Conseil Hebdomadaire

Il n'est pas possible de forcer le Mental à rester Silencieux. Il n'est pas possible de ne pas penser, pour la majorité d'entre-nous.

Par contre, il est possible de laisser passer les pensées, puis qu'elles s'éteignent durant l'état de Méditation.

Renoncer à ses pensées pour l'instant présent ouvre de Grandes Portes...

Gompa ma yin, kompa yin

La méditation, pourquoi et comment méditer, exercices de méditation... Des questions, c'est ICI.

Modérateur : Noe

Répondre
Avatar du membre
Jean Pascal
Messages : 709
Enregistré le : 25 mai 2010, 09:14

Gompa ma yin, kompa yin

Message par Jean Pascal » 23 janv. 2012, 17:38

Extraits lumineux du "Livre tibétain de la vie et de la mort"

p 104,

Un proverbe tibétain dit : "Gompa ma yin, kompa yin", ce qui signifie littéralement : "La méditation" n'est pas ; "s'y habituer" est.

Cela veut dire que la méditation n'est rien d'autre que s'habituer à la pratique de la méditation.

Il est dit aussi : "La méditation n'est pas un effort, mais une assimilation naturelle et progressive".

A mesure que vous pratiquez la méthode, la méditation s'élève peu à peu.

La méditation n'est pas une chose que vous pouvez "faire", mais elle doit se produire spontanément une fois que vous maîtrisez parfaitement la pratique.

p 109,

Selon la pratique spéciale de la luminosité dans le Dzogchen (enseignement ancien), toute la lumière de votre énergie de sagesse réside dans le centre d'énergie du coeur, qui est relié aux yeux par des "canaux de sagesse". Les yeux sont les "portes" de la luminosité ; vous devez les garder ouverts afin de ne pas bloquer ces canaux de sagesse.

(il me semble que chacun doit trouver sa propre méthode)

p 110,

Le Bouddha enseigna 84 000 façons de dompter les émotions négatives et de les apaiser. Il existe, dans le bouddhisme, d'innombrables méthodes de méditation. Trois techniques m'ont paru particulièrement efficaces pour le monde moderne ; chacun pourra les utiliser et en tirer profit. Ces techniques sont les suivantes : utiliser un objet, réciter un mantra et "observer" la respiration.
Il est particulièrement efficace de les combiner en une seule pratique.

p 121,

Apa Pant harcelait le maître Jamyang Khyentsé, lui demandant sans répit comment méditer.
Tant et si bien que cette fois, lorsque mon maître lui répondit, ce fut d'une manière telle qu'il sut que la réponse était définitive :

"Ecoute-moi bien, c'est ainsi : quand la pensée précédente est passée et que la pensée future ne s'est pas encore élevée, n'y a-t-il pas là un intervalle ?
- Oui répondit Apa Pant
- Eh bien, prolonge-le : c'est cela, la méditation !"

Répondre