Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Provoquez l'éveil de la conscience et parvenez à l'illumination. Démarrez ici une expérience unique.

Modérateur : Noe

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 22 juil. 2011, 20:26

j'ai retrouvé le passage sur les suiveurs de Gautama qui se sont fourvoyés en s'enfermant toute leur vie dans un lieu clos. Je suppose qu'ils y faisaient de la méditation (puisque l'objectif était la dissolution des égos) mais ils devaient également prier et se morfondre. Seulement, ils méditaient sur quoi, ils n'avaient pas de matériel sur quoi méditer parce qu'ils n'avaient pas de vie, ils n'avaient pas de gymnase psychologique. Ils perdaient misérablement leur temps. Peut-être ont-ils pu connaître l'intime par leur méditation mais comme ils ne créèrent pas les corps solaires, quand ils moururent,, je suppose qu'ils se sont réincarnés ailleurs et dans un autre contexte, ils se sont oubliés. Attention, la méditation reste le passage obligé, mais faut juste nourrir les 3 clefs de la Révolution de Conscience, je vous le livre (c'est Samael qui va s'exprimer) :

Après que le Bouddha se fut désincarné, un groupe de sectaires décida de créer un monastère au Tibet, ils émigrèrent de l'Inde et allèrent s'établir dans les Himalayas ; chacun des aspirants émigra avec sa femme ; l'agglomération était un véritable village de mystiques, d'anachorètes.

Lorsqu'ils furent établis, installés dans leurs bâtiments respectifs, tous ces groupes de mystiques qui aspiraient à la dissolution de l'Ego et qui interprétaient la doctrine du Bouddha Gautama de façon négative et erronée, suscitèrent la protestation des femmes. Elles protestèrent quand elles virent ces ermitages où leurs maris allaient s'enfermer. La moitié des bâtiments était réservée à ces ermitages et l'autre moitié était destinée aux habitations et aux services généraux.

L'aspect de ces étranges ermitages, de ces atroces cachots où chaque anachorète allait s'enfermer, avait quelque chose d'effrayant. Il s'agissait de pièces minuscules qui ne communiquaient avec l'extérieur que par une petite ouverture par où les serviteurs de ces monastères introduisaient les aliments qu'ils apportaient de temps à autre aux pénitents. Ces moines se trouvaient donc pratiquement emmurés, situation qui ressemblait fort à ce qui se produisit à l'époque de la colonie où tellement de gens furent emmurés vivants, enfermés entre quatre murs sans pouvoir en ressortir.

Il est indubitable que beaucoup de femmes protestèrent contre cette attitude insolite de leur mari, ce qui n'empêcha pas certains d'aller se reclure dans leur ermitage. D'autres par contre, obéissant à leur femme, s'éloignèrent, renonçant à cette tentative de suicide volontaire. Plusieurs parmi ceux-ci, fermes dans leur dessein, émigrèrent un peu plus loin et construisirent d'autres monastères.

En toute franchise, je dois vous dire qu'à cette époque furent établis deux types de monastères : d'une part, ceux que nous pourrions appeler orthodoxes, et d'autre part, des monastères un peu plus libéraux.

Les monastères orthodoxes devinrent insupportables. Chaque moine qui entrait dans l'un de leurs ermitages était un condamné à mort ; sa seule nourriture consistait en du pain et de l'eau, rien d'autre, qui étaient introduits dans sa cellule par une étroite ouverture, jusqu'à ce qu'il meure. Celui qui apportait aux cloîtrés leurs aliments, celui qui s'occupait des ermitages, aspirait naturellement à prendre leur place dans l'un des cloîtres, l'une des geôles inhumaines. Lorsqu'un ermite mourrait, on le sortait de sa cellule, on lui donnait une sépulture ou l'on incinérait son corps, puis celui qui était chargé d'apporter la nourriture allait tout heureux le remplacer.

C'était donc quelque chose d'abominable ; l'objectif était de dissoudre le Moi, mais de quelle façon ?.

Quant à nous, mes chers frères, jamais nous ne pourrions accepter une vie monacale aussi absurde, car ce n'est pas le chemin. Le plus grave c'est que ces cloîtrés qui aspiraient à mourir à eux-mêmes pour s'immerger dans le Nirvana, abandonnaient leur épouse et le monde. Il va sans dire que c'est une très mauvaise interprétation de la doctrine de Gautama le Sublime. Pourquoi fuir la femme, alors que c'est grâce à elle que l'on peut obtenir la Réalisation intime de l'Etre : il n'y a pas d'autre chemin pour l'homme.

Pourquoi fuir le monde, la société, si c'est dans l'interrelation sociale, dans le contact avec l'humanité, que nos défauts affleurent en nous-mêmes : c'est ainsi que nous en venons à découvrir les défauts que nous portons à l'intérieur de nous.

En ce qui concerne la Sexualité, l'union sexuelle est le seul moyen qui permette de créer les Corps Existentiels Supérieurs de l'Etre, comme nous l'avons dit et redit maintes fois. Dès lors, pourquoi fuir le sexe opposé, si la Sexualité est le chemin : celui qui fuit le Sexe fuit le chemin.

Beaucoup de moines et d'ermites du Moyen-Age commirent la même erreur et tombèrent dans des pratiques aussi aberrantes que les moines bouddhistes dont nous avons parlé. Aujourd'hui, à la fin de notre vingtième siècle, nous avons commencé l'Ere du Verseau, et la manière d'agir, les mœurs de cette ère nouvelle sont différentes.

L'ascétisme de cette ère nouvelle n'est plus du tout le même ; l'ère précédente fuyait le Sexe, celle du Verseau recherche le Sexe parce que c'est là que se trouve la clé merveilleuse du pouvoir de la création.

La solitude est uniquement pour ceux qui sont parvenus à l'élimination de l'Ego et à la cristallisation au moins de la troisième force. Mais ceux qui ne possèdent pas les Corps Existentiels Supérieurs de l'Etre, ceux qui n'ont pas encore fabriqué leurs Corps Solaires, ceux qui n'en ont pas fini avec le Moi-même, avec le Soi-même, que cherchent-ils dans la solitude ?. Pourquoi veulent-ils suivre le chemin du célibat, pourquoi désirent-ils vivre une vie absurde, insensée, comme celle de ces moines fourvoyés des Himalayas ?.

extrait de De l'Importance de Vivre en Société - Gymnase Psychologique : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=52&t=305
Modifié en dernier par Jean-François le 01 sept. 2011, 07:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 29 août 2011, 07:10

Quand on s'auto-observe soi-même, on voit à quel point les expériences sont utiles. Si nous nous retirions dans une caverne solitaire sans nous être auto-découverts, sans nous être connus nous-mêmes, sans avoir dissous l'Ego, le résultat serait l'échec le plus complet. Dans l'Himalaya, beaucoup d'anachorètes vécurent dans des cavernes et développèrent même quelques « SIDDHIS », c'est-à-dire des pouvoirs. Ces ermites, à force de disciplines ésotériques rigoureuses, réussirent à atteindre le SAMADHI et en jouirent alors, pénétrant dans l'ALAYA de l'Univers et se perdant même, pendant quelques instants, dans le SUPRÊME PARABRAHATMA.

Ce qui arriva réellement, c'est que, entraînés aux plus diverses disciplines du mental, ces cénobites réussirent à désembouteiller l'Essence, la Conscience et celle-ci, en l'absence de l'Ego, en vint à expérimenter CELA qui n'appartient pas au temps, Cela qui est bien au-delà du corps, des sentiments et du Mental.

Alors, enivrés par le SOMA du Samadhi, ils se crurent des Mahatmas ; ils ne travaillèrent jamais sur l'Ego ; ils ne se préoccupèrent jamais de désintégrer les différents agrégats psychologiques ; ils se spécialisèrent seulement dans le YOGA DE LA MÉDITATION.

Une fois désincarnés et étant donné qu'ils étaient indubitablement devenus des athlètes de la Science du Dyani, ou Méditation, l'Essence put momentanément pénétrer jusque dans les « PLANÈTES DU CHRIST », flotter dans l'atmosphère de ces planètes (qui sont de nature spirituelle), sans pouvoir, malheureusement, retourner dans les Corporations de ces mondes...

Passée l'extase, l'Essence retourna une fois de plus dans l'Ego, à l'intérieur du moi-même. Ensuite, ils revinrent, ils retournèrent, ils se réincorporèrent et, à l'heure actuelle, ils sont dans le monde occidental, des personnes vulgaires, communes et ordinaires, et, cependant, tant en Orient qu'au Tibet, on continue encore à les vénérer comme des Saints...

Il faut comprendre la nécessité de désintégrer l'Ego et cela ne sera pas possible si nous ne profitons pas des dures expériences de la vie...

Passage extrait de La Saveur Travail et la Saveur Vie : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ur-Vie.php que je vous invite à lire dans son intégralité.

L'un des grands intérêts de la Méditation passive, c'est aussi de nous faire connaître l'expérience du grand vide illuminateur qui doit être très convaincante.


Ces ermites du temps jadis, qui s'enfermaient dans les cavernes pour méditer, se nourrissant d'herbes, de racines de la forêt, réussirent à devenir des athlètes du Samadhi ; quelques-uns parvinrent même jusqu'au Satori ; le Vide Illuminateur fit irruption dans leur mental, mais ils ne purent jamais réaliser en eux-mêmes le Vide Illuminateur (mes chers frères, expérimenter le Vide Illuminateur est une chose et autre chose est, en vérité, je vous le dis, réaliser en nous-mêmes le Vide Illuminateur).

En Orient, il y eut des saints, des mystiques, des ermites, qui expérimentèrent le Vide Illuminateur ; mais, étant donné qu'ils ne travaillaient pas sur eux-mêmes, étant donné qu'ils n'éliminaient pas les agrégats psychiques, ils ne purent réaliser en eux-mêmes le Vide Illuminateur.

Expérimenter la nature du Vide Illuminateur est utile, mes chers frères, très utile ; mais si nous restons seulement dans cet état de l'Être, si nous N'AUTO-RÉALISONS PAS INTÉRIEUREMENT LE VIDE ILLUMINATEUR, nous aurons perdu notre temps lamentablement ; nous ne pourrons pas véritablement réaliser en nous-mêmes le Vide Illuminateur si, auparavant, nous ne travaillons pas à la désintégration de l'Ego, du moi-même, du soi-même. Ainsi donc, il vaut la peine de réfléchir profondément à toutes ces choses...

À mesure que nous désintégrerons en nous-mêmes l'Ego, la Conscience se libérera peu à peu ; et lorsque nous serons vraiment parvenus à la désintégration absolue du moi-même, la Conscience sera totalement libérée ; dès lors, le Vide Illuminateur aura été réalisé en chacun de nous...

Seuls ceux qui ont réalisé en eux-mêmes le Vide Illuminateur peuvent vivre dans les Planètes du Christ. Sachez qu'autour de chaque soleil qui nous illumine gravitent les Planètes du Christ ; elles sont de nature spirituelle, pas matérielle.

IL Y A DEUX NATURES : L'UNE EST INSTABLE, passagère, périssable (c'est la nature du MONDE PHYSIQUE) ; mais il y a une autre nature : LA NATURE DES « PLANÈTES DU CHRIST » qui est immortelle, IMMUABLE, impérissable, terriblement divine ; sur ces Planètes vivent les Humanités Divines et dans chaque créature de ces planètes demeure le Christ (le Christ resplendit en chaque créature).

Mais, essayer de se convertir en habitant des « Planètes du Seigneur » sans avoir éliminé l'Ego est absurde ; vouloir éliminer l'Ego en renonçant aux expériences de la vie ou en protestant contre celles-ci ou en se désespérant ou en s'identifiant à chaque événement est stupide, parce que le matériel didactique pour l'Autoréalisation ne vient de nulle part, sinon des expériences de la vie.

Ainsi donc, prenons chaque expérience, aussi douloureuse soit-elle, avec joie ; pensons qu'elle nous donne le matériel didactique suffisant pour l'Auto-réalisation. Ne commettons pas l'erreur de nous identifier à un quelconque événement. Ne commettons pas non plus l'erreur de refuser un événement quelconque. Chaque expérience de la vie est utile...

Lorsque nous aurons dissous la totalité de l'Ego, notre Mental Intérieur se sera ouvert...

Passage extrait de La Saveur Travail et la Saveur Vie : http://gnosis.gnose.samael.free.fr/text/CONF5EV038.html que je vous invite à lire dans son intégralité.
Modifié en dernier par Jean-François le 01 sept. 2011, 07:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 01 sept. 2011, 06:49

Bonjour à tous,

Je reprends mon carnet.

Vous l'avez compris, j'ai un problème avec la méditation, je sais bien que c'est le pain de la sagesse, mais ce n'est pas naturel pour moi ou devrais-je dire pour mon égo pluralisé.

Dans les trois derniers messages, qu'ai-je voulu déduire ? Que ceux qui se livraient uniquement à la méditation... même s'ils pouvaient se suspendre au Nivarna et revenir ou même y rester et se désincarner... le retour sur terre est des plus amère pour eux, car ces anciens athlètes de la méditation en retournant (parce qu'ils ne se réincarnent pas) et bien parfois suivant les associations d'êtres qui les accompagnent et s'ils sont fortement impressionnable quitte le Chemin qu'ils avaient emprunté. D'où l'intérêt de pratquer dans cette vie même à la fois les méditation passives et actives et les 3 facteurs de consciences entre autres pratiques. Surtout le voyage astral, rétrospection, runes, postures de yoga régénérantes, astrologie ésotérique, les moments de la vie où l'on suit tel ou tel arcane, etc...

J'ai quand même vu un progrès depuis maintenant 2 ans que j'ai commencé la méditation grâce au soutien de Noé qui si vous remontez dans la file du message, avait bien compris qu'il fallait s'adresser à mon mental, afin de le convaincre de l'intérêt de la méditation. Même si mon mental me créé des troubles surtout dans les contradictions des différents enseignements, il est plutôt passif, en acceptation et plus en rébellion. Et c'est ainsi qu'il faut être pour recevoir, le Verbe, le divin.

Quel est le progrès, c'est que maintenant ma série de méditation dure en moyenne 90 minutes au lieu d'une dizaine de minutes, il y a deux ans.

J'ai amorcé aujourd'hui un nouveau virage. Jusqu'à maintenant je faisais ma série de médiation à partir de 7 - 8 heures du soir. Mais comme entre chaque, je devais me lever pour honorer la partie de mon Etre à laquelle je m'adressais : Mère Divine, Intime, Mon Père, Ma Déesse Kakini, je perdais largement ma relaxation.

Tandis que vous qui restaient immobiles pendant des heures... le facteur sommeil a le temps de bien s'insinuer en vous et votre corps est à même de recevoir le divin.

Donc qu'ai-je fait ce matin de différent, hé bien j'ai repris ma méditation matinale. En fait, j'ai choisi de m'adresser à ma Déesse Kakini le matin.

voire sujet : Intellectuels qui n'y arrivent pas -> Développer le Cardias : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... kini#p1078

Chakra Anahata, Chakra du Coeur, Cardias, Eglise de Thyatire : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 108&t=1844

Ce qui consiste à se relaxer... De longues inspirations et Expirations tout d'abord, puis imaginer des nains quitter mes membres comme s'ils partaient pour aller travailler dans les bois en chantant... imaginer une grande Croix gnostique sortir de Terre et toute sles croix virtuelels que j'ai planté dans les villes où je réside, je les imagine connectées entre elles et surtout ayant leur point d'origine dans l'Eglise gnostique sur les Terres jinas... cette croix gnostique et faite d'Or pur et elle rayonne, en son sein, dans son coeur soudain sort un afflux d'énergie qui s'élance vers moi et me percute au niveau du cardias, du chakra anahata, pour en quelque sorte recharger mes batteries.... qui fait tournéer ma roue du chakra dans le sens des aiguilles d'une horloge quand on la regarde de face et en même temps j'inspire et expire pour absorber le rayon... travail de l'imagination. Même si en vérité, c'est la nuit quand mon corps astral s'en va, que je rêve, que le corps vital en profite pour réparer le corps physique et le sustenter pour une journée de plus; Sans cela, sans sommeil, nous mourrions. Même le grands Adeptes dorment à la différences qu'ils ne rêvent pas.

Ensuite, j'invoque ma Déesse Kakini : ô ma déesse Kakini toi qui règne sur le cardias, sur le chakra Anahata, toi qui porte un collier de têtes de morts comme représentation des égos que tu as éliminé en moi, Enseigne-moi le chemin du Don et de la Compassion, ouvre mon coeur, rends_moi plus sensible à la souffrance des autres, pousse-moi à leur venir en aide si je le puis. et je recommence à imaginer la roue de mon chakra tourner en vocalisant le mantra O. Mais cette fois toute l'énergie accumulée par le Rayon, elle ressort de mon cardias sous la forme des 7 rayons de l'arc-en-ciel; Un rouge et un bleu en direction du sol et un jaune en direction du ciel comme représentation des trois logos et j'essaye d'intercaler les autres rayons de couleur... Il existe une représentation de Jesus Christ avec les rayons sortant de son coeur.

Temps effectif de méditation : 40 mn ce qui est beaucoup mieux que lorsque je la faisais après ma méditation sur la Mère Divine et Dossolution des Ego, + médiation sur l'Intime + Notre Père... là ça ne durait que 15 minutes voire 20 mn grand maximum.

Mon gros souci en fait c'est de meubler ma méditation. Je sais qu'il ne faudrait pas. qu'il faudrait se réserver une plage où on ne psalmodie pas, où on ne fait pas non plus de litanie, ou l'on ne vocalise pas de mantra où on est totalement réceptif. C'est là où j'ai beaucoup d emal à faire durer. le mental s'y refuse; Il me dit fait quelque chose, allez vocalise un mantra, on s'ennuie !

Voilà le mot est lancé, l'égo de l'ennui, peut-être un de ceux à diminuer avant de pratiquer la méditation avec efficience. Attention, les mantras ne sont nullement à déconseiller dans la méditation. regardez le sujet de Pascal, la-dessus. Samael conseille particulièrement la mantra Gaté, dans beaucoup de ses conférences du 5ème Evangile ; Il dit qu'on peut aller très loin avec celui-ci.

Bon à ce soir pour la suite...
Modifié en dernier par Jean-François le 02 sept. 2011, 06:30, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 01 sept. 2011, 22:58

Voila, j'ai fini mes méditations du soir plus le Notre Père.

Alors qu'est-ce que je fais au juste ?


Méditation de Dissolution du Moi et méditation sur la Mère

Je commence par m'asseoir face à l'ESt (comme ce matin soit dit en passant) . Je garde cela de ma pratique du Pranayama Christique Egyptien : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =37&t=1265

que je pratiquais les premiers mois où je suis revenus dans la gnose... il y a trois ans. Je me souviens encore des frissons de bien-être qui m'envahirent quand j'ai commencé cette pratique, c'était un tel déferlement de chaleur : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=13&t=484 Aujourd'hui, c'est très rare que ça m'arrive encore. peut-être est-ce quand on revient vers le Père que les hiérarchies fêtent notre retour, mais il y a moins de joies pour les justes qui continuent leurs pratiques... Mais ça m'arrive encore en écoutant certaines musique, mais surtout le chant à la Divine Mère, le bhajan d'Amma, http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6655#p6655 , je suis très sensible au bhakti yoga même si je ne sais pas adorer... vous avez créé une rubrique la dessus je crois.

Après m'être assis, je commence à me relaxer... j'inspire et l'expire profondément pendant plus d'une minutes... puis j'imagine les nains quitter mes membres comme s'ils partaient pour aller travailler dans les bois en chantant... Après je commence mes litanies des 5 aspects de la Mère Divine : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=49&t=309

Parfois, au milieu de cette litanie, je ressentais Tremblement Involontaire qui fait Gigoter : (l'un des six signes) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =13&t=1715

Devi Kundalini Shakti, Maha Kundalini, Mère Divine Cosmique, Immanifesté, Nephtis, Déesse Nut, Viens en moi.

Tonantzin, Téténoïman, Insoberté, Paul, Ramio, Héra, Maya, Athéna, Isis, Cyble, Diane, Vierge Marie, Vierge du Carmel, Mon Serpent d'Airain, ma Divine Couleuvre, Dévore-moi.

Hécate, Proserpine, Durga, Coatlicue, Kali, Mère-Mort, Châtie-moi.

Mère Nature, toi qui règne sur le Temple du Sphinx ( L’Intercesseur Elémental du Médecin Gnostique : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... hinx#p6701), permets-moi de me rebeller avec succès face à ma nature satanique pour retrouver ma nature divine, mon état d'Elohim.

Magicienne Elémentale, fais travailler les élémentaux en moi.

Après je fais une récapitulation de ce qui s'est passé dans la journée, surtout des conversations, car c'est là où les égos se manifestent; Je me rappelle les égos repérés et je travaille sur eux en essayant de mieux les comprendre. Aujourd'hui c'était l'Ennui qui était au programme.

///Pourquoi je m'ennuie dans les plages laissées vacantes de la méditation. Pourquoi ai-je toujours besoin de meubler, de faire quelque chose, de vocaliser les mantras, faire des litanie et ne pas rester l'esprit en paix en attente du nouveau. Nous remplissons nos vies de stupidités : de livres romancés, d'émissions de télévision vides, de débats stériles d'intellectuels, parfois de compétitions sportives ou autres, que de distractions... Pourquoi, parce que sans ça, on se sent seul, désoeuvré, qu'est-ce qu'on cherche à remplir... on se remplit de tout sauf du divin...///

Après comme je n'en avais pas trouvé d'autres dans la journée, je suis revenu à celui que j'avais trouvé hier : que j'étais présomptueux :

/// Relatif à une personne qui se surestime. Je m'en suis aperçu parce que souvent, je dis à l'un de mes chefs que j'aurai fini telle préparation à telle heure et puis il m'arrive, d'être bien en retard par rapport à ce que j'avais prévu. J'estime mal le temps qu'il me faut pour faire les choses... et pourtant j'ai des tableaux de correspondances entre les choses à préparer et le temps relatif pour les faire mais il y a des aléas...///

Quand je trouve que j'ai bien analysé un égo, je me demande s'il a une utilité et s'il n'en a pas, je le juge et demande, implore ma Mère Divine de le diminuer par des gifles ou de le décapiter...

Parfois j'évoque un Ego du passé, de mauvaises habitudes que j'avais prise dans le passé, je le ramène à l'esprit.

Après je cherche à retrouver l'innocence des temps perdus en vocalisant le mantra MA MA PA PA, tiré de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6738#p6738 pendant quelques minutes. Après, une petite pause et j'enchaîne sur le mantra ISIS : Je prononce IIIIIIIIIIIIII en expirant SSSSSSSSSSSSS en inspirant (En espérant ne pas vous induire en erreur - je sais que Samael ne l'a pas précisé), ce qui me donne le cycle de respiration, j'ai l'impression qu'il le prononce ainsi : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6742#p6742, que je vocalise pendant quelques minutes.

Quand je sens que j'en ai marre de vocaliser un mantra, je me force à le vocaliser encore 4 ou 5 fois pour fatiguer l'Ego qui voudrait m'empêcher de poursuivre.

Après, je cherche à rester dans une plage sans activité aucune de véritable méditation passive, mais ça ne dure pas plus de 4 ou 5 minutes avant que j'arrête.

Pour terminer, je remercie Ma Divine Mère de tout ce qu'elle m'a donné dans la journée et dont je ne suis pas toujours conscient. Ensuite, je me lève de la chaise et je m'agenouille face à l'est à la manière des musulmans, en croisant les mains l'une dans l'autre au sol et en posant mon front sur elles. Je lui demande pardon pour mon ingratitude, pour tous les péchés que j'ai commis dans ma journée et ceux dont je n'ai pas été conscient. Je demande à ma Mère Divine d'Eliminer les Egos selon l'ordonnancement choisi par l'Intime. Merci Ma Mère Bien Aimé de me soutenir sur le Chemin.

(Aujourd'hui, je n'ai pas pu me mettre au sol parce que ma chatte noire s'était mise sur mes genoux et je n'ai pas voulu la déranger)


Ensuite, je me rassieds et là :

je commence la méditation sur l'Intime : voire sujet La méditation : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... tation.php

Après m'être rassis, je recommence à me relaxer... j'inspire et l'expire profondément pendant plus d'une minutes... puis j'imagine les nains quitter mes membres comme s'ils partaient pour aller travailler dans les bois en chantant... jusqu'à que je senet mes jambes s'enkiloser après je passe au haut du corps... je ne dis pas que j'atteins le demi-sommeil ( ou comme dit Noé qui préfère le terme sommeil) car si mon corps physqieu était en sommeil avec ma conscience éveillée, en me levant, j'abandonnerai mon corps physique, ce qui n'est pas le cas... beaucoup y parviennent par la méditation.

Ensuite je commence à réciter au sujet des 4 corps de péchés :

Je ne suis pas le corps physique.

Je ne suis pas le corps éthérique qui sustente le corps physique, qui recharge les batteries du corps physique dans la nuit quand le corps astral s'en va.

Je ne suis pas le corps astral lunaire.

Je ne suis pas le corps mental lunaire.

(Dans un passé plus lointain, je continuais en disant :

je ne suis pas l'âme humaine, Je ne suis pas la bouddhi, je ne suis pas l'Intime, je ne suis pas le Père, je proviens de l'Aelohim, du Père Eternel Commun Immanifesté, de l'Absolu.

cependant, je m'arrête à l'Intime parce qu'il faut bien un promontoire pour grimper dans l'arbre de vie)

Aujourd'hui, je préfère faire une non-identification aux 5 cylindres : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... .php?f=181

Je ne suis pas le centre intellectuel qui est dans le cerveau et qui gère les pensées et les réflexions.

Je ne suis pas le centre moteur qui est sous la nuque, sur la colonne, qui permet de marcher de nous déplacer.

Je ne suis pas le centre émotionnel qui fournit les émotions, les sensations, les sentiments au niveau du plexus solaire.

Je ne suis pas le centre instinctif qui est plus bas sur la colonne, qui me donne l'instinct de survit, qui gère la digestion, formidable centre.

Je ne suis pas le centre Sexuel qui donne le désir sexuel.

Je ne suis pas les Egos (Là c'est particulier parce que Samael nous précise bien que nous sommes un tas d'immondices, un tas d'Egos, qu'il ne faut pas dire l'ego car il est nous-même... mais ici comme, je mveux me concentrer à terme sur l'Intime, j'en fais abstraction pour demander à m'en détacher)

Je ne suis pas les Egos, ma vraie nature n'est pas les egos que je répète longuement.

Puis, j'enchaîne sur : Je suis l'Intime, ma vraie nature est l'Intime. Je suis Toi, je suis Toi, je suis Toi. que je répète longuement.

Après, je vocalise le mantra : GATÉ, GATÉ, PARAGATÉ, PARASAMGATÉ, BODHI, SUA HA : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6740#p6740

celui dont samael dit le plus grand bien : Mantras Utiles pour la Méditation : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =22&t=2078

et je le vocalise très longuement, plus qu'avant.

Avant quand j'arrêtais, je passais à Om Masi Padme Yom pendant quelques minutes, puis sur OMNIS HAUM INTIMO pareillement, mais depuis que j'ai lu Rabolu qui dit :
Q : Est-ce qu'on prononce, on vocalise le Kandil-Bandil ?

R : au moment de la connexion, on peut le faire mentalement.

Q : soit le mantra IAO, soit le Kandil Bandil Rrrrr ?

R : c'est correct, l'un ou l'autre mais ne pas mélanger. non, non, non
extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6987#p6987

je ne fais plus pareil, parce que je crois qu'on fait appel à des forces différentes, on mélange. Il faut en choisir un seul je crois pendant la méditation sur l'Intime. ce qui ne m'empêche pas le matin de vocaliser mes deux autres mantras fétiches ( l'un au début et l'autre à la fin pour les séparer) pour Honorer mon Intime : Session Mantras et Vocalisation : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =12&t=1881

Par exemple, Samael pour apprendre avait prononcé le mantra inscrit sur le pentagramme, hé bien les forces étaient venues à sa rencontre, mais ils les avaient dérangées pour rien, il n'avait pas à être protégé. Il ne faut pas vocaliser n'importe quoi dans n'importe quelles circonstances, voir : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 5476#p5476

Quand j'ai fini avec le mantra, j'essaie de rester quelques minutes sans agir... mais difficile.

Pour terminer, je dis :

Ô Mon Intime, Recouvre-moi de ta Plénitude.

Ô Mon Purusha, ômon Atman, Recouvre-moi.

Ô Mon Etre Réel, ô mon être Interne, Recouvre-moi de ta Plénitude.

Ô Seigneur Dieu de mon Etre, Mon Mani, Mon Joyau, Viens en moi !

encore que j'ai l'impression que je vire plus à cette formulation dorénavant, peut-être plus juste (malgré l'existence de mon tas d'immondice) :

Je suis l'intime, je suis le Purusha, l'Atman.

Je suis le seigneur Dieu de mon Etre, je suis le Joyau, le Mani.

Je suis l'Etre Réel, je suis l'Etre Interne.

Après j'invite mon Intime à faire une prière à Notre Père.

Je tombe à genoux et je la fais. (je l'explicite un peu mais comme je l'ai peu développé, ça vous apprendrait pratiquement rien...

Puis, je me rassis et je vocalise les 7 voyelles... et c'est fini.

résultat ce soir 1 H 25 auquel faut ajouter les 40 minutes de ce matin. Soit 2 heures environ de méditation mais pas de la méditation pure. une demi-heure de plus que lorsque j'enchaînais tout à la suite

En plage de méditation passive, même pas 10 minutes... difficile de rester à rien faire.

Maintenant, il me faut me réveiller 1 heure plus tôt chaque matin.

En tout cas en décalant une méditation le matin, je me sens moins stressé le soir à l'idée que je dois tout enchaîné.

Sur ce, bonne nuit.
Modifié en dernier par Jean-François le 02 sept. 2011, 06:34, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 02 sept. 2011, 04:52

Je crois qu'il se fait un appel à la prière et/ou à la méditation. On nous appelle à cela. Même si on ne se rend pas toujours compte de pourquoi on est réveillé dans la nuit. Maintenant, il y a aussi le cas des insomniaques (qui ont peut-être commis des abus de sommeil ou de réductions de nuit dans des vies antérieures) qui souffrent ensuite dans la journée du manque sommeil...

Cela fait plus de 12 ans, que dés l'arrivée des beaux jours, au milieu du printemps et ceci jusqu'en automne, je dors beaucoup moins qu'en hiver, en moyenne 5 ou 6 heures contre 8 à 9 H en hiver, ce qui peut être problématique pour les horaires de méditation. voire sujet : Les Cycles Journaliers, Saisonniers : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =13&t=1244

D'autre part, depuis quelques temps, nous avons les chattes qui la nuit miaulent pour réclamer à manger ou pour demander à rentrer dans la chambre pour faire un câlin. Bien que nous prenions les précautions de remplir les plats au moment d'aller se coucher, il est fréquent qu'elles nous réveillent donc et après parfois difficile de se rendormir.

Il m'arrive aussi parfois de m'endormir le soir pendant ma séance de méditation. Quand ça m'arrive et que je vois qu'après mes réveils, que je n'arrive pas à tenir, je fais autre chose, je vais m'allonger et je regarde la télé afin de ne pas me laisser prendre par le sommeil (J'évite la lecture parce que je m'endors souvent ainsi), après je vais surfer un petit peu et je reprends la méditation peut-être 60 minutes après l'avoir arrêté et je la mène cette fois jusqu'au bout sans me rendormir. Je crois qu'il y a des cycles de sommeil qui se répète avec des plages favorables à l'endormissement et d'autres moins, à nous de savoir en profiter.

Il m'est arrivé souvent dans mes méditations passive et même pendant une journée où je pratiquais très activement la méditation active par l'eveil de conscience, l'application de la clef de sol, de ressentir cette étrange dilatation au niveau de tempes, comme si mon chakra Ajna était en effervescence : Sensibilisation dans la Tête pendant mes Prières (et Méditations) : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=13&t=552

Voilà, vous pouvez réagir. N'hésitez pas à me critiquer, à me guider avec des liens vers les textes didactiques de Don et Compassion...

N'hésitez pas dans vos carnets de route à expliquer :

- Exactement ce que vous faites pendant votre méditation, c'est instructif.

- Si vous voulez bien, Parlez également de vos ressentis : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... m.php?f=13 ,

- Détaillez les images et des séquences qui apparaissent si vous êtes autorisé.... Je le crois sans être certain parce que la méditation n'est pas à passer sous silence à la différence de notre progression à travers les initiations qui est strictement intime et qui ne doit pas être divulgué sauf recommandation extraordinaire : Samael nous a tout raconté sur les siennes...

Voilà, j'espère que je vous tape pas sur les nerfs,.. si vous reconnaissez quelques égos en moi... je dis ça parce que mis à part Noé, Lot qui donnent de leur temps sans compter et c'est logique puisqu'ils ont la charge du forum, Pascal et Nephtis qui agissent comme Compagnon de l'armée du Verbe, oorlogs qui participa beaucoup dans le passé, vénus toujours présente, Germinal qui est plutôt actif en espérant que ça dure, Jean de Dieu, pardon pour ceux que j'ai oubliés. J'ai l'impression que plus je participe et plus je fais taire la communauté comme un mauvais donneur de leçon... qui peut avoir mauvaise influence... même si je sais qu'il est difficile de répondre quoi que ce soit au verbe de Samael qu'il me plaît souvent d'étaler. C'est peut-être la rentrée alors tout le mondé est occupée, rentrée scolaire des enfants...

Je vous laisse avec ce merveilleux texte de Samael : Union avec l'Intime, avec son Christ Interne : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =46&t=1582

Bonne journée.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 08 sept. 2011, 20:34

J'ai entendu le son Anahat très ténu dans mon cerveau. Cela date d'hier. Presque deux ans après avoir commencé à méditer, entrecoupé d'arrêts.

Cette expérience me donne envie de continuer, de ne plus jamais se relâcher, de ne plus m'éloigner de la méditation.

Cela justifie une fois de plus l'enseignement de Samael.

Avatar du membre
Noe
Messages : 626
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation Toute la Vie et dévotion infinie

Message par Noe » 08 sept. 2011, 23:31

Bonjour cher frère bien-aimé de mon âme, Gémani,

Il y a un topique qui va répondre à tes questions et qui va améliorer ton travail ésotérique : http://forum.don-et-compassion.com/view ... 2753#p2753

Cette réponse est un résumé fait par notre très jeune frère Germinal, alors il y a des fautes et des erreurs d’interprétation, cependant l'essentiel est là !

Concernant le bruit, j'ai éventuellement un solution : les Boules Quies en cire naturelle que tu peux trouver à la pharmacie, il y a différents formats, 7 paires, 8 paires et 24 unités. Cela peut nous aider à nous relaxer profondément et d'oublier toute notion intellectuelle.

Tu sais que je suis toujours à ta disposition pour de brèves téléconférence via skype, car ce qui me parait le plus important ce n'est pas tant les mots que nous employons mais c'est surtout de dialoguer afin de provoquer l'éveil de la conscience.

Que la félicité de la Béatitude te guide !
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 08 sept. 2011, 23:57

Oui, j'avais lu justement ce dernier post de Germinal qui était justement relié à mon expérience.

Je vais en dire un peu plus, je copie ce que j'ai dit chez moi, c'était donc hier :

Comme je suis heureux. le 7 septembre 2011, un jour à marquer d'une croix blanche. ça m'est arrivé il y a une demi-heure à peine.

Je faisais donc ma méditation sur la Déesse Kakini, je vocalisais en murmurant le mantra O en faisant de profondes inspirations et expirations. une séance qui a duré 40 minutes maxi.

Et soudain un fin bruissement très discret presque composé de trois notes, je me concentre dessus, je le perds, il revient. je me dis pas possible, ça y est le son Anahat, le chant des grillons !

voire sujet : Anahat - Voix subtile - Chant du Grillon : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=17&t=716

Un son à peine perceptible, tout fin et pas entendu au niveau du coeur mais dans la tête. Et tout de suite je remercie et pour récompense un frisson, tiens encore quelques autres présentement. Alors je me suis appliqué à continuer et il m'a accompagné peut-être une minutes avant qu'il s'en aille. Presque la larme à l'oeil. Il n'a pas pris d'intensité, il n'a pas grossi comme il l'avait fait quand j'avais reçu les visions de mes vies antérieures :
En février 1990, alors que je regardais la télévision dans mon lit, j’ai senti une vibration sonore palpiter dans ma tête. Je ne pense pas l’avoir provoqué d’aucune manière. Mon lit était orienté tête au sud. J’ai éteint la télévision mais j’ai laissé allumé la lampe de chevet, je me suis étendu et la vibration s’est répandue dans tout mon corps, alors j’ai fermé les yeux.
passage extrait de "une séquence mémorable inoubliable" : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ?f=61&t=25

je peux vous dire que quand on a connu ça on a envie de le reproduire et ceci va me motiver encore davantage à méditer, à continuer et aller plus loin encore.

Et je ne vais pas me mettre à douter, était-ce bien ?.... tout ça...

Et j'ose en parler parce que Marcellino en a parlé aussi, de l'avoir entendu...


Tu sais Noé, bien que je respirais, t'imagine inspiration, expiration, c'est bruyant, j'entendais quand même ces trois notes ténues qui se répétait avec un petit espace blanc entre chaque. Alors les boule quiés, pourquoi ? ça doit grandir après, ça doit grossir, avec la pratique ? Et encore j'ai plein de pensées parasites sans arrêt donc en éliminant touté ça...

J'essaye d'avancer tout seul, de faire des sur-effort. Je trouve que c'est un peu facile de profiter de toi, de venir te voir et de se laisser prendre par la main. Tes conférences privées sur Skype doivent se mériter. Je veux avancer dans la pratique et quand je stagnerai, alors je poserai une question ici-même et si ta réponse m'aide à avancer, je continuerai tout seul.

Si je vois que je n'avance pas qu'il y a blocage irrémédiable, je reprendrai un contact plus étroit avec toi si ta porte est toujours ouverte.
Franchement , je crois que ce qui m'a permis d'avancer, c'est

1) l'émulation dans le comptage des clefs de sol... dont parle aussi André Beaudoin : Comptez Vos Pratiques de la Clef de SOL dans la Journée : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =11&t=2360

2) c'est peut-être relié, j'ai une pression dans la tête au niveau des tempes : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=13&t=552, c'était depuis longtemps ressenti très fort pendant mes méditations mais maintenant je le ressens aussi dans la journée depuis que je pratique les clefs avec acharnement, parfois presque en permanence tout au long de la journée, je la ressens en ce moment-même. Je suis entrain de reprendre ce message le 9 septembre au matin pour le finaliser et je le ressens toujours.

3) j'ai bien sûr les tremblements qui font gigoter souvent quand j'évoque la manifestation d'un égo à ma Mère Divine, mais ça peut se produire aussi quand j'évoque le cri de l'aigle : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =13&t=1715 mais ces tremblements involontaires se font depuis que je suis revenu dans la gnose que je les ai.

4) y en a un qui me peine de ressentir beaucoup moins fréquemment que je ressentais dans les premiers mois qui ont suivi mon retour dans la gnose, c'est les frissons de bien être, cette chaleur qui envahit tout le corps parfois à répétition : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=13&t=484 .Aujourd'hui, il m'est beaucoup plus rare de le ressentir. Mais je sens comment le provoquer, en écoutant le bhajan d'Amma : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... 6655#p6655 je crois que je suis assez perméable au bhakti yoya, yoga de l'adoration, de la dévotion. J'ai cependant beaucoup d'amis gnostiques qui reconnaissent avoir senti ce même frissons ou cet élan de chaleur par vague. L'un d'eux dont l'amitié me manque, m'avait dit, justement vois-tu, il faut arriver à provoquer la répétition de ces frissons , comme s'il fallait être le maître d'oeuvre, le chef d'orchestre. J'ai supposé que c'était la joie du Père-Mère exprimée au moment du retour du fils dans le chemin. Il y a plus de joie pour un pécheur qui se repend que pour un juste....

5) Alors ceci m'est arrivé que deux ou trois fois depuis que je suis revenu dans la gnose, c'est une impression de déperdition d'énergie au niveau de mes testicules, de mes vésicules séminales, conscience du semen qui foisonne : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =13&t=1373 , je ressentais comme un flux, quand à savoir s'il se perdait ou s'il entamait le chemin de la caducée, je l'ignore. je ne savais pas si c'était même un égo qui me le puisait pour s'en nourrir.

6) j'ai des cycles saisonniers : je dors 8 à 9 h par nuit en hiver et en plein été : je dors 4 à 5 h, voire 6 h et cela m'arrive depuis une douzaine d'année déjà : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... =13&t=1244 et je ne suis pas fatigué en contre-coup dans la journée. Je suis du signe du Lion. Ce peut-être comme un appel à la médiation, car que faire le matin quand on se réveille à 4 h. Ici, beaucoup justement en profite pour méditer à ces heures. Avant, je voulais imiter Samael, c'est pour ça j'ai commencé à méditer le soir comme lui.

Samael nous dit :
Lorsque le Serpent Igné de nos pouvoirs magiques s'éveille, le dévot passe par six courtes expériences inoubliables, à savoir : félicité divine, tremblement du corps et des membres, sortie en astral, volupté spirituelle, douleur dans l'os coccygien et un évanouissement étrange, un sommeil très profond et plein de lucidité spirituelle.
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... lusion.php

Il nous dit que ce sont des expériences courtes inoubliables, mais je ne saisis pas trop, j'ai pas l'impression qu'il veut dire qu'elles se répètent, juste qu'on s'en souvient parce qu'elles nous ont marqué. Cependant je n'ai ressenti qu'une seule de ces six 6 : le tremblement du corps et des membres, est-ce que cette pression sur les tempes peut s'interpréter comme ce qu'il appelle une volupté spirituelle, est-ce que la douleur dans l'os coccygien peut se confondre avec le semen qui foisonne, j'en doute !

Ce qui me donne l'impression d'être inextricablement entrain de répéter le cycle d'nitiation probatoire, précédant les initiations des 4 Eléments : voire L'initiation - les différentes étapes : http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ?f=74&t=50

Je pratique le mantra ISIS. I en expirant et SSSS en Inspirant... rien ne dit que c'est comme ça qu'il faut le prononcer.
Samael avait dit exactement :
Nous devons les vocaliser en prolongeant le son aussi longtemps que possible.

Il faut prononcer le S comme un son sibilant et aigu semblable à celui que produisent les freins à air comprimé, un son prolongé, sifflant.

Voici la façon de prononcer ces mantras : Chiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiissssssssss - Cheeeeeeeeeeeessssssssss - Choooooooooossssssssss - Chuuuuuuuuuussssssssss - Chaaaaaaaaaassssssssss

Par ces précisions, nous voulons indiquer qu'il faut prolonger le son de chacun des mantras : Chis, Chés, Chos, Chus, Chas.

Nous devons comprendre que l'on prolonge le son de ces mantras en allongeant le son des voyelles et le sifflement du S.
extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... hambre.php[/quote]

J'avais lu qu'au moment ou le serpent de déroule enfin, on entend un son très proche de celui que fait le serpent... alors voir quel son exactement, serpent à sonnette, moi c'est bizarre je vois le serpent qui tire sa langue et j'imagine le son à ce moment-là.

Que de questions, n'est-ce pas ?! Et puis je comprends je poste ces ressentis partout et mis à part pascal et marcellino qui s'intéressent un peu à mes pratiques sur d'autres forum et Pascal qui répond à mes ressenti, j'ai l'impression que personne à rien a dire la-dessus, que personne ne ressent ça et puis je ressens de la peine parce que je trouve mes frères et soeurs gnostiques pas véritablement engagé dans la pratique gnostique comme dans l'étude de la doctrine. J'aurai voulu susciter l'amour de ces choses-là. Il ne sont pas dans le travail et encore moins dans le sur-effort, il semble se contenter da là où ils sont sans se poser de questions, revenant régulièrement sur des notions gnostiques en disant l'importance qu'il faut de bien les comprendre et quelquesuns de se plaindre à mots couverts qu'ils ont l'impression de stagner. Alors je parle de mes réflexions gnostiques et expériences pour susciter d'autres dévoilement mais sans succès. Tu me diras que moi aussi avant je rechignais à la pratique mais grâce à ton coup de pouce, j'ai commencé à méditer.

Tu vois je suis perdu dans ces ressentis, je ne sais pas ce que chacun veut dire, à quoi ça correspond exactement.

Avatar du membre
Noe
Messages : 626
Enregistré le : 09 janv. 2009, 21:28

Méditation continue et dévotion infinie

Message par Noe » 09 sept. 2011, 12:46

Bonjour cher frère Gémani,

J'apprécie ton partage d'expériences. Et il est vrai qu'après t'avoir lu, je dirais simplement que tu es sur la bonne voie : faire sa propre expérience à chaque instant.
"La Vérité : c'est l'inconnu vécu d'instant en instant"
Quant à tes pressentiments, tes vécus, ils resteront toujours intimes. Et je me souviens d'avoir eu également des expériences similaires il y a maintenant plus de 28 ans.

Mais comme tu l'as dit : l'essentiel réside dans la pratique ! Tout le reste n'est que pure spéculation intellectuelle.

Je te remercie pour ton message qui sonne vrai car il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élu. Beaucoup parlent, mais peu pratique ! De ce côté là, tu as bien dit la Vérité ;)

Je t'encourage à pratiquer, pratiquer, pratiquer ! Jusqu'à provoquer l'éveil de la conscience !

A très bientôt dans la félicité de la compassion.
Image
Lorsque le Coeur s'ouvre à la Compassion,
Les fleurs de la félicité fleurissent dans tous les coeurs.


Disponible via skype pour toute aide pratique.

Avatar du membre
Jean-François
Messages : 142
Enregistré le : 19 juin 2009, 05:35

Re: Carnet de route - Méditation Toute la Vie

Message par Jean-François » 09 sept. 2011, 17:20

Alors j'ai donc 28 ans de retard sur toi. Maintenant, ça dépend de mon rythme de progression, de mes retrouvailles avec l'Intime.

Tu disais qu'il ne fallait pas se comparer aux autres. Moi, je trouve que c'est utile.

Mais si tu as ressenti cela il y a 28 ans, c'était au tout début pour toi. Depuis, tu as cheminé. tu es beaucoup plus avancé.

En âge ésotérique, moi j'ai 0 ans et toi tu as plus, mais cela ne nous regarde pas.

Les ages suivants n'ont rien à avoir avec les années terrestres passées sur terre.

Ne pas oublier que c'est l'intime qui reçoit les initiations, pas le moi pluralisé.

Pendant que l'Intime reçoit se grades, l'âme humaine régle ses problèmes de karma avec Anubis.


1 Les âges ésotériques sont les suivants :

2 Première Initiation : 10 ans.

3 Deuxième Initiation : 20 ans.

4 Troisième Initiation : 30 ans.

5 Quatrième Initiation : 40 ans.

6 Cinquième Initiation : 50 ans.

7 Sixième Initiation : 60 ans.

8 Septième Initiation : 70 ans.

9 Huitième Initiation : 80 ans.

10 Neuvième Initiation : 90 ans.

Mystères Majeurs.

11 Première Initiation : 100 ans d'âge ésotérique.

12 Deuxième Initiation : 200 ans d'âge.

13 Troisième Initiation : 300 ans.

14 Quatrième Initiation : 400 ans.

15 Cinquième Initiation : 500 ans.

16 Sixième Initiation : 600 ans.

17 Septième Initiation : 700 ans.

18 Huitième Initiation : 800 ans.

19 Neuvième Initiation : 900 ans.

Les âges de plus de 900 ans sont des Ages Logoïques.

21 Pour atteindre la Libération Absolue, il faut posséder l'âge de 300000 ans ésotériques (les âges ésotériques n'ont pas de rapport avec le temps chronologique).

22 L'Initiation c'est la vie même.

23 L'Initiation est profondément interne.

24 L'Initiation est profondément individuelle.

La Triade Divine.

25 L'Intime a deux Ames Jumelles : la Divine et l'Humaine.

26 Quand on atteint 100 ans d'âge ésotérique, l'Ame Divine fusionne avec l'Intime et ainsi un nouveau Maître naît dans les mondes internes.

27 Quand on parvient à 500 ans d'âge ésotérique, l'Ame Humaine fusionne avec l'Intime.

28 C'est ainsi que naît, dans les mondes internes, un nouveau Mahatma.

Boddhisattvas Humains.

29 Lorsqu'un Maître des Mystères Majeurs veut se réincarner, il envoie au-devant de lui son Ame Humaine, pour qu'elle se réincarne et se prépare.

30 Lorsque cette Ame Humaine s'est préparée, alors le Maître se réincarne.

31 Il entre en son Ame Humaine.

32 Lorsque le Boddhisattva se laisse tomber, alors le Maître ne peut se réincarner.

33 Le Boddhisattva qui se laisse tomber doit, par la suite, se réincarner dans des conditions plus difficiles.

34 Si le Boddhisattva récidive dans ses fautes, alors les Seigneurs du Karma l'envoient se réincarner dans des conditions chaque fois beaucoup plus terribles et douloureuses.

35 Ainsi arrive le moment où le Maître peut se réincarner dans son Boddhisattva.

36 Le Maître est formé de Atman-Bouddhi.

37 Atman est l'Intime.

38 Bouddhi est l'Ame Divine, c'est-à-dire, la Conscience divine de l'Intime.

Dyanis-Boddhisattvas.

39 Lorsqu'un Logos veut racheter un monde, il émane alors de lui-même un prototype céleste, formé d'Atman-Bouddhi.

40 Le Logos est la Couronne Séphirotique.

41 Le Logos est le Rayon individuel, d'où émane l'Intime même.

42 Ce Rayon est la Très Sainte Trinité à l'intérieur de nous.

43 Ce Rayon est « triun » (trois en un).

44 Ainsi donc, tout Logos est « triun ».

45 Le Père est Kether, l'Ancien des jours.

46 Le Fils est le Christ Cosmique en nous.

47 L'Esprit-Saint est la Divine Mère en nous.

48 La Mère porte une lampe dans la main.

49 Cette lampe est l'Intime qui brûle au dedans de notre coeur.

50 L'Intime a deux Ames, l'une Divine et l'autre Humaine.

51 Lorsqu'un Logos veut venir au Monde, alors il émane de lui-même son Intime.

52 Cet Intime, uni à l'Ame Divine, est le Dyani-Boddhisattva d'un Logos.

53 Les Dyanis-Boddhisattvas des Logos qui suivent le long et amer sentier du devoir, lorsqu'ils se réincarnent dans un monde, évoluent comme n'importe quel homme parmi les hommes.

54 Lorsque le Dyani se trouve prêt, alors son Etre Logoïque Réel s'incarne en lui, pour sauver le Monde. [/quote]

chapitre extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... pereur.php

Répondre