carnet de route de Pierre

Apprendre comment faire un voyage astral : démarrez ici votre plan d'action.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 16 avr. 2012, 21:37

Cher Pierre,

Je viens de lire tes exemples. Je vois une progression en matière de respect vis-à-vis de l'énergie sexuelle. Je lis une phrase très importante de ton dernier rêve lucide : "je prends conscience que je rêve".

Tu demandes : "Que puis je faire des rêves non lucides et des rêves lucides non ré orientables ????"

Prendre conscience que tu rêves.

Pas seulement prendre conscience de la scène, de l'objet. Les gens appellent "rêves lucides", les rêves dans lesquels ils prennent conscience de la scène ou de l'objet (qu'est-ce qui se passe ?).

Cela ne suffit pas pour prendre vraiment conscience. Il manque 2 paramètres : le sujet et le lieu. Peu de personnes prennent conscience des 2 autres questions : qui suis-je et où suis-je ?

La prise de conscience est triple.
(le 3 rappelle la trinité, la Création : le Père, la Mère, le Fils ou le Père, le Fils et le Saint-Esprit)

Lorsque l'on prend conscience du lieu, du monde, alors on se réveille un peu plus, ce n'est plus un rêve lucide, cela devient une expérience semi-consciente.

Et lorsque l'on prend conscience de qui suis-je à cet instant, ce n'est plus une expérience semi-consciente, cela devient une expérience provisoirement consciente.


Cela m'est arrivé peu de fois, mais par exemple voici une expérience consciente décomposée en ses 3 éléments pour mieux expliquer le processus de prise de conscience :
Sujet : lorsque l'on se regarde dans un miroir astral : on voit un visage différent de celui que l'on a dans le monde physique, alors on prend conscience de notre apparence astrale.
Lieu : ensuite on touche notre corps, il est élastique, on prend conscience de notre corps et en même temps du monde dans lequel on se trouve.
Objet : enfin on peut s'envoler comme un oiseau ou léviter, aller où l'on désire.

Ici c'est une prise de conscience SLO et non SOL. Jusqu'à aujourd'hui je prends conscience dans cet ordre : Sujet, Lieu, Objet (primo je tire le doigt qui s'allonge, secundo un frisson d'éveil qui me fait comprendre que je suis en astral, tertio je m'envole ou je lévite ou je m'adresse à quelqu'un).

En résumé, on pourrait dire que :
Les rêves lucides sont un premier degré d'éveil.
Les expériences semi-conscientes sont un deuxième degré d'éveil.
Les expériences conscientes mais limitées dans le temps sont un troisième degré d'éveil.
etc.


Amicalement
Pascal

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 21 avr. 2012, 11:41

Bonjour Pascal, bonjour Noé,

Merci pour ces éclaircissements relatifs aux divers état de conscience dans le sommeil ! IL arrive que le mental veuille comprendre, faute de quoi, chez moi, le poison du doute s'insinue dans l'esprit et pollue tout.

Suite à ton post et à celui de notre Frère Noé sur le savoir vivre, j'ai relu les pages de la psychologie révolutionnaire, et je suis ....... ???? ( je n'ai pas de qualificatif pour décrire mon état d'âme !) au moment où je me perçois quasi comme un étranger et je me demande qui suis je réellement?

Le renvoi aux voyages astraux de St Jean est aussi éclairant sur le "non moi"

C'est peut être sur cette question que je puis, dans la continuité de propos, faire germer et peut être consolider un centre de gravité ?

Cela me réconforterait de percevoir, de sentir, voir deviner, "en moi" un noyau stable au dela des égos, au dela du bien et du mal... mais qui serait réconforté ? est ce mon intime vers qui se tourne une attente, une orientation ?

Peut être est il préférable de n'être personne ?! et le centre de gravité est alors une boussole, un compas aidant à suivre cette route ?

Je reviendrai sur ces pages encore et encore, car ma "compréhension" change au cours des diverses lectures, et je pense acquérir l'ouvrage en version matérielle pour l'avoir sous la main.

Je suis un peu perdu!

amitiés et humilité

Pierre

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: carnet de route de Pierre

Message par Lot » 21 avr. 2012, 23:18

Cher Pierre,

Le Message du Verseau est révolutionnaire.
A chaque fois que je lis n’importe quel chapitre de "La Psychologie Révolutionnaire", je demeure anéanti, ébranlé dans mes fondements intimes.

Sans le « savoir vivre » psychologique, tel que nous l’a rappelé notre frère Pascal, nous empruntons un chemin de traverse, qui nous conduit à une version distordue et égocentrique de la vie spirituelle.
Sur ce chemin, l’illusion du développement spirituel nous aveugle, alors que nous ne faisons qu’user de « techniques » spirituelles pour renforcer notre ego.
Tu pressens quelque peu cette distorsion fondamentale et c’est pourquoi tu te sens perdu.

Le noyau central, l’essence, la Bouddhata, est perçu en plénitude, lorsque le mental rencontre le nouveau.
Nous n’avons jamais connu le silence, l’insondable paix qui règne lorsque le mental reste sous le contrôle de l’Etre.
Selon le Bouddha Maitreya (et tous les Bouddhas), nous ne pouvons atteindre l’éveil sans pratiquer la méditation.
La base de la méditation est de renoncer à notre volonté de mettre la pratique méditative au service de nos ambitions.
Renoncer en vérité signifie préparer notre mental à recevoir le Vin nouveau de la Gnose.

A force de persévérance et de pratiques assidues, nous découvrons le monde de la vision pénétrante que la conscience nous révèle, jusqu’à vivre l’expérience de la liberté inconditionnelle.

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 875
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Re: carnet de route de Pierre

Message par Jean Pascal » 22 avr. 2012, 08:07

Cher Pierre,

Frère Lot a exprimé la cause "positive" du déséquilibre d'une personne sincère qui cherche le chemin intérieur.

Pour illustrer par un exemple, hier par hasard, je patientais à un rendez-vous, en attendant je me dis que je vais faire un tour dans une librairie. Cela m'arrive quelquefois, j'en profite pour balayer du regard les "romans à la mode", les gros titres, les derniers livres d'ésotérisme, les derniers livres religieux, psychologiques, et à chaque fois je suis étonné.

Mes yeux se sont posés sur un livre de poche écrit par une psychanalyste-psychothérapeute expliquant en synthèse que la dépression est un processus de maturation et d'équilibre. Ensuite par un autre livre sur les adultes surdoués qui souffrent beaucoup dans la vie et se retrouvent souvent seuls car ils sont hypersensibles en même temps.

Le Maître a employé un autre mot il y a plus de cinquante ans et utilisé de nombreuses fois dans ses oeuvres : "crise émotionnelle".

Ce matin je me lève, la première pensée est "déprime, dépression = crise émotionnelle".

Cela signifie que de nombreuses personnes sont appelées par leur Être sans en avoir pris conscience. Leur Être induit une vision et une compréhension de la vie plus profonde. Cela crée un déséquilibre bénéfique provisoire, la crise émotionnelle ou dépression, afin de se remettre en question et enfin changer notre manière de penser et de vivre notre vie.

Il me semble que tu es appelé par ton Être, cher Pierre, "ton noyau stable au-delà des egos" qui te donne l'impulsion de la vision profonde et transformante de "l'étranger en ce monde".

Et il me semble également que tu passeras par des "crises émotionnelles" ou "déprimes conscientes".

C'est merveilleux, car on en ressort à chaque fois un peu changé.

Et comme termine Frère Lot dans son message, "jusqu’à vivre l’expérience de la liberté inconditionnelle".

Amicalement
Pascal

PS : une réflexion plus globale, les français sont les plus touchés en Europe par la "dépression psychologique" (les plus gros consommateurs européens d'anti-dépresseurs, calmants, etc.). Il me semble que la France est peuplée de nombreuses personnes sensibles qui se sentent "perdues" et sans repères spirituels solides. Ils cherchent à l'extérieur ce qu'ils doivent trouver à l'intérieur. Et si ces personnes étaient moins peureuses des sectes et prenaient du recul, une prise de conscience lumineuse pourrait se faire dans ce pays.

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 22 avr. 2012, 08:43

Cher Lot, mon cher FRère,

Merci pour tout, ton message, ta présence, ton regard, ton éclairage et bien plus encore !

Lorsque j'ai lu que le sentier étroit était un chemin dificile, seul mon mental avait perçu la signification de la phrase, maintenant, je le vis , et grâce à Dieu, je sais que les voies de traverses, les mirages se trouvent le long de mon sentier.

J'accueille l'impression de me sentir perdu comme une impression positive, une lampe clignotante orange ! c'est une impression qui me parle, tout comme l'impression sur laquelle je ne sais coller un nom!

Le message de notre FRère Jean-Pascal est d'autant plus pénétrant que l'expression "savoir vivre " s'imprime naturellement dans la pensée, et se remémore facilement ..... je ne sais changer que ce dont je suis conscient ! Le concept de centre de gravité se marie particulièrement bien à celui de savoir vivre, de savoir être!

Après plus d'une année de pratique, je perçois maintenant toute la richesse concrète et pratique de la Psychologie révolutionnaire, alors que j'avais trouvé la première lecture indigeste.

Amitiés et humilité

Pierre

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 25 avr. 2012, 10:49

Bonjour à Toutes et Tous,

Après avoir tenté sans succès de nombreuses fois l'entrée consciente dans le sommeil, j'ai suivi la méthode SOL et voici deux rêves et une méditation dont je pense qu'un des rêves est peut être astral.

Pourrais je avoir votre sentiment à ce sujet ?

Ces rêves sont venus après la pratique de la méthode SOL, repas légers le soir dont un végétarien, et après l'écoute de chants religieux tout en voyelles ( chants Grégoriens, radio espérance ), au coucher, j'ai sollicité l'esprit Saint.

Ce matin, j'ai spontanément rendu grâce à l'esprit Saint et à ma sainte Mère Divine.

Mon Dieu!!!!!!!! que j'aimerais progresser dans l'astral ! !!!!!!!!!!

Voici mes rêves et ma méditation

Mardi 24/4 partiellement lucide
Rêve de nuit : Je chemine à pied vers un endroit déterminé, je suis accompagné, et je décolle, je vole haut( plusieurs fois la hauteur d’une maison ) et vite, en dérapant dans le virage, je descends à hauteur d’homme, et à cette hauteur, bien que le voulant, je ne sais plus reprendre de l’altitude.
Dans une autre séquence, je suis dans un groupe de prière , assis à coté de ma grand-mère, nos cuisses se touchent mais sans générer une gène ; elle se rend aux toilettes, et je lui indique où elles se trouvent. C ‘est ma mère qui me donne la petite image avec la prière.
Au moment d’une pause, un chien se hisse à hauteur de la table, et je les fais bouger pour qu’il n’accède pas à la nourriture.
Il y a longtemps que je n’avais pas volé !

Mercredi 25/4 Un premier rêve astral ?
De nuit : J’ai encastré ma tête dans le plafond, et je me perçois vu d’en bas, je dis à quelqu’un ( probablement ma mère ) tu vois cette fois ca y est !!
Je m’élève à nouveau, avec l’intention de traverser le plafond, j'y pénètre mais ne le traverse pas, je sens le plafond sombre et tiède.
Je rencontre une personne au sourire figé, je le(a) touche et perçois une peau d’une élasticité étrange !
Je rencontre une Dame dans le lit inférieur ( lits superposés ) malgré mes efforts, elle ne me perçoit pas, je trace la lettre D sur le mur, et vois cette lettre en me reculant (D n’est pas une lettre de mon nom ou de mon prénom )
Nous sommes plusieurs amis dans une pièce, et nous allons voyager vers un autre continent, je propose d’y aller en volant et en attendant mes amis, je m’élance et échoue, je retombe, j’essaye à nouveau, et je réussis , et en les attendant, je vole aux 4 coins de la pièce, assez rapidement ; je les touche du bout des doigts et ne perd qu’un peu d’altitude.
Grand sentiment de bonheur au réveil !!! et c’est la première fois que je traverse un plafond et que je tâte la peau de quelqu’un !

Méditation du matin du 25/4
Brève méditation accompagnée des chants grégoriens tout en voyelles, (je pense, je crois, je sens , je n’ai pas le verbe correct ) qu’en un bref flash, je me suis retrouvé en méditation aux pieds de Sainte Rita, en demi lotus, dans son sanctuaire.

J'ai lu avec beaucoup d'attention les échanges de Yindo, que je suis heureux de revoir !

Je voulais aussi vous dire combien je suis heureux et bien tout à la foi !

amitiés et humilité

Pierre

Yindo
Messages : 25
Enregistré le : 22 juin 2011, 21:09

Re: carnet de route de Pierre

Message par Yindo » 26 avr. 2012, 00:07

Bonjour a toi pierre! je viens te remercier pour ton accueil et pour te regonfler de courage. je crois que tu y es presque mais bien sur ce n'est que mon humble avis et sache que nous ne pouvons rien faire d'autre que persévérer!

la pratique mène a la perfection!
Que la force soit avec toi!

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Re: carnet de route de Pierre

Message par Pierre » 26 avr. 2012, 09:01

Cher Yindo,

Merci pour ton message qui me regonfle !

amitiés et humilité

Pierre

Pierre
Messages : 106
Enregistré le : 14 déc. 2010, 15:27

Positions de l Eglise Catholique Romaine

Message par Pierre » 29 avr. 2012, 11:01

Bonjour à Toutes et Tous!

Pourriez vous m'éclairer sur deux points ?

Je voudrais savoir ce que pense l'Eglise du voyage astral et de sa pratique.

J'aimerais aussi savoir la position de l Eglise au sujet des écrits de Maître Weor.

Merci d'avance de votre éclairage!

amitiés et humilité

pierre

Avatar du membre
Lot
Messages : 707
Enregistré le : 12 janv. 2009, 10:55

Re: carnet de route de Pierre

Message par Lot » 29 avr. 2012, 15:59

Cher Pierre,

Il me semble qu’il doit être relativement simple (mais en même temps fastidieux) de rechercher sur « google » la position de l’église catholique (je pense que tu fais référence à cette église-là) à propos du voyage astral.

Lors de mes débuts dans l’enseignement gnostique, je me rappelle avoir conversé avec un prêtre chez mes parents, lesquels inquiets de mes nouvelles recherches avaient cru bon d’en appeler à un représentant de « l’ordre » spirituel.
Il faut dire que j’avais fait dresser les cheveux de ma mère sur la tête lorsque je lui avais déclaré qu’après m’être dédoublé de mon corps, je m’étais rendu dans sa chambre pour voir ce qu’il s’y passait.
Je me souviens très bien des propos de ce monsieur ; il m’expliqua que ces phénomènes existaient, mais que les rechercher, indiquait, pointait du doigt l’œuvre du « malin ». Ce « malin » personnifie en nous l’orgueil, cette soif de connaissance des mystères qui n’appartiennent qu’à Dieu. Il me fit un sermon dans les règles pour me rappeler l’humilité de la foi, la sainte espérance et la solennelle évocation que le Christ s’était sacrifié pour nous sauver. Une vie avec comme idéal la sainteté - la prière quotidienne, la sainte communion de l’église, la confession, le pardon, etc.. - était la seule voie « catholique » à suivre.
A cette époque, j’étais un peu extrémiste et je ne vis aucun inconvénient à m’opposer farouchement à ses positions. Je lui demandais si le fait de se dédoubler était naturel, il me répondit que probablement que oui, mais d’une nature différente du naturel que nous connaissons dans notre vie. Je lui dis : « Si le fait de se dédoubler est « naturel », c’est que Dieu le permet et que cela fait partie des possibilités de l’homme et que pour ma part, j’avais reçu l’assistance divine pour réaliser le dédoublement astral ». Bien entendu, il s’en suivit, avec comme point de départ le sens à attribuer à «l’assistance divine », un débat sans fin qu’il serait incongru de rapporter ici.

En général, la position de l’église catholique (on pourrait par extension intégrer toutes les églises officielles d’occident et d’orient) est claire, et n’a pas varié depuis l’acte fondateur de l’orthodoxie de la foi romaine en l’an 325, ne pas convoiter les pouvoirs qualifiés d’occultes sous peine d’hérésie voire dans les cas les plus graves de damnation.
Le plus curieux est qu’il existe dans ces églises des ordres secrets, inconnus de la plupart de ses plus éminents représentants, mais qui réservent leurs enseignements à ceux qui sont « prêts » selon les codes établis par eux-mêmes.

Les merveilleuses possibilités de l’essence divine libérée du pouvoir ténébreux de l’ego ne font pas partie des catéchismes des églises ayant le statut d’officiel.

Si l’église validait publiquement les œuvres du Maître Samaël Aun Weor, elle devrait se résoudre à perdre des millions et des millions de suiveurs…
Force est de constater qu’à ce jour, aucune déclaration n’a été faite dans ce sens…

Bien à toi dans la Science de l’Etre,
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Répondre