en pensant à autre chose. Pour l'instant, il m'est difficile de faire une tâche simple comme faire la vaisselle sans penser à autre chose. Mais je me reprends souvent pour reprendre ma concentration. Je pense que c'est une mauvaise habitude à changer et ça prend du temps. Je vais être patiente.

Méditation de 19h à 19h30 : comme je l'avais déjà remarqué, la méditation du soir me semble plus laborieuse encore que celle du matin. Des pensées sans cesse et difficiles à chasser. Après 20min mes paupières étant lourdes, j'ai essayé de poursuivre ma méditation les yeux fermés. Mais c'est encore pire, je me laisse emporter dans des scénarios sans m'en apercevoir, ou après quelques secondes. C'est encore plus intrusif que les yeux fermés.


J'ai aussi commencé à lire le livre jaune. Il faut s'habituer aux termes mais c'est intéressant. Je n'avais jamais entendu parler de la nécessité de rester chaste pour réussir une sortie hors du corps. Est-ce important que pour les hommes ? Veut-il dire que pour lui, il ne faut pas avoir de relations sexuelles pour réussir à faire des sorties hors du corps ?

Sophia
Messages : 304
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Sophia » 20 nov. 2018, 12:15

Bonjour coralie,
ravie que tu aies commencé, avant tout je tenais à te féliciter, pourquoi ? Car lorsqu' on travaille sur soi en realite on travaille pour l' humanité.

Puis j' ai constaté je tu arrivais bien à analyser et a remarquer certaines chose comme par ex , te rendre compte que la méditation est plus laborieuse le soir, effectivement et cela pour bcp de personnes , car il faut dire c' est à cause des impressions de la journée, d' ou la recommandation de méditer très tôt le matin.
Pour les pensées tu ne pourras les éradiquer, en forçant de les arrêter, on ne chasse les pensées, on les laisse venir et on les observe...
Les maitres disent regarder les pensées défiler sans les chasser, tu chasse un, un autre reviens au galop, c' est ainsi au debut...
cela remonte comme de la boue ....il faut laisser remonter, plus on pratique, mieux c' est, et on devient un bon forgeron a forcé de forger, les pensées vont s' espacer et le mental s' epurer ou la voix va se faire tte petite, que tu ne lui donnera plus trop d' importance.....
On recommande de mantraliser un son ou mantra , qui est un verbe divin sensé calmer le mental, qd on s' egare, on revient tt doucement dessus, sans te juger qd tu te rends compte que tu est en train de blablater, tu reviens sur le mantra en mental tjrs. Je te donne cette piste car c' est ainsi que j' ai opéré, après chacun fait comme son coeur le dis.

Mon instructeur me disait qd on mantralise un son dont on ne connait forcément la signification, le mental ne va pas chercher à interpreter, en tout cas moins.
Je prends un ex simple, si je te dis de mantraliser le mot pomme, etant donné que tu sais ce que c'est une pomme, tu dis non stop pomme, alors tu constateras, que tu vas donner une forme a ce mot, puis cela va emmener une pensees comme pommier, puis tarte aux pommes..etc etc autour de la vie de la pomme et le mental fera son film a travers ce mot.
Alors que si on utilise un son, de surcroit un mantra "magique", le mantra n' a pas une forme dans ce Monde d' euclide ou 3eme dimension ou le mental pourra faire un grand film autour, et chaque fois que tu vois que tu vires dans un film, du moins qd tu le constates, tu ne te juge par des phrases, du genre :
Mince je me suis perdue, ou en étais je encore et t'as truc ou tu te cherches des excuses, des raisons etc etc, ha c' est comme si on donnait du champ au diable, et tout un film ou tas deblabla de tous les égos vont surgir.
On revient sur le mantra en le mantralisant tranquilo.
Tu peux pr ex mantraliser un son de ton choix, écouter une musique relaxante, il existe des millions de façons de se détendre et se relaxer. Et le pouvoir de la mantralisation n' est pas négliger bien entendu, c' est un calmant du mental.

Si tu arrives à te connecter au son du cerveau, alors apprends a te concentrer dessus, cela est très bien et mets de côté la concentration sur la respiration. Soit l' un ou l' autre. Car tu dis faire 3 choses, concentration sur la bougie, écoute du son anahata et concentration sur la respiration.
Vois si c' est lourd pour toi, alors choisis une seule chose. Après c' est toi qui vois.

j' aurais pu entrer dans les détails de comment je m' y prenais sur le conseil du guru, a vrai dire c' etait un instructeur de la méditation transcendantale, et il m' est difficile d' expliquer mes propres experiences.
Faut dire qu' au début je ne comprenais rien du tout....j ai fait comme je pouvais en suivant mon intuition.

comme Paul a mentionné, il faut àrriver , à se perfectionner pour garder cette immobilité, c' est difficile au départ, cela viendra, le but est de relaxer tout le corps, aucun muscle tendu, cela s' acquiert avec le temps, il faut bcp de patience et surtout persévérer.

Ici même tu pourras trouver le dossier sur les étapes de la méditation établit par don et compassion. Je conseille de le lire et bien t' en imprégner.

A mon avis il n' existe pas de vraie ou de fausse méditation, on devient de plus en plus performant à force de pratiquer, yeux ouverts ou fermés, on recommande yeux fermés afin d' éviter énormément de pensées, il existe des personnes qui yeux ouverts arrivent très bien à méditer, ceux la doivent être des experts.
Je m'm' arrêtés à l'à, pour ceux qui est des mots, ne t' en fais pas pour le moment, cela viendra aussi. On t' expliquera au fur et a mesure ce que c' est cette chasteté. et quand bien meme on parle des hommes, bien que ce soit qqn de sexe masculin qui a ecrit, il parle pour homme et femme inclus : l'Humanoïde.
Paix et courage à toi !

Avatar du membre
Paul12
Messages : 602
Enregistré le : 20 déc. 2016, 12:20

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Paul12 » 20 nov. 2018, 21:07

Bonjour Coralie,

Tu constateras que Samael aun Weor à une façon particulière de parler, qui est parfois difficile à accepter ou comprendre.

Il pioche des mots de toutes les cultures, toutes les religions, pour faire comprendre à l'humanité que la Connaissance véritable est universelle et à été véhiculée dans le cœur de tout enseignements, religion, science, philosophie, art du monde. Il y a bien une Connaissance universelle que beaucoup ont réussi à capter dans les temps passés. Alors il faut prendre le temps de se familiariser et de comprendre ce qu'il veut dire.

Cela se lis tranquillement, en essayant de bien comprendre chaque phrase.

Les trois livres principaux à lire sont La Psychologie Révolutionnaire, Le Mystère de la Fleuraison d'Or et la Grande Rebellion.

Avec ces trois livres, tu as la connaissance pour t'auto-réaliser complètement, car cela va bien au delà de la sortie astrale.

Par chasteté, il n'entend pas de ne pas avoir de rapport sexuel. Disons simplement qu'a l'intérieure des énergies sexuelles circule la Vie et son énergie propre. Celui qui perd son énergie sexuelle, perd son énergie. Ce qui rend la sortie astrale plus difficile, mais pas infaisable bien entendu.

Il est normal d'être secoué de questions et d'être confronté à son mental :)

L'important est de rester constant et les choses changent.

Si tu veux faciliter ta compréhension et t'encourager dans ton cheminement, je te propose de lire mon journal (la première version d'abord). Tu verras mon parcours, qui m'est propre mais beaucoup passe par les mêmes difficultés.

viewtopic.php?f=14&t=1072

Allez courage Coralie !
A bientôt !
Image
Que celui qui pleure et souffre véritablement demande consolation et réconfort auprès de ses Parents Divins. De l'observation intime naît l'humilité, de l'humilité naît la Compassion, de la Compassion naît l'Amour.

Coralie
Messages : 21
Enregistré le : 19 nov. 2018, 16:33

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Coralie » 20 nov. 2018, 22:10

Je vous remercie Paul et Sophia de m'avoir aidé à reconstituer mon carnet suite au problème technique de sauvegarde du forum.

Vos réponses qui me sont d'une grande aide (autant pour ma motivation pour les techniques).

Concernant mes questions au sujet de la chasteté vos réponses m'aiguillent bien. J'ai aussi continuer à lire le livre jaune et je commence à cerner ce que Samael entends par là. Ta réponse Paul confirme et précise ma lecture (j'essaie de m'habituer à ces termes mais je ne suis pas toujours sûr de ce que je dois comprendre, merci !). Je me demande encore comment doit se faire cette monté de kundalini, et si elle se fait consciemment avec des techniques bien particulières puisque d'après ce que je comprends de mes lectures : pas de sorties sans montée de kundalini ? (en l'écrivant je ne suis plus sûr d'avoir bien compris). Je vais poursuivre ma lecture/étude du livre pour être sûr d'avoir bien cerné ses paroles.

Concernant la méditation Sophia, je vais me concentrer sur le bruit du cerveau, ça me semble être lui le plus prometteur d'après mes lectures sur le site. Merci pour le partage de ton expérience avec ton Guru, c'est toujours intéressant. Tu as raison, je vais aussi essayer les mantras, ça peut être une bonne solution pour ne pas donner matière à discuter au mental.

En parlant de partage d'expérience Paul, j'avais déjà commencé à lire ton carnet de route, j'ai un peu continué aujourd'hui. C'est très instructructif. Merci d'avoir été si rigoureux et précis dans la description de ton cheminement. Ta persévérance m'impressionne, bravo ! Ça me conforte aussi de voir que je passe par des étapes semblables.

Je vais lire les livres que tu mentionnes pour me renseigner sur les différents "moi" et égos dont tu parles, ainsi que leurs dissolutions. Mais je n'en suis pas encore là, je vais essayer de ne pas m'éparpiller.

Coralie
Messages : 21
Enregistré le : 19 nov. 2018, 16:33

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Coralie » 20 nov. 2018, 22:29

Je continue donc dans l'écriture de mon carnet :

Méditation du matin
Fixation de la bougie de 7h20 à 8h. Mes pensées sont là, et plutôt que de les chasser j'essaie une autre technique que j'avais appliqué il y a quelques mois. Quand une pensée arrive, je la note dans un bloc note imaginaire. Un peu comme une check liste qui dit à mon mental c'est bon c'est noté, plus besoin d'y penser, avant de passer à la pensée suivante en attendant que le flux s'épuise.
Ça a plutôt bien marché, malgré au bout d'un moment, une petit redondance, mais moins importante que sans cette technique.

L'observation de la bougie me lassant un peu et étant à côté de la mer pour quelques jours, je décide d'aller m'asseoir sur la plage pour continuer ma méditation le regard perdu dans les vagues. Sans fixer les vagues, en faisant le vide. J'ai trouvé ça ressourçant et moins ennuyant que la bougie. J'arrivais un peu mieux à faire le vide (enfin très légèrement, pas de miracle non plus ;)

Méditation de 16h à 18h30 :
En réalité ce n'était pas une longue méditation de 2h30 (rassurez-vous je ne vais pas devenir yogi en deux jours !).

La méditation du soir étant laborieuse par le fait que je me laisse emporter par des images oniriques qui me font lutter, j'ai pensé qu'en essayant dans l'après midi, avec la lumière du jour, je devrai mieux gérer.
Voulant faire une vrai méditation les yeux fermés, je décide de m'allonger sur mon lit, en position un peu relevé/mi-assise (avec plusieurs coussin) pour céder moins facilement quand le sommeil essairait de m'emporter.

Mon objectif était d'endormir mon corps et de me recentrer sur le son du cerveau quand les pensées se présenteraient. Sans objectif de durer, jusqu'à ce que j'en ai marre, sans forcer non plus.

La première partie de ma méditation fût un échec car au bout de 10min je commençais à sentir l'endormissement arriver. Puis à m'endormir carrément. Au bout de 5min je repris conscience, essai de reprendre et replonge presque aussitôt dans le sommeil. Le même scénarii s'est produit 3-4 fois en 30-45min jusqu'à ce que je reprenne conscience, fronce les sourcils intérieurement en me disant que c'était assez, ce que je voulais c'était méditer, pas dormir !

Deuxième partie de la méditation 16h30-17h30 : je suis enfin éveillé et pleinement consciente même en fermant les yeux (ce qui est assez rare pour être souligné) et le corps encore bien endormi de ma somnolence (je n'ai pas bougé depuis 16h). Je me branche sur le bruit de mon cerveau qui est pourtant assez difficile à entendre (entre le bruit des vagues et les reniflements de mon ami enrhumé), mais j'y parviens quand même. Il fait déjà noir et les lumières de la tablette de mon ami me dérange un peu, mais je continue quand même.
Mon mental est assez calme, les pensées arrivent mais me laissent assez de répit entre deux "vagues" et je suis très consciente, aucune image onirique à l'horizon. Je me concentre sur le bruit de mon cerveau, je ne sens presque plus mon corps jusqu'à la tête (ou très vaguement). À chaque fois que je me concentre sur le bruit de mon cerveau assez longuement sans pensée (entre 10 et 20s peut être plus), je m'enfonce en moi. Je sens comme un mouvement lent vers ma gorge/ma cage thoracique, comme si je m'enfoncais dans des sables mouvants. Mais chaque fois qu'une pensée arrive (ce qui est très régulier) je sens que ma conscience remonte aussitôt à ma tête/la surface.
Je joue à ce petit jeu de yoyo environ une heure,). Puis j'ai l'impression qu'en plus des pensées et du bruit des vagues, la lumière de la tablette de mon ami me gêne vraiment et m'empêche elle aussi de "m'enfoncer" plus profond dans l'endormissement de ma tête.

Je décide alors de bouger pour attraper des boules quies et un masque pour les yeux (c'est la facilité mais au début je pense que ça doit être indispensable d'être dans de bonnes conditions).

17h30-18h30

Étant encore dans cet état de non endormissement, je retente le coup, allongée, dans le noir et sans bruit.
Je me fixe très facilement sur le bruit de mon cerveau que j'entends beaucoup plus fort. Au bout de 10 min, mes jambes et mes bras recommencent à s'endormir. J'essaie de ne pas m'accrocher à mes pensées, c'est un peu plus facile qu'au début peu être mais elles sont toujours nombreuses. Toujours pas d'images qui m'emportent dans des rêves alors j'en profite.
Au bout de peut être 20min je commence à retrouver cet état ou ma respiration devient automatique et un peu lointaine, aucune envie de déglutir. Je recommence à "m'enfoncer" mais je m'aperçois vite, qu'en plus des pensées qu'il est indispensable d'éliminer au prix de remonter à la surface et réveiller la tête, le facteur sommeil que j'évitais tant est lui aussi indispensable pour s'enfoncer plus profondément.
Je commence alors à relâcher doucement ma conscience pour laisser le sommeil revenir un peu. Je sens que ça permet en effet d'aller plus loin et que ma tête s'endort un peu plus à chaque fois que je laisse le sommeil reprendre du terrain. Malheureusement, les "visions" oniriques arrivent elles aussi au rythme où je laisse le sommeil me gagner. Je reviens tant bien que mal dés que je m'aperçois que je me suis laissée emporter. Le problème c'est que dés que je me fais violence pour sortir de ces images, je reviens à la case départ, ma conscience retourne aussitôt dans ma tête. Je refais une fois le processus et cette fois je me laisse emmener par le sommeil.

J'ai vu Paul dans ton carnet de route que Noé et toi parliez d'une porte à trouver.
J'en conclus qu'il faut d'abord que je travaille sur mes pensées, sans savoir faire le vide il me sera impossible d'aller plus loin. Puis j'essaierai de recommencer cette expérience d'en l'espoir d'un jour trouver la porte.

Avec cette expérience, j'ai l'impression d'être une petite fille impatiente qui veut aller trop vite. Au stade où j'en suis je ne sais pas si ce genre de méditations m'est utile ou si je saute les étapes et devrais me cantonner à ce que j'avais dit ?
Est ce que je devrai d'abord rester sur mon programme à m'entraîner à ne plus m'accrocher à mes pensées ? Et rien d'autre ?
Je ne sais pas, j'ai quand même trouver que cette expérience était intéressante.

Et j'essaierai de moins détailler la prochaine fois

Avatar du membre
Noe
Messages : 622
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Carnet de Route de Coralie

Message par Noe » 21 nov. 2018, 14:18

Bonjour chère Coralie,

Tu es sur la bonne voie, il faut juste persévérer comme la sentinelle en temps de guerre, être alerte et vigilant. Les yeux fermés et en laissant le corps physique s'endormir, pendant que nous restons conscient de la phase d'endormissement du corps physique. Une fois que nous sommes proche du sommeil, il est clair et évident que les pensées vont arriver sur l'écran du mental, comme les vagues de la mer, comme une montée des eaux après un ras de marée. Cela peut se dérouler lentement ou rapidement, tout dépend de notre attitude, dispersée ou agitée, ou calme, sereine, avec compassion, humilité, chasteté, etc.

Avec la divine Kundalini éveillée, tout le travail ésotérique est plus rapide... Cependant avant d'en arriver à l'éveil du Feu serpentin (c'est alors que débute les Mystères Majeurs de l'Initiation), il sera d'abord nécessaire de passer par les Mystères Mineurs de l'Initiation... La majorité des personnes qui travaillent sérieusement dans la Gnose de nos jours, ont été dans leurs vies antérieures des initiés, ou maîtres, ou vénérables maîtres, qui étaient dans la magie noire. C'est grâce à cela, qu'ils peuvent aujourd'hui sortir victorieux des pièges de la magie noire et des ténébreux (ceux qui vivent dans la boue des passions animales, du matérialisme et du matérialisme spirituel, des multiples formes de raisonnement et d'intellectualisme, etc.). Car ceux qui sont tièdes, sont déjà entrés dans les sphères inférieures de l'Abîme depuis 1950. De même certains sont prisonniers du matérialisme spirituel...

Tu sais, dans ce travail sur nous-mêmes, le V.I.T.R.I.O.L des alchimistes, il est indispensable d'acquérir une psychologie révolutionnaire, de faire une grande rébellion, une guerre intérieure, afin de parvenir à une transformation radicale... Il en est de même pour la pratique de la méditation et du voyage astral, en apprenant le dédoublement astral conscient, réalisé avec la conscience éveillée.

Certes, au départ il y a des connaissances intellectuelles à acquérir en étudiant : 1/ Le Mystère de la Fleuraison d'Or, 2/ La Psychologie Révolutionnaire, 3/ La Grande Rébellion. Mais il faut également mettre en pratique ce que l'on étudie...

Pour la pratique du voyage astral et de la méditation, il est urgent d'apprendre à vivre dans l'instant présent car c'est le seul moment où nous pouvons agir. Le passé n'existe plus car nous ne pouvons pas revenir dans le passé pour le transformer (sauf intellectuellement). Et le futur n'existe pas non plus pour la même raison... C'est en travaillant d'instant en instant que nous pouvons progresser... Il faut cesser de perdre son temps à faire des rêveries, en pensant au passé ou au futur. Il est nécessaire de pratiquer l'auto-observation de nous-mêmes à chaque instant, ou méditation active, et de faire le travail psychologique nécessaire instant après instant (auto-observation, transformation des impressions, dissolution des egos, clé de SOL, etc.). Ainsi, tu verras une nette progression dans ta pratique de la méditation... Au début, on se dit comment peut-on faire toutes ces pratiques à chaque instant ? Mais à ce moment là, c'est l'animal intellectuel qui raisonne. Il faut simplement pratiquer, pratiquer et pratiquer. Car c'est seulement avec l'expérience qu'on y parvient, sans même faire intervenir l'intellect.

Il est crucial de comprendre que c'est l'essence divine, ou la bouddhata, qui doit prendre conscience d'elle-même au travers d'un processus inné. Et une fois que ce 1er choc conscient se produit, il est vital de laisser la bouddhata travailler, car elle sait ce qu'il faut faire pour parvenir à l'auto-réalisation de l'Être.

La clé de SOL est une pratique extraordinaire pour s'éveiller dans le plan astral. S pour sujet : qui suis-je à cet instant précis (suis-je dans l'auto-observation sereine, ou dans le mental dispersé et agité, dans la colère, la paresse, l'amour propre blessé qui n'est qu'une facette de l'orgueil, etc.). O pour objet : que fais-je ? Ou qui fait quoi ? Et L pour lieu : dans quel lieu suis-je ? Suis-je dans le plan tridimensionnel, le plan physique, ou suis-je dans le plan astral ? Pour le savoir : il faut immédiatement faire un saut avec l'intention de flotter dans les airs. Si nous flottons dans les airs, c'est que nous sommes dans le plan astral. Si nous retombons à terre, c'est que nous sommes prisonniers de la loi de la gravité, et par conséquent, nous sommes dans le plan physique.

Dans la pratique de la clé de S.O.L, il ne faut pas perdre son temps à se poser des questions, pourquoi ci, pourquoi ça... Il est urgent d'apprendre à travailler avec l'imagination créatrice : lorsque nous sautons dans les airs, nous avons une réelle intention de flotter dans les airs. Il s'agit d'une pratique puissante à effectuer dans l'instant présent. Certes, au départ la pratique sera peut-être intellectuelle, mais peut-être pas, tout dépend de notre travail intérieure, de cette lutte intérieure révolutionnaire dans laquelle l'essence divine est amenée à prendre conscience d'elle-même au travers de l'auto-observation permanente et continue. La méditation active et la méditation passive doivent former une seule et même méditation continue, d'instant en instant...

Par ces mots, je souhaite que ta compréhension de la pratique s'améliore, et d'apprendre à vivre dans l'instant présent, pour qu'un jour quelconque tu puisses accéder à la félicité de l'Intime (Atman).

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Répondre