carnet de route de Pierre

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 25 mars 2012, 08:59

Mon frère de coeur, je te remercie pour ton aide.

Combien de fois un frère par ses questions m'a stimulé le coeur et la gnose intérieure...

Je viens de trouver aussi que :
Les traductions de la Bible sont innombrables. La plus belle jamais réalisée en France est celle que nous devons au siècle de Louis XIV. De prestigieux membres de Port-Royal y ont collaboré, tels Pascal, Nicole et Arnauld, sous l’égide de Lemaître de Sacy. Monument de la foi, mais aussi monument de la langue française - comparable à la Bible de Luther et à celle du roi Jacques - la Bible de Lemaître de Sacy a une importance littéraire et religieuse à la fois.
Elle a inspiré les écrivains, dont Victor Hugo, Rimbaud et beaucoup d’autres.

La voici en consultation libre :
http://fr.wikisource.org/wiki/Bible_Sacy

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 25 mars 2012, 09:54

Mon cher Jean-Pascal, mon Frère de coeur !

Ce qui est d'une beauté pure et cristalline dans le plaisir éprouvé à échanger, à aider, est que la source de ce bonheur semble étrangère à un égo! merci de me l'avoir fait percevoir !

Il est aussi une troublante et douce quiétude qui m'envahit lors de la lecture de certains versets de la bible; C'est étrange , cela me trouble, c'est nouveau!

Je vais garder cette traduction comme ouvrage de référence, et reprendre la vérification des versets selon celle-ci.

Je vais,aussi revoir la liste écrite de mes égos, non plus en les répertoriant par leur(s) scénario(s) mais en les abordant par les émotions, par leur(s) attente(s) et leur(s) attitude(s) existentielles(s)

Amitiés, humilté, simplicité

Pierre

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 25 mars 2012, 21:33

Pierre a écrit : Je vais,aussi revoir la liste écrite de mes égos, non plus en les répertoriant par leur(s) scénario(s) mais en les abordant par les émotions, par leur(s) attente(s) et leur(s) attitude(s) existentielles(s)
Je dis que c'est excellent, pourquoi ?

Le VM Samaël a écrit une conférence qui m'a marqué profondément au sujet des "faux sentiments du Moi".

J'ai compris en m'auto-observant et suite à cette conférence que l'ego peut cacher les pensées mais il se trahit par les sentiments, les émotions.

Les émotions et les sentiments sont le signe indéniable qu'un ego est encore bien vivant en notre intérieur dans la face occulte de notre lune psychologique.

Par exemple, le subtil "sourire de Socrate" trahit régulièrement mon orgueil, etc. Chaque émotion de base, chaque sentiment du Moi est engendré par un ego.

La troublante quiétude engendrée par la sagesse du Père et la douceur de la compréhension du coeur de la Mère, relèvent du sentiment de l'Être.

Avatar du membre
Noe
Messages : 650
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Re: méditation profonde

Message par Noe » 26 mars 2012, 13:24

Bonjour chers frères,

Je peux vous confirmer qu'à travers la pratique de la méditation profonde - http://don-et-compassion.com/meditation ... 11-15.html -, que chaque ego est une forme pensée, lié à une émotion spécifique, et à une saveur bien précise. C'est ainsi que l'on peut démystifier ces egos qui emprisonnent l'essence divine. C'est avec le bistouri de l'auto-observation dans la méditation profonde, que l'on fait appel à la Divine Mère Kundalini : on supplie sa miséricorde et on lui demande de nous libérer en élimant ces egos par le Feu Sacré serpentin qui s'éveille dans les enchantements de l'Amour.

Je vous invite à persévérer, à chercher, à observer, à comprendre, le travail de la Grande Rébellion. Nous travaillons ainsi ensemble dans le même courant ascendant du Christ Intime qui opère en nous-mêmes une psychologie révolutionnaire et sauvage du Surhomme. Cela reste incompréhensible pour l'animal intellectuel, car le Sage travaille dans la super-obscurité !

Que la Grâce de la Dame de toute Compassion guide vos esprits !

Alléluia au plus haut des cieux !
Image

Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 27 mars 2012, 08:26

Bonjour Jean-Pascal, bonjour Noé, bonjour à Toutes et Tous,

Merci pour votre regard et pour vos conseils, le verset de la bible cité ci avant prend toute sa signification dans notre échange.

Je "comprends" qu'une émotion soit associée à chaque égo, mais une saveur ? cela me dépasse un peu !

Je sens aussi que je dois vous dire que je commence en avoir marre de mes égos, je suis désolé de m'exprimer platement mais c'est ainsi !

C'est peut être un croche-pied de mon mental ou c'est peut être un cadeau de mon intime ? Je suis un peu perdu !

amitiés et humilité

Pierre

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: carnet de route de Pierre

Message par Lot » 27 mars 2012, 16:23

Chers Amis,

Les expressions populaires « avoir du nez », « du palais », prennent un sens tout à fait spécial dans notre travail intérieur, comme celles d’ailleurs « avoir une oreille » ou « de bons yeux ».
Je me souviens avoir lu une conférence du Maître où celui-ci parlait d’une école ésotérique qui enseignait à ses disciples comment développer le sens de l’odorat d’une manière extraordinaire (notre frère Jean-Pascal pourra peut-être nous rappeler laquelle). Leur « nez » leur permettait de déceler le vrai du faux.
C’est vrai que chaque ego a une saveur, un goût particulier que nous pouvons apprendre à reconnaître. Observons l’agrégat psychique de la colère, l’impression mentale qui lui a donné naissance, le flux de pensées qu’il génère, le sentiment qu’il procure et l’émotion qu’il suscite, il est indéniable que tout ceci laisse une trace répugnante, un gout spécifique tout à fait identifiable dans notre psychisme.

Dés que nous commençons cette formidable œuvre qu’est la révolution de la conscience, nous traversons des moments où nous sommes complètement désorientés, où parfois nous ne savons plus « ce qui est bien et ce qui est mal ». Le mental nous rappelle à ses bons souvenirs et s’agite inopinément. Cela fait partie du processus et nous devons nous y habituer.
Si par « en avoir marre » tu veux dire avoir conscience de sa prison, de son esclavage psychologique et aspirer de toutes ses forces à s’en libérer en se soumettant à son Dieu intérieur, alors évidemment cette noble aspiration exprime une vérité indéniable.

Les anciens initiés ont appelé le chemin « la voie du milieu ».
Tout débute avec la lucidité sur notre misère intérieure et sur notre terrible aveuglement.
Mais il me semble qu’il existe un subtil équilibre entre le découragement dépressif et le vain positivisme, entre la fureur excessive contre nous-mêmes et la lascive complaisance, entre l’ascétisme masochiste et la recherche avide des plaisirs, etc., que seul un abandon conscient et volontaire en notre Dieu Intérieur nous permet de découvrir, et qui fit dire au Grand prophète et Roi d’Israël :

« Seigneur, écoutez ma prière; prêtez l'oreille à ma demande selon Votre vérité; exaucez-moi selon Votre justice.
N'entrez point en jugement avec votre serviteur : parce que nul homme vivant ne pourra être trouvé juste devant vous.
Car l'ennemi a poursuivi mon âme : il m'a toute ma vie humilié sur la terre.
Il m'a mis dans des lieux obscurs, comme les morts ensevelis depuis longtemps : mon esprit a été accablé d'ennui, mon cœur a été en moi-même tout saisi de trouble.
Je me suis souvenu des siècles passés; j'ai médité sur toutes vos œuvres, et sur les ouvrages de vos mains.
J'ai élevé mes mains vers vous; mon âme est devant vous comme une terre sans eau.
Hâtez-vous, Seigneur, de m'exaucer; mon esprit tombe en défaillance.
Ne détournez pas votre face de dessus moi, de peur que je ne sois semblable à ceux qui descendent dans le lac.
Prévenez-moi en votre miséricorde dès le matin : parce que j'espère en vous. »

Et encore :
« Faites-moi connaître la voie par laquelle je dois marcher : puisque j'ai élevé mon âme vers vous.
Votre bon esprit me conduira dans un chemin droit : vous me donnerez la vie, Seigneur, dans Votre justice pour la gloire de Votre nom.
Vous tirerez mon âme de l'affliction, et vous ferez périr tous mes ennemis, selon Votre miséricorde.
Vous ferez périr tous ceux qui affligent mon âme : parce que je suis votre serviteur.
Seigneur, ne vous souvenez pas de nos fautes, ni de celles de nos proches, et ne vous vengez pas de nos péchés. »

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 28 mars 2012, 07:12

Je suis à votre disposition mes frères.

Le sens de l'odorat "psychologique" est efficace à l'intérieur comme à l'extérieur. Nous pouvons le sentir en notre intérieur lorsqu'un ego prend possession de "la machine". Egalement, je connais l'exemple d'une personne qui "sent psychologiquement" simplement en croisant une personne si celle-ci prend régulièrement ou occasionnellement des stupéfiants ou produits psycho-actifs même à faible dose (un joint de temps en temps...). Cette même personne sent si un magasin va fermer pour cause de faillite dans quelques mois ou années. Ou si une personne est sincère en l'écoutant, la regardant et la ressentant parler, etc.

Au sujet du sens de l'odorat "psychologique", après recherche, deux conférences du Maître abordent ce sujet, et le livre la Révolution de la Dialectique.

La Magnificence du Christ et la Misère de l'Ego (La Force du Christ et la Dissolution de l'Ego) :
L'odorat était encore très développé en Babylonie ; il existait une école qui se consacrait exclusivement à l'étude de l'odorat. Le Roi [...] de cette époque ferma cette école, parce que les disciples de cette même école découvrirent les mauvaises manigances du Gouvernement. Cela ne convenait naturellement pas au Roi et c'est pourquoi il fit fermer l'école. Toutes les affaires suspectes étaient enregistrées par l'odorat des disciples de cette école...

L'Expérience solaire (La Moisson du Soleil) :
L'odorat, en Babylonie, était extraordinaire. Il y avait une école qui se consacrait précisément à l'ÉTUDE DU SENS DE L'ODORAT. Bien sûr, elle a été fermée, supprimée, car ces gens avaient une capacité olfactive si extraordinaire qu'ils pouvaient, grâce à l'odorat, découvrir les affaires suspectes du gouvernement (y compris les « pots de vin » entre parenthèses) ; résultat : le roi la ferma...

La révolution de la dialectique, chapitre 7 "L'Art"
A mesure que l’Etre humain s’est précipité sur le chemin de l’involution et de la dégénérescence, à mesure qu’il est devenu de plus en plus matérialiste, ses sens également se sont détériorés et ont dégénéré.
Il nous revient à la mémoire une école de Babylonie qui s’était consacrée à étudier tout ce qui est lié à l’odorat. Ils avaient une devise qui était : « Chercher la vérité dans les nuances des odeurs obtenues entre le moment de l’action du froid congelé et le moment de l’action en décomposition chaude ».
Cette école fut persécutée et détruite par un chef très terrible. Ce chef avait des affaires très troubles et rapidement, il fut indirectement dénoncé par les affiliés de cette école.
Le sens de l’odorat extraordinairement développé, permettait aux élèves de ladite école de découvrir de nombreuses choses qui ne convenaient pas aux chefs de gouvernement.
Il y avait une autre école très importante en Babylonie, l’Ecole des Peintres. Cette école avait comme devise : « Découvrir et élucider la vérité, au seul moyen des tonalités existant entre le blanc et le noir ».
A cette époque, les affiliés de ladite école pouvaient utiliser normalement et sans aucune difficulté environ mille cinq cents nuances de la couleur grise.

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 28 mars 2012, 08:42

Cher Lot, cher Jean-Pascal,

Oui je suis irrité par ma misère intérieure ! et aussi par son apparente solidité, par "ma lenteur" à apprendre à être !

Je pense avec le recul de la journée, que c'est mon Intime qui me fait cadeau de cette irritation pour la fête de Pâques! Je la vois tel un moteur nerveux à utiliser avec modération.

J'observe que dans l'humble prière, cette misère intérieure ne parvient plus à émerger; paraphrasant Sainte Thérèse, lorsque je suis empli de Dieu, le reste glisse et ne rentre pas.

J'ai bien noté les deux prières, je vais les mémoriser, j'ai besoin de les avoir sous la main au moment où je les sens utiles.

Lorsque je spirale dans l'ascendence de l'amour Christique, cette misère n'existe plus, mais, que la vigilance se relache un peu, que je m'éloigne de la colonne d'amour, et un égo pointe discrètement, sort à nouveau un tourbillon de pensées où parfois, je me laisse hypnotiser, parfois, je colle à ce tourbillon de pensées... et ce n'est pas toujours un égo néfaste heureusement.

Merci pour les éclaircissements relatifs au parfum et à la saveur des états d'âme, je vois, j'ai saisi,, et j'y serai attentif , souvent la seule attention suffit pour révéler ce qui semblait caché, tout est la, et il suffit de percevoir.

Je ne sais comment vous remercier, je prierai pour vous durant ces deux semaines de Pâques, et je vous souahite, ainsi qu'à tous mes FRères et Soeurs de D&C d'excellentes fêtes de Pâques, dans l'amour du Christ, au soleil de leur Intime.

Amitiés et humilité

Pierre

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 15 avr. 2012, 17:20

Cher frère Pierre,

Je te réponds sur ton carnet de route.
Pierre a écrit : Au sujet de l'alcool, ai je réellement réduit un égo au silence lorsque j'observe qu'il vient encore parfois, sans succès, me tenter ?
L'ego est réduit au silence lorsqu'il est dissous, éliminé, tué. On peut réduire sa fréquence d'apparition en gardant notre énergie "consciente", en restant en rappel de soi, en restant en état d'auto-observation, en ne participant pas avec ses tentations.

Attention de ne pas "vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué". Un ego peut "hiberner" des mois, des années. Il se fait à un niveau subconscient des transferts d'énergie entre égos.

On peut avoir l'impression d'avoir réduit (en force et en taille) un ego mais il reviendra un jour où un "coup dur" nous est arrivé, où nous sommes plus faibles psychologiquement. Et là, si nous le "sous-estimons" il volera notre énergie.
Pierre a écrit : Au sujet de la luxure, où commence t'elle? dans le regard que je pose sur une jolie Dame ? ESt ce que la conscience de ce que je perçois à cet instant me tient à l'écart de la luxure ?
Chez ma personne, la luxure commence par un spasme (sans perte) qui se ressent même physiquement. Une compatibilité immédiate et fulgurante "calculée" par le centre sexuel. Aucune pensée, aucune émotion, elles viennent ensuite.
Pierre a écrit : Je ne suis pas encore entré dans l'astral, mais le rêve lucide me rend parfois visite, et lorsqu'un de ces rêves se teinte de lubricité, parfois, je le ré oriente ( tous les rêves lucides ne sont pas chez "moi" ré orientables ! ) Et c'est étrange de constater que dans le rêve lucide, tout se passe comme si un égo différent de celui de veille était aux commandes ! Que puis je faire des rêves non lucides et des rêves lucides non ré orientables ????
Veux-tu préciser le terme "ré-orienter" par un ou plusieurs exemples vécus ?
Pierre a écrit : Il y aurait il une façon de faire pour détecter le ou les blocages inconscients?
Le blocage inconscient provient (je dirais presque toujours) de la paresse : aucune continuité de propos. Mais il faut en être conscient.

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 16 avr. 2012, 12:08

Cher Jean-Pascal,

Mille fois merci pour ton éclairage, je peux vivre avec un égo réduit au silence tout en le tenant à l'oeuil, d'accord je ne l'ai pas à ce jour liquidé , et je n'y arriverai peut être jamais .. je ne lui donne plus à boire et le laisse se dissoudre dans son jus, je préfère ne plus ferrailler avec cela de crainte de lui redonner de l'énergie.... je n'ai d'ailleurs pas d'autre possibilité ! ?

Chez "moi" pas de spasme mais une fascination qui aveugle durant le bref intervalle de temps qui précède la prise de conscience de l'état mental... est il imaginable de ne pas tomber en fascination et de transmuter cette énergie ? Ce centre sexuel est plus vif que l'éclair!

Je me sens concerné par la remarque relative à la paresse, et il est possbile que je me réfugie derrière un blocage pour travailler moins, ou avec moins de régularité .. merci ! je n'y avais pas pensé!

Au sujet des rêves lucides, ré orientés, j'ai parcouru mon carnet de rêves ( que je ne tenais plus à jour ) et je te communique un extrait de celui-ci par courrier séparé pour ne pas alourdir et salir le forum.

Amitiés et humilité

Pierre

Répondre