Page 1 sur 1

une séance de cinéma

Posté : 6 septembre 2013, 14:51
par naoTsuen
Il y a un moment que je marche ainsi avec tout un groupe de gens dans une ville quand je prends vraiment conscience en descendant un escalier dans une sorte d'entrée de métro ... je ne m'y sens pas descendre parce que, comme je m'en aperçois bientôt, nous sommes sur des tapis roulants qui montent et descendent dans les couloirs plus ou moins sombres mais éclairés toujours puisque j'y vois très bien, jusqu'à arriver dans une salle de cinéma très vaste qui va bientôt lancer le film en attendant que tous les gens qui arrivent donc par flot continue s'installent, se faisant porter toujours par les tapis roulants qui se plient sur eux même quand ils arrivent au bout ... étrange me dis-je :)
Je n'ai nulle envie me dis-je alors en pleine conscience de voir un spectacle "tout artificiel" et après un instant d'une sorte de vide de conscience, je me retrouve avec quelqu'un d'autre que je reconnais bien et qui a dû m'appeler ... le reste étant plus personnel ;) puis je me réveille cette fois physiquement ici dans mon lit pour noter tout cela sur mon cahier à 6 h 15.

analyse après coup:
- je crois fort que les tapis roulants sont des projections que je crée pour expliquer que tout le monde vole légèrement au dessus du sol et plus vite que la marche habituelle, et cela pour ne pas me réveiller en trouvant donc cela trop anormal ... la logique vient recoller la conscience astrale brute avec du connu et de l'explicable d'ici bas.
- lorsque je décide de partir avant la séance, je me retrouve de suite ailleurs avec un léger passage à vide de conscience correspondant au voyage très rapide entre les deux destinations que ma conscience encore terrestre (bien qu'en astral) n'est pas encore capable d'appréhender à cette vitesse ... du coup je me retrouve là presque sans comprendre que je viens de changer de lieu, ce qui fragilise un peu mon état de conscience d'ailleurs, mais l'habitude aidant, j'espère diminuera bientôt ce léger blanc de conscience, comme un retour dans les limbes.
- ce rythme: coucher tôt - lever tôt en essayant une fois réveillé de m'endormir assis (même sans y parvenir encore à chaque fois :roll:) semble éveiller de plus en plus ma conscience à chaque fin de cycle de sommeil, mais toujours après au moins deux cycles de repos complet quand même ... cela doit varier selon chacun qui doit trouver son rythme tout en laissant l'âme assez libre ... mais peut-êlle se laisser enfermer de toute façon :lol:

Je n'ai donc reconnu personne tout en y étant à l'aise avec les personnes vues ... peut-être des membres d'ici se rappellent-ils de quelque chose :?:

à bientôt pour d'autres aventures lumineuses en pleine conscience :idea:

Re: une séance de cinéma

Posté : 6 septembre 2013, 20:27
par *erine*
tiens, vous ici ??!!
;)

Re: une séance de cinéma

Posté : 7 septembre 2013, 11:59
par naoTsuen
je n'suis pas encore comme un guide qui va partout non plus (et en même temps en plus :!:), mais oui, c'est moi (je crois :shock:)
J'en déduis que tu n'es pas allée au cinéma cette nuit là :lol:
Mais peut-être m'as-tu vu (projeté ou non) dans le rendez-vous dernier dans ton jardin ?
Ce n'est pas comme si de mon côté je ne vous avais pas vu, mais ce n'est pas forcément le lieu d'en parler ... (mais j'ai tout noté sur mon cahier ;))

Je suis content d'avoir de tes nouvelles mais c'est comme si on ne s'était pas quitté, n'est-ce pas ... et tout en ne s'étant jamais physiquement vu encore :D
La vie est un rêve
Bonnes pratiques à toi quoi qu'il arrive ... comment pourrait-on maintenant s'arrêter :arrow:

Re: une séance de cinéma

Posté : 7 septembre 2013, 13:04
par *erine*
Je ne pense pas t'avoir croisé, j'étais suprise d'ailleurs ;)...
j'espère lire ton récit, quelque part,... tu n'étais sans doute pas loin, c'est sûr...
et non, je ne pourrai plus arrêter, ça fait partie de ce que je suis !