Conseil Hebdomadaire

Découvrir et Comprendre un défaut nécessite de sérieusement remettre en question un aspect de notre psychologie, avec sincérité. Puis d'observer notre manière d'agir au sujet de cet aspect suspecté mauvais. Cette observation ciblée, sereine et détachée, mène à la compréhension directe et radicale d'un défaut

Carnet de route mickaël

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Répondre
mickael
Messages : 36
Enregistré le : 07 oct. 2009, 13:40

Carnet de route mickaël

Message par mickael » 07 oct. 2009, 23:14

Bonjour je suis nouveau sur le forum et souhaite tout d'abord remercier les personnes qui ont réalisées ce site car il est d'une aide précieuse.
Voilà si cela ne vous dérange pas j'ai quelques questions à vous posez...J'ai commencé à méditer et à vouloir réaliser un voyage astral conscient depuis que j'ai appris que cela était possible, c'est à dire un peut plus d'un mois. J'avais connaissance de l'astral depuis plusieurs années mais ne savais pas que durant notre vie nous pouvions avoir accès à cette richesse.

Voici mes questions, désolé si elles vous paraissent un peut idiote je suis novice et désolé aussi pour les fautes d'orthographe:

-    Est-ce que dormir à deux personnes peut gêner au dédoublement astral ?
-    J’ai entendu quelques bruits intriguant, mais un m’a particulièrement marqué, on m’a soufflé dans l’oreille gauche ce qui ma particulièrement surpris. (j’ai eu bien entendu que le bruit sans le souffle) cela veut dire quelque chose ?
-         Lorsque je suis en méditation, j’utilise des boules quiès pour ne pas être gêné par les bruits alentour, cela peut empêcher d’entrer en méditation profonde ou autre ?
-         Je suis vraiment novice en méditation et cela n’est pas évident, pour débuter peut on écouter des musiques de méditation en même temps ou cela peut gêner à bien méditer.
-         Je n’arrive pas à bien comprendre les différentes phases du sommeil, et je l’avoue pour le moment je m’endors souvent avant de sentir quelque chose. Mais quelques fois, j’arrive à passer un cap (notamment lorsque j’ai entendu ce bruit) ou je sens que mon corps et rigide et curieusement je n’est plus trop sommeil. Durant ce passage j’ai l’impression que je pourrai attendre pendant plusieurs heures sans bouger et sans véritablement m'endormir…Je voudrai savoir à quoi faut il penser pendant ce temps là, si c’est utile par exemple de s’imaginer en train de sortir de son corps, se sentir s’élever s'imaginer en train de se balader de l'autre coté, ou tout au contraire ne rien penser…

Voici une autre question qui est délicate mais qui m'intrigue. Nous avons tous des être chères de l'autre coté. Si pendant la phase ou le corps s'endort, nous pensons très fort à eux les imaginons ou les appelons, pouvons nous recevoir une aide de leurs par ou au contraire ne peuvent ils pas nous entendre?

Merci pour votre attention et bonne méditation à tous...
Cordialement

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: Voyage Astral - Carnet de route Mickaël

Message par Noe » 08 oct. 2009, 12:44

Bonjour Mickaël,

L'apprentissage du voyage astral - le dédoublement astral avec la conscience éveillée - se réalise au moyen de la relaxation profonde acquise avec la méditation. Autrement dit, il est utile d'être isolé sur une chaise ou un lit. A deux dans un lit, les mouvements de l'autre personne seront tôt ou tard un obstacle à la pratique.

Les bruits et les sons qu'on peut entendre sont des phénomènes réels, mais il ne faut pas s'attarder sur ces parasites. Le but de la relaxation profonde est de parvenir au silence intérieur, et les bruits à l'extérieur doivent passer comme les nuages dans le ciel. Tout en restant observateur, nous maintenons notre attention sur un support de méditation.

Par expérience directe, la voix subtile est très certainement un des meilleurs supports car l'écoute du son du cerveau nous permet de maintenir une attention continue en laissant passer les pensées comme les oiseaux dans le ciel (se reporter à la page suivante : http://www.don-et-compassion.com/livre- ... stral.html).

Si le silence extérieur obtenu avec les boules quies te permet de mieux réussir tes pratiques de méditation et de voyage astral, alors c'est tout bon. Par la suite en prenant de l'expérience, tu pourras t'en passer car cela est nécessaire (lire l'histoire du Maître Wu Wen http://www.don-et-compassion.com/collie ... ation.html).

Oui, les musiques peuvent aider le débutant à maintenir son attention (avec l'émotion supérieure stimulée par la musique sacrée par exemple). La musique est un excellent support de méditation pour la pratique du dédoublement astral conscient. Ici, comme pour les boules quies, tu apprendras à t'en passer avec l'expérience.

Tu pourras faire et expérimenter tout ce que tu veux lorsque tu éveilleras ta conscience dans les mondes supérieurs (http://www.don-et-compassion.com/collie ... ieurs.html).

Le plus important maintenant, c'est de démarrer un plan d'action avec un minimum d'une heure par jour, soit une fois ou deux fois. Cela peut être le matin au lever, 5h ou 6h (4h pour les courageux), et/ou le soir, en se rappelant que l'estomac doit être vide. La chaise est peut-être mieux que le lit, à toi de choisir.

A très bientôt cher Mickaël pour la suite pratique !
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

mickael
Messages : 36
Enregistré le : 07 oct. 2009, 13:40

Re: Carnet de route mickaël

Message par mickael » 10 déc. 2010, 17:26

Bonjour

Après votre réponse j’ai continué durant plusieurs mois la méditation. Par la suite je suis partis à l’étranger plus de 6 moi pour mon travail et j’ai du mettre de coté tout ce que j’avais acquis dans la méditation. Aujourd’hui je veux tout reprendre mais je me suis rendu compte que j’avais tout perdu !! Je m’endorme très rapidement et la journée ma conscience et totalement endormi je n’arrive plus à m’auto observer en tout ka pas plus de 3 minutes !
Es ce normal de tout perdre après ce temps passé ?
Je reprends un rythme de plus d’une heure par jour soir et matin mais je m’endorme trop vite.

Je vous remercie

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route mickaël

Message par Lot » 11 déc. 2010, 22:45

Cher Mickael,

Votre message est intéressant, il souligne la difficulté de découvrir « la voie du milieu », la voie qui n’est contaminée par aucune forme de conflits.

Je pense que vous n’avez besoin de personne pour vous dire qu’il est parfaitement normal, lorsqu’on recommence à pratiquer n’importe quel exercice – physique, intellectuel, voire spirituel, de repartir de zéro ou presque.
A la manière d’un champ laissé à l’abandon, il nous faudra refaire tout le travail pour préparer la terre à recevoir ses futures plantations.
Certains y parviendront avec plus ou moins de facilité selon leur expérience d’origine.

Mais si nous creusons un peu…
Faire le yo-yo dans la pratique, nous l’avons fait, et le ferons encore si nous n’extirpons pas, par le feu de la compréhension, cet instinct d’ambition qui suscite inévitablement des forces antagonistes.
Le conflit intérieur généré par notre ambition, nous fait pratiquer à un moment et abandonner à un autre.
La bataille fait rage, ambition contre paresse de l'atteindre, ambition contre découragement, ambition contre le bon film au cinéma, le nouveau jeu à la mode, la sortie entre amis, la remise au lendemain, etc...

Si le conflit n’existait pas, nous ne pourrions jamais abandonner notre discipline.

La voie du milieu exige la cessation du conflit intérieur.
Comment « agir » de telle sorte que notre discipline ne jette pas une ombre sur elle-même et la contamine ?
Le pouvons-nous ?

Nous trouverons la réponse lorsque nous aimerons véritablement ce que nous faisons.

Si je pratique la méditation parce que je veux atteindre l’extase, je veux être serein, je veux faire comme Pierre, je veux léviter comme les Saints Lamas, je veux atteindre le dédoublement astral, etc…, tout cela traduit une forme de contrainte sur soi-même et la contrainte engendre le conflit.

La clef du problème est qu’il faut aimer ce que l’on fait.

Aimer, s’il suffisait de prononcer ce mot magique pour ouvrir la porte de notre cœur, comme un « sésame, ouvre-toi », la terre serait un paradis.
L’amour est incompatible avec l’espoir d’obtenir un résultat.

Apprendre à aimer est en ce sens la base de toute pratique spirituelle.

Le jour où l’amour fait irruption dans notre vie, parce que notre âme s’est humiliée profondément devant notre Dieu intérieur, notre discipline se transforme radicalement.
Nous ne faisons plus les choses pour atteindre un résultat mais simplement parce que nous les aimons.
L'amour transcende la lutte des opposés.
L'utilisation des "techniques" s'avère être - de manière paradoxale - extraordinairement efficace.
Découvrir les obstacles à la méditation continue est en soi la méditation.

Que la Lumière de l’Etre dissipe toutes nos illusions,

L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

mickael
Messages : 36
Enregistré le : 07 oct. 2009, 13:40

Re: Carnet de route mickaël

Message par mickael » 12 déc. 2010, 13:41

C’est fou comme vous avez raison ! :) C’est absolument ce que je ressens ces jours ci, le désir, l’ambition intense de parvenir à mon but et le conflit avec la paresse avec le découragement.
Le désir est différent d’instant en instant, autant puissant peut il être autant il retombe rapidement ! Le soir quand je me couche j’ai beaucoup de volonté et je peux méditer, lorsque que je me réveil à 4h30 comme cette nuit, il est très difficile de trouver le force, de trouver la voie de la méditation sans perdre pied rapidement. C’est à double tranchant soit une envie remarquable soit le doute et la peur.
Il y a autre chose que je voulais vous demander, la nuit dernière lorsque que je méditais, je me suis rendu compte d’une chose, quand j’arrive à m’observer sans tomber rapidement dans le sommeil mon corps devient très raide, dur et je ne le ressens presque plus. Dans ces moments là j’ai l’impression que ma méditation est correcte mais je n’entends aucun bruit du cerveau, je me demandais si c’était normal. Je pense arriver à la limite de l’éveil et du sommeil que je ne peux pas contrôler. Par exemple dans cette même nuit, et à trois reprises je me suis senti tomber dans le sommeil.
La première fois j’ai ressenti comme des frissons partout mais cela ma complètement réveillé.
Ensuite, un peu plus tard aussi curieux que cela puisse paraître, au moment de m’endormir je voyais en rêve bien sur un chat qui m’observé !
Et la troisième fois une sensation de tombé m’a réveiller.
Je pense donc que j’arrive de temps en temps à me détendre correctement mais je n’entends pour autant aucun bruit du cerveau pensez vous que c’est normal ?

Voila sinon j’essaye de réaliser le technique avec les clés de SOL je me rappel et me pose des questions toute la journée.

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route mickaël

Message par Lot » 12 déc. 2010, 20:14

Cher Ami,

Merci pour votre réponse qui nous permet d’approfondir ensemble la question.

Ce dont vous témoignez, me rappelle l’image de celui qui est pris entre le marteau et l’enclume.
Libérer une force continue ne peut pas se réaliser dans la contrainte et la confusion.
La méditation est correcte lorsqu’il y a Pleine Attention, sans résistance à l’intrusion de pensées, sans lutte contre la distraction, et lorsque nos efforts ne sont pas dirigés vers le but d’atteindre le silence.

L’observation sereine découle de la conscience du présent.
En se rendant conscient des forces d’opposition, de la lutte entre l’attention et la distraction, et de la perte d’énergie psychique qui en résulte, nous découvrirons une nouvelle forme d’attention permanente, ce que les initiés du zen appellent la conscience permanente de « l’ici et maintenant ».

Un maître de méditation a expliqué à son élève que c’est à la fois l’écoute de la cloche et du silence entre ses tintements qui constitue la pleine attention.
Lorsque nous sommes conscients de chaque mouvement intérieur, d’instant en instant, la distraction n’existe à aucun moment et l’énergie psychique n’est pas gaspillée sous forme de résistance.

J’ai personnellement utilisé pendant des mois et même des années, la force et la lutte afin de rendre mon mental attentif avec comme résultat de rétrécir le champ de ma vision intérieure et de dissiper toute mon énergie au lieu de la concentrer.

Vous devez comprendre, Mickaël, l’importance de découvrir par votre introspection, ce qu’est réellement l’attention.
Si vous ne le découvrez pas, vous poserez toujours les mêmes questions dans 10 ans.
Nous sommes tous capables d’expérimenter une attention totale, sans distraction, sans résistance.

Si nous ne libérons l’attention de la bataille des opposés, il nous sera plus qu’impossible de vivre le présent, de nous connaître profondément et de nous unir à notre Etre.
Cette attention totale vous conduira vers l’auto-découverte, combinée au sommeil, elle vous ouvrira l’écoute du mystérieux son Anahata et libérera les forces mystiques du cœur.
Le chakra du cœur nous conduit tout droit vers la demeure de notre Intime.
L'Intime est notre Libérateur.

Rappelez-vous que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, on ne peut par un coup de baguette magique se libérer de notre prison mentale.
« Pratiquez, pratiquez, pratiquez, mes chers frères », c’est ainsi que nous parlait le Divin Maître du Verseau.
C’est en nous confrontant avec ce qui est, dans l’instant - de la méditation et de la vie courante - que nous parviendrons avec la patience et la grâce Divine, de nous libérer de l’effroyable labyrinthe mental.


Paix & Lumière dans les cœurs,
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

venus
Messages : 74
Enregistré le : 11 juil. 2010, 20:08

Re: Carnet de route mickaël

Message par venus » 13 déc. 2010, 03:31

Cher LOT,

Pour que les choses soient claires dans mon esprit, je vais répéter tes paroles à ma manière, et selon mon nivaux d’Être ;

Penser, réfléchir, raisonner, est une fonction du mental.

L’observation sereine est une non-fonction du mental.

Observation est Conscience, la pensé mécanique est la non-Conscience.

Se mettre dans une ETAT de Vigilance, d’Observation = connexion mental-cœur.

Ce qui me fait vraiment surprise, qu’avec la méditation, on apprend tranquillement le langage divin, et qu’on ne peut pas imposer notre manière de faire au DIVIN, sinon on reste dans le même point du départ sans découverte du point prochain.

Au départ, est difficile de démarrer la roue, après qu’elle commence à rouler, est plus facile de la diriger sur le chemin, exactement avec la méditation, avec une psychologie assai lourde, une schéma non contrôlable, est difficile de méditer même pour quelques minutes, dans ce cas la, ca prends une force qui vient de l’intérieure, et que nous avons touts ce source d’énergie, l’Amour du lumière, l’Amour du DIVIN, vers le DIVIN, et dans le DIVIN.

Paix et Lumière.
« Seigneur, je ne suis pas digne de recevoir mais dis seulement une parole et je serai guéri ! »

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route mickaël

Message par Lot » 13 déc. 2010, 13:04

Chère Vénus,

A mon tour de reprendre tes paroles pour éclairer notre route :
Il est vrai que l’observation peut être produite par la pensée ou par la conscience.
Dans la pensée, il y a la lutte dans le mental.
Dans la conscience, il y a la paix et la lumière.

La conscience est Amour du Divin, c’est pour cela que notre frère Noé ne cesse de rappeler la vérité du premier commandement sans lequel aucun progrès spirituel ne peut être envisagé.
« Tu Aimeras ton Dieu par-dessus toutes choses et ton prochain comme toi-même ».
Sans cette vérité vivante en nous, notre spiritualité n’est « qu’intermédiaire ».

La conscience est ouverte au nouveau, la pensée ne peut l’être.
La conscience lève son écuelle vide vers le ciel et tel un mendiant rempli d’amour, attend l’aumône de son créateur.
Tant que nous n’avons pas vidé notre « bol à aumône », nous ne pouvons pas accueillir la Parole du Divin.

Il y a eu une école secrète de méditation en Chine où toute parole pour expliciter le processus d’intégration des principes d’éveil de la conscience, était proscrite.
Le disciple ne pouvait poser la moindre question à moins que le maître ne l’y invite lorsqu’il jugeait que le disciple était prêt.
Il pouvait se passer plusieurs années avant que l’élève ne puisse formuler la moindre question ou réponse à une interrogation, avec l’autorisation du sévère instructeur.
Selon les préceptes de cette école « intuitive », le maître peut être aussi un obstacle à l’éveil.
Dés lors, toute parole est inutile.
Un de ses plus illustres membres déclarait :
« Considérez les sutras - les textes sacrés - comme du papier toilette ».

La sagesse s’élabore sur la base de notre observation permanente avec « ce qui est » et non dans la confrontation intellectuelle.
Le silence vient de la sagesse et la sagesse se nourrit du silence.
Vider son mental est possible par le feu de la compréhension et par la Volonté de l’Etre.

Dans ce collège intiatique d’orient, nul ne pouvait parler tant que son bol n’était pas vidé.

Bonne méditation,

Que tous les Etres soient en Paix
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

mickael
Messages : 36
Enregistré le : 07 oct. 2009, 13:40

Re: Carnet de route mickaël

Message par mickael » 14 déc. 2010, 17:29

Bonjour

Merci encore de tous vos bon conseils. Je continu et continu le méditation dès que je le peux. Cette nuit je me suis levé à 5h00 mais j'ai remarqué que c'est beaucoup plus difficile de méditer à cette heure ci. Je suis tellement dans les vapes :D qu'il est très difficile de pouvoir me concentré et de m'observer! Les pensées fusent de partout et je fini par m'endormir très rapidement, même sur ma chaise pas très confortable!! :) je vais persister.

Je voulais vous parler de quelque chose qui m'intrigue. J’essaie de pratiquer la technique clés de SOL et dans cette pratique le site explique qu'il ne faut surtout pas s'identifier aux objets. Depuis plusieurs mois je pratique de la guitare et je viens d'en acquérir une depuis peu. Es ce que cela peut n’empêcher de m’éveiller? Si je pratique de temps en temps?
Pareil, en ce moment j’apprends beaucoup pour mon travaille la langue Anglaise et je passe pas mal de temps dans les livres et la traduction. Le fait de passer du temps à apprendre peut il être gênant ?

Bonne méditation à tous

Avatar du membre
Lot
Messages : 673
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: Carnet de route mickaël

Message par Lot » 14 déc. 2010, 20:30

Cher Mickael,

L'éveil de la conscience n'est pas le fait de normes établies.
Il ne s'agit pas de s'enfermer dans une caverne ou de suivre un code moral.

La conscience doit être présente là où nous sommes.
Où sommes-nous lorsque nous jouons de la guitare?
Où sommes-nous lorsque nous apprenons, lorsque nous lisons un livre, lorque nous parlons à notre ami?

Tu dois apprendre à placer la conscience là où elle doit être, c'est à dire partout, elle doit occuper tout l'espace psychologique.
Il est possible d'être conscient en apprenant, en travaillant, en courant, en jouant ...
Si la conscience n'a pas d'espace, parce que l'espace est pris par nos préocupations, nos souvenirs, nos désirs, nos émotions, etc.. alors que faisons-nous?
Nous rêvons, tout simplement.

L'action juste émane de notre Intime,
Mais nous ne pourrons jamais connaître l'action juste si nous continuons à rêver notre vie.

N'oublie pas que ce n'est pas "moi'" qui m'éveille.

Que ta Mère Divine se révèle à toi,

L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Répondre