Conseil Hebdomadaire

Découvrir et Comprendre un défaut nécessite de sérieusement remettre en question un aspect de notre psychologie, avec sincérité. Puis d'observer notre manière d'agir au sujet de cet aspect suspecté mauvais. Cette observation ciblée, sereine et détachée, mène à la compréhension directe et radicale d'un défaut

LA CONCENTRATION

Comment faire un voyage astral ? Expériences, méthodes, témoignages, technique voyage astral.

Modérateur : Noe

Verrouillé
Don-et-Compassion
Messages : 29
Enregistré le : 02 sept. 2018, 12:06

LA CONCENTRATION

Message par Don-et-Compassion » 19 nov. 2018, 15:24

LA CONCENTRATION

Message du V.M Rabolu, dans l'Aigle Rebelle :

Pour l'étudiant gnostique, de quelque chose dont le Maître a beaucoup parlé et dont nous avons beaucoup parlé, mais en réalité nous n'avons pas considéré ce sujet comme une chose importante, mais, au contraire, nous ne lui accordons pas l'importance qu'il mérite, je veux parler de la concentration.

La concentration est basique et fondamentale pour toutes les pratiques que donne le Maître Samaël.

Quand on dit : "Je suis concentré", c'est parce qu'il n'y a qu'une seule pensée, dans tel objet, sujet, lieu, quoi que ce soit ; s'il n'y a qu'une seule pensée, nous sommes concentrés. Par conséquent, si nous allons faire n'importe quelle pratique que donne le Maître Samaël, nous devons nous concentrer.

Les pratiques du Maître Samaël ont échoué et elles échouent, non pas que les pratiques soient mauvaises, mais parce que, en tant qu'étudiant, nous ne savons pas nous concentrer dans ce que nous sommes en train de faire. Alors, nous faisons une pratique et le mental s'éparpille dans tous les sens.

Que se passe-t-il ? Nous la faisons de façon mécanique, et mécaniquement aucune pratique ne donne de résultat.

Y compris dans la pratique de l'Arcane, nous avons besoin de concentration.

La concentration et l'imagination doivent travailler en accord toutes les deux car on se concentre sur son énergie, on imagine que ce cordon d'or, on pourrait l'appeler ainsi, monte par la moelle épinière. Dans ce cas, il y a concentration et imagination, travaillant de façon équilibrée.

Par conséquent, nous utilisons la concentration pour tout. Nous avons donc besoin d'éduquer le corps physique et le mental pour ça. En ce qui me concerne, j'ai eu cette méthode que j'ai utilisée et grâce à Dieu, maintenant la concentration ne me pose plus aucun problème.

Dans la vie quotidienne nous avons différentes activités, n'est-ce pas ? Nous faisons alors un agenda le matin où on peut mettre les activités les plus importantes en premier et ainsi de suite.

Une fois la première tâche, la plus importante, finie, nous passons à la deuxième, ensuite à la troisième, ainsi de suite jusqu'à la fin de la journée et ne pas faire une chose et penser à une autre, mais être concentré uniquement dans ce qu'on est en train de faire. Ainsi on s'éduque, de telle manière que le jour où on se dit : "Je vais me concentrer", on y arrive tout de suite.

Ainsi, nous n'avons pas donné à cette pratique l'importance qu'elle mérite. Moi, je lui ai accordé beaucoup d'importance, ça fait longtemps que j'ai cette discipline et pour moi la concentration n'est pas difficile.

Par exemple, vous voulez aller à une pyramide, un temple ou avoir une entrevue avec un Maître, vous vous concentrez et en vous endormant, vous allez directement là-bas, vous allez directement à l'endroit sur lequel vous êtes concentrés, vous ne vous arrêtez nulle part. Vous pouvez ainsi connaître les temples, les pyramides, ou avoir une entrevue avec un Maître, vous vous concentrez sur lui et cela suffit. C'est la façon la plus rapide d'avoir une information, pour rechercher n'importe quoi, concentrez-vous sur ce dont vous avez besoin.

Alors, nous devons accorder à cette pratique l'importance qu'elle mérite, ne pas la laisser pour le lendemain, mais commencer une fois pour toutes une discipline pour pouvoir véritablement s'éduquer pour la concentration.

Parce que remarquez, pour la méditation, nous avons d'abord besoin de nous concentrer, qu'il n'y ait qu'une seule pensée, alors soudain, apparaît une autre pensée, la dualité, alors elles se neutralisent mutuellement et nous entrons dans la méditation...

Pour la dualité, on cherche la synthèse ou l'opposé, et on annule [la pensée], alors le mental devient vide. Par conséquent, pour la méditation nous avons aussi besoin de la concentration.

Ainsi, nous avons besoin d'éducation, et écoutez bien, si n'importe qui d'entre vous commence véritablement à pratiquer, à faire les pratiques que donne le Maître Samaël, avec concentration, en vous dédiant à votre action, vous triomphez ! Non, ça ne se fait pas attendre, on voit les résultats immédiatement.

Accordez l'importance que cela mérite. J'ai constaté par exemple, qu'on a beaucoup enseigné la concentration au niveau international, on parle beaucoup mais on ne met pas en pratique ; il faut mettre en pratique si nous voulons triompher. La concentration est une des bases fondamentales de l'étudiant pour pouvoir réaliser les pratiques que donne le Maître Samaël, autrement nous perdons notre temps.

Si nous faisons une pratique et que le mental s'éparpille ou pense à une chose qu'il doit faire ensuite, c'est un échec, cela se mécanise et il n'y a aucun résultat positif.

Par conséquent, mettez-vous au travail, dans la vie quotidienne on se trace une discipline et comme ça on s'éduque peu à peu, car il y a des fois où on fait une chose : "Voyons, je dois faire une autre chose". Une autre, non ! On se dédie à une seule chose jusqu'à ce qu'on la termine.

Consacrez premièrement votre temps à ce que vous êtes en train de faire, une fois que vous avez fini, vous passez à la deuxième chose, à la troisième, à la quatrième, ainsi de suite jusqu'à la fin de la journée ; comme cela, on ne vit pas une vie mécanique, mais on se discipline pour l'ésotérisme.

Le jour où vous voulez vous concentrer dans une pratique, que vous faites une pratique, le résultat sera positif immédiatement.

Je vais vous raconter quelque chose, quand nous commencions juste, quelques mois à peine, mon frère et moi, nous étions allés à Ciénaga, à cette époque le Maître se réunissait avec le groupe à sept heures du soir. Nous allions en voiture, et je dis à mon frère : "En ce moment, le Maître est réuni là-bas avec les gens, et fait des chaînes et des travaux", et je lui dis : "Nous allons nous concentrer et aller là-bas, en astral". Je me suis concentré, hop ! je suis arrivé, j'ai fait partie de la chaîne, du travail qu'ils étaient en train de faire. Mon frère, étant donné qu'il ne s'était pas concentré, voletait dans tous les sens ; le Maître lui-même nous l'a dit le jour suivant : "Toi, tu es venu et tu as profité du travail, et ton frère non, il voletait dans tous les sens car il manquait de concentration".

Par conséquent, la concentration est fondamentale pour l'étudiant, pour pouvoir véritablement réaliser des merveilles, avec la concentration.

La concentration, c'est très différent de la méditation. Dans la concentration, il y a une pensée, il y a un but, et la méditation consiste à ne pas penser, ni à ce qui est bon, ni à ce qui est mauvais, à arriver à la quiétude et au silence du mental. Il ne faut donc pas confondre ces deux parties qui sont très similaires, mais qui ne sont pas pareilles.

Par exemple, quand vous allez faire une pratique, définissez une pratique et rien de plus, ne reparaissez pas le temps, en vous disant : "Maintenant je vais faire une pratique et dans un moment une autre", non ! Consacrez votre temps à une seule, à une seule, à celle que vous préférerez, celle-là. Ne pas faire une pratique en pensant : "Je vais en faire une autre après", non ! Accordez le temps nécessaire à une seule pratique, rien de plus.

C'est une arme puissante que vous avez, si vous la mettez en pratique. C'est la base fondamentale de l'étude, cette pratique de la concentration. Avec ça on ouvre toutes les portes, on peut faire des investigations sur tout ce qu'on veut, il suffit de se concentrer et voilà, on va directement où nous voulons aller, nous faisons des recherches sur ce que nous voulons.

Regardez je vais vous raconter quelque chose qui m'est arrivé, une chose négative disons. J'étais au Mexique, je voulais faire une pratique, qui est dans le Mariage Parfait, pour sortir en état de Jinas. Je n'ai plus voulu travailler avec ces Maîtres.

Il se trouve que j'ai pris le nom des Maîtres, je les ai appris par cœur et la nuit j'ai fait la pratique : je me suis couché sur le dos et j'ai invoqué les Maîtres ; je me suis fatigué d'être sur le dos et je me suis tourné sur le côté. J'ai continué à faire la pratique, mais de façon mécanique ; je faisais la pratique en invoquant les Maîtres et mon mental volait dans tous les endroits de la planète ; je faisais alors une pratique mécanique.

Quand le moment est arrivé, j'ai senti que quelqu'un me touchait très doucement ici, sur l'épaule, comme cela, mais très doucement, et comme la conscience était endormie, que mon mental volait dans tous les sens, alors je lui ai dit : "Eh, ne me dérangez pas !" et je l'ai repoussé avec le coude, comme ça. "Eh, ne me dérangez pas !".

Je me suis réveillé à ce moment-là et je me suis retourné pour voir, et le Maître qui allait me mettre en état de Jinas a souri et s'est retiré.

Alors, regardez, j'ai fait une pratique négative cette nuit- là. Le Maître est venu à mon appel, mais mon mental n'était pas dans l'action mais il était partout ; alors le moment est arrivé et je l'ai perdu. C'est pour cela que je n'ai pas voulu recommencer à travailler avec ces Maîtres, car j'en ai encore honte. Ça a été une grossièreté, une grossièreté car je faisais quelque chose de mécanique. Je n'étais pas concentré dans ce que je faisais.

Donc, ce sont des expériences qui nous laissent un goût amer mais qui nous servent à modifier notre manière de faire les pratiques, à les faire avec concentration, en se consacrant à l'action.

On ne les réussit donc pas toujours. Pour avoir de l'expérience, il faut en perdre quelques-unes, ce fait nous reste comme une expérience, n'est-ce pas ?
Tout ça sert, car maintenant ce qui a été une erreur pour moi vous sert à vous, car j'ai raconté une expérience négative, une expérience de ce qui m'est arrivé pour avoir travaillé de façon mécanique.

Et ça se passe comme ça, ce qu'on fait mécaniquement ne nous sert pas, c'est pour cette raison que la concentration est basique et fondamentale.

Verrouillé