NOITATIDEM

La méditation, pourquoi et comment méditer, exercices de méditation... Des questions, c'est ICI.

Modérateur : Noe

Répondre
Hors ligne venus
#1
Messages : 74
Enregistré le : 11 juillet 2010, 20:08

NOITATIDEM

Message le


NOITATIDÉM = MÉDITATION


Le mental reconnais QUE ce qu'il sais déjà, c'est compliqué pour lui de percevoir le nouveau ....


Mes amis du forum, et ceux qui visitent ce beau forum à la recherche de la lumière;

La méditation, ce mot mystérieux qu’on découvre aussitôt qu'on commence à poser des questions sur l’existence..

Comment méditer? C’est quoi la méditation? Et pour ceux qui ont commencé ca fait 1, 2 semaines, ceux qui pratiquent depuis 4 et 5 mois..et qu’ils trouvent cette une heure ou 2 heures difficiles, difficile de s’assoir sans bouger, difficile de trouver une position confortable, et plus encore, difficile de se concentrer…en fait, difficile de méditer!

Chères amis,

Je vais utiliser les mots courants, ceux qu’on emplois quand on se parle tout seul, qu’on se parle avec soi même en essayant de trouver touts les moyens pour se sauver, pour se libérer…tous les moyens pour se sentir bien, pour être heureux…

Et est ce que tu as essayé un jour de fermer tes yeux, et juste voir qu’est ce qu’il y a dedans?

Ne parles pas mon ami a toi-même, juste voir, observer ce qu’il y a dedans, tu vas me dire,
j’entends la belle chanson d’hier! Je te dis; observe-la, sois alerte de sa présence, c’est tout.

Tu me dis; ah, mon ami veut que je l’appelle! Je te dis; observe cette image, c’est tout.

Ah, la scène de frustration de la semaine passée est venue a mon esprit, et que je commence sentir la colère, je me sens mal alaise, je te dis; observe la, et sur tout, ne pas t’oublier devant elle, juste la regarder, observe tes sentiments, d’où ils viennent, comment ces voix réagissent entre eux, comment ils ont l’influence sur tes émotions, et quand tu t’oublie devant elles, elles se multiplient, et que tu commences a parler même a la personne concernée, et de lui traiter des mauvais nom, MAIS,,,si tu te centre encore, ETAT D’OBSERVATION, cette scène, disparait, et pour une fraction de seconde, il n’ya rien qui se passe!! Et tout d’un coup,,, une autre idée qui surgisse !

Le fait de prendre conscience de ces films, ce rythme entre l’ETAT d’observation, et l’ETAT de non-concentration (l’oublie), signifie que tu as avancé dans ta Méditation…

Méditation n’est qu’OBSERVER ce qui EST…

Maintenant, tu vas me dire; c’est quoi la fin!? Est-ce que je vais passer des semaines et des mois ou peut-être des années à OBSERVER?!

Ca dépond de ce que tu veux de l’existence mon ami!?

Si ca te fait un défi de découvrir au-delà de ces filmes, au delà des ces rythmes, et de voir quelle que chose de nouvelle, quelle que chose que tu n’as jamais entendu, ni jamais vu, ni jamais imaginé! C’est que par l’OBSERVATION, ETAT D’ALERT, que tu vie le nouveau.

Et surtout ne t’inquiète pas, tu trouveras des signes sur ton chemin, pendant ta MEDITATION, qui t’indiquent que tu es sur la bonne route !
« Seigneur, je ne suis pas digne de recevoir mais dis seulement une parole et je serai guéri ! »

Hors ligne Lot
#2
Avatar du membre
Messages : 673
Enregistré le : 12 janvier 2009, 10:55
Contact :

Re: NOITATIDEM

Message le

Estimée Sœur,

J’ai reçu ton message dans la joie et le ravissement,
Le partage d’expérience est un baume pour le cœur de l’aspirant que je suis.

En effet, « Méditer est observer ce qui est », c’est une grande vérité.
A force d’observation sereine de « ce qui est », la compréhension s’invite dans notre conscience et nous libère peu à peu de nos attachements aux formes-pensées.

La vision de « ce qui est » se transforme selon notre profondeur « de vue ».
L’origine de la pensée n’est pas simple à atteindre.
Nous avons tous lu que lorsque le mental projectionniste s’arrête, le Nouveau apparait.
Pour découvrir ce Nouveau, il nous faut au préalable porter un regard, toujours plus pénétrant et neuf, sur nous-mêmes.

Il est urgent de découvrir dans la méditation, une nouvelle forme d’attention, qui ne soit pas la face opposée de l’inattention.

La découverte de toute nouvelle structure ou association mentale mécanique, nous rapproche de l’essence de « ce qui est ».
L’essence de « ce qui est » est le Nouveau, l’Etre, cachée par les cumulus stratifiés de la pensée.

La Lumière est là, ici et maintenant, mais les aveugles ne la voient pas.

Dans notre vie courante et ordinaire, nous devons appliquer le même principe de nouveauté.
A chaque fois que nous ne réagissons plus de manière mécanique, qu’une impression se transforme, qu’un « moi » psychologique se découvre, etc.., l’énergie de la conscience s’accumule, se mobilise, se stimule, et auto-initie sa révolution.

C’est l’accumulation de tous « ces nouveaux » qui nous entraine, de manière dialectique, vers notre suprême Inconnu.

Paix & Lumière
L.
"Le temps s'écoule plus vite que notre poussière"

Répondre