Conseil Hebdomadaire

Découvrir et Comprendre un défaut nécessite de sérieusement remettre en question un aspect de notre psychologie, avec sincérité. Puis d'observer notre manière d'agir au sujet de cet aspect suspecté mauvais. Cette observation ciblée, sereine et détachée, mène à la compréhension directe et radicale d'un défaut

Méditation : expériences et témoignages.

La méditation, pourquoi et comment méditer, exercices de méditation... Des questions, c'est ICI.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation sur les 3 Traîtres pour la dissolution de l'Ego

Message par Noe » 06 oct. 2018, 09:35

Méditation sur les 3 Traîtres pour la dissolution de l'Ego

Chronique sur la spiritualité matérialiste n°1/3

Bonjour chers Sœurs et Frères,

Pour comprendre qui sont les 3 Traîtes et comment les dissoudre, selon la Gnose, le symbolisme Christique, il faut absolument étudier et vivre dans les enseignements des 3 livres fondamentaux qui sont « La Grande Rébellion », « La Psychologie Révolutionnaire » et « Le Mystère de la Fleuraison d'Or ». Et travailler en faisant des sur-efforts dans les 3 facteurs de la Révolution de la Conscience.

Alors qui sont ces 3 Traîtres : nous allons brièvement les détailler, en précisant que, dans les lignes qui vont suivre, les mots « matérialisme » et « névrotique » se refaire à l'action de l'ego.

1/ Le 1er est Judas (qui représente la quête névrotique de confort, de sécurité et de plaisir. Notre société technologique hautement organisée est le reflet d'une préoccupation toute entière tournée vers la manipulation de l'environnement physique en vue de se protéger des atteintes de la vie sous son aspect brut et imprévisible. Ascenseurs presse-bouton, nourriture conditionnée, bio ou raisonnée, chauffage central collectif ou individuel, chasses d'eau, enterrements privés, programmes de retraites, production industrielle de masse, satellites météorologiques, bulldozers, lumière au néon ou led, journée continue, télévision, smartphone, jeux vidéos, etc. – tout cela représente des efforts en vue de créer un monde contrôlable et sûr, prévisible et agréable.

« Judas » ne se référe pas aux situations vitales physiquement riches et sûres que nous créons en elles-mêmes. Il s'agit bien plutôt du souci névrotique qui nous incite à les créer, à vouloir contrôler la nature. Il est question de la prétention qu'a l'ego de se tenir à l'abri et de se donner du plaisir, en évitant autant que possible toute irritation. Ainsi nous accrochons-nous à nos plaisirs et à nos possessions. Craignant ou forçant le changement, nous essayons de nous créer un nid ou un terrain de jeu.
Avec la Pratique de la Voie Tibétaine (de Chögyam Trungpa), et au-delà du matérialisme spirituel : dans le bouddhisme tibétain, on a recours à une intéressante métaphore pour décrire le fonctionnement de l'ego, celle des « Trois Seigneurs du Matérialisme » : le 1er est le Seigneur de la Forme » (l'équivalent du traître Judas).

Il apparaît que ces 3 chroniques peuvent se révéler de quelque utilité pour ceux qui s'intéressent aux disciplines spirituelles. Le cheminement correct sur le sentier spirituel est un processus fort subtil ; ce n'est point quelque chose dans quoi il faille tomber naïvement. Un certain nombre de voies de traverse, ou de déviance névrotique, conduisent à une version distordue, égocentrique de la spiritualité ; nous pouvons nous illusionner en pensant que nous nous développons spirituellement, alors qu'en fait nous usons de techniques spirituelles pour renforcer notre ego. Cette distorsion fondamentale mérite le nom de matérialisme spirituel.

Tout au long de ces chroniques, on envisage d'abord les différentes façons dont les gens sont impliqués par le matérialisme spirituel, les nombreuses formes d'auto-illusion dans lesquelles les débutants sont susceptibles de tomber. Et, en faisant le tour des sentiers de traverse, ou de déviance névrotique, qui bordent la voie, on procède à une rapide reconnaissance du chemin du véritable sentier spirituel, en lame de rasoir.

Cette chronique est une démarche bouddhiste classique. Bien que la voie du Bouddha ne soit pas déiste, elle n'entre pas en contradiction avec les disciplines postulant l'existence d'un Dieu, comme dans la Gnose Universelle et Eternelle. Les différences entre les voies portent plutôt sur l'accent et la méthode. Les problèmes fondamentaux du matérialisme spirituel sont communs à toutes les disciplines spirituelles... Mais dès lors que notre confusion et nos points négatifs sont un obstacle à la relation avec notre Bodhicitta, ou notre Dieu, notre approche doit s'en occuper aussi. L'orgueil spirituel, par exemple, est tout à fait un problème commun à toutes les disciplines spirituelles.

Lorsque l'esprit, dans sa condition éveillée, est encombré par l'ego et par la paranoïa attenante, il prend les caractéristiques d'un instinct sous-jacent. Aussi n'est-il pas tant question d'édifier l'état d'éveil que de réduire en cendres les confusions qui l'obscurcissent. Mais c'est dans le processus même de destruction de ces confusions que l'on accède à la Lumière.

Être ou ne pas être, telle est la question.

Voyons maintenant tout cela à la Lumière de « La Grande Rébellion » au chapitre 26.

Dans le travail ésotérique intérieur profond, sur le terrain de la stricte auto-observation psychologique, nous devons vivre de façon directe le Drame Cosmique.

Le Christ intime doit éliminer tous les éléments indésirables (les éléments inhumains des passions animales appelés les agrégats psychiques du subconscient) que nous charrions dans notre intérieur.

Dans nos profondeurs psychologiques, les multiples agrégats psychiques demandent en criant la crucifixion du Seigneur Intérieur (le Christ Intime est l'Intime).

Le Christ Intime et les Trois Traîtres

Incontestablement, chacun de nous porte dans son psychisme les trois traîtres (ou les trois furies).

1. Judas, le démon du désir ;
2. Pilate, le démon du mental ;
3. Caïphe, le démon de la mauvaise volonté.

Ces trois traîtres (ou les trois furies, ou les trois gunas) crucifient le Seigneur de Perfection dans la profondeur même de notre âme.

Il s’agit de trois types spécifiques d’éléments inhumains, fondamentaux dans le drame cosmique.

Indubitablement, ce drame a toujours été vécu secrètement dans les profondeurs de la Conscience Superlative de l'Être.

Le drame cosmique n’est donc pas la propriété exclusive du Grand Kabire Jésus, comme le supposent toujours les ignorants érudits.

Les Initiés de tous les âges, les Maîtres de tous les siècles ont dû vivre le drame cosmique au-dedans d’eux-mêmes, ici et maintenant.

Cependant, Jésus le Grand Kabire, a eu le courage de représenter ce drame intime publiquement, dans la rue et à la lumière du jour, pour dévoiler le sens de l’initiation à tous les êtres humains sans distinction de race, de sexe, de caste ou de couleur.

Le Christ Intime et le Seigneur de Perfection

Il est merveilleux qu’il y ait eu quelqu’un un jour pour, de façon publique, enseigner le Drame Intime à tous les peuples de la Terre.

Le Christ Intime, tout en n’étant pas un luxurieux, doit éliminer de lui-même les éléments psychologiques de la luxure.

Le Christ Intime, étant en lui-même paix et amour, doit éliminer de lui-même les éléments indésirables de la colère.

Le Christ Intime, tout en n’étant pas cupide, doit éliminer de lui-même les éléments indésirables de la convoitise.

Le Christ Intime, tout en n’étant pas envieux, doit éliminer de lui-même les agrégats psychiques de l’envie.

Le Christ Intime qui est humilité parfaite, modestie infinie, simplicité absolue, doit éliminer de lui-même les répugnants éléments de l’orgueil, de la vanité, de la présomption.

Le Christ Intime, le Verbe, le Logos Créateur qui toujours vit dans une permanente activité, doit éliminer de notre intérieur, en lui-même et par lui-même, les éléments indésirables de l’inertie, de la paresse, de la stagnation.

Le Seigneur de Perfection, rompu à tous les jeûnes, tempéré, jamais ami des saoûleries et des grands banquets, doit éliminer de lui-même les éléments abominables de la gourmandise.

Étrange symbiose que celle du Christ Jésus, du Christ Homme ; remarquable mélange du divin et de l’humain, de la perfection et de l’imperfection, épreuve constante pour le Logos.

Le plus intéressant de tout cela c’est que le Christ Secret est toujours un triomphateur, quelqu’un qui perpétuellement vainc les ténèbres, quelqu’un qui élimine les ténèbres au-dedans de lui-même, ici et maintenant.

Le Christ Secret est le Seigneur de la Grande Rébellion, rejeté par les prêtres, par les anciens et par les scribes du Temple.

Les prêtres le haïssent, c’est-à-dire ne le comprennent pas, ils veulent que le Seigneur de Perfection vive exclusivement dans le temps, en accord avec leurs dogmes inébranlables.

Le Christ Intime et le Logos

Les anciens, c’est-à-dire les habitants de la terre, les bons maîtres de maison, les gens sensés, les gens d’expérience, abhorrent le Logos, le Christ Rouge, le Christ de la Grande Rébellion parce que celui-ci échappe au monde de leurs habitudes et coutumes surannées, réactionnaires et pétrifiées dans le lourd passé.

Les scribes du temple, les fripouilles de l’intellect, abhorrent le Christ Intime parce qu’il est l’antithèse de l’Antéchrist, c’est-à-dire l’ennemi déclaré de toute cette pourriture des théories universitaires qui abondent tellement dans les marchés des corps et des âmes.

Les trois traîtres (ou les trois furies, ou les trois gunas) haïssent mortellement le Christ Secret et le mettent à la mort au-dedans de nous-mêmes et dans notre propre espace psychologique.

Judas, le démon du désir, échange toujours le Seigneur pour trente pièces d’argent, c’est-à-dire pour de la boisson, de l’argent, de la renommée, des vanités, des fornications, des adultères, etc.

Pilate, le démon du mental se lave toujours les mains, se déclare toujours innocent, il n’est jamais coupable, il se justifie constamment devant lui-même et devant les autres, il cherche des excuses, des échappatoires, pour éluder ses propres responsabilités, etc.

Caïphe, le démon de la mauvaise volonté, trahit sans cesse le Seigneur au-dedans de nous-mêmes ; l’Adorable Intime lui donne le bâton pour qu’il garde ses brebis, cependant le traître cynique fait de l’autel un lit de plaisirs, il fornique sans arrêt, il adultère, il vend les sacrements, etc.

Ces trois traîtres (ou les trois furies, ou les trois gunas ) font souffrir secrètement l’adorable Seigneur Intime sans aucune compassion.

Pilate lui fait mettre une couronne d’épines sur la tête, les malveillants egos le flagellent, l’insultent, le maudissent dans l’espace psychologique intime, sans pitié d’aucune sorte.

Alors qu'attendons-nous pour travailler sérieusement dans les 3 facteurs de la Révolution de la Conscience

C'est-à-dire, la dissolution des egos, la transmutation alchimique (du Sahaja Maïthuna) et la compassion envers l'humanité souffrante (le don de soi ou le sacrifice afin d'aider le petit nombre d'animaux sociaux qui ont encore une étincelle divine).

Je souhaite que ces quelques mots vous parlent à votre Christ Intime, afin de faire une Transformation Radicale, et de vivre le Drame Cosmique jusqu'à l'auto-réalisation de l'Être. Et cela a un coût : notre propre vie éphémère. Autrement dit, êtes-vous prêt à travailler sérieusement ? A porter la croix du Christ Intime ? Et à mourir pour atteindre la résurrection du Christ Intime ?

Je vous souhaite, à vous tous, chers sœurs et frères du sentier en lame de rasoir, de vous réveiller et de travailler en faisant des sur-efforts, car sinon rien ne pourra changer dans votre vie confortable, éphémère et insignifiante.

Paix et félicité à notre Père qui est en secret !

Vive le Christ ! Vive le Christ ! Vive le Christ !

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation sur l'éveil

Message par Noe » 17 oct. 2018, 15:15

Bonjour chères soeurs et chers frères de mon âme,

Je vous invite à vous abonner à la page Méditation sur facebook que nous avons mis en place, car elle vous sera très certainement utile. Voici l'exemple d'un texte récent:
Le maître DILGO KHYENTSÉ disait que nous devrions toujours commencer nos pratiques méditatives « avec une attitude fondée sur l’esprit d’Éveil, c'est-à-dire, dans le but d’atteindre l’Éveil pour le bien de tous les êtres. L'aspiration à aider autrui est la parfaite préparation de toute pratique que nous désirons accomplir, et le moyen habile de nous assurer que notre méditation portera ses fruits sans être emportée par un torrent d’obstacles ou de circonstances adverses. (...)

Le bodhisattva doit avoir une attitude extraordinairement vaste en gardant toujours à l’esprit l’infinité des êtres et le souhait de tous les établir dans la bouddhéité [les amener à réaliser leur nature éveillée]. Si votre esprit est vaste, vos prières auront une puissance illimitée, et les bienfaits et les mérites attachés à vos paroles et à vos actions ne feront que s’accroître. »

C'est là une puissante clé d'Éveil, un « moyen habile » super efficace pour nous libérer de cet attachement obsessif à notre moi qui nous empêche de reconnaître notre nature véritable.

Essayons donc d'imprégner toutes nos pratiques de cet « esprit d'Éveil » : au début de chacune de nos pratiques, formulons le souhait d'atteindre l'Éveil pour amener aussi tous les êtres sensibles (pas juste les humains) à l'Éveil parfait.

Et à la fin, dédions à l'Éveil de tous les êtres les mérites de notre pratique.

Ne vous en faites pas : en dédiant vos mérites à autrui vous ne vous privez de rien, car en vertu de l'interdépendance de toutes choses, ces êtres ne sont pas vraiment séparés de vous. Ils sont aussi vous-mêmes et leur dédier les mérites de vos pratiques et de tous vos actes positifs vous revient au centuple. Les « mérites du cœur » ainsi acquis dissipent vos obstacles karmiques et vous ouvrent toutes grandes les portes de la Réalisation absolue...

C'est là, en fait, une façon magistrale de pratiquer le « Troisième facteur » dont Samaël Aun Weor disait que c'est le fondement de tout véritable progrès sur la Voie. En d'autres termes, sans ce troisième facteur, nos autres pratiques ne servent à rien, dans le sens qu'elles ne nous libéreront pas de l'égo et ne nous conduiront pas à la Réalisation.

(Dilgo Khyentsé était notamment un des maîtres principaux du Dalaï Lama.)

A.B.
Je remercie l'équipe de Don & Compassion pour son dévouement et sa fidélité...

Je vous souhaite à tous, de chercher à l'intérieur de vous-même, car vous avez tout ce qu'il faut pour réussir sur le chemin de l'initiation. Ne perdez plus votre temps à chercher à l'extérieur de vous, c'est totalement inutile...

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Sa Sainteté Le Dalaï Lama

Message par Noe » 19 oct. 2018, 19:57

Bonjour soeurs et frères de mon âme,

Je vous invite à faire une méditation sur la prière of His Holiness The Dalaï Lama, en chantant le mantra Om Mani Padme Hum

https://www.youtube.com/watch?v=2l8gD4mQty0

Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, utilisez le traducteur de google.

Toutes les personnes qui débutent sur le sentier de la Gnose, prient la majorité du temps pour eux-mêmes (en suivant le concept "demande et on te donneras"), alors certes il faut bien commencer à se mettre en action... Mais la quête du Graal ne peut pas se faire de manière égoïste...

Regardez la vidéo et lisez la prière of His Holiness The Dalaï Lama: IL prie pour les malades afin qu'ils retrouvent leur santé, les misérables afin qu'ils soient dans la joie et la prospérité, pour ceux qui ont soif et qui n'ont rien à manger afin qu'ils soient dans l'abondance, et pour ceux qui n'ont ni de vêtement pour s'habiller dignement afin qu'ils puissent se revêtir avec de beaux vêtements, etc.

Sa prière est une prière de Don de soi conscient (mais l'amour conscient) et de Compassion (avec l'amour conscient) envers toute l'humanité souffrante. C'est là la caractéristique d'un Boddhisattva, car il ne travaille jamais pour lui, mais toujours pour les autres qui vivent dans la douleur et la souffrance. Et cela s'appelle: LES MERITES DU COEUR.

J'aimerais vous inviter à comprendre le travail de la révolution de la conscience dans les 3 facteurs: le travail dans la forge de Vulcain, la dissolution des egos et le sacrifice pour l'humanité souffrante. Car c'est uniquement en travaillant comme cela que vous accumulerez les mérites du coeur.

Vous devez savoir que la Kundalini ne s'éveille uniquement selon les mérites du coeur. Et il en va de même pour le voyage astral dans le plan solaire et pour entrer dans la méditation profonde...

Sans mérite du coeur... on perds son temps inutilement et vainement...

Je souhaite vous avoir aider avec ce mantra si puissant et cette prière si merveilleuse.

NB: Ce forum est le forum du site Don & Compassion. Prenez le temps de méditer sur le Don de soi conscient et la Compassion en action. Ainsi vous progressez beaucoup plus vite. Et après avoir lu les 3 livres fondamentaux, je vous encourage à étudier l'oeuvrage: Les Trois Montagnes du Kalki Avatar de la Nouvelle Ere du Verseau, Bouddha Maitreya du Verseau, le VM Samael Aun Weor. Il est indispensable de connaître le sentier de l'initiation gnostique, afin de progresser au mieux, sans perdre de temps sur les chemins de traverse qui mènent à l'Abîme...

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Sophia
Messages : 303
Enregistré le : 13 oct. 2015, 03:58

Re: Méditation : expériences et témoignages.

Message par Sophia » 20 oct. 2018, 05:39

:) hello a tous

Très bon mantra du coeur, pour ceux qui ne savent
Entre l' écriture et la prononciation :

Le mantra pour éveiller l’intuition est : Om Mani Padme hum et qui se vocalise ainsi :

Om Masi Padme Yom ( Om Masi Padme Yom). Avec le sssss Et non zzzzz.

La vocalisation lettre par lettre, se fait ainsi :
Ooooo Mmmmm M Aaaaa S Iiiii P Aaaaa Ddddd Mmmmm Eéééé Y Ooooo Mmmmm.
La signification est : « O Mon Dieu en moi ! ».
On vocalisera ce mantra en adorant l’Intime, en rendant un culte à l’Intime.

(Samaël Aun Weor. Manuel de Magie Pratique)

Tous les enseignements du Christ ont le rythme musical du plan des vagues de vie, qui est le monde bouddhique ou intuitionnel. Le mantra Aum mani padme jum, vocalisé 10 minutes par jour, développe l'intuition. Ce mantra se prononce ainsi : Aaaauuummm... Maaasssiiii padmmééé...yooommm... C'est le Mantra de l'Intuition.

(Samaël Aun Weor. La Révolution de Bel)

Tout homme a son « Intime », et tout « Intime » a son Père qui l’a engendré et c’est notre Père qui est aux Cieux.

Om Mani Padme Hum ; ce mantra se prononce ésotériquement de la manière suivante : « Om Masi Padme Yom » (en détachant les syllabes et en allongeant le son de chaque lettre). La signification de ce mantra est : « O mon Dieu en moi ! ».

On doit vocaliser ce mantra avec le cœur, dans l’état de méditation profonde, en adorant l’Intime, en aimant l’Intime, en rendant un culte à l’Intime, parce que l’Intime est, en essence, l’Ame de notre Père incarnée en nous, notre divine Individualité dans laquelle il nous faut nous absorber pour entrer dans cette infinie et indescriptible félicité du Nirvana, où il n’y a plus de peines ni de larmes, ni de douleur, selon le maître saw.

Bonne mantralisation. Et suivez ce lien pour ouir le maître saw en vocalisation du mantra. Paix a vous.

https://www.samaelgnosis.net/practicas/ ... me_jum.mp3

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation sur la compassion

Message par Noe » 21 oct. 2018, 12:44

Bonjour soeurs et frères du sentier,
« Quand vous éprouvez de la compassion pour celui qui vous nuit, vous utilisez un moyen si puissant de purifier vos obscurcissements, vous délivrer de la colère et cultiver l'aspect positif de votre nature que le mal que vous inflige cette personne vous fait avancer sur la voie des bodhisattvas [êtres d'Éveil]. C'est pourquoi il est dit: “Je prends refuge en qui me nuit, car il est à l'origine de tous les bonheurs.” »

(DILGO KHYENTSÉ)
Je vous invite à vous abonner et à visiter régulièrement notre page Méditation sur Facebook

https://www.facebook.com/12141871456378 ... =3&theater

Que l'esprit de la compassion naisse et se développe dans vos coeurs!

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation sur la mort du JE

Message par Noe » 26 oct. 2018, 16:08

Bonjour soeurs et frères,

Voilà une vidéo du VM Samael Aun Weor sur le processus de la dissolution des egos:

https://www.youtube.com/watch?v=ucJVTiCoj78

Je vous souhaite à tous, tout l'amour nécessaire pour travailler intensément dans ce processus psychologique, avec la Divine Mère Kundalini.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation SAMAEL AUN WEOR

Message par Noe » 27 oct. 2018, 11:41

Bonjour chers soeurs et frères,

J'ai effectué une recherche simple sur yahoo.com avec ces mots "samael aun weor videos". Et je suis arrivé à 187 000 résultats sur cette recherche. Alors qu'en 2006, il n'y avait que peu de résultats, et les vidéos étaient en espagnol (mexicain) uniquement, mais malheureusement l'espagnol n'était pas ma langue maternelle. Mais de nos jours, vous trouvez absolument tout et également n'importe quoi... principalement en espagnol, mais un peu en anglais et en français...

Lorsque j'avais l'âge de 18-19 ans, j'ai trouvé à Paris dans une librairie spécialisé sur l'ésotérisme, un livre "Le Livre Jaune" et j'ai commencé à l'étudier dans la librairie même, et après avoir passé plus d'une demi-heure, j'en conclu que je devais acheter ce livre. Mais je ne connaissez pas encore tout le contenu. Mais ce fut une révélation intime, une certitude absolue, une vérité immuable... Je me suis mis à étudier, à méditer, et à commencer à vivre ces enseignements sacrés de celui qui allait devenir le Maître Aun Weor, puis le VM SAMAEL AUN WEOR. Il faut savoir qu'à cette époque, il n'y avait pas encore d'autres livres...

Puis je me mis à pratiquer tous les jours, comme un moine dans sa cellule, tous les enseignements contenus dans "Le Livre Jaune", le travail d'auto-observation (la méditation active) et la pratique intense de la méditation (la méditation passive), le tout en priant énormément ma Divine Mère Kundalini... Lentement mais sûrement, je progressais... Puis des petites expériences... Et toujours avec la rigueur et la discipline, je persévérais car j'avais la ferme conviction d'y parvenir un jour quelconque...

Et ce jour là arriva, en commençant par des sorties astrales, puis des sorties astrales de plus en plus conscientes... Et en continuant, je suis un jour parvenu à ma première expérience du vide illuminateur. Cette expérience ne dura pas longtemps, car à un moment donné, puisque je n'existais plus en tant qu'individu, je commençais à me poser des questions (certainement dû à la peur), et à la seconde même, je revenais dans mon corps physique... Cependant en persévérant, mois après mois... années après années... je mis à expérimenter le voyage astral dans le plan astral solaire, des centaines et des centaines de fois... Puis j'expérimentais encore le vide illuminateur, mais cette fois sans peur, je me laissais aller dans CELA... Et des dizaines et plus de fois, j'expérimentais le vide illuminateur... L'extase...

Si je vous parle ainsi, ce n'est pas pour me glorifier de quoi que ce soit car je ne suis rien... Mais simplement pour vous dire que vous avez à votre disposition aujourd'hui, tous les livres, toutes les conférences, pour pratiquer et vivre sur le chemin de la libération finale. Vous n'avez pas besoin de suivre des cours, réalisés par des soi-disants instructeurs (des intellos) qui ne pratiquent jamais, mais ils ont appris a bien parler seulement et en déformant les enseignements sacrés du Kalki Avatar de l'Ere du Verseau (comme par exemple, vous ne pouvez pas sortir en astral si vous ne possédez pas de corps astral solaire?! Ce qui est absolument faux, etc., à ce sujet vous pouvez regarder la vidéo sur le voyage astral, et vous verrez que le LOGOS DE SAMAEL, ne met aucune restriction)... Vous possédez tout à l'intérieur de vous-même, l'Essence divine, la Conscience superlative de l'Être, votre Divine Mère Kundalini, etc. Et vous pouvez vous auto-réaliser dans cette vie même!!! Cela ne dépend que de vous: il faut apprendre à devenir un homme ou une femme dûment préparés, pour incarner votre Maître, puis pour incarner votre ÊTRE...

Je vous donne un lien sur une conférence enregistrée du VM SAMAEL AUN WEOR qui traite de la méditation et du vide illuminateur (sous trité en français):

https://www.youtube.com/watch?v=5mcheezNvZc

Et maintenant, je vous donne aussi le lien de la page principale, dont la majorité des vidéos datent de 1976, car à cette date précise, le VM SAMAEL AUN WEOR ne possaidait plus d'ego. IL était déjà parvenu au sommet de la 2ème Montagne, et IL était déjà en train de gravir la 3ème Montagne...

http://www.gnosis-samaelaunweor.org/fr/ ... io-samael/

C'est une heureuse nouvelle de voir et d'entendre en direct le Verbe du Logos SAMAEL!!! Et d'avoir un sous-titré en français. Mais malheureusement, c'est encore trop peu... Cela peut vous donner une image du petit nombre de personne qui travaille sérieusement. Et vous pouvez lire ce livre "Pour le Petit Nombre" écrit par le VM SAMAEL AUN WEOR car ainsi vous comprendrez mieux que dans ce travail ésotérique, il y a très peu de personne...

Je vous souhaite à tous, d'être des charbons ardents plein d'amour et de compassion, pour vous auto-réaliser dans cette vie.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation: division du mental

Message par Noe » 09 déc. 2018, 10:54

Dans la pratique de la méditation, il faut se libérer de la division du mental, la lutte des opposés: entre la partie attentive du mental et la partie inattentive du mental. Mais pour s'en libérer dans la pratique de la méditation, il faut vivre d'instant en instant sans être dispersé par la division du mental. Voici un exemple précis:
« Comment devrions-nous traiter les autres ?
— Il n’y a pas d’autres gens ! », répondit Ramana Maharshi.

... Bref, si les autres ne sont pas séparés ni différents de nous, R. Maharshi à raison de dire qu’il n’y a pas d’autres personnes. Il n’y a pas de séparation entre nous et les autres. Ce que nous faisons aux « autres », c’est à nous que nous le faisons. Et en œuvrant à notre Éveil, c’est à l’Éveil de tous les êtres que nous œuvrons.

Extrait d'un article de la page Méditation sur facebook
https://www.facebook.com/12141871456378 ... =3&theater
Sur le chemin de l'éveil de la conscience, il est indispensable de vivre cette expérience dans le vide illuminateur. Cette expérience n'est pas un simple raisonnement intellectuel ou une appréhension du mental sensoriel. Il est crucial de l'expérimenter, de le vivre dans sa propre chair... si on veut réellement entrer dans les Mystères Majeurs de l'Initiation et atteindre la libération finale. Car tout simplement: "les autres" c'est "nous". Nous ne sommes pas différents des autres, mais les egos ont créés une division dans le mental (en nous faisant croire que nous sommes différents des autres).

"Aimons notre prochain comme nous-même" disait Jésus le Christ, car il n'y a pas de différence entre "moi", "je", "nous" et les autres. Lorsque nous jugeons ou critiquons, les autres, cela revient à se juger et à se critiquer soi-même... Ainsi il est préférable de ne pas créer de division si nous voulons progresser dans la méditation passive et la méditation active, afin de vivre d'instant en instant dans une méditation continue qui provoque lentement et progressivement l'éveil de la conscience.

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Noe
Messages : 624
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation: Extase

Message par Noe » 11 févr. 2019, 10:13

Extase, Samadhi, Vide Illuminateur, expérimentation du Réel.

QUESTION. Maître, quand ils commencent sur le Sentier, plusieurs gnostiques ressentent de grandes déceptions, car lorsqu'ils travaillent dans la Neuvième Sphère par exemple, et qu'ils luttent pour annihiler leurs agrégats psychiques, leurs Egos, ils ne voient pas de résultats positifs immédiats. Si ces résultats ne sont pas immédiatement visibles, est-ce parce que les néophytes ne sont pas assez conscients pour les remarquer à mesure qu'ils se produisent ?

REPONSE. Ce que tu dis est très vrai : oui, c'est exact. Les néophytes veulent des résultats tout de suite et les choses ne sont pas comme les veut le mental, mais comme elles sont. On ne peut pas avoir de résultats immédiatement, il faut travailler pour cela. Mais les résultats surviendraient qu'on ne pourrait les percevoir, tant qu'on n'a pas la conscience éveillée.

Ce n'est effectivement qu'en provoquant l'éveil de la conscience que nous pouvons peu à peu nous rendre compte des résultats. C'est là un labeur de toute une vie, cela ne s'obtient pas du jour au lendemain. Il y a des périodes de terrible solitude. Les plus grands Initiés ont parlé de cette solitude : nous connaissons ainsi la nuit spirituelle d'un Beethoven, la nuit spirituelle d'un Mozart, la nuit spirituelle d'un Jésus de Nazareth, la nuit spirituelle d'un Hermès Trismégiste... Il s'agit de périodes où l'on se voit dans la plus affreuse solitude, coupé de toute spiritualité. On ne nous reçoit pas en haut parce qu'on ne le mérite pas ; et on ne veut plus de nous en bas non plus, parce qu'on est devenu un ennemi du Moi psychologique. Bref, nous traînons comme des malheureux dans la lie de la Terre. La majorité échoue en ces époques de la nuit spirituelle. Les quelques qui réussissent à résister peuvent passer à travers et triompher. Mais rares, je le répète, sont ceux qui réussissent à surmonter cette très dure épreuve.

Q. Pourriez-vous nous dire quelles sont les caractéristiques, les manifestations de cette "nuit spirituelle", afin que nous ne la confondions pas avec autre chose au moment où nous y serons confrontés ?

R. Ses manifestations pratiques et concrètes sont les suivantes : manque d'illumination intérieure, ennui, échec sexuel, désespoir accru, haut degré de matérialité... Pas un seul rayon de lumière, ni la moindre note d'espoir : LE MONDE SENSORIEL, RIEN D'AUTRE, JUSQU'A SATIETE... Voilà donc les principaux "symptômes" de la nuit spirituelle.

Q. Combien de temps dure cette nuit spirituelle et est-ce que les hommes et les femmes la vivent de la même façon ?

R. La nuit spirituelle est semblable pour tous, hommes et femmes. Elle peut durer des mois comme elle peut durer plusieurs années : le temps varie... La plupart fuient, s'adonnent à la boisson, cherchent des refuges, des échappatoires. Rares sont ceux, je le répète encore, qui ont suffisamment de force et de ténacité pour aller jusqu'au bout. Ceux qui persévèrent malgré tout seront sauvés, ils parviendront à l'illumination. Ceux qui persévèrent avanceront sur le Sentier de l'Initiation.

Q. Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui traversent cette épreuve, pour qu'elles puissent en sortir le plus tôt possible ?

R. Au milieu de la solitude et du silence, au milieu de la douleur et de la viduité, devant le sentiment d'ennui mortel, de vacuité, il n'y a qu'un seul recours : la voie de la méditation.

Quand le mental est tranquille, quand le mental est en silence, survient alors quelque chose de nouveau.

Il faut épuiser le processus de la pensée, pendant la méditation. C'est quand ce processus est épuisé que survient le nouveau, quelque chose de neuf. Si nous réussissons à réaliser en nous - dans notre mental - l'irruption du Vide illuminateur, nous recevrons l'illumination et cela nous réconfortera énormément.

Aux temps de "rigoureuse tentation" (de tentation sexuelle nde), comme disait le Père Diego de Molina dans son Guide spirituel : Il faut nous adonner à l'introspection, nous plonger en profonde méditation. Ceux qui veulent sortir victorieux de la nuit spirituelle doivent donc s'en remettre à la méditation profonde.

Q. Maître, vous êtes en train de nous dire que la méditation consiste à toutes fins pratiques, à "mettre le mental en blanc". Mais n'y a-t-il pas un autre type de méditation qui est au contraire très dynamique et qui consiste à se concentrer sur un thème, sur une pensée, ce qui implique une dynamique mentale ? Y aurait-il donc deux types de méditation ?

R. Il y a plusieurs formes de méditation. Mais si ce que nous voulons c'est appréhender le Réel, si ce que nous voulons c'est expérimenter la Vérité, si nous voulons sentir dans notre psychisme cet élément qui transforme radicalement, nous avons besoin de la quiétude et du silence du mental.

Il ne s'agit pas de "mettre le mental en blanc", parce que c'est en soi une chose absurde. Ce qu'il faut, c'est parvenir à la quiétude et au silence du mental, ce qui est différent. "Mettre le mental en blanc" s'avère au fond - pardonnez-moi le mot - quelque peu stupide.

Il faut plus que cela, il faut atteindre la quiétude et le silence du mental : lorsque le processus de la pensée est épuisé, le mental devient naturellement tranquille et silencieux, et alors vient ce qui est nouveau.

Il ne s'agit donc pas de se battre contre les pensées qui surgissent, pour que le mental devienne tranquille. Non, il s'agit plutôt de contempler ces pensées et de les comprendre. De contempler intelligemment ces désirs qui nous assaillent, de contempler et de comprendre tous les souvenirs qui se présentent au mental. Quand nous comprenons tout ce qui se présente à notre entendement, nous ne pouvons plus dire alors une seule parole.

Supposons que vienne à l'esprit le souvenir d'une scène de colère à la maison. Que devons-nous faire ? Essayer de la comprendre. Quand nous l'aurons comprise, elle disparaîtra d'elle-même, nous l'oublierons. Puis surgit un autre souvenir : une conversation avec notre père ou notre mère ou avec le voisin. Que faire ? La repousser, la chasser ? Absurde ! Alors quoi ? Méditer et comprendre.

Une fois cette scène comprise, nous l'oublierons. Survient encore le souvenir d'une partie de football. Qu'allons-nous faire ? La rejeter ? Cela ne servirait à rien.

La seule chose à faire, c'est de comprendre la futilité de ce souvenir, l'inutilité de cela dans le cadre de la méditation.
Une fois que nous aurons compris cela, le souvenir s'évanouira de lui-même, nous l'oublierons. Ainsi donc, tout ce défilé des pensées, désirs, sentiments, souvenirs, préoccupations, a un commencement et une fin. Lorsque ce ruban de souvenirs, pensées, désirs et émotions a cessé de se dérouler, le mental devient tranquille et silencieux. C'est alors que survient du nouveau. Et si cela ne survient pas ? Si, malgré que nous croyions être dans un état de quiétude et de silence, rien n'arrive, à quoi devons-nous en imputer la cause ? Tout simplement au fait que nous n'avons pas atteint la quiétude absolue dans tous les niveaux du mental.

Il ne nous reste plus alors d'autre remède que de descendre jusqu'aux niveaux les plus profonds. Je veux dire qu'une fois que nous avons atteint la quiétude au niveau purement intellectuel. Nous devons passer au second niveau, et là réprimander sévèrement le mental, l'interroger, lui demander pourquoi il se comporte ainsi, pourquoi il ne veut pas rester en silence. Le mental répondra par des pensées absurdes, par des sophismes. Nous devrons tenter de lui faire comprendre sa futilité ou sa vanité. Et quand nous aurons atteint la quiétude mentale à ce niveau, nous passerons à un troisième niveau, afin de faire comprendre au mental, à ce troisième niveau, la nécessité de demeurer tranquille. Et ainsi de suite, de niveau en niveau, jusqu'au quarante-neuvième.

Si nous réussissons, si nous parvenons à faire obéir chacun des quarante-neuf niveaux, le mental alors restera tranquille et en silence. A ce moment-là l'Essence divine se "désembouteille" de l'intellect pour expérimenter "Cela" qui transforme radicalement : ce qui est neuf, ce qui est Réel. C'est de cette façon que nous sortons peu à peu victorieusement de la nuit spirituelle.

Encore une fois, il n'est pas question de "mettre le mental en blanc", car c'est une entreprise vaine et absurde qui ne donne aucun résultat concret, mais plutôt d'obtenir la quiétude et le silence du mental, chose bien différente. Et si, malgré tous nos efforts, le mental ne veut pas rester tranquille et silencieux, nous devons le récriminer, le gronder, lui faire voir son erreur, le châtier même, et il ne lui restera plus en fin de compte d'autre issue que de se soumettre, de garder la quiétude et le silence. Nous entrerons alors en Extase, en Samadhi. L'Essence divine se libérera de l'intellect pour expérimenter le Réel. C'est ainsi en vérité, que nous réussirons à sortir de la nuit spirituelle.

Extrait d'entretiens avec le Vénérable Maître Samael Aun Weor:
http://www.don-et-compassion.com/medita ... ience.html

***
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

shadow
Messages : 180
Enregistré le : 29 mars 2019, 21:53

Re: Méditation : expériences et témoignages.

Message par shadow » 30 mars 2019, 21:29

bonjour noe je suis tres impressionne je medite depuis tout petit mais je ne depasse pas les 3 quart d.heure une heure je n.aurai jamais cru que des personne mediter aussi longtemps quelle sont tes maniere de mediter stp je veux essayer de medite longtemps si je suis venu sur ce forrum ce n.est pas pôur rien je me rend compte que je suis un microbe dans le monde de l.eveil je veux,je doit,il est temps pour moi

Répondre